1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La Terre se réchauffe.

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Ludovico, 19 Février 2011.

  1. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    [​IMG]

    Ghislain DUCHENE
    Source: Le Grand Soir

    Le climat change. Quel que soit l’échelle de temps sélectionnée, le climat n’est jamais stable. Depuis la formation de la Terre, celui-ci n’a cessé de varier. Il a déjà fait sensiblement plus chaud, il a déjà fait sensiblement plus froid. Qu’en est-il du climat connu par l’homme ? Homo Habilis, un de nos ancêtres parcourait déjà le monde il y a plus de 2 millions d’années. Il a connu des températures équivalentes ou supérieures aux température actuelles. Il a également connu des périodes de glaciations d’un froid intense. En 1990 Le GIEC publie les 3 graphes ci dessous qui nous permettent d’avoir un peu de recul pour évaluer les températures mondiales.

    [​IMG]

    Ce graphique illustre les changements de température du dernier million d’années. En abscisse les années avant le présent (avant 1950). En ordonnée la différence de température par rapport à la moyenne. La droite en pointillé représente les conditions du début du 20e siècle.Que nous dit le GIEC ? Que les températures étaient alors la plupart du temps plus froides qu’actuellement. La période du Pléistocène, illustrée sur le graphique, a vu de grands changements du niveau de la mer et des masses glaciaires. Alternance de glaciations et de périodes de dégel. Les écarts de températures ont pu atteindre 10 à 15°C. Depuis le dernier épisode glaciaire il y a environ 10.000ans, ce phénomène s’est atténué et les phénomènes climatiques sont devenus moins extrêmes.

    [​IMG]
    [​IMG]

    Que nous dit le GIEC pour les 10.000 dernières années ? Que la variation de température est plus réduite mais que des écarts notables se produisent. Le petit âge glaciaire est un phénomène global qui à fait baisser significativement la température de notre Terre. Il a débuté il y a environ 450 ans et à pris fin il y a +/-150 ans. Malgré la faible différence des écarts de température, les changements aux niveaux des glaciers sont conséquents.
    « Although not a period of continuously cold climate, the Little Ice Age was probably the coolest and most globally extensive cool period since the Younger Dryas » p202 IPCC WGI full report
    Il y a 150 ans se terminait donc une époque particulièrement froide ayant mené à une grande progression de presque tous les glaciers. C’est le Petit Age Glaciaire. Période la plus froide des 10.000 dernières années.
    Que dit le GIEC sur l’effet de serre ?
    Le 1e rapport du GIEC stipule à plusieurs reprises que le réchauffement de la Terre est constaté mais que la théorie de l’effet de serre n’est pas prouvée.
    « Il a été noté que le réchauffement constaté est compatible avec l’hypothèse de l’augmentation de l’effet de serre mais nous ne pouvons affirmer avoir détecté l’effet de serre sur cette base uniquement »
    Le chapitre 8.1 est spécifiquement centré sur cette question.
    « A-t-on détecté l’effet de serre ? Avons-nous détectés des changements climatiques qui peuvent , avec une grande confiance statistique, être attribués à l’augmentation de l’effet de serre associé à l’augmentation mesurée de la concentration des gaz ? »
    Non ! En 1990, la question a déjà été étudiée (N R C 1983, MacCracken and Luther, 1985 Bolin et al 1986) mais une augmentation de l’effet de serre n’a pas été détectée ! (1)
    Quelles sont les incertitudes liées au climat ?
    En 1990 la communauté scientifique tient à préciser dans son rapport la compréhension incomplète de la Science sur
    • les sources et puits de gaz à effet de serre
    • les nuages, qui influencent fortement l’amplitude des changements climatiques
    • les océans
    • les calottes polaires
    Ces différents points sont donc partiellement compris, Le GIEC précise bien que la complexité du système climatique est telle que l’on doit s’attendre à des surprises.
    Le GIEC fait aussi quelques remarques lourdes de sens.
    « L’envergure du réchauffement est largement en accord avec les modèles climatiques, mais elle est également de la même amplitude que les variations climatiques naturelles. L’augmentation observée peut donc être largement due à cette variabilité naturelle (...) »
    « La détection non-équivoque de l’augmentation de l’effet de serre à partir d’observations, ne se fera probablement pas avant une décennie ou plus »
    « Il n’y a aucune preuve solide que la variabilité du climat a augmenté au cours des dernières décennies. »
    Afin de faire avancer la Science et notre compréhension du climat, le GIEC avance des recommandations dont entre autre
    • mieux comprendre les divers processus liées au climat, en particulier ceux associés aux nuages, les océans et le cycle du carbone
    • améliorer l’observation systématique des variables climatiques à l’échelle mondiale et enquêter plus en profondeur sur les changements qui ont eu lieu dans le passé.
    • faciliter l’échange international de données climatologiques
    Tout cela c’était en 1990. L’atmosphère était bonne et le rapport reflétait les points de vue de chacun. L’augmentation de l’effet de serre n’était pas prouvée et la recherche scientifique devait continuer son travail.
    Dès le 2e rapport du GIEC en 1995, les choses ont dérapé. Des climatologues avec pour chef de file Richard Lindzen du MIT, commencent à critiquer le GIEC avec fracas et lui reprochent entre autre d’abandonner la science pour la politique ou la religion. Lindzen claquera définitivement la porte du GIEC en 2001.
    La haute finance s’emparera du volet climatique en 1997 avec le protocole de Kyoto. (2,3)
    Qu’en est-il des température actuelles ?

    [​IMG]

    Ce graphe (4) a été publié par Phil Jones, auteur des graphes montrés ici précédemment. Les écarts de température sont donnés par rapport à la moyenne de 1961-90. Ceci est différent des précédents graphes.
    Phil Jones nous indique que les température de 2010 sont identiques aux moyennes de 2003 et que l’année 2010 fût plus fraîche que 2005 et 1998 qui garde le record absolu de température mesurée. 2008 est l’année la plus froide de la dernière décennie.
    Les températures durant l’optimum médiéval sont comparables avec celles connues actuellement.
    Qu’en dit la presse ?
    D’une manière générale la presse francophone a plutôt contredit la version des températures actuelles tel que calculée, mesurée et publiée par Phil Jones. Le Nouvel Observateur va jusqu’à contredire les climatologues et les historiens pour affirmer « 2010, année la plus chaude de l’histoire »
    Le Nouvel Obs | L’agence Reuters relayée par Yahoo | Le Monde | Le Figaro | Libération (5)
    Pourquoi une hausse des températures est-elle importante ?
    Beaucoup de temps, d’énergie et de capital ont été investis dans la théorie de l’effet de serre que nous connaissons tous. Le modèle simplificateur du climat qui veut que la température se règle automatiquement sur plus chaud s’il y a plus de gaz à effet de serre d’origine humaine connait quelques petits soucis au niveau des observations. Depuis 13 ans maintenant les température mondiales restent à leur sommet historique des 150 dernières années mais ne croissent pas contrairement à nos émissions de carbone et autres gaz à effet de serre.
    Beaucoup de gens ont tout investi dans l’effet de serre : capital, capital politique, capital médiatique (crédibilité), capital scientifique.
    Les enjeux sont très lourds et certains ont beaucoup à perdre.
    Certains écologistes militants n’ont jamais ou que très peu misé sur le climat. Je pense particulièrement à Domique Guillet de Kokopelli qui livre une lutte verte acharnée depuis très longtemps.
    La Terre se réchauffe depuis 150 ans. Ce réchauffement peut être vu comme naturel.
    Le réchauffement climatique n’est peut-être pas le fait de l’homme. Il y a bien des maux dans nos sociétés et dans nos environnements qui sont directement imputables à l’homme, au capital et à notre société de surconsommation.Face au défi politique et écologique qui nous attend, c’est le système qu’il faut changer pas le climat !
    Ghislain Duchêne
    Notes
    (1) 8.1.1 The Issue. This chapter addresses the question Have we detected the greenhouse effect’ , or, stated more correctly, have we detected changes in climate that can, with high statistical confidence, be attributed to the enhanced greenhouse effect associated with increasing trace gas concentrations ? It is important to answer this question, because detecting the enhanced greenhouse effect will provide direct validation of models of the global climate system Until we can identify aspects of greenhouse gas induced changes in the observed climate record with high confidence, there will always be doubts about model validity and hence about even the most general predictions of future climatic change Even when detection has occurred uncertainties regarding the magnitude and spatial details of futuie changes will still remain Previous reviews of the greenhouse problem have also addressed the detection issue They have concluded that the enhanced greenhouse effect has not yet been detected unequivocally in the observational record ippc WG1 1990 p267
    (2) Il n’y a pas de consensus scientifique à l’ONU
    (3) 1997-2010 : L’écologie financière
    (4) http://www.cru.uea.ac.uk/cru/info/warming/gtc.pdf
    (5) http://www.pensee-unique.fr/bonnetdane.html#2010
    Source générale pour l’article et les citations http://www.ipcc.ch/ipccreports/far/...
     

    Fichiers attachés:

    #1 Ludovico, 19 Février 2011
    Dernière édition: 19 Février 2011
  2. jabysz

    jabysz Membre Platinum

    Inscrit:
    28 Octobre 2007
    Messages:
    656
    Ratings:
    +38 / -0
    donc tout a commence en 1861 ? il s'est passe quoi cette année?
     
  3. guerrouse

    guerrouse Membre Silver

    Inscrit:
    17 Avril 2008
    Messages:
    228
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    ils ont inventés l'économe (ou pèle patate), mais ça n'a rien à voir
     
  4. Luciolle

    Luciolle Membre Gold

    Inscrit:
    12 Avril 2007
    Messages:
    124
    Localité:
    Xuhui
    Ratings:
    +5 / -0
    Le réchauffement climatique n’est peut-être pas le fait de l’homme. Il y a bien des maux dans nos sociétés et dans nos environnements qui sont directement imputables à l’homme, au capital et à notre société de surconsommation.Face au défi politique et écologique qui nous attend, c’est le système qu’il faut changer pas le climat !

    Super post ABK6, je suis tout a fait d'accod avec tes propos. Pour moi il est possible que l'activite humaine n'ait pas d'influence importante sur l'effet de serre, j'enavais deja entendu parler par le passe, mais je suis convaincue que l'homme est responsable de la degradation progressive de notre environnement. J'ai un peu peur que beaucoup de gens, s'il s'averait que l'effet de serre n'est pas tel qu'on le decrivait jusqu'ici, prennent ca pour excuse pour polluer encore plus (je fait des shortcuts un peu...) en profitant de l'amalgame general.
    Je m'arreterai la.
     
  5. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Ouh la la... Un topic qui va se transformer en bataille rangée entre les GIECiens, et les ALLEGRois...

    D'ici 10 posts, on aura à coup sûr droit au terme "négationniste".
    (et oui ! Moi aussi, je sais faire des prévisions !)
     
  6. Cyril.G

    Cyril.G Dieu Supérieur

    Inscrit:
    17 Juin 2009
    Messages:
    2 016
    Localité:
    Shanghai, Pudong
    Ratings:
    +395 / -3
    Sujet intéressant... comme quoi quand on s'intéresse de plus près à la science on peut trouver des informations très détaillés et surtout approuvées...
    Tout est une question d'argent...
    Il faut vraiment connaître le sujet pour pouvoir en démanteler les effets positifs/négatifs ce qui n'est pas mon cas ^^.
     
  7. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    Sans vouloir lancer de polémique, mon intention était de confronter des articles, celui ci étant à mon avis bien argumenté.

    Dans un certain sens tu as raison chine-experience, si chacun se fait chevalier d'une cause perdu, bataillant pour imposer son point de vue, on risque d'avoir une guerre d'opinions, si le sujet n'apporte pas de réaction constructive et part sur le trollage, je demanderai sa fermeture, point barre.
     
  8. Jackie-Long

    Jackie-Long Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Novembre 2009
    Messages:
    2 176
    Localité:
    YUNNAN PU'ER
    Ratings:
    +1 130 / -28
    Bien Bien cela aide les nouveaux arrivé ou future expat ou étudiant (e)

    de plus en plus nul Bonjourchine
     
  9. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Ouh la ! Et bien, tu n'as qu'à pas lire !

    Personnellement, je suis très content qu'on ne discute pas "uniquement" de la Chine sur ce forum...

    Par ailleurs, les questions climatiques sont internationales, et concernent donc bien évidemment... la Chine !
     
  10. Julianos

    Julianos Membre Platinum

    Inscrit:
    9 Avril 2008
    Messages:
    891
    Ratings:
    +37 / -0
    Ca montre donc que le changement climatique est un evenement naturel, bien que l'etre humain l'ai un peu accelere depuis les revolutions industrielles.
    Enfin un article "juste", contrairement a ce que dit les GIEC et Allegre.
     
  11. Julianos

    Julianos Membre Platinum

    Inscrit:
    9 Avril 2008
    Messages:
    891
    Ratings:
    +37 / -0
    change ton pseudo ...
     
  12. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    Pour remettre un peu en contexte:

    Source: site météo france

    Un peu d'histoire

    En 1824, le mathématicien et physicien français Jean-Baptiste Fourier distingue la "chaleur lumineuse" reçue du Soleil et la "chaleur obscure " venant de la surface mais traversant plus difficilement l'atmosphère, conduisant ainsi à réchauffer la surface terrestre.
    En 1896, le chimiste suédois Svante Arrhenius attire l'attention sur le réchauffement lié aux rejets de gaz carbonique dus à l'utilisation du charbon.
    En 1959, les taux de concentration de CO2 dans l'air sont mesurés pour la première fois de façon systématique et continue à Hawaï.


    GIEC
    www.ipcc.ch

    Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (sigle anglais IPCC Intergovernmental Panel on Climate Change). Organisation mise en place en 1988, à la demande du G7, sous l'égide de l'Organisation météorologique mondiale et du Programme des Nations unies pour l'environnement. Le Giec est chargé « d'expertiser l'information scientifique, technique et socio-économique qui concerne le risque de changement climatique provoqué par l'homme ».
    Depuis sa création, le Giec a élaboré quatre rapports d'évaluation (1990, 1995, 2001 et 2007) et quantité d'autres sur des points particuliers.
    Le premier rapport d'évaluation du Giec dressait le bilan des connaissances scientifiques sur les changements climatiques et leurs possibles répercussions sur l'environnement, l'économie, la société. Ce rapport a servi de base scientifique à la Convention-cadre sur le climat (Rio, 1992).
    Le dernier rapport a été publié en 2007 et comprend comme les précédents un premier volet sur les bases scientifiques du changement climatique, un second volet sur les impacts des changements et sur l'adaptation dans les différents secteurs socio-économiques, un troisième volet sur la réduction des émissions et une synthèse. Le prochain rapport sera publié en 2012.
    Environ mille spécialistes du monde entier participent directement à la rédaction des rapports d'évaluation, tandis que deux mille cinq cents prennent part au processus d'examen. Il s'agit d'un réseau d'envergure mondiale rassemblant des scientifiques de diverses disciplines (météorologie, glaciologie, océanographie, économie, etc.). Il est dirigé par un bureau d'une trentaine de personnes où la France est représentée par Jean Jouzel, directeur de l'Institut Pierre Simon Laplace (IPSL).


    Rio (Sommet de la Terre)

    Du 3 au 14 juin 1992, cent trente et un chefs d'État sont réunis à Rio de Janeiro (Brésil). Ils adoptent l'Agenda 21, liste de deux mille cinq cents recommandations d'action pour le XXI e siècle. La Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques est ouverte à la signature. Son objectif est de stabiliser les concentrations atmosphériques de gaz à effet de serre à un niveau qui empêche toute perturbation humaine dangereuse du système climatique, laissant le soin aux protocoles qui suivront (voir protocole de Kyoto) de fixer les détails.
    Après sa ratification par cinquante États, la convention est entrée en vigueur le 21 mars 1994. Ce premier Sommet de la Terre marque la prise de conscience internationale du risque de changement climatique.


    Scénarios

    Pour anticiper ce que seront les émissions de gaz à effet de serre d'origine humaine, le Giec a défini un ensemble de scénarios socio-économiques pour le XXI e siècle combinant diverses hypothèses sur les évolutions de la population et de la ressource énergétique, sur la progression de la mondialisation des échanges, etc. Il en découle des scénarios d'évolution des concentrations de ces gaz dans l'atmosphère et, grâce aux modèles de simulation numérique du climat, des scénarios du climat futur sur le globe.


    Kyoto (protocole de)

    Adopté en 1997 à Kyoto (Japon), ce protocole impose aux pays industrialisés de réduire globalement de 5,5 %, par rapport au niveau atteint en 1990, leurs émissions de gaz à effet de serre moyennées sur la période 2008-2012. Pour entrer en vigueur, le protocole de Kyoto devait être adopté par au moins cinquante-cinq pays représentant au moins 55 % des émissions de CO2. Suite à la ratification de la Russie en novembre 2004, le protocole est entré en vigueur le 16 février 2005.
    Les États-Unis, qui à eux seuls émettent environ le quart du total des gaz à effet de serre d'origine humaine, ont décidé en 2001 de ne pas ratifier le protocole.
    L'Europe s'est engagée à réduire ses émissions d'équivalent CO2 de 8 %. Ce chiffre traduit de fortes disparités : réduction de 21 % pour l'Allemagne, de 15 pour l'Espagne, de 12,5 pour le Royaume-Uni, de 6,5 pour l'Italie, et de zéro pour la France. Le simple maintien des émissions en France, par rapport à 1990, vient de ce que des économies d'énergie importantes avaient déjà été obtenues dans les années 1970, époque de la « chasse au gaspi », et de ce que la part importante du nucléaire dans la production électrique lui assure un faible volume de rejet de gaz à effet de serre.


    Le « panier de Kyoto »

    Les gaz à effet de serre (GES) sont nombreux. Le protocole de Kyoto ne s'applique qu'aux principaux d'entre eux, c'est-à-dire :
    gaz carbonique ou dioxyde de carbone (CO2). Provient essentiellement de la combustion des énergies fossiles et de la déforestation.
    méthane (CH4). A pour origine principale l'élevage des ruminants, la culture du riz, les décharges d'ordures ménagères, les exploitations pétrolières et gazières…
    halocarbures (HFC et PFC). Gaz réfrigérants utilisés dans les systèmes de climatisation et la production de froid, gaz propulseurs des aérosols… Suite au protocole de Montréal (1987), les halocarbures ont remplacé les chlorofluorocarbures (CFC) particulièrement nocifs pour l'ozone stratosphérique.
    protoxyde d'azote ou oxyde nitreux (N2O). Provient de l'utilisation des engrais azotés et de certains procédés chimiques.
    hexafluorure de soufre (SF6). Utilisé par exemple dans les transformateurs électriques

    L'ozone (O3), le monoxyde de carbone (CO), le dioxyde de soufre (SO2), les oxydes d'azote (NOx) et les composés organiques volatiles (COV) interviennent également dans l'effet de serre, mais ne sont pas concernés par le protocole de Kyoto.


    Permis d'émission

    Pour faciliter la réalisation des engagements pris, le protocole de Kyoto prévoit la possibilité pour les pays de recourir à des mécanismes dits « de flexibilité », en complément des politiques et mesures qu'ils devront mettre en œuvre au plan national.
    Ces mécanismes sont au nombre de trois :
    les « permis d'émission » (que certains appellent « permis de polluer »), cette disposition permet de vendre ou d'acheter des droits à émettre entre pays industrialisés
    la « mise en œuvre conjointe » (MOC) qui permet, entre pays développés, de procéder à des investissements visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre en dehors de leur territoire national et de bénéficier des crédits d'émission générés par les réductions ainsi obtenues
    le « mécanisme de développement propre » (MDP), proche du dispositif précédent, à la différence que les investissements sont effectués dans un pays en développement

    Le « facteur 4 »

    Cette expression brève, utilisée dans divers rapports depuis 1995, définit le facteur par lequel il faudrait diviser les émissions de gaz à effet de serre.
    À la lumière des rapports du Giec, l'Union européenne a décidé qu'il fallait contenir le réchauffement climatique à hauteur de 2 °C. Pour cela, il faut diviser par deux les émissions mondiales de gaz à effet de serre à l'horizon 2050. Compte tenu de la responsabilité historique des vieilles nations industrielles et afin de ne pas ruiner les espoirs de développement des pays du Sud, cet objectif conduit à une division par quatre ou cinq des émissions des pays industrialisés pour la même échéance. La France a fait sienne cette perspective.
     
  13. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Ca montre rien. Ce sont des arguments intéressants, à opposer aux autres arguments, mais en soit ça ne montre rien.
    La courbe de température monte quand même résolument depuis 1920.
    La stagnation présentée ces dernières années sur la courbe de température pourrait simplement être due à notre mauvaise connaissance du modèle climatique (l'article l'admet lui-même). Ou bien la stagnation observée sur la courbe pourrait être venir d'une compensation temporaire due à une simple fluctuation vers le bas, qui cumulée à l'augmentation de fond, conduirait à un amollissement de la courbe. En clair ça remonterait 2 fois plus vite dès qu'on retrouvera une fluctuation vers le haut, qui alors exagérera la croissance de la température.

    On voit par exemple que la période 1965-1970 est presque plate également. Ca n'est pas reparti à la baisse pour autant !
    Ensuite quand on voit les dérèglements qu'il y a eut cette année en Australie par exemple, on est quand même amené à se méfier, et à plus forte raison quand aux intérêts financiers des "verts", s'en opposent d'autres en face largement plus colossaux... C'est assez facile de mélanger les esprits comme ça.

    Dans tous les cas ce que recommande la sagesse, c'est de diminuer les émissions de carbones, tant qu'on est pas sûr de nos modèles.
    Et continuer le débat et la recherche sur ce thème en même temps bien entendu.
     
    #13 Legume28, 22 Février 2011
    Dernière édition: 23 Février 2011
  14. Julianos

    Julianos Membre Platinum

    Inscrit:
    9 Avril 2008
    Messages:
    891
    Ratings:
    +37 / -0
    on fait des modeles car on est sur de rien ... donc on sera jamais sur de nos modeles cher Legume :)
     
  15. beliou

    beliou Membre Gold

    Inscrit:
    6 Décembre 2007
    Messages:
    291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +15 / -1
    Les négationistes étudient ces courbes de températures comme ils étudient les courbes de bourse... Comment voulez-vous que ca change....?
     
  16. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Mon premier post :
    "Ouh la la... Un topic qui va se transformer en bataille rangée entre les GIECiens, et les ALLEGRois...
    D'ici 10 posts, on aura à coup sûr droit au terme "négationniste".
    (et oui ! Moi aussi, je sais faire des prévisions !)"

    J'ai gagné ! Mes prévisions étaient exactes !! ;-)
    Modérateurs, je gagne quoi, hein ? Un Tshirt "Wo ai Bonjourchine" ?
     
  17. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    Il ya deux théories concurrentes sur la récente tendance du réchauffement de la planète.

    La première est basée sur une théorie qui a suivi la tendance des années 1975/1998.
    La deuxième théorie est basée sur la forte corrélation des données remontant à des milliers d'années.
    La plupart conviennent que la température a augmenté d'environ 0,6 - 0,7 ° centigrades au cours du dernier siècle et que le niveau de dioxyde de carbone ou gaz à effet de serre a été augmenté dans l'atmosphère de 25-30% par rapport à la période pré-industrielles.

    La première théorie, qui est généralement admise, est que la libération de gaz à effet de serre provenant de la combustion de combustibles fossiles et de l'aménagement du territoire est responsables de l'augmentation de la température.
    La deuxième théorie est que le champ magnétique du soleil et le vent solaire module le montant de l'énergie de rayonnement cosmique que la terre reçoit. Cela affecte la température en basse altitude, la couverture nuageuse et la quantité de vapeur d'eau dans l'atmosphère et donc régule le climat.

    Pardonne moi Beliou j'avoue ne pas comprendre ce que tu veux dire, je vais réagir à tes propros en essayant, je pense, de les imager:

    épisode des carottes de vostok (courbe sur 400 000 ans):

    Interprétation de la courbe par les "pro effet de serre":
    [​IMG]
    Ces courbes montrent (en rouge) l'évolution de la concentration du CO2 dans l'atmosphère depuis -400000 ans jusqu'à nos jours. On observe (en bleu) la courbe de l'évolution de la température pendant le même laps de temps. On voit tout de suite qu'il existe une excellente corrélation entre la proportion de gaz carbonique (CO2) et la température

    Interprétation de la courbe par les "anti effet de serre":
    [​IMG]
    On constate que les courbes en orange (la concentration de gaz carbonique) est légèrement mais systématiquement décalée vers la droite par rapport à la courbe en bleu (la température),la variation de température a précédé de quelques 800 ans l'augmentation du dioxide de carbone.

    Là ou je ne suis pas d'accord avec toi:
    Les anti effet de serre on une autre théorie (cité plus haut), on ne peut pas seulement parler d'interprétation différente de courbe.

    @ legume28, évidemment, faire un effort personnel, prendre conscience de poluer moins est un acte qui ne devrait même pas être discuté.
    Quand est il des prises decision politique ? de lois qui deviendront globales ? voter des lois qui empêcheront l'acces à l'energie à coût reduit , n'est il pas un frein pour certain ?

    @chine-experience:

    Oui tu as bien prédis (10 post pas plus pas moins), s'en est presque étonnant !! fait nous donc une prédiction de l'évolution des température, nous en reparlerons dans 150 ans... pendant ce temps, les pinguin2 déménagerons près de chez nous.

    La prédilection est l'art de savoir manipuler les esprits ? donc soit tu spam à grande échelle avec des messages subliminales les boites de nos cher compatriote BC, soit tu te cache sous les pseudonymes de beliou et maitrealigbonon, dans ce cas, tu me fais une remise si je prend le pack science occulte - communication avec les morts - pacte avec le diable ?

    Ps: essayons (malgré la manipulation certaine de chine-expérience) de ne pas faire partir ce sujet en polémique non argumenté, merci d'avance.

    Autre info que je n'est pas réussi à glaner et que pourtant j'aurai bien aimé trouver. Il est évident que les "anti effet de serre" contredisent la lecture de la courbe de vostok. Peut on trouver les infos sur la contradiction de la théorie de réchauffement par le soleil* ?

    *(champ magnétique solaire, corélation entre augmentation des températures et taches solaires, création des nuages par les rayons cosmiques en interaction avec les vent solaire, océans et mémoire de la température)
     
    #17 Ludovico, 23 Février 2011
    Dernière édition: 23 Février 2011
  18. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 969
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 168 / -35
    Sans oublier les constatonssionistes ... Il fait +18°C en ce mercredi 23 février de l'An 11 à ma fenêtre de bureau
     
  19. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 047
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 978 / -8

    la ficelle est un peu grosse!
    trop facile de trouver un homme de paille GIECien pour poster juste au bon moment...
    à vaincre sans péril...
    un ALLEGRo...
     
  20. crokette

    crokette Membre Bronze

    Inscrit:
    3 Février 2011
    Messages:
    391
    Ratings:
    +0 / -0
    P1010132_opt.jpg
     

Partager cette page