1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La reproduction est réalisé chez les bernard l'ermite

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par lafoy-china, 26 Novembre 2011.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 188
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 026 / -65
    La reproduction est réalisé chez les bernard l'hermite

    [​IMG]


    La reproduction est réalisé chez les bernard l'hermite lorsque que le mâle transfert un spermatophore à la femelle, ce qui ne peut se faire que les deux animaux émerge partiellement de leur coquille. La femelle porte ensuite le spermatophore à ses gonopores pour transférer la semence du mâle. En fonction de la taille de la femelle, des centaines d'œufs sont pondus avec l'aide des appendices qui servent au nettoyage des branchies sur les pleopodes se trouvant du côté gauche de l'abdomen (ce qui est certainement du à l'enroulement de l'abdomen dans la coquille et à la position de l'orifice de ponte dans la coquille.

    La femelle porte ses œufs pendant approximativement un mois : durant cette période les œufs vont passer d'une couleur rouge brique à grise, ce qui correspond à la consommation de la réserve de l'œuf par les embryons. La femelle relâche ses oeufs en les faisant transiter de ses pleopodes en utilisant ses organes de nettoyage des branchies jusqu'à ses pattes mâchoires puis sur le bout de ses pinces, qui les relâche par petit paquets.

    Les œufs éclosent immédiatement au contact de l'eau salée et les nouvelles larves écloses sont nommées zoées à ce stade, elles vont flotter parmi le plancton. Chaque zoée va passer 4 à 6 stages différents sur une durée de 40 à 60 jours. Elles se métamorphosent ensuite en megalopes, qui ressemble à une combinaison entre un bernard l'hermite et un homard. A la fin de cette étape de croissance qui dure environ 1 mois, la larve va vouloir trouver sa première coquille de mollusque ; elle va passer des périodes de plus en plus longues hors de l'eau et va finalement s'enterrer pour muer et émerger comme un jeune BHT capable de vivre sur la terre ferme. A ce stade les branchies sont modifiées et l'immersion prolongée de l'animal conduira à sa noyade.

    Le témoignage ci-dessous est celui du propriétaire du site "The Crab Patch", http://www.thecrabbagepatch.com (les photos ci-dessus en proviennent, mais c'est marquée dessus) un excellentissime site en anglais que je vous conseille de consulter si vous maitriser la lecture de cette langue. C'est une traduction que je vous propose : Depuis que j'élève des bernard l'hermite dans une grande cage extérieure en Floride, avec la possibilité de faire un maximum des choses qu'ils peuvent faire dans la nature, j'ai eu plusieurs fois l'occasion d'observer des femelles gestantes. Quand j'ai découvert ma première femelle avec des œufs, j'ai immédiatement installé dans la cage un aquarium d'eau de mer avec des morceau de corail vivant en prévision de la ponte qui devait se produire sous un mois.

    Ne connaissant pas trop les aquariums d'eau de mer, j'ai pensé que l'utilisation de corail vivant pouvait raccourcir le cycle d'équilibration de mon bac artificiel. Alors que les semaines passées, j'ai vu les oeufs passer du rouge brique ou gris. Finalement les oeufs sont devenus gris foncé, j'ai alors décidé de stimuler leur libération par les femelles. J'ai précautionneusement trempé leur coquilles dans l'eau salée en essayant de ne pas mouillé l'animal. J'ai alors fait faire un tour à 180 degrés à la coquille de manière à ce que les oeufs soient contact avec l'eau salée. Immédiatement des oeufs se sont mis à tomber et à éclore, j'ai pu voir les zoées commencer à nager dans l('eau contenu dans la coquille de leur mère. J'ai alors précautionneusement introduis les zoées dans le bac et continua le procédé jusqu'à ce que la totalité des œufs aient éclos. Malheureusement le nombre de mes zoées diminua de jour en jour et finalement 10 jours après il n'y avait plus rien de vivant dans le bas.

    Je n'ai pas eu à faire pondre ma seconde femelle car elle l'a fait elle-même la saison de reproduction suivante. Apparemment, j'étais juste un peu trop en retard. Nous avons ensuite déménagé vers le centre de la Floride et mon aquarium a du être temporairement stocké. Durant cette période, nous faisions un voyage vers les "Florida Keys", quand nous nous sommes arrêter dans une animalerie, je voulais expliquer aux enfant comment sexer un Bernard l'hermite, c'est alors que j'ai eu la surprise de tomber sur une femelle avec oeufs en vente. Le vendeur me l'a alors donné pour je tente de faire éclore les oeufs. Une fois encore j'étais mal préparé et sans aquarium équilibré et en fonctionnement depuis longtemps. comme à cette époque mes bernard l'hermite était dans une petite cage et que les experts s'accordent pour dire que ces animaux ne se reproduisent pas en captivité, je ne m'attendais pas à réussir encore cette fois-ci.

    Une fois de plus je préparais le même type d'aquarium, je la faisais pondre et ces zoées ne vécurent que 10 jours. Au moins cette fois-ci je fut capable de récupérer des œufs, des enveloppes d'œufs, des zoées mortes le tout conservé, pour aller rendre visite au Docteur John Osbore, un professeur de biologie de l'Université de Floride Centrale. Il était notamment capable de prendre mes élément en photographie microscopique. J'ai alors réalisé que j'avais fait plusieurs erreurs.

    La première était celle de ne pas disposé d'aquarium convenablement préparé. C'est ce que j'essaye de faire actuellement à l'aide de corail et de pierres vivantes, afin que l'aquarium ait un fonctionnement aussi proche que le milieux marin naturel. J'ai aussi probablement surnourri mes zoées ce qui a induit une fermentation néfaste, donc j'essaierais de distribuer la nourriture avec plus de parcimonie. Maintenant j'ai un très grand nombre de femelles bernard l'hermite et je vais pouvoir me lancer dans différents essais de reproduction sans répéter les mêmes erreurs. Je dois renouveler ces essais vers juillet-août de cette années et je vous tiendrez au courant. On ne peut que saluer le travail entrepris par cette personne pour essayer de découvrir les paramètres qui permettent de conserver des zoées vivantes en captivité.

    Le seul problème pour moi, personnellement, est qu'elle travail avec des femelles sauvages et que les œufs utilisées sont autant de jeunes qui n'iront pas le milieu naturel. Bon, je ne veux pas m'étendre sur ce problème d'éthique, mais je préférais largement sa première approche qui consisté en semi naturelle. Par contre je ne comprends pas pourquoi (vu qu'il semblait être au bord de la mer et qu'ilo avait assez de place) il n'a pas chercher à simuler directement dans l'enclos un coin de mer dans un bassin (facile à dire je sais mais c'est surement faisable) et laisser faire les choses naturellement plutôt artificiellement avec les problème que ça implique. Volonté de réaliser des observations je pense.

    En tout cas, c'est un travail qui amène des informations et des questions importantes, il est essentiel voir Vital ,d'en avoir connaissance sur Bonjour Chine ,vu les sujets du moment .


    [​IMG]

    Nom scientifique : Pagurus bernhardus

    Répartition géographique :

    Le bernard l'hermite est présent des côtes Baltes à la Mauritanie Critère de distinction :

    On reconnaît facilement le bernard l'ermite grâce à la coquille de gastéropode (le plus souvent de buccin) qu'il transporte. D'aspect il ressemble à un crabe qui cacherait son abdomen. Il peut mesurer jusqu'à 8 cm . Mode de vie :

    Le bernard l'hermite appartient à la famille des crustacés. Il protège son abdomen mou dans une coquille vide. Il change cette coquille au fur et à mesure de sa croissance et dès qu'il est trop à l'étroit. Les coquilles choisies sont celles de gastéropodes. Parfois, cette coquille porte une anémone (anemonia parisitica ) Celle ci peut, en échange de quelques 'transports gratuits', protéger le crustacé de prédateurs indésirables . Le bernard l'hermite se nourrit de petits animaux morts ou d'algues qu'il trouve sur le sol. Reproduction :

    La femelle est en mesure de se reproduire uniquement après avoir muée. Le mâle et la femelle s'accouplent dans l'eau. La fécondation est interne
     
    #1 lafoy-china, 26 Novembre 2011
    Dernière édition: 26 Novembre 2011
  2. indica

    indica Ange

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 019
    Localité:
    DTC
    Ratings:
    +9 / -0
  3. Loremis

    Loremis Membre Gold

    Inscrit:
    11 Octobre 2009
    Messages:
    447
    Ratings:
    +79 / -1
    Au final, les bernards-l'hermite sont pour ou contre l'Independance de Taiwan ?
     
  4. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 188
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 026 / -65
  5. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    Y z'ont pas aussi des problèmes sociaux, les Bernard l'hermite ?
    (entre ceux qui triment pour se nourrir - les braves - et ceux qui se laissent doucettement dériver sur l'océan en se nourrissant de ce qu'ils trouvent - les enfoirés- ?)
     
  6. indica

    indica Ange

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 019
    Localité:
    DTC
    Ratings:
    +9 / -0
    a part se nourrir de detritus le nanard il aime bien piquer la coquille des autres, quitte à trucider le precedent locataire (nanard est-il americain?)
     

Partager cette page