La nouvelle route de la soie

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Un nouveau partenariat Chine-Ukraine par Dr. Sébastien Goulard

05/08/2021

Le 30 juin 2021, la Chine et l’Ukraine ont signé un accord majeur concernant le financement et la construction d’infrastructures dans le secteur des transports. Les relations sino-ukrainiennes se sont considérablement améliorées depuis le blocage par Kiev du rachat par la Chine de la société Motor Sich en mars 2021. Le récent accord renforcera la stratégie de développement national de l’Ukraine.

L’Ukraine et l’initiative « Belt and Road » (BRI)

Extrait : En décembre 2017, lors de la visite d’État du vice-premier ministre chinois Ma Kai à Kiev, l’Ukraine a rejoint la BRI, et plusieurs accords de coopération dans les domaines de l’agriculture, de l’énergie, de la culture, de la santé et de l’éducation ont été signés entre les deux pays.
Bien que la portée complète de l’accord récemment signé ne soit pas encore tout à fait définie, il est évident que selon l’accord, les entreprises chinoises pourront désormais investir dans les routes et les chemins de fer en Ukraine. La plupart des voies intercontinentales actuelles reliant la Chine à l’Europe contournent l’Ukraine et empruntent le corridor Russie-Biélorussie. Cependant, de nouvelles routes passant par la région du Caucase et la mer Noire pourraient voir le jour avec l’accord sino-ukrainien.

Suite à l’appel téléphonique du président ukrainien Volodymyr Zelensky au président Xi Jinping le 13 juillet, la coopération entre les deux pays sera renforcée dans de nombreux domaines. Premièrement, Beijing continuera d’aider Kiev pendant la crise de la Covid avec la fourniture de vaccins. L’Ukraine a commandé 1,9 million de vaccins à la Chine. Une fois la pandémie terminée, un régime d’exemption de visa doit être inauguré pour stimuler le tourisme en provenance de Chine. Des vols directs de Kiev à Beijing peuvent également être programmés.
La Chine et l’Ukraine ont également commencé à négocier la possibilité d’un accord de libre-échange. La Chine est déjà le premier partenaire commercial de l’Ukraine et un importateur majeur de produits agricoles et métallurgiques.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le gouvernement du Sri Lanka et l’élaboration d’une stratégie pour la ville portuaire de Colombo
17/08/2021
L’aménagement de la ville portuaire de Colombo est un projet de développement majeur mené dans le cadre de l’initiative chinoise “Belt and Road”. La ville portuaire de Colombo devrait être la première destination résidentielle et commerciale d’Asie du Sud.

Extrait :
La ville portuaire sera construite sur 269 hectares de terres récupérées sur la mer qui formeront une extension de Colombo, la capitale économique du Sri Lanka. Ce projet est mené par CHEC Port City Colombo Pvt Ltd, du groupe China Harbour Engineering Company, une filiale de la China Communications Construction Company. Le projet est donc une coentreprise avec le gouvernement du Sri Lanka, sous la responsabilité du ministère du développement urbain, de l’approvisionnement en eau, du logement et du développement urbain. Récemment, le 27 mai 2021, le gouvernement du Sri Lanka a adopté la loi sur la Commission économique de la ville portuaire de Colombo. Le gouvernement doit, dès à présent, élaborer une stratégie pour réaliser le potentiel de ce projet tout en s’attaquant aux nombreux défis et obstacles qui se dressent devant lui.

1629237145028.png

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Une nouvelle ligne ferroviaire de fret Chine-Europe relie la ville chinoise de Chongqing à l'Ukraine

1630330367080.png

Un train de marchandises chargé de 50 conteneurs de machines et d'équipements a quitté dimanche la municipalité de Chongqing, dans le sud-ouest de la Chine, à destination de la capitale ukrainienne, marquant ainsi le lancement de la nouvelle ligne de train de marchandises de Chongqing.

Communique : Le train de marchandises doit passer par le port frontalier d'Erenhot, dans la région autonome de Mongolie intérieure (nord de la Chine), et arrivera à destination à la mi-septembre.

Auparavant, les exportations de Chongqing vers l'Ukraine devaient passer par le Belarus ou la Pologne au lieu de se diriger directement vers l'Ukraine. Le nouvel itinéraire est le premier itinéraire direct de train de marchandises international de la municipalité vers Kiev. Elle devrait faciliter davantage les échanges entre l'Europe et les régions occidentales de la Chine.

Chongqing est une plaque tournante importante pour les trains de marchandises Chine-Europe. Le chemin de fer Yuxinou (Chongqing-Xinjiang-Europe), qui a été le premier itinéraire de train de marchandises Chine-Europe, a connu 1 359 voyages au cours du premier semestre 2021, soit une augmentation de plus de 50 % en glissement annuel, selon le bureau du port et de la logistique du gouvernement municipal.

Depuis la mise en service du chemin de fer en 2011, Yuxinou a lancé plus de 30 itinéraires, reliant plus de 40 villes à travers 26 pays, et les itinéraires ont enregistré plus de 8 000 voyages de trains de marchandises.

1630330440227.png

27 avril 2021
12 mai 2021
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

La Chine offre un stade national de 150 millions de dollars au Cambodge

La Chine a remis dimanche un nouveau stade national dans la capitale cambodgienne, Phnom Penh, d'une valeur de 150 millions de dollars, ce qui en fait la plus importante infrastructure offerte au pays, selon le gouvernement.

Communique: D'une capacité de 60.000 places, le stade est le dernier projet en date entrant dans le cadre de l'initiative des Nouvelles routes de la soie (Belt and Road Initiative) de plus de 1.000 milliards de dollars menée par Pékin afin d'étendre son influence à l'étranger.

L'inauguration de l'enceinte sportive, qui accueillera en 2023 les Jeux d'Asie du Sud-Est, s'est déroulée en présence du ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi. L'infrastructure, qui prendra le nom de Stade national Morodok Techno, à la forme d'un navire à voile qui symbolise la longue amitié entre les deux pays, quand les Chinois se rendaient par bateau au Cambodge, a-t-on expliqué de source officielle.

Il est entouré d'un fossé qui doit rappeler l'eau encerclant l'enceinte du temple d'Angkor Wat, joyau archéologique du Cambodge. Le Premier ministre Hun Sen a défendu dimanche les relations entre son pays et la Chine, qui font pourtant l'objet de critiques de plus en plus fortes, assurant que Pékin était un «ami respecté et de confiance». «Ai-je fait une erreur en contactant nos amis chinois lorsque l'on voit quels en sont les résultats?», s'est-il interrogé, faisant référence au stade, qu'il a présenté comme «une nouvelle étape dans la solide amitié qui lie le Cambdoge et la Chine».

Les deux pays ont profité de la visite de M. Wang pour signer plusieurs contrats, pour lesquels Pékin a promis un investissement de 250 millions de dollars en faveur de projets de développements, selon le Premier ministre cambodgien. Wang Yi a pour sa part assuré que la Chine n'imposera jamais «des conditions d'ordre politiques» dans sa coopération avec Phnom Penh.
Le Cambodge est un allié de longue date de la Chine et a bénéficié de milliards de dollars de prêts et investissements mais également, plus récemment, de près de 28 millions de doses de vaccins contre le Covid-19, dont 4,3 millions sous forme de don.

Les défis sociétaux et environnementaux de la BRI au Cambodge par Dr. Sébastien Goulard

10/09/2021
L’ONG Human Rights Watch a récemment publié un rapport sur les violations des droits humains au Cambodge à la suite de la construction du barrage Lower Se San 2, un projet majeur de l’initiative « Belt and Road » (BRI).

Extrait :
Malheureusement, les problèmes de gouvernance dans plusieurs pays où des projets BRI ont été mis en œuvre peuvent avoir un impact sur l’image globale et la réputation de la BRI. La Chine doit de toute urgence mieux intégrer les considérations sociales et environnementales dans les futurs projets de la BRI.

Le Cambodge et la BRI

Extrait : Le Cambodge et la Chine entretiennent de solides relations historiques, et Beijing est désormais l’un des principaux partenaires commerciaux du Cambodge. Le pays est confronté à un isolement croissant depuis le coup d’État de 1997, et l’emprise continue sur le pouvoir du Premier Ministre Hun Sen. Les pays occidentaux ont dénoncé à plusieurs reprises la baisse des normes de gouvernance. En 2021, le Sénat américain a présenté un projet de loi ciblant plusieurs responsables cambodgiens, et le Parlement Européen a publié plusieurs déclarations condamnant les violations des droits humains au Cambodge.

En conséquence, Phnom Penh s’est tourné vers Beijing pour de nombreux projets, et est devenu un fervent partisan de la BRI depuis ses débuts. Plusieurs accords importants ont été signé avec la Chine.

Cambodian parliament ratifies bilateral FTA with China

10/09/2021
1631468166229.png

China-ASEAN dialogue relations promote economic exchanges, create business opportunities, says Malaysian business leader

10/09/2021
1631468166229.png
HRW et le senat des Etats Unis ne sont jamais bien loin de toutes ingerences politiques a vocations destabilisatrices , on a pu remarquer ces derniers temps la dexerite et l'efficacite ce ceux ci au Moyen Orient , et les magnifiques resultats qui en ont decoules (sic) , le fretillant caniche europeen accompagnant la fanfare ! :)
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Le commerce extérieur de la Chine maintient une croissance robuste et fait état d'une amélioration de la qualité

October 14, 2021
Les importations et exportations totales de la Chine ont augmenté de 22,7% en glissement annuel pour atteindre 28,33 trillions de yuans (environ 4,38 trillions de dollars américains) au cours des trois premiers trimestres de 2021, selon des données officielles publiées mercredi.

Communique :
BEIJING, 13 octobre (Xinhua) -- Le commerce extérieur de la Chine a maintenu une croissance robuste avec une forte résilience et une meilleure qualité au cours des trois premiers trimestres de l'année, soutenue par le développement économique régulier du pays.
Le total des importations et des exportations de la Chine a augmenté de 22,7 % en glissement annuel pour atteindre 28,33 trillions de yuans (environ 4,38 trillions de dollars américains) au cours des trois premiers trimestres de 2021, selon des données officielles publiées mercredi.
Ce chiffre a marqué une augmentation de 23,4 pour cent par rapport au niveau pré-épidémique de 2019, selon l'Administration générale des douanes (GAC).

Les exportations et les importations ont poursuivi une croissance à deux chiffres au cours des neuf premiers mois de l'année, bondissant respectivement de 22,7 % et 22,6 % par rapport à l'année précédente.
Les fondamentaux de la croissance économique à long terme de la Chine n'ont pas changé, a déclaré Li Kuiwen, porte-parole du GAC, lors d'une conférence de presse, notant que la stabilité de la production intérieure et de la demande de consommation a fortement soutenu la croissance du commerce extérieur de la Chine.

Avec l'accélération du rythme de l'économie et du commerce mondiaux, la demande sur le marché international a contribué à l'expansion du commerce extérieur de la Chine, a déclaré Li, ajoutant que les hausses de prix des produits de base internationaux ont également poussé les importations de la Chine à la hausse.

La Chine a pris une série de mesures en 2021 pour accélérer la croissance du commerce extérieur, notamment en accélérant le développement de nouvelles formes et de nouveaux modes de commerce, en approfondissant la réforme pour faciliter le commerce transfrontalier, en optimisant son environnement commercial dans les ports, et en promouvant la réforme et l'innovation pour faciliter le commerce et l'investissement dans les zones pilotes de libre-échange.
Ces mesures ont conduit à la croissance continue du commerce extérieur de la Chine, a déclaré M. Li, et elles ont non seulement renforcé la confiance des entreprises, mais aussi injecté une forte vitalité dans l'ouverture de la Chine.

De janvier à septembre, le commerce de la Chine avec ses trois principaux partenaires commerciaux - l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, l'Union européenne et les États-Unis - a maintenu une croissance solide.
Au cours de cette période, les taux de croissance de la valeur des échanges de la Chine avec ces trois partenaires commerciaux ont été respectivement de 21,1 %, 20,5 % et 24,9 %.

La croissance rapide du commerce entre la Chine et les États-Unis reflète la grande complémentarité des structures industrielles et commerciales ainsi que le potentiel commercial entre les deux pays, a déclaré Wen Bin, analyste en chef à la China Minsheng Bank.
Le commerce de la Chine avec les pays situés le long de "Belt and Road " a augmenté de 23,4 % en glissement annuel au cours de la même période, tandis que le commerce du pays avec les membres du Partenariat économique global régional a grimpé de 19,3 %, selon les données douanières.

Au cours des trois premiers trimestres, le volume du commerce extérieur de la Chine a augmenté trimestre après trimestre et a pris une part accrue sur le marché international, a indiqué M. Li.
Les statistiques montrent que les exportations et les importations de la Chine ont représenté environ 13,2 % du total mondial au cours du premier semestre de l'année, soit une augmentation de 0,8 point de pourcentage par rapport à l'année précédente.

Les entreprises privées ont vu leurs importations et leurs exportations augmenter de 28,5 % pour atteindre 13,65 billions de yuans au cours des neuf premiers mois, représentant 48,2 % du total du pays.
Les importations et les exportations des entreprises d'État ont augmenté de 25,1 % pour atteindre 4 350 milliards de yuans au cours de cette période.

Pour souligner l'amélioration de la qualité du commerce extérieur de la Chine au cours des trois premiers trimestres, M. Li a cité en exemple de nouvelles formes et de nouveaux modes commerciaux florissants ainsi qu'un développement régional mieux coordonné.
Les importations et exportations du pays en matière de commerce électronique transfrontalier ont augmenté de 20,1 % en glissement annuel au cours de la période.

Le commerce extérieur des régions du centre et de l'ouest de la Chine a augmenté de 27,2 % en glissement annuel, soit 4,5 points de pourcentage de plus que le taux de croissance de l'ensemble du pays au cours de la même période.
Li a également averti que le commerce extérieur de la Chine continue de faire face à un certain nombre de facteurs instables et incertains, alors que l'économie mondiale peine à se redresser et que l'environnement extérieur se complique.

Compte tenu de la base élevée de 2020, la croissance du commerce extérieur de la Chine pourrait être plus lente au quatrième trimestre, mais la tendance positive globale ne changera pas, et le commerce extérieur du pays devrait enregistrer une croissance régulière tout au long de l'année, a déclaré Li.


1634190251344.png
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
14 988
15 091
198
常熟,江苏
SOIE Courrier_International_2021_10_21_fr.downmagaz.net.jpg
 

Elise D

Dieu Supérieur
15 Mai 2014
948
883
133
Shanghai
Le total des importations et des exportations de la Chine a augmenté de 22,7 % en glissement annuel pour atteindre 28,33 trillions de yuans (environ 4,38 trillions de dollars américains) au cours des trois premiers trimestres de 2021, selon des données officielles publiées mercredi.
Ce chiffre a marqué une augmentation de 23,4 pour cent par rapport au niveau pré-épidémique de 2019, selon l'Administration générale des douanes (GAC).
Question : comment calcule-t-on le montant des exportations ? Se base-t-on sur la date à laquelle les produits sont vendus, expédiés, payés... ?
 

Pautal

Ange
23 Déc 2006
478
103
88
Shanghai
Cela ne serait pas au moment du dédouanement que s'effectue la comptabilité ?
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Un premier train de voyageurs entre Kunming et Vientiane


1635104330618.png1635104687948.png1635104442371.png

22/10/2021

Le 16 octobre, le premier train de voyageurs des chemins de fer Laos-Chine a quitté Kunming pour Vientiane. La construction de cette nouvelle ligne, un projet majeur de la Belt and Road Initiative (BRI), a pris cinq ans avant d’être achevée. Plusieurs tests seront menés sur cette nouvelle ligne avant son inauguration le 2 décembre, jour de la fête nationale du Laos.

Extrait : Il faudra moins de 10 heures pour voyager de Kunming à Vientiane en train. Cette nouvelle ligne de 1 022 km sera également ouverte aux trains de marchandises, ce qui permettrait aux entreprises laotiennes d’exporter leurs produits à moindre coût.

Pour construire cette ligne, plusieurs ponts et tunnels ont dû être construits, rendant ce projet assez coûteux avec un budget total de 6 milliards de dollars qui sera en partie financé par un emprunt contracté par la joint-venture Laos-China Railway Company.
C’est l’un des projets les plus importants menés à ce jour par le Laos. Pour Vientiane, ce nouveau chemin de fer rend le pays plus attractif pour les touristes chinois, mais créera également de nouvelles opportunités commerciales pour les entreprises locales. Le chemin de fer Laos-Chine reliera également mieux la région nord du Laos à la capitale et à la Chine.

22/10/2021
22/10/2021

 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
L'exposition d'importation de la Chine renforce la coopération "Belt and Road ".

1636589971885.png1636589810998.png
November 10, 2021

C'était également la première fois que des objets exposés dans le cadre de la CIIE étaient transportés par le service de train de marchandises pour être inclus dans l'événement. Trente-cinq conteneurs d'un poids total de 460 tonnes ont été assemblés à partir de Hambourg et Duisbourg en Allemagne et de Malaszewicze en Pologne, avant d'être acheminés vers la Chine.

Reportage : En hommage à la destination spéciale du fret, le train a été baptisé "Jinbo", abréviation de CIIE en chinois. La variété des objets transportés était impressionnante, notamment des machines équipées d'un système intelligent de lavage au jet et des pièces de machines électriques. Les conteneurs ont été correctement désinfectés pour répondre aux exigences de l'Expo en matière de prévention des épidémies.

Selon Wang Jinqiu, président de la société d'exploitation du train à Shanghai, le recours au train plutôt qu'à la voie maritime traditionnelle a permis de réduire de moitié le temps de transport.

Avec plus de 70 itinéraires, le service de transport par train de marchandises a permis de soutenir le développement économique et social des pays et régions situés le long de "la Ceinture et la Route". Le nouvel itinéraire reliant Hambourg et Shanghai offre une option rapide aux entreprises des pays participant à la CIIE, soulignant l'influence croissante de l'événement et consolidant la connectivité le long de la Ceinture et la Route.

UNE SÉLECTION PLUS LARGE

L'initiative "la Ceinture et la Route" (BRI) proposée par la Chine est devenue la plus grande plateforme de coopération internationale au monde. Les données montrent que le volume cumulé des échanges de marchandises de la Chine avec les pays de la BRI a atteint 9,2 billions de dollars américains entre 2013 et 2020.
Première exposition nationale dédiée à l'importation au monde, la CIIE est également devenue un bien public mondial pour la promotion du commerce. Parmi les quelque 3 000 entreprises participant à l'événement, plus de 600 proviennent de 50 pays situés le long de "la Ceinture et la Route".
Samedi, le pavillon national du Sri Lanka était bondé d'acheteurs chinois qui appréciaient le thé de Ceylan, emblématique de ce pays d'Asie du Sud, bien que le stand ne soit pas situé dans un endroit central de l'immense site.

"Outre le thé, nous avons également apporté ici des épices sri-lankaises, de l'huile de noix de coco, des biscuits, des chocolats et le jaggery kithul, quelque chose que la plupart des Chinois n'ont pas goûté auparavant", a déclaré Kavisha Lokuhitige, secrétaire général de l'Association Chine-Sri Lanka pour le commerce et la coopération économique.
Il a expliqué que le jaggery est un édulcorant naturel traditionnel sri-lankais qui est souvent servi avec du yaourt. Sur la base de son expérience en tant que participant à quatre reprises à la CIIE, il pense que ce produit va conquérir certaines papilles gustatives en Chine.

"La Chine est un marché très vaste et les gens aiment goûter des choses différentes", a-t-il déclaré.

M. Lokuhitige a fait remarquer que plus de 60 entreprises sri-lankaises ont voulu rejoindre le pavillon national cette année, mais en raison de l'espace limité, seuls les meilleurs produits ont pu être choisis et exposés à l'exposition.

"Nous sommes absolument prêts à participer à la cinquième CIIE, et nous espérons pouvoir obtenir un meilleur emplacement pour notre pavillon l'année prochaine", a-t-il déclaré.

UNE LIVRAISON PLUS FLUIDE

Dans le domaine de l'exposition automobile, la Abu Dhabi National Oil Company (ADNOC) participe à la CIIE pour la deuxième fois. Au troisième jour de l'Expo, son huile lubrifiante haut de gamme avait déjà gagné la reconnaissance de nombreux acheteurs chinois et assuré quelques nouveaux partenariats commerciaux, a déclaré Wu Weigang, responsable des ventes de l'agent chinois de la société.
Selon Wu, lors de la deuxième CIIE de 2019, la société a établi de bonnes relations avec la société chinoise COSCO Shipping. Depuis le début de l'année, COSCO Shipping a surmonté l'impact de COVID-19 et a assuré le bon déroulement de l'expédition et de la livraison des produits pétroliers en Chine.

"La BRI a rapproché ADNOC de la Chine, et la CIIE a offert une scène plus large à l'entreprise pour explorer en profondeur le marché chinois", a déclaré Wu.

DES ÉCHANGES PLUS APPROFONDIS

Abikunda Samuel, conseiller commercial à l'ambassade du Rwanda en Chine, a déclaré que les précédentes participations à la CIIE avaient permis aux consommateurs chinois d'en apprendre davantage sur les produits célèbres du Rwanda, tels que l'huile de piment et le café, qui, selon lui, est "le meilleur café du monde."
Certaines marques rwandaises ont rattrapé la tendance du commerce électronique en Chine en collaborant avec des animateurs de live-streaming bien connus. "Une fois, nous avons vendu quelque 3 000 paquets de café en une seconde, alors que nous n'avions même pas préparé un tel stock", se souvient-il en riant. "C'était une énorme surprise".

Outre l'introduction de produits commerciaux, Samuel a déclaré que la participation à l'Expo avait une autre mission. "Nous profitons de l'occasion de la CIIE pour faire mieux connaître notre pays en Chine", a-t-il déclaré en montrant les affiches sur les murs du pavillon montrant des gorilles de montagne, un trésor national du pays d'Afrique de l'Est.

"Beaucoup de gens disent que le trekking avec les gorilles au Rwanda est en fait une expérience qui change la vie, quelque chose que vous ne pourrez jamais oublier", a-t-il ajouté.

Les liens commerciaux à long terme établis entre la Chine et le Rwanda par le biais de la CIIE ont créé de nombreuses opportunités d'emploi pour les agriculteurs rwandais, et ont donc bénéficié à l'économie du pays dans son ensemble, a déclaré Samuel.

INFLUENCE DURABLE

En mai, Shanghai a mis en place un marché de la CIIE sur la Nanjing Road, un carrefour commercial, dans le but de contribuer à créer un effet d'entraînement durable de la CIIE au profit des exposants. Les participants à l'exposition qui estiment que six jours par an ne suffisent pas pour promouvoir leurs produits en Chine peuvent continuer à faire des affaires sur le marché.
De nombreux commerçants du marché sont originaires des pays de la BRI, notamment l'homme d'affaires turc Ramazan Tuzen, qui vit en Chine depuis 12 ans et vend des objets d'artisanat turc, de la porcelaine, des bijoux, des tapis, des lampes et même des glaces.

Au début du mois de novembre, à l'approche de la quatrième CIIE, Tuzen était occupé à faire les préparatifs, ainsi qu'à emballer et à envoyer des colis aux clients qu'il avait rencontrés lors de l'événement de l'année dernière.
Il a déclaré que l'expérience de l'Expo l'a aidé à construire une carrière réussie avec un revenu annuel de plusieurs millions de dollars américains, et que le nouveau marché devrait apporter à son entreprise encore plus de prospérité.

"Je voudrais dire aux hommes d'affaires du monde entier que la Chine est l'endroit où il faut être", a-t-il déclaré.



1636589690383.png
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Xi appelle à des efforts continus pour promouvoir un développement de qualité de la B and R

BEIJING, 19 novembre (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a appelé vendredi à poursuivre la promotion du développement de haute qualité de l'Initiative " Belt and Road " (B and R) grâce à des efforts conjoints.

Communique : La B and R doit viser un progrès de haute qualité, durable et centré sur le peuple, a déclaré Xi, également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) et président de la Commission militaire centrale, lors d'un symposium de haut niveau sur l'initiative.

Ce symposium, le troisième du genre, était présidé par le vice-Premier ministre Han Zheng, qui est également membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et chef du groupe de tête pour la promotion de la Band R .

Au cours des huit dernières années, les régions de Chine se sont ouvertes davantage au monde grâce à la ,B and R et une coopération gagnant-gagnant a été mise en place entre la Chine et les pays participants, a déclaré M. Xi.

Xi a également mis en garde contre un environnement international de plus en plus complexe pour le développement de la B and R , énumérant les facteurs qui y contribuent, notamment la concurrence féroce causée par un nouveau cycle de révolution scientifique et technologique et de transformation industrielle, ainsi que les impacts sur la communauté humaine du changement climatique, du COVID-19 et d'autres défis mondiaux.

Xi a appelé à une confiance mutuelle politique plus forte, à davantage de mécanismes de coopération et à un meilleur réseau de connectivité reliant la terre, la mer, l'air et le cyberespace.

Il a insisté sur la nécessité d'accroître les échanges avec les pays voisins, de développer les importations de produits de haute qualité, de promouvoir la coopération internationale en matière de capacité industrielle et de renforcer la connectivité financière et les échanges culturels.

Mettant en avant la coopération dans les domaines de la santé, du développement vert, de l'industrie numérique et de l'innovation, M. Xi a déclaré que la Chine continuerait à s'engager dans la coopération internationale dans le cadre de la réponse au COVID-19, à soutenir les pays en développement dans le développement de l'énergie verte et à faible émission de carbone, à faire progresser l'initiative de commerce électronique de la Route de la soie et à favoriser un environnement ouvert, juste, équitable et non discriminatoire pour le progrès scientifique et technologique.

Les voies de transport terrestre doivent être sûres et sans entrave, présenter des atouts uniques et se compléter mutuellement, tandis que la connectivité maritime doit être rationalisée, a-t-il déclaré, appelant à une connexion fluide entre la chaîne industrielle et la chaîne d'approvisionnement.

Les projets visant à améliorer les moyens de subsistance des populations pourraient être un moyen efficace d'accroître le sentiment d'accomplissement des populations dans les pays situés le long de "la Belt and Road ", a-t-il déclaré.

M. Xi a également insisté sur le développement d'une plateforme d'alerte précoce et d'évaluation des risques par tous les temps pour les projets de la Chine à l'étranger, et sur la coordination des mécanismes de protection des intérêts du pays à l'étranger, des efforts mondiaux de lutte contre le terrorisme et du contrôle de la sécurité.

Les réponses au COVID-19 doivent être coordonnées avec les efforts de promotion de la B and R , a-t-il déclaré.

La Chine éduquera et guidera ses citoyens et ses entreprises à l'étranger pour qu'ils respectent les lois et les coutumes locales et intensifiera ses efforts pour lutter contre la corruption transfrontalière, a-t-il déclaré, avertissant que les entreprises doivent réguler leurs activités commerciales et ne seront pas autorisées à porter atteinte au prestige du pays.

Notant que les travaux liés à la B and R devraient figurer en bonne place dans leur agenda, Xi a demandé aux départements concernés de renforcer la gestion des projets à l'étranger et le contrôle des risques.

Tout en présidant la réunion, Han Zheng a déclaré que l'important discours de Xi a fourni les principes directeurs fondamentaux pour promouvoir la B and R par des efforts conjoints dans la nouvelle ère.

Le groupe dirigeant s'acquittera fidèlement de son devoir sous la direction forte du Comité central du PCC, avec Xi en son centre, a déclaré Han.


1637469746243.png
Cliquez sur l'image pour visionner la video !

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le pouvoir de la résilience : Comment la Chine navigue dans un paysage économique en mutation

24 novembre 2021

Résumé : L'année 2021 a vu presque toutes les économies à la croisée des chemins au milieu de vents contraires allant de COVID-19 aux pénuries d'énergie et à l'inflation. Pourtant, la Chine - la seule grande économie à avoir connu une croissance l'année dernière - a une fois de plus démontré le pouvoir de la résilience.

Communique : BEIJING, 24 novembre (Xinhua) -- En 2021, presque toutes les économies se sont retrouvées à la croisée des chemins, sous l'effet de vents contraires allant du COVID-19 aux pénuries d'énergie et à l'inflation. Pourtant, la Chine, seule grande économie à avoir connu une croissance l'année dernière, a une nouvelle fois démontré le pouvoir de la résilience.

Malgré de multiples difficultés, l'économie chinoise a connu une reprise largement régulière cette année et devrait atteindre les principaux objectifs annuels, a déclaré le Premier ministre chinois Li Keqiang en présidant un récent symposium sur l'économie.
Les données économiques récentes confirment les propos du Premier ministre. Qu'il s'agisse du commerce extérieur, de la puissance industrielle, du dynamisme de la consommation ou des investissements entrants, l'économie chinoise fournit de nombreuses preuves de sa ténacité.

Les importations et les exportations de biens de la Chine ont augmenté à 31,67 trillions de yuans (environ 4,95 trillions de dollars américains) au cours des 10 premiers mois de 2021, soit 130 milliards de yuans de plus que le niveau du commerce de biens avant la pandémie pour toute l'année 2019, selon les données officielles.

"Les exportations mondiales sont principalement soutenues par les prix. Cependant, les volumes ont apporté une plus grande contribution aux exportations de la Chine que les prix en 2021, ce qui suggère que les exportations de la Chine sont effectivement résilientes", indique un rapport de China International Capital Corporation Limited (CICC).

Bai Ming, chercheur à l'Académie chinoise du commerce international et de la coopération économique relevant du ministère du Commerce, a attribué la stabilité du commerce extérieur à une forte demande extérieure, le système industriel complet de la Chine continuant à jouer un rôle clé dans la stabilisation de la chaîne industrielle mondiale.
Les activités industrielles résistent bien à la hausse des prix à la production, à la résurgence sporadique de l'épidémie et à la tension énergétique, car la lutte contre l'épidémie menée par le gouvernement s'est avérée efficace et les efforts visant à garantir la stabilité des prix et de l'approvisionnement énergétique ont porté leurs fruits.

En octobre, la production industrielle chinoise a dépassé les attentes du marché en enregistrant une hausse de 3,5 % en glissement annuel, soit 0,4 point de pourcentage de plus qu'en septembre.

Le dynamisme de la consommation chinoise et l'attrait qu'elle exerce sur les investisseurs étrangers ont également été remarqués, puisque les ventes au détail du pays en octobre ont dépassé les prévisions et que les investissements directs étrangers en 2021 devraient afficher une croissance à deux chiffres.
Alors que les inquiétudes sont vives quant aux effets de contagion de l'ajustement de la politique monétaire des grandes économies développées sur les marchés émergents, la banque centrale chinoise a déclaré que cet ajustement aura un impact "limité" sur le pays.

Cette résistance peut être attribuée à l'énorme taille de l'économie chinoise, aux politiques monétaires normales, aux progrès de la réforme des taux de change de la monnaie chinoise axée sur le marché ainsi qu'à l'attrait croissant des actifs en Renminbi, a déclaré la Banque populaire de Chine dans son dernier rapport trimestriel sur la mise en œuvre de la politique monétaire.

GAINS À LONG TERME

L'une des clés du maintien de la vitalité économique de la Chine est l'accent mis par le gouvernement sur les réformes nécessaires au développement à long terme, tandis que des fondamentaux économiques sains donnent en retour à la Chine une marge de manœuvre pour poursuivre une croissance plus durable.
Après avoir atteint son "premier objectif du centenaire", à savoir l'édification d'une société modérément prospère à tous égards, les dirigeants chinois ont accordé une place plus importante à la prospérité commune, visant une aisance partagée par tous, tant sur le plan matériel que culturel.

En ce qui concerne la réduction des émissions de carbone, la Chine a dévoilé en octobre une directive générale visant à atteindre ses objectifs de pic de carbone et de neutralité carbone, ainsi qu'un plan d'action visant à atteindre le pic des émissions de dioxyde de carbone avant 2030.
Cette année également, la Chine a imposé des réglementations intensives dans certains domaines, notamment les technologies, l'immobilier et les secteurs à fortes émissions, afin de freiner l'expansion désordonnée du capital et de favoriser une croissance plus durable et inclusive à long terme.

Le rapport de la CCPI note que la réglementation de l'immobilier est propice au développement sain de l'économie à moyen et long terme, tout comme les initiatives relatives au pic de carbone et à la neutralité carbone amélioreront la qualité de la croissance économique de la Chine.
Les bénéfices de ces mesures de grande envergure se font déjà sentir. Dans un rapport récent, Morgan Stanley prévoit une croissance plus forte des investissements dans les infrastructures l'année prochaine, grâce aux investissements verts. Selon le rapport, la demande d'investissements dans l'industrie manufacturière pourrait également provenir de la modernisation des équipements pour améliorer l'efficacité énergétique.

Cela dit, les autorités font preuve de sang-froid et sont prêtes à faire face aux incertitudes, avec de nouvelles politiques en préparation pour renforcer la résilience de l'économie.
L'économie chinoise devra relever de nombreux défis pour maintenir une croissance stable à partir d'une base élevée, car de nouvelles pressions à la baisse sont apparues et l'environnement économique intérieur et extérieur est resté complexe, a déclaré le premier ministre lors du symposium.

Des efforts doivent être faits pour déployer de nouvelles politiques fiscales préférentielles, garantir une alimentation électrique stable, soutenir de nouveaux modèles commerciaux tels que le commerce électronique transfrontalier, entre autres, afin de maintenir l'économie chinoise dans une fourchette appropriée et d'assurer la stabilité de l'emploi, selon M. Li.



1637801023609.png

Un tantinet propagandiste mais neanmoins interessant ! :)
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 074
10 221
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La coopération économique Chine-Afrique entre dans une phase de développement rapide

November 29, 2021

BEIJING, 27 novembre (Xinhua) -- La coopération économique Chine-Afrique s'est rapidement développée en termes d'échelle et d'étendue en près d'une décennie, donnant un élan au développement du continent et apportant des avantages tangibles aux populations des deux parties.

Communique :
Alors que la Chine et l'Afrique entrent toutes deux dans de nouvelles phases de développement, les avantages complémentaires des deux parties sont devenus plus importants, avec de brillantes perspectives de coopération mutuellement bénéfique, a déclaré Wu Peng, chef du département des affaires africaines du ministère des Affaires étrangères, lors d'une conférence de presse vendredi.

UNE ÉCONOMIE NUMÉRIQUE FLORISSANTE

L'économie numérique est l'un des nouveaux points forts de la coopération économique sino-africaine.

"La Chine a aidé les pays africains à éliminer la fracture numérique et à saisir les opportunités de la révolution de l'information", a déclaré Wu.

Les entreprises chinoises ont établi une coopération avec les principaux opérateurs africains pour parvenir à une couverture de base complète des services de télécommunications en Afrique, et ont construit plus de la moitié des sites sans fil et des réseaux mobiles à haut débit du continent.
Au total, plus de 200 000 km de fibre optique ont été posés, donnant accès à l'Internet haut débit à 6 millions de foyers en Afrique, et desservant plus de 900 millions de personnes locales, selon un livre blanc intitulé "La Chine et l'Afrique dans la nouvelle ère : Un partenariat d'égal à égal" publié vendredi.

En outre, les entreprises chinoises participent activement à la construction de plateformes de services publics en Afrique, comme le paiement électronique et la logistique intelligente.
Grâce au développement de l'économie numérique, de plus en plus de produits de spécialité africains, comme le café et le poivre, sont entrés sur le marché chinois.

"L'Afrique est un continent d'espoir. Elle a le potentiel de réaliser un développement à saute-mouton dans de nouveaux domaines économiques", a déclaré Wu.

DES LIENS COMMERCIAUX ET D'INVESTISSEMENT EN PLEIN ESSOR

Au cours de la dernière décennie, la Chine a pris des initiatives concrètes pour renforcer ses liens commerciaux et d'investissement avec l'Afrique avec un fort élan.
La Chine a été le premier partenaire commercial de l'Afrique pendant les 12 années qui ont suivi 2009. La part du commerce de l'Afrique avec la Chine dans le commerce extérieur total du continent n'a cessé d'augmenter, le chiffre dépassant 21 % en 2020, selon le livre blanc.

De janvier à septembre, le commerce bilatéral a augmenté de 38,2 % en glissement annuel pour atteindre plus de 185,2 milliards de dollars américains, selon les chiffres du ministère du Commerce.
La structure du commerce sino-africain s'améliore également. On constate une nette augmentation de la technologie dans les exportations chinoises vers l'Afrique, les exportations de produits mécaniques et électriques et de produits de haute technologie représentant désormais plus de 50 % du total, selon le livre blanc.

La Chine a augmenté ses importations de produits non liés aux ressources naturelles en provenance d'Afrique et a offert un traitement tarifaire nul à 97 % des articles imposables exportés vers la Chine par les 33 pays les moins avancés d'Afrique, dans le but d'aider davantage de produits agricoles et manufacturés africains à accéder au marché chinois.
Les investissements directs des entreprises chinoises en Afrique ont augmenté de 9,9 % pour atteindre 2,59 milliards de dollars au cours des trois premiers trimestres de l'année, le taux de croissance dépassant les niveaux d'avant la pandémie.

"Ces chiffres démontrent pleinement la confiance des entreprises chinoises dans le développement futur de l'Afrique et les perspectives du marché africain", a déclaré Qian Keming, vice-ministre du commerce.

DE BRILLANTES PERSPECTIVES

Le double succès du sommet de Johannesburg en 2015 et du sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) en 2018 a stimulé la coopération sino-africaine à une hauteur sans précédent.

Après des années d'efforts dévoués, l'arbre de la coopération Chine-Afrique a fleuri -- il est grand et fort, et ne peut être ébranlé par aucune force, indique le livre blanc.

La Chine annoncera de nouvelles mesures de coopération avec l'Afrique au cours des trois prochaines années, notamment de nouvelles politiques en matière de commerce et d'investissement, lors de la huitième conférence ministérielle du FOCAC prévue à Dakar, capitale du Sénégal, du 29 au 30 novembre, a déclaré M. Wu lors de la conférence de presse.

La Chine et les pays africains continueront d'imprimer un rythme à la coopération par le biais du FOCAC, de soutenir l'initiative "la Ceinture et la Route", d'élever le partenariat stratégique et coopératif global Chine-Afrique à un niveau supérieur et d'offrir ensemble un avenir meilleur, indique le livre blanc.


1638238523021.png
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 958
258
113
46
Pourtant, la Chine - la seule grande économie à avoir connu une croissance l'année dernière - a une fois de plus démontré le pouvoir de la résilience

Quel gag. La seule chose que la chine sait faire c'est de reporter les problemes a demain. C'est d'ailleurs pour ca qu'il n'y a que des bonnes nouvelles dans les journeaux... La chute n'en sera que plus dure.
  • La chine a trouve une solution au covid? non.
  • La chine a trouve une solution a son endetement massif et sa bulle immobiliere? non.
  • La chine a trouve une solution a son declin demographique? non.
  • La chine a trouve une solution a sa dependance au charbon et au petrole? non.
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 958
258
113
46
La chine a fait combien de croissance en 2020? 2%? T'enleves les % bidons, t'es deja a 0%. T'enleves les investissements qui n'auront aucun retour, t'es a -2%. T'enleves tout ce qui releve du re-travail parceque ce qui avait ete fait une premiere fois est de mauvaise qualite, t'es a -4%. Et c'est dans le meilleur des cas.
 

chwpaul

Dieu suprême
20 Juil 2009
2 601
840
168
La chine a fait combien de croissance en 2020? 2%? T'enleves les % bidons, t'es deja a 0%. T'enleves les investissements qui n'auront aucun retour, t'es a -2%. T'enleves tout ce qui releve du re-travail parceque ce qui avait ete fait une premiere fois est de mauvaise qualite, t'es a -4%. Et c'est dans le meilleur des cas.
-400%, CA VA? Ca te fait content?