1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La monnaie chinoise convertible à moyen terme

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 12 Mars 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    La monnaie chinoise convertible à moyen terme

    Le Point.fr - Publié le 11/03/2011 à 13:04 - Modifié le 11/03/2011 à 13:05

    Un programme pilote a été récemment lancé.

    Par Caroline Puel

    À quelle date la monnaie chinoise sera-t-elle pleinement convertible ? La vice-gouverneur de la Banque populaire de Chine, Hu Xiaolian, interrogée en marge de la session annuelle de l'assemblée, n'a pas voulu donner de date précise, mais a confirmé que les préparatifs pour cette évolution majeure qui concerne le système financier chinois étaient en cours. "D'ici cinq ans, il y aura une assez grande avancée concernant la convertibilité en capital. Mais vous dire précisément à quelle date la Chine atteindra vraiment la pleine convertibilité, je ne peux le faire. Pour l'instant, il n'y a pas encore de calendrier précis", a déclaré Hu.

    La Chine a déjà lancé un programme pilote dans vingt provinces, régions autonomes ou municipalités pour l'utilisation du yuan dans les règlements commerciaux transfrontaliers. La banque centrale a annoncé début mars qu'elle allait étendre cette année ce programme à l'ensemble du pays. Et le Premier ministre a annoncé dans ses priorités pour l'année 2011 que "l'utilisation du yuan sera élargie dans les échanges et investissements transfrontaliers" et que le gouvernement chinois "travaillera à la libre convertibilité des opérations en capital".

    Pékin a bien compris que son influence économique passait aussi par sa monnaie et commence à encourager des pays étrangers à constituer des réserves en yuans par le biais de prêts sous forme de "swaps" qu'elle a déjà opérés depuis 2009 avec la Corée du Sud, l'Argentine ou la Biélorussie. En avril 2009, à la veille du sommet du G20 de Londres, le gouverneur de la banque centrale avait jeté un pavé dans la mare en appelant au développement du yuan comme monnaie internationale à part entière, posant la question de la viabilité à terme du dollar américain comme monnaie de référence dans les échanges internationaux et les réserves monétaires des États. Mais cette proposition, considérée comme prématurée par une partie des économistes chinois, a suscité un vaste débat entre spécialistes, les plus conservateurs redoutant que la fin de la convertibilité ne prive la Chine de cette "grande muraille" monétaire qui lui a déjà permis de surmonter la crise asiatique et la partie financière de la crise de 2008. Mais s'ils semblent actuellement barrés sur le plan politique, les réformistes chinois continuent à avancer dans le domaine économique...
     

Partager cette page