1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La France, nouvelle terre d’accueil des investisseurs chinois

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 21 Mars 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE MONDE du 21 mars 2016

    « Il y a clairement une sophistication de l’investissement, car les Chinois sont à l’aise aussi bien dans le cadre réglementaire français que dans les différentes procédures », relève Raphaële François-Poncet. C’est en vantant le « made in France » que Zhao Qi Meng, président d’Inesa Europe a plaidé auprès du siège du groupe pour une implantation dans la Meuse et non en Hongrie comme prévu. Tout a débuté en 2013, lorsque la société d’électronique Arelis, implantée à Marville dans la Meuse, a contacté l’entreprise chinoise envisageant de nouer un partenariat. Au fil des conversations Zhao Qi Meng, représentant ce conglomérat de 9 milliards d’euros contrôlé par la municipalité de Shanghaï, a évoqué le projet du groupe d’installer en Europe de l’Est une usine de fabrication de LED. Immédiatement, ce fut le branle-bas de combat pour tenter de déplacer le centre de gravité vers l’ouest. Avec deux arguments forts à opposer aux avantages de la Hongrie en matière salariale : la qualité des produits fabriqués en France et le niveau élevé des infrastructures, la gare Meuse TGV mettant les trains à une heure de l’aéroport de Roissy ou de Paris.

    Le 29 janvier 2015, lors d’une visite à Pékin du premier ministre Manuel Valls, l’accord était finalement signé. Il prévoit la création de 200 emplois pour cette usine, la première du groupe hors de Chine. Depuis, pour renforcer sa présence en Europe dans l’éclairage, le groupe Inesa a fait en février, l’acquisition de 80 % des parts de Sylvania, une ancienne filiale de Philips.

    http://pan.baidu.com/s/1hqRl15q
     

Partager cette page