La construction du 3e porte-avions chinois serait déjà bien avancée

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 755
10 139
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Rapport au Congrès sur la modernisation de la marine chinoise
14 septembre 2021

Voici le rapport du Congressional Research Service du 9 septembre 2021, intitulé China Naval Modernization : Implications for U.S. Navy Capabilities-Background and Issues for Congress.

Extrait du rapport : Dans une ère de concurrence renouvelée entre grandes puissances, l'effort de modernisation militaire de la Chine, y compris son effort de modernisation navale, est devenu l'objectif principal de la planification et de la budgétisation de la défense des États-Unis. La marine chinoise, que la Chine modernise régulièrement depuis plus de 25 ans, c'est-à-dire depuis le début ou le milieu des années 1990, est devenue une force militaire redoutable dans la région maritime proche de la Chine, et elle mène un nombre croissant d'opérations dans des eaux plus éloignées, notamment dans les eaux plus larges du Pacifique occidental, de l'océan Indien et des eaux autour de l'Europe.

La marine chinoise est considérée comme un défi majeur pour la capacité de la marine américaine à obtenir et à maintenir le contrôle en temps de guerre des zones océaniques dans le Pacifique occidental - le premier défi de ce type auquel la marine américaine a été confrontée depuis la fin de la guerre froide. La marine chinoise constitue un élément clé du défi chinois au statut de longue date des États-Unis en tant que première puissance militaire dans le Pacifique occidental. Certains observateurs américains se disent préoccupés ou alarmés par le rythme de l'effort de construction navale de la Chine et par les tendances qui en résultent quant à la taille et aux capacités relatives de la marine chinoise et de la marine américaine.

L'effort de modernisation navale de la Chine englobe un large éventail de programmes d'acquisition de navires, d'avions et d'armes, ainsi que des améliorations en matière de maintenance et de logistique, de doctrine, de qualité du personnel, d'éducation et de formation, et d'exercices. La marine chinoise présente actuellement certaines limites et faiblesses, et s'efforce de les surmonter.

L'effort de modernisation militaire de la Chine, y compris son effort de modernisation navale, est évalué comme visant à développer des capacités pour faire face militairement à la situation avec Taïwan, si nécessaire ; pour atteindre un plus grand degré de contrôle ou de domination sur la région proche de la mer de Chine, en particulier la mer de Chine méridionale ; pour faire respecter le point de vue de la Chine selon lequel elle a le droit de réglementer les activités militaires étrangères dans sa zone économique exclusive (ZEE) maritime de 200 milles ; pour défendre les lignes de communication maritimes (SLOC) commerciales de la Chine, en particulier celles qui relient la Chine au golfe Persique ; pour déplacer l'influence des États-Unis dans le Pacifique occidental ; et pour développer des capacités permettant de faire face à la situation avec Taiwan, si nécessaire. États-Unis dans le Pacifique occidental, et pour affirmer le statut de la Chine en tant que première puissance régionale et grande puissance mondiale.

Conformément à ces objectifs, les observateurs pensent que la Chine veut que sa marine soit capable d'agir dans le cadre d'une force chinoise d'anti-accès/déni de zone (A2/AD) - une force qui peut dissuader les États-Unis d'intervenir dans un conflit dans la région proche de la mer de la Chine à propos de Taïwan ou d'un autre problème, ou à défaut, retarder l'arrivée ou réduire l'efficacité des forces américaines qui interviennent. Parmi les autres missions de la marine chinoise figurent la conduite d'opérations de sécurité maritime (y compris la lutte contre la piraterie), l'évacuation de ressortissants chinois de pays étrangers si nécessaire et la conduite d'opérations d'assistance humanitaire/réaction aux catastrophes (HA/DR).

Ces dernières années, la marine américaine a pris un certain nombre de mesures pour contrer l'effort de modernisation navale de la Chine. Elle a notamment déplacé un pourcentage plus important de sa flotte vers le Pacifique, affecté ses nouveaux navires et aéronefs les plus performants ainsi que son meilleur personnel au Pacifique, maintenu ou augmenté les opérations de présence générale, les exercices de formation et de développement, ainsi que l'engagement et la coopération avec les marines alliées et autres dans la région Indo-Pacifique, augmenté la taille future prévue de la marine, lancé, augmenté ou accéléré de nombreux programmes de développement de nouvelles technologies militaires et d'acquisition de nouveaux navires, aéronefs, véhicules sans pilote et armes, commencé le développement de nouveaux concepts opérationnels (c'est-à-dire de nouvelles façons d'utiliser les forces de la marine et du corps des Marines), ainsi que de nouveaux concepts de gestion des ressources humaines .

La Marine a commencé à développer de nouveaux concepts opérationnels (c'est-à-dire de nouvelles façons d'utiliser les forces de la Marine et du Corps des Marines) pour contrer les forces maritimes A2/AD chinoises ; et a signalé que la Marine passera dans les années à venir à une architecture de flotte plus distribuée qui comprendra une plus petite partie de grands navires, une plus grande partie de petits navires et une utilisation nettement plus importante de véhicules sans pilote. La question pour le Congrès est de savoir si la marine américaine répond de manière appropriée à l'effort de modernisation navale de la Chine.

China Naval Modernization: Implications for U.S. Navy Capabilities / Pdf 57 pages
1599602124680.png

Le pdf est dans tous les cas un mini catalogue de la marine chinoise et autres missiles adaptes ce qui permet une approche correcte des materiels en cas de necessite de recherches plus approfondies , les parties d'analyses strategiques et operationelles sont tres explicites , cela ne differe guere du precedent rapport .... Mais cependant interessant et condense !

Report to Congress on U.S. Navy Force Structure /Pdf 82 pages

1599602124680.png
 
Dernière édition:

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 825
2 233
188
Aéronavale Chinoise :Les acquisitions d' hélicoptères russe.
Après le :
Ka-28 hélicoptère naval anti-sous-marin
Ka-31 : hélicoptère naval d’alerte aérienne avancée et de surveillance
et maintenant le
Ka-52K Katran : hélicoptère naval de combat
On sent qu’il y a le feu au lac pour équiper les porte-hélicoptères a vitesse grande V
 

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 825
2 233
188
Bonjour Loulou
Merci pour l'info !
" Si vis pacem, para bellum" "Si tu veux la paix, prépare la guerre". Citation attribuee a Jules Cesar ? :hum:... C'est du latin dans tous les cas !
je ne pense pas César mais plutôt Végèce Epitoma rei militaris
Ainsi, celui qui désire la paix devrait préparer la guerre.
Celui qui désire la victoire devrait entraîner soigneusement ses soldats.
Celui qui désire des résultats favorables devrait combattre en se fiant à ses habiletés et non à la chance.

 

马马虎虎

Ambassadeur de la Sh*tbox
10 Avr 2010
8 116
8 246
188
Aéronavale Chinoise :Les acquisitions d' hélicoptères russe.
Après le :
Ka-28 hélicoptère naval anti-sous-marin
Ka-31 : hélicoptère naval d’alerte aérienne avancée et de surveillance
et maintenant le
Ka-52K Katran : hélicoptère naval de combat
On sent qu’il y a le feu au lac pour équiper les porte-hélicoptères a vitesse grande V

un porte-avions, c'est fait pour porter des avions
si on y fout de l'hélico, ça ne rime plus à rien
 

Pautal

Membre Platinum
23 Déc 2006
421
79
73
Shanghai

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 755
10 139
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

La Chine a mis en service le J-16D, son nouvel avion de guerre électronique


j16d-20210923.jpg
Ce 23 septembre, la composante aérienne de l’Armée populaire de libération [APL] a envoyé, en deux vagues, un total de 23 avions dans la zone d’identification de défense aérienne [ADIZ] de Taïwan. Et 14 chasseurs J-16 ont pris part à cette nouvelle démonstration de force chinoise.

Communique : Jusqu’à présent, il n’existait qu’une seule version du J-16 en service au sein de l’APL. Désormais, il faudra compter sur celle dédiée à la guerre électronique, laquelle sera officiellement dévoilée à l’occasion du salon aéronautique de Zhuhai, qui ouvrira ses portes le 28 septembre prochain.
En effet, selon la chaîne publique chinoise CCTV, un J-16D de guerre électronique s’est posé à Zhuhai, le 20 septembre, en vue de cette manifestation. A priori, ce nouvel appareil ne ferait pas sa première apparition… étant donné que, selon Taiwan News, il aurait déjà fait une incursion dans l’ADIZ taïwanaise au début de ce mois. Du moins, tels sont les soupçons de Taipei.

En tout cas, selon le Global Times, journal proche du Parti communiste chinois [PCC], le fait que le J-16D soit dévoilé lors de ce salon aéronautique signifie qu’il est « en service au sein de l’APL », comme le suggèrent l’ailleurs les marques que l’on peut observer sur l’appareil photographié à Zhuhai.
Par rapport au J-16 originel, le J-16D est doté de deux nacelles en bout d’ailes, conçues pour brouiller les radars et les systèmes de communication, à l’instar de l’E/A-18 Growler américain, dont l’une des missions est de neutraliser les défenses aériennes adverses [mission SEAD].
En outre, ce J-16D dispose d’une nouvelle avionique et de moteurs de fabrication chinoise [ce qui n’est pas commun…]. Enfin, selon magazine chinois Aerospace Knowledge, il « a subi d’importants changements structurels, avec notamment le recours à une grande quantité de matériaux composites ».

Cependant, rien n’a été dit au sujet de l’armement de cet appareil. Cela étant, il est probable qu’il emportera le missile anti-radar YJ-91, d’une portée annoncée de 120 km. En tout, le J-16D compte dix point d’emport sous son fuselage et ses ailes.


l'article ci-dessous datant d'Avril 2019 , il n'est pas improbable qu'une version du J-16D soit navalisee pour etre embarque sur le 003 qui a une configuration CATOBAR , l' E/A-18 Growler l'etant pour les classes Nimitz et Ford ... :hum:

2019-04-04
Extrait : Si Pékin le souhaitait, elle pourrait développer un équivalent du J-16D basé sur un porte-avions. Le J-15 Flying Shark qui équipe les deux porte-avions chinois de type 001 partage également un héritage commun avec la famille des Flanker, et une mise à niveau similaire du J-15SD biplace semble raisonnable. Toutefois, le J-15 peut transporter une charge utile inférieure en raison de la limite de poids maximale au décollage imposée par le tremplin . En tout état de cause, on ne sait même pas dans quelle mesure le J-16D sera adopté.


1632424134932.png

 
Dernière édition:

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 825
2 233
188
Mieux que des mots, les photos du J16 et du J16D pour mieux comprendre les différences.

J16-d1.jpgJ16-d2.jpg
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 691
242
113
46
Mieux que des mots, les photos du J16 et du J16D pour mieux comprendre les différences.

Tu peux aussi poster des photos du Sukhoi Su-30 pour qu'on voit les differences :grin:
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 691
242
113
46
Su-30. Comme on dit: "toute ressemblance avec des avions existants ou ayant existes est pure coincidence" :siffle:

download.jpg
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
3 691
242
113
46
Tiens tu découvres la Chine? Welcome.

Moi non, mais il faut croire que les Russes oui. Franchement, ce faire copier un avion a ce point, c'est assez embarassant. Si j'etais au Kremlin, je pousserais une gueulante.
 

Columbo

Membre Silver
16 Mai 2019
146
39
43
艾菲爾鐵塔
La license de production avait été acheté pour le J11 et d'autres modèles, ça a dû sûrement fait parti d'un deal pour le J16 également.

Welcome le monde n'est pas si bisousnours que ça.
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 755
10 139
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Moi non, mais il faut croire que les Russes oui. Franchement, ce faire copier un avion a ce point, c'est assez embarassant. Si j'etais au Kremlin, je pousserais une gueulante.
Su-30. Comme on dit: "toute ressemblance avec des avions existants ou ayant existes est pure coincidence" :siffle:
A l'origine Su-27 ensuite evolution sous licences , cela ne s'est pas deroule sans tensions diverses mais depuis tout est rentre dans l'ordre des choses , la Chine a recu ses premiers Su- 35 en provenance de Russie il n'y a pas si longtemps , voir analyse Eastpendulum jointe ...

1632463990442.png

Dans les années 1990, la Chine a acheté à la Russie des chasseurs de supériorité aérienne Sukhoi Su-27, y compris ceux produits sous licence en Chine sous le nom de Shenyang J-11A. Le J-11A a ensuite été développé en version monoplace J-11B et biplace BS. Le J-16 est un avion d'attaque dérivé du J-11BS.

Le J-16 est équipé d'un radar AESA et est propulsé par le moteur chinois Shenyang WS-10A . Le poids est réduit grâce à une plus grande utilisation de matériaux composites. Les unités du J-16 ont reçu une peinture absorbant les radars pour mieux aider aux missions de suppression des défenses aériennes ennemies (SEAD).

Selon le Royal United Services Institute (RUSI), le J-16 représente l'un des développements récents reflétant le fait que les diverses technologies de la puissance aérienne chinoise ont dépassé celles de la Russie. Justin Bronk, chercheur en aviation au RUSI, explique que le J-16 présente des avantages par rapport aux chasseurs russes contemporains en ce qui concerne l'application de matériaux composites, l'avionique radar, les missiles et l'utilisation à grande échelle de systèmes de ciblage laser. Le développement de la nouvelle génération de chasseurs tels que le J-16, le J-11B et le J-20 montre que la Chine est passée de la dépendance à l'égard de la conception russe à l'incorporation de capteurs et de technologies d'armement indigènes qui dépassent ceux de la Russie, et que la Chine a commencé à prendre une nette avance technique sur la Russie dans la plupart des aspects du développement des avions de combat[8].

L'armée chinoise développe des capacités autonomes avancées pour ses avions de combat. Il est rapporté qu'une variante du J-16 avec un copilote de siège arrière remplacé par un algorithme d'intelligence artificielle appelé " victoire de l'intelligence " (chinois : 智胜 ; pinyin : Zhì shèng) était en cours de test en mars 2021 à la Shenyang Aircraft Corporation. Un appareil similaire a également été repéré par image satellite sur une base d'essai expérimentale près de Malan, dans la province du Xinjiang, en juin 2021[9].

]
Extrait : L’histoire du Su-35S remonte au milieu des années 80, à l’époque où l’URSS existait encore. A l’époque, le Su-27 Flanker entrait en service au sein des unités de première ligne des VVS (Военно-воздушные силы – Forces Aériennes Militaires) et, comme de coutume en URSS, l’OKB Sukhoï travaillait déjà sur une version lourdement modernisée de l’appareil. Ce dernier, qui décolla pour la première fois le 28 juin 1988, portait le nom de Su-27M (M = модернизация = Modernisé).
 
Dernière édition:

chwpaul

Dieu suprême
20 Juil 2009
2 470
823
168
J16 va jouer un role tres important pour la recuperation de Taiwan, cet Avion peut reconnaitre et track l,Avion de Tsai yingwen quand elle s,en fuit de Taiwan. Et en plus J16 peut facilement tirer un coup de.....sur n,importe quel objet, soit dans l,air soit sur la Terre, surtout quand il s,agit un grand batiment office.... :p
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 755
10 139
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
J16 va jouer un role tres important pour la recuperation de Taiwan, cet Avion peut reconnaitre et track l,Avion de Tsai yingwen quand elle s,en fuit de Taiwan. Et en plus J16 peut facilement tirer un coup de.....sur n,importe quel objet, soit dans l,air soit sur la Terre, surtout quand il s,agit un grand batiment office.... :p
Tes propos debiles et incessants sur tous les sujets du forum me fatigue , et je ne dois pas etre le seul dans ce cas ! Rend toi utile , va plutot pousser ta brouette sur ton chantier !
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 755
10 139
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

La Chine va dévoiler son nouvel avion de combat embarqué de 5e génération d’ici la fin de l’année


FC.jpg

30 septembre 2021

En 2018, le général Zhang Honghe, alors commandant en second de composante aérienne de l’armée populaire de libération [APL] abait révélé dans les colonnes du quotidien « South China Morning Post » qu’un programme visant à développer un nouvel avion de combat embarqué avait été lancé afin de remplacer les J-15 « Flying Shark » aux performances décevantes.

Extrait : En effet, cet appareil, dérivé du * Su-33 russe, a une capacité d’emport en armement et en carburant limitée afin de pouvoir décoller des porte-avions CNS Liaoning et CNS Shandong, dont le pont d’envol est doté d’un tremplin. Ce qui ne sera pas le cas du troisième navire de ce type qu’attend la marine chinoise, celui devant être équipé de catapultes [configuration CATOBAR].

« La Chine a besoin de développer un nouveau chasseur [embarqué] car elle prévoit de créer au moins quatre groupes de porte-avions pour satisfaire ses ambitions mondiales et défendre ses intérêts à l’étranger », avait justifié un expert chinois des affaires navales, il y a trois ans.
Par la suite, il fut avancé que ce nouvel avion de combat embarqué serait le J-18, un appareil de type STOVL [décollage court/atterrissage vertical].
Puis, en décembre 2019, le Global Times, quotidien proche du Parti communiste chinois [PCC] évoqua le développement d’un chasseur embarqué appelé « JJ » par le groupe AVIC [Aviation Industry Corporation of China] et le Shenyang Aircraft Design and Research Institute. Et l’hypothèse d’une version navalisée du FC-31 « Gyrfalcon », le second avion de 5e génération conçu en Chine, tenait alors la corde.


FC-31-naval-2000x1473-1.jpg


L’hypothèse d’une version navale de l’avion furtif chinois FC-31 se précise


:endesaccord:* Le J-15 appartient à la quatrième génération de chasseurs améliorés, c'est-à-dire à la quatrième génération de semi chasseurs. Le J-15 est très similaire au Su-33 russe en apparence, mais il intègre la technologie du J-11B / Su-27, apres ils sont " upgraded " , c'est evident .
 
Dernière édition: