1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La Chine se dit "investisseur à long terme" dans la dette européenne

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 17 Juin 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 138 / -35
    LE POINT du 16 juin 2011

    [​IMG]

    La Chine s'est déclarée jeudi prête à continuer à acheter de la dette souveraine européenne, forte de sa confiance dans la zone euro et malgré le danger de défaut de paiement de la Grèce, un pays où Pékin a renforcé ses investissements. "La Chine est un investisseur à long terme" sur le marché de la dette européenne, a déclaré Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. "Nous espérons que la Grèce va parvenir à la stabilité et au développement grâce à la coopération avec l'Union européenne et la communauté internationale", a-t-il ajouté dans le contexte actuel d'aggravation de la crise grecque.

    Mardi soir, les responsables européens ont été incapables de se mettre d'accord sur les conditions d'une nouvelle aide financière à la Grèce, qui s'est enfoncée mercredi dans la crise politique et sociale. Au soir d'imposantes manifestations contre son projet de budget d'austérité, le Premier ministre grec Georges Papandréou a annoncé qu'il procéderait jeudi au remaniement de son gouvernement et demanderait un vote de confiance au Parlement. La Chine s'est engagée depuis l'an dernier à soutenir les pays de la zone euro confrontés au renchérissement du coût de leur dette souveraine, dégradée par les agences de notation financières américaines. Le chef économiste de la banque Natixis, Patrick Artus, avait estimé à la fin de l'année dernière les achats chinois de dette grecque à quelques centaines de millions d'euros, un montant que Pékin n'a jamais confirmé, pas plus que ses positions concernant d'autres obligations d'État européennes.

    Le Portugal également dans le viseur de Pékin

    Athènes a par ailleurs multiplié les accords avec Pékin, s'engageant début juin à faciliter l'octroi des visas aux touristes chinois. Deux groupes chinois ont par ailleurs signé, également début juin, des accords d'un montant global de 2,8 milliards d'euros pour livrer des panneaux solaires à la Grèce, tandis que le géant chinois du fret maritime Cosco contrôle depuis 2008 deux terminaux du port du Pirée. Le quotidien espagnol El País avait rapporté début janvier que le gouvernement chinois voulait acheter pour six milliards d'euros de dette espagnole. En avril, le Premier ministre chinois Wen Jiabao a réitéré son soutien à Madrid, assurant que Pékin était prêt à continuer à acheter des obligations espagnoles.

    La Chine a aussi indiqué en mars vouloir "renforcer ses liens" avec le Portugal. En décembre, le quotidien portugais Jornal de Negocios avait rapporté que Pékin envisageait d'acquérir cinq milliards d'euros de dette portugaise. Mais en avril à Washington, le vice-gouverneur de la banque centrale chinoise, Yi Gang, a durci le ton et demandé aux pays européens "des mesures plus efficaces" afin de "réduire la dette des États" conformément aux recommandations du Fonds monétaire international (FMI). Pékin, qui détient plus de 1 150 milliards de dollars de bons du Trésor américain, selon les derniers chiffres publiés par Washington, cherche à diversifier les placements de ses colossales réserves de change, qui dépassent les 3 000 milliards de dollars.
     
  2. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    #2 billcarson, 17 Juin 2011
    Dernière édition par un modérateur: 17 Juin 2011

Partager cette page