1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La Chine mène la bataille du soft power à la dure

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 15 Mars 2015.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 946
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    http://m.slate.fr/story/99009/chine-softpower

    Tout est rose. Les murs ont été peints en rose. Le catalogue est rose. Les grilles de la prison, qui servent de décors, sont roses. Et même The Cultural Bureau, l’œuvre majeure de l’exposition, un char d’assaut en carton-pâte, est rose lui aussi.

    «J’ai choisi le rose car c’est la couleur du Parti communiste», me dit l’artiste Kacey Wong, lors d’un entretien jeudi 12 mars dans le quartier de Central, à Hong Kong. On est à la veille de l’ouverture officielle de son exposition. Et, sarcastique, il s’attend bien sûr à ma réaction médusée:

    «Mais pour le Parti communiste, ce devrait être de couleur rouge, non?»

    Kacey Wong sourit –il sourit tout le temps:

    «Ici, à Hong Kong, on a une version diluée du Parti communiste chinois. Ils nous vendent un communisme soft. Donc pour moi, ici, le communisme est rose.»

    A 45 ans, Kacey Kwok-choi Wong est un artiste hong-kongais unique. Et il est l’incontestable star locale du moment, omniprésent dans les médias, alors que se déroule cette semaine la foire annuelle de l’art contemporain asiatique Art Basel Hong Kong, où les critiques, acheteurs et amateurs d’art contemporain du monde entier affluent.
     

    Fichiers attachés:

Partager cette page