1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La Chine maintient la légalité des fermes d’animaux sauvages

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 26 Février 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 947
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    LE MONDE du 26 février 2016

    La Chine se prépare à réviser sa loi de protection des espèces sauvages menacées, mais pour les associations de défense de la nature, le compte n’y est pas. La réforme de ce texte de 1989 avait suscité l’espoir des ONG. La nouvelle mouture ne devrait pourtant pas permettre de lutter efficacement contre les trafics, dont la Chine est la principale destination dans le monde. Le projet de loi de « protection des animaux sauvages », présenté au Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire en décembre 2015, fait, en effet, la part belle à leur « utilisation ». Diffusée pour « commentaires public » en janvier, la loi devrait être adoptée avant la fin de l’année.

    Le précédent texte était critiqué pour son imprécision et ses lacunes. Il était aussi devenu obsolète. Rien, par exemple, sur le commerce en ligne. Or, c’est là que les amateurs chinois de médecine traditionnelle ou de mets exotiques se fournissent aujourd’hui. « Il y a de moins en moins de vendeurs physiques, grâce aux contrôles de police, mais surtout parce que ce commerce se reporte sur le Net », explique la responsable Chine d’une ONG américaine pour la protection des animaux sauvages qui a requis l’anonymat « pour ne pas endommager [ses] relations avec les autorités ». Jusqu’ici, la vente en ligne passait souvent entre les mailles du filet, parce que les vendeurs se trouvent rarement en possession du produit. La nouvelle loi condamne désormais « les plates-formes de vente en ligne ». « C’est une avancée importante », reconnaît cette responsable.

    http://pan.baidu.com/s/1i3MWgjr
     

Partager cette page