La Chine lance la guerre du sable

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
20 106
11 803
198
常熟,江苏
@chwpaul - Apparemment gros besoin en Chine - Vu que tu vis dans un bac à sable géant depuis des mois, voilà de quoi arrondir tes fins de mois ...

LP1Le_Point_-_28_Janvier_2021.jpg

LP2Le_Point_-_28_Janvier_2021.jpgLP3Le_Point_-_28_Janvier_2021.jpgLP4Le_Point_-_28_Janvier_2021.jpgLP5Le_Point_-_28_Janvier_2021.jpgLP6Le_Point_-_28_Janvier_2021.jpg
 

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 250
910
158
Kunshan
Rien de no
@chwpaul - Apparemment gros besoin en Chine - Vu que tu vis dans un bac à sable géant depuis des mois, voilà de quoi arrondir tes fins de mois ...

Voir la pièce jointe 115722

Voir la pièce jointe 115723Voir la pièce jointe 115724Voir la pièce jointe 115725Voir la pièce jointe 115726Voir la pièce jointe 115727
Rien de nouveau ça fait un bail qu'ils pompent à tout va pour leurs besoins astronomiques ainsi que bon nombre de pays asiatiques et d'ailleurs.
Il n'y a presque plus d'exctraction de sable sur terre et avec les barrages le renouvelement naturel ne se fait plus. On prélève à donf dans les zones maritimes internationales.
Selon les prédictions, il va falloir s'accrocher à l'avenir pour dénicher un bout de plage et poser son transat car à pomper comme ca, le sable ca glisse et retourne inéluctablement vers les fonds marins...
 

niceal

Demi-dieu
01 Juil 2010
845
316
108
shenzhen
Rien de no

Rien de nouveau ça fait un bail qu'ils pompent à tout va pour leurs besoins astronomiques ainsi que bon nombre de pays asiatiques et d'ailleurs.
Il n'y a presque plus d'exctraction de sable sur terre et avec les barrages le renouvelement naturel ne se fait plus. On prélève à donf dans les zones maritimes internationales.
Selon les prédictions, il va falloir s'accrocher à l'avenir pour dénicher un bout de plage et poser son transat car à pomper comme ca, le sable ca glisse et retourne inéluctablement vers les fonds marins...
Il y a aussi un vrai traffic dans les pays en développement avec des réaseau organisés de voleurs de sable qui dépouillent des plages entières de leur sable et aggravent l'érosion des côtes.
 

Naxshe

Dieu souverain
05 Jan 2016
1 215
572
143
32
Rien de no

Rien de nouveau ça fait un bail qu'ils pompent à tout va pour leurs besoins astronomiques ainsi que bon nombre de pays asiatiques et d'ailleurs.
Il n'y a presque plus d'exctraction de sable sur terre et avec les barrages le renouvelement naturel ne se fait plus. On prélève à donf dans les zones maritimes internationales.
Selon les prédictions, il va falloir s'accrocher à l'avenir pour dénicher un bout de plage et poser son transat car à pomper comme ca, le sable ca glisse et retourne inéluctablement vers les fonds marins...

Les carrières ont été arrêté pour des raisons environnementales, ils pompent également les déserts.
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
20 106
11 803
198
常熟,江苏
Les carrières ont été arrêté pour des raisons environnementales, ils pompent également les déserts.

Tout comme pour les Orangutans et les forêts, WWF a lancé des actions pour que les chameaux puissent conserver leurs dunes ...
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 949
8 186
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le monde dans un grain de sable. Un marché titanesque, une ressource limitée, des mafias puissantes / Propos recueillis par Nathalie Vergeron .
31 août 2020
6a00e55075cfc888330224e03bc8b9200d.jpg

N . Vergeron : Plus de 15 milliards de tonnes de sable sont prélevés chaque année sur la planète (plus de 40 milliards si l’on prend en compte l’ensemble des granulats – voir encadré ci-dessous), ce qui en fait la seconde ressource naturelle la plus exploitée après l’eau, loin devant le pétrole. Dans le documentaire précurseur que vous avez réalisé sur ce sujet, Sand Wars, sorti en 2013, les exemples d’usages que vous citez permettent de comprendre l’importance vitale de ce minerai pour l’économie mondiale. Quels sont les principaux secteurs concernés ?

D. Delestrac
: En ce moment même, nous nous parlons par téléphone. Or, dans tout appareil électronique – ordinateurs, téléphones –, il y a une puce qui contient du dioxyde de silice, un composant minéral du sable. La Silicon Valley, c’est bien la « vallée de la silice », pas du silicone ! On trouve aussi du dioxyde de silice dans les peintures, les pâtes pour blanchir le papier, les plastiques, les caoutchoucs pour les pneus… On l’utilise également dans l’agroalimentaire, par exemple pour éviter que les grains des aliments lyophilisés ou en poudre, comme le sucre, ne s’agrègent. Et c’est encore du sable qui est employé dans le procédé de fracturation hydraulique (fracking) servant à libérer les hydrocarbures de schiste.
Mais ces utilisations sont presque anecdotiques par rapport aux quantités de sable drainées par le secteur de la construction ! Il est difficile de donner des chiffres mondiaux sur ces matériaux dans la mesure où les terminologies et les méthodes comptables varient très fortement d’un pays à l’autre et ne reflètent, quand ils existent, que la partie émergée de l’iceberg. Mais pour donner un ordre de grandeur, on estime que les deux tiers de tout ce que l’on construit aujourd’hui sur la planète sont faits de béton, matériau lui-même composé aux deux tiers de sable et de granulat. Une maison ? 200 tonnes de sable. Un kilomètre d’autoroute ? 30 000 tonnes de sable. Une centrale nucléaire ? 12 millions de tonnes… Et le béton n’est même pas le pire consommateur de sables et gravats, puisque le remblayage, pour gagner du terrain sur la mer, est encore plus gourmand : la création du « Palm », archipel d’îles artificielles en forme de palmier au large de Dubaï, a requis 150 millions de tonnes de sable. D’ici à 2100, la population mondiale devrait augmenter de plus de 47 % et dépasser les 11 milliards de personnes, selon l’ONU, continuant de stimuler les besoins en logements et en infrastructures, et donc en sable.

1611880618926.png

Post connexe