1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La Chine confirme son modeste ralentissement

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par billcarson, 11 Septembre 2010.

  1. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    La Chine confirme son modeste ralentissement


    Mots clés : inflation, croissance, CHINE
    Par [​IMG]Julie Desné
    11/08/2010 | Mise à jour : 18:31 Réactions (3)
    Les ventes au détail ont progressé de 17,9 % en juillet contre 18,3 % en juin.

    [​IMG] L'économie chi­noi­se a bien ralenti en ce milieu d'année. Les chiffres du mois de juillet confirment la tendance amorcée au deuxième trimestre. Les ventes de détail ont progressé de 17,9 %, au lieu de 18,3 % en juin. Les investissements en capital fixe se sont essoufflés avec une hausse de 24,9 % entre janvier et juillet, contre 25,5 % sur les six premiers mois de l'année. Et les exportations ont enregistré une progression de 38,1 % alors qu'elles avaient bondi de 43,9 % le mois d'avant. En clair, les trois moteurs de la croissance consommation, investissement et exportations calment leur rythme, sous l'effet des mesures antisurchauffe.
    Visant les industries lourdes et l'immobilier, ces mesures se sont directement répercutées sur la production industrielle, qui a progressé de 13,4 % en juillet, contre 13,7 % le mois précédent et 16,5 % en mai. C'est sa plus faible progression en onze mois. La politique devrait ­toutefois être maintenue par Pékin, ­qui annonçait encore en début de ­semaine la fermeture de capacités ­jugées superflues dans plus de
    2 000 usines.

    Intempéries et inflation

    Les inquiétudes sur l'inflation persistent et devraient pousser la banque centrale à maintenir sa vigi­lance. La hausse des prix a atteint ­­­3,3 % le mois dernier, alors qu'elle était de 2,9 % en juin et l'objectif du Parti est de la maintenir en deçà de 3 % sur l'ensemble de l'année. La flambée des prix est principalement due aux intempéries qui ont fait grimper les cours alimentaires de 6,8 %. Les analystes n'y voient qu'un effet conjoncturel qui de­vrait s'estomper dès le mois prochain.
    Il n'empêche que ce regain d'inflation n'arrange pas les affaires de Pékin, dans ses discussions sur le yuan. La pression inflationniste devrait pousser le gouvernement central à serrer la vis sur le plan monétaire, au moment d'ailleurs où les partenaires commerciaux de la Chine, États-Unis en tête, continuent de réclamer une appréciation substantielle de la monnaie chinoise. Mais les derniers chiffres du commerce montrant des exportations qui tournent au ralenti laissent peu de marge de manœuvre à la banque centrale. Pour éviter de dérégler la machine exportatrice, elle ne peut laisser sa devise trop s'apprécier.
     

Partager cette page