1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

La Chine, à nouveau leader du marché de l’art

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 25 Juillet 2016.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 954
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 156 / -35
    LE MONDE du 25 juillet 2016

    Le marché de l’art a démarré poussivement en 2016. Au premier semestre, le volume des ventes aux enchères publiques a baissé de 15 % par rapport aux six premiers mois de 2015, à 6,53 milliards de dollars (5,94 milliards d’euros), selon un communiqué publié le 24 juillet par Artprice, entreprise française de cotation du marché de l’art sur Internet. « Ce segment représente entre 20 % et 25 % des achats d’œuvres d’art dans le monde », précise Thierry Ehrmann, président et fondateur de la société.

    Le nombre de transactions a néanmoins progressé de 2,3 %. « Le volume d’activité a pâti de la raréfaction des ventes de chefs-d’œuvre en Occident. La contraction paraît d’autant plus forte que les années 2014 et 2015 avaient débuté de manière exceptionnelle », ajoute M. Ehrmann.

    Détrônée l’an dernier par les Etats-Unis, la Chine a retrouvé sa place de leader sur le marché mondial de l’art. Avec un volume d’activité de 2,1 milliards d’euros (+ 20 %), l’empire du Milieu représente 35,5 % des enchères publiques dans le monde, contre 26,8 % pour les Etats-Unis. En Chine, la demande reste soutenue pour l’art ancien, un segment devenu marginal en Occident.

    Le pays profite aussi du dynamisme de Hongkong (+ 10 %), la seule grande place de la planète à poursuivre sa croissance. En revanche, New York (– 49 %) et Londres (– 30 %) affichent des replis spectaculaires. « Il s’agit d’un trou d’air, relativise M. Ehrmann. Dans un contexte de taux d’intérêt au plancher, les vendeurs se disent qu’ils ont intérêt à conserver leurs plus belles pièces car l’art va devenir un placement de plus en plus rentable. »

    http://pan.baidu.com/s/1pLozZQV

     
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page