1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Jeudi noir sur les marchés financiers

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par lafoy-china, 23 Septembre 2011.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 188
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 025 / -65
    Jeudi noir sur les marchés financiers

    [​IMG]
    Le siège de la Société générale à la Défense. (© AFP Eric Piermont)



    Les inquiétudes sur l’économie américaine ont fait plonger les marchés jeudi, sur fond de cacophonie des dirigeants de la planète partagés sur les priorités, entre le soutien à la croissance et la réduction de la dette pour endiguer la crise en zone euro.

    Dans le sillage des Bourses asiatiques, les places financières européennes ont dégringolé tout au long de la journée: Paris a clôturé en chute de 5,25%, Francfort de 4,96%, Londres de 4,67%, Milan de 4,52% et Madrid de 4,62%.
    Minés par le pessimisme de la Banque centrale américaine (Fed) sur la santé de l’économie des Etats-Unis, le Dow Jones perdait 3,28% et le Nasdaq 2,61% en milieu d’après-midi.

    Recap ? Pas recap ?

    Toujours en première ligne, les valeurs bancaires chutaient fortement, l’hypothèse d’une recapitalisation de certaines banques européennes gagnant du terrain au lendemain de l’appel du Fonds monétaire international (FMI) d’utiliser dans cette optique le Fonds européen de stabilité financière.

    L’euro est tombé sous la barre des 1,34 dollar, son plus bas niveau depuis huit mois face au billet vert, et depuis dix ans face au yen.
    Les déclarations contradictoires des dirigeants de la planète, à quelques heures d’une réunion très attendue du G20, le groupe des pays riches et émergents, à Washington, n’ont rien arrangé.

    Six pays membres du G20 (l’Australie, le Canada, la Corée du Sud, l’Indonésie, le Mexique et le Royaume-Uni) ont appelé la zone euro à agir «rapidement» contre la dette, dans une lettre commune de leurs dirigeants rendue publique par le gouvernement britannique.
    «Les gouvernements et les institutions de la zone euro doivent agir rapidement pour résoudre la crise de l’euro et toutes les économies européennes doivent affronter le problème de la dette pour empêcher une contagion à l’économie mondiale», mettent-ils en garde.

    Mais pour le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner, la lenteur de la croissance économique est un défi «plus grand» que celui de la dette. Il a exprimé sa crainte que les Etats européens sacrifient la croissance au rééquilibrage de leurs comptes publics.

    Le ralentissement de l’économie «n’est pas une excuse pour cesser de mettre de l’ordre dans nos finances publiques», a répliqué le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn, prenant le contre-pied de M. Geithner.

    Coordination


    La directrice générale du FMI Christine Lagarde a tenté d’aplanir ces divergences à l’occasion de l’ouverture des assemblées annuelles du FMI et de la Banque mondiale. La Française a donné raison aux uns et aux autres, soutenant le plan du président américain Barack Obama pour l’emploi (chiffré à 447 milliards de dollars), tout en saluant l’effort des pays engagés dans la baisse de leur déficit budgétaire.

    La présidente brésilienne Dilma Rousseff avait auparavant appelé Etats-Unis et pays de la zone euro à «donner des signes clairs de cohésion politique et de coordination macro-économique», dans une tribune dans le Financial Times.
    «Il n’y aura pas de retour à la confiance ou à la croissance sans une plus grande coordination dans le cadre du G20», a-t-elle déclaré. Le Brésil et ses partenaires des Brics (Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) doivent discuter à Washington des moyens pour eux de venir en aide à la zone euro.

    «Les principaux thèmes dominant les marchés aujourd’hui sont la faiblesse de l’économie américaine et la menace sur le secteur bancaire mondial» notamment français, italien et américain, a résumé Kathleen Brooks, analyste du site Forex.com.
    [h=3]Stagflation[/h] Les valeurs bancaires, notamment françaises, étaient les premières victimes de ce nouvel accès de fièvre: Société Générale et Crédit Agricole ont clôturé en baisse de près de 10%, tandis que BNP Paribas abandonnait 5,70%.

    Sur le front des mauvaises nouvelles, la zone euro n’était pas en reste: l’activité du secteur privé s’y est contractée en septembre pour la première fois depuis plus de deux ans, faisant peser une menace de «stagflation» (forte inflation et croissance nulle ou récession) sur l’Allemagne et la France.
    L’Italie de son côté a révisé en forte baisse ses prévisions de croissance, tout en assurant qu’elle parviendrait à l’équilibre budgétaire dès 2013.

    Sur le marché obligataire, les titres italiens affichaient un écart de taux record face aux titres allemands, valeurs refuges sur lesquels les investisseurs se sont rués. Le rendement du Bund allemand à 10 ans est ainsi tombé à un plus bas jamais observé de 1,665%.

    En Grèce, les rues de la capitale ont été paralysées par une grève des transports, prélude à un mois d’octobre social chaud, après les nouvelles mesures d’austérité décidées par le gouvernement grec qui tente d’éviter une faillite du pays «à l’Argentine».


    (Source AFP)





    [h=3]Votre commentaire[/h]
     
    #1 lafoy-china, 23 Septembre 2011
    Dernière édition: 23 Septembre 2011
  2. Zhu Li An

    Zhu Li An Ange

    Inscrit:
    9 Mai 2007
    Messages:
    1 302
    Localité:
    洛里昂
    Ratings:
    +22 / -0
    article intéressant sur la Grèce: http://www.presseurop.eu/fr/content/article/977471-va-droit-au-genocide-financier
    97% de l'aide financière envoyé par l'Union Européenne à la Grèce repart ves L'Union car sert à payer les créanciers avec des taux d'intérêts exorbitant, pendant que les grecs font des sacrifices qui les renvoient 30 ans en arrière, les créanciers se gavent...

    et puis de toute façon, le système financier tout entier est voué à se crasher, la dette d'état ne devrait même pas pouvoir exister, le fait de pouvoir spéculer sur de la dette encore moins!

    En 2008, en renflouant aux frais du contribuables de nombreuses banques sans modifier réellement le système et les règles du jeux, et sans même couper de têtes parmi les investisseurs (qui sont à l'origine de plus grave crise économique depuis 1929), on a envoyé un très mauvais signal... Donc forcement, les traders ou investisseurs en ont rien à foutre de perdre des milliards au casino des places boursières, vu que quand ils gagnent c'est dans leur poche et quand ils perdent, les pauvres gens remboursent...

    On aurait du laisser le système s'écrouler comme en Islande, ou le gouvernement a refusé que le peuple paye l'addition et envoyé chier les créanciers...et mis en prison les responsables du crash financier dans leur pays... Ok ils ont pris très cher, vraiment très cher, mais quand nous en Europe on s'apprête à replonger... Eux ont déjà sorti la tête de l'eau et repartent sur une croissance saine, avec système financier muselé et sous contrôle qui ne peut plus faire n'importe quoi...
     
  3. woodyshanghai

    woodyshanghai Membre Silver

    Inscrit:
    5 Août 2010
    Messages:
    269
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    @ Lafoy

    Jeudi noir !!! Et la vie continue... n'est ce pas. J'espere juste que ce n'est pas une indignation de ta part.

    Sinon il me semble que tu sors de ton hibernation ? Si c'est juste nous dire ce qui se passe, on le sait deja. A part ca tu proposes quoi comme solutions, comme "ebauche" comme tu dis ? Je compte sur toi, je commence a avoir la trouille, franchement.
    Que faut il faire quand il y a de plus en plus de Jeudis noirs, Dieulafoy ?
     
    #3 woodyshanghai, 23 Septembre 2011
    Dernière édition: 23 Septembre 2011
  4. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    "Jeudi noir"...
    Une fois n'est pas coutume, les journalistes n'hésitent pas à employer des expressions abusivement.

    Un jour, il faudra qu'ils paient pour la responsabilité qui est la leur dans le moral des populations.
     
  5. indica

    indica Ange

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 019
    Localité:
    DTC
    Ratings:
    +9 / -0
    bah il faut attendre patiement le vendredi ;)
     
  6. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Oui, car le vendredi, lui, est plutôt rouge pinard
     
  7. woodyshanghai

    woodyshanghai Membre Silver

    Inscrit:
    5 Août 2010
    Messages:
    269
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    Ca doit etre la pensee du jour. anim_pint
     
  8. indica

    indica Ange

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 019
    Localité:
    DTC
    Ratings:
    +9 / -0
    ce matin c'est encore tot pour du pinard,tu me mettra un whisky!
     

Partager cette page