1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Inquiétude pour la Free Trade Zone, Xi Jinping rassure et assure

Discussion dans 'Business en Chine : Conseils' créé par NicoBou, 22 Juillet 2014.

  1. NicoBou

    NicoBou Membre Actif

    Inscrit:
    14 Mai 2014
    Messages:
    53
    Ratings:
    +20 / -0
    Lorsque Deng Xiaoping a visité le sud de la Chine en 1984 en raison de la création d'une zone économique spéciale, ses objectifs étaient claires : "Faisons de l'argent".

    Maintenant, le président Xi Jinping a approuvé un projet de réforme, la zone de libre-échange Shanghai, offrant un support différent : Le contrôle des risques étant la ligne directrice.

    "La décision de construire la zone était une étape importante de la réforme et l'ouverture dans les temps modernes de la Chine," a cité M. Xi (à l'agence Xinhua).

    La gestion de la zone de libre-échange de Shanghai "devrait combiner une réforme structurelle et l'exploration de nouvelles méthodes, tout en contrôlant les risques et de faire progressivement des améliorations", a déclaré M. Xi lors de son apparition télévisuelle.

    À partir des années 80, Shenzhen a inauguré des nouvelles règles d'entreprise qui, avec l'approbation ultérieure de M. Deng, a stimulé la rupture de la Chine à l'échelle nationale de la stratégie économique prévue de son époque communiste. Maintenant, ces mesures sont considérées comme la naissance d'un système économique qui, en environ trois décennies, a amené la Chine à être la 2ème puissance économique mondiale.

    A ses début, la zone de Shanghai a ouvert avec trop peu de politiques solides pour fondamentalement recharger l'économie en général ou déverrouiller son système financier fortement réglementé. Même les partisans ont été frustrés par l'inaction politique, laissant beaucoup à se demander comment les autorités vont faire pour réaliser une véritable réforme. Le fait qu'aucun haut dirigeant chinois semblait avoir le temps de programmer une visite de la zone de Shanghai a été prise par les observateurs comme un signe de batailles bureaucratiques à Pékin.

    "Les moments symboliques sont toujours très regardés», a déclaré Stefan Sack, un dirigeant d'entreprise automobile et le haut représentant de Shanghai de la Chambre de commerce européenne en Chine. Même une brève visite du président, a déclaré M. Sack, "donne une valeur supplémentaire".

    Les économistes ont trouvé des raisons de douter de l'impact. Une liste de ce qui n'est pas autorisé est considéré comme trop long.

    La visite de M. Xi est venu à la fin d'une visite d'une semaine à Shanghai, où il a également accueilli des dizaines de dirigeants asiatiques à un sommet sur la sécurité que les groupes de pays non-occidentaux. Il a signé un accord avec Vladimir Poutine à importer des centaines de milliards de dollars de gaz de dollars en provenance de Russie et des exercices militaires observées entre les deux pays.

    La zone de libre-échange pilote Shanghai est considéré comme orienté finance, c'est une véritable mise à l'épreuve de l'appétit du gouvernement Xi en terme de réforme.

    Les analystes financiers mettent en avant des changements positifs, notamment les moyens de déplacer de l'argent dans et hors de la Chine en utilisant les entités commerciales enregistrées dans la zone. Les ajustements sont très techniques; un ensemble de règles concerne une stratégie de gestion de bilan de l'entreprise connue sous le nom "cash pooling", pas permis ailleurs en Chine. Mais ils suggèrent aussi des efforts pour introduire une politique de change de devises plus axée sur le marché qui est actuellement régi par des règles noueuses.

    "Les réformes financières pour la zone franche sont clairement une nouvelle étape sur la voie de l'internationalisation et, finalement, la libéralisation complète du yuan chinois" a déclaré une analyse récente par le cabinet d'avocats Hogan Lovells.

    La visite de M. Xi devrait réduire les doutes sur le fait qu'il n'ait jamais aimé l'idée d'une zone de Shanghai.

    "Il est le n ° 1 en Chine, et il y avait des rapports qui montrait à quel point il était inquiet au sujet de la maîtrise des risques", a déclaré Chang Chun, doyen exécutif de l'Institut de Shanghai avancée des Finances.

    En outre, M. Xi, avec un point de vu similaire à M. Deng, va contribuer à développer l'économie grâce à des réformes, certes déstabilisatrices, mais aussi innovatrices.

    On appellera ça «traverser la rivière en tâtant les pierres».

    Pour plus d'information sur la création d'entreprise dans la Free Trade Zone, n'hésitez pas à nous contacter. www.chinefacile.com
     
    • J'aime J'aime x 1
    #1 NicoBou, 22 Juillet 2014
    Dernière édition: 22 Juillet 2014

Partager cette page