1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

"Il ne faut compter sur personne pour lancer des réformes politiques en Chine

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 6 Octobre 2010.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Article datant du 20 août 2010 ... Désolé du retard :langue:

    "Il ne faut compter sur personne pour lancer des réformes politiques en Chine"

    L'écrivain dissident Yu Jie, 37 ans, basé à Pékin, démystifie, dans le livre Wen Jiabao, le roi de la comédie, sorti lundi 16 août à Hongkong, l'image du très populaire premier ministre chinois Wen Jiabao.

    Fondateur de la branche chinoise du Pen Club considéré comme une organisation clandestine en Chine, Yu Jie, qui revendique ouvertement sa foi chrétienne, est interdit de publication en Chine. Il est l'auteur de nombreux articles et essais sur le mouvement des droits de l'homme ainsi que sur l'histoire contemporaine de la République populaire.

    Sur le même sujet
    Qu'est-ce qui vous a poussé à écrire Zhongguo yingdi Wen Jiabao (Wen Jiabao, le roi de la comédie) ?

    Yu Jie : J'ai commencé à écrire sur le sujet il y a cinq ans. J'ai observé Wen Jiabao, et je me suis aperçu que la plupart des experts occidentaux ont tous une très bonne impression de lui. Ils le décrivent souvent comme la personne la plus ouverte et la plus réformiste du parti.

    Je trouve que c'est une grossière erreur d'interprétation. Depuis qu'il est en poste, sa fonction est de contrebalancer le côté plus sévère du président Hu Jintao. C'est un duo "président - premier ministre", à l'image du couple "bon flic - méchant flic" qui n'a pour but que de consolider leur pouvoir.

    Wen Jiabao est très populaire. En Chine, il est souvent comparé à Zhou Enlai, l'ancien premier ministre de Mao Zedong.

    Justement. Il y a un grand attachement, il est vrai, vis-à-vis de Zhou Enlai. Or, c'était l'exécuteur le plus fidèle de Mao, il a sa part de responsabilité dans ce que Mao a fait, et sans lui, ses ordres n'auraient peut-être pas été aussi bien exécutés… Zhou Enlai et Mao Zedong formaient un couple parfaitement complémentaire, tout comme Hu Jintao et Wen Jiabao aujourd'hui. On peut dire que ni Hu Yaobang et Zhao Ziyang, ni Jiang Zemin et Zhu Rongji n'ont aussi bien fonctionné.

    Le premier ministre Wen Jiabao ne peut pas être promoteur de réformes [politiques], car son rôle l'interdit : l'empereur est au-dessus du peuple, tandis que le premier ministre est proche du peuple. Le comparer à un futur Boris Eltsine chinois n'a pas plus de sens : Wen Jiabao n'a pas assez de pouvoir, tout en étant trop haut placé. Eltsine était bien plus loin dans la hiérarchie, et puis il a quitté le parti communiste [soviétique].

    Il ne faut pas, d'après moi, compter sur quiconque à l'intérieur du parti pour lancer des réformes politiques en Chine. Le seul espoir, c'est le réveil de la conscience du peuple, la lutte individuelle que chacun peut mener pour la liberté et la démocratie.

    Tout le monde vit dans un énorme mensonge, auquel croient aussi les Occidentaux : que la Chine est une grande puissance qui émerge. J'ai parfois l'impression d'être l'enfant qui dit que l'empereur est nu. Il n'y a pas besoin d'aller chercher bien loin, il faut ouvrir ses yeux et oser le dire.
     
  2. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8

Partager cette page