Hubert Reeves : faut-il refuser de prendre l'avion ?

  • Auteur de la discussion Orang Malang
  • Date de début
1
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 507
Ratings
10 565 1
198
常熟,江苏
#1
Va falloir revoir la durée de nos congés alors ... :D

Ou retourner en Europe pour Noël en conteneur ... pratique pour ramener pleins de cadeaux ...


--------

LE POINT du 17 février 2014

Lien : http://www.lepoint.fr/invites-du-po...e-prendre-l-avion-17-02-2014-1792388_1914.php

Extrait de l'article :

Certaines personnes, conscientes des problèmes écologiques contemporains et désireuses de participer activement à la protection de l'environnement, décident de minimiser leur contribution à l'effet de serre en s'abstenant de tout déplacement en avion. Il faut, en effet, savoir qu'un vol Paris-New York ajoute environ une tonne de gaz carbonique à l'atmosphère ! C'est autant que la moyenne annuelle émise par l'activité de chaque citoyen de notre planète ! Les voyages en avion sont la cause d'une fraction toujours plus grande et plus rapidement croissante de notre dépense énergétique mondiale (on parle de 17 % ). On sait donc que l'avion est un des modes de déplacement les moins respectueux de l'environnement.

Des efforts importants sont faits par les avionneurs pour réduire l'énergie requise pour voler sur de grandes distances. Pourtant, ces recherches ne seront vraisemblablement pas en mesure d'apporter, dans un avenir suffisamment rapproché, une amélioration importante à la situation de crise qui se profile dans le domaine des énergies et du réchauffement climatique.
 

Fichiers joints

maelroy

maelroy

Dieu
23 Juil 2013
1 538
Ratings
894
128
Shanghai
#2
Est ce que ces personnes arrêtent de consommer tout produits transportés par avions? car je suppose qu'il y à beaucoup plus de traffic en conséquence des transports de courriers ou marchandises que pour le transport de personnes.

Perso je vais arrêter d'envoyer et recevoir des colis pour la france pour me donner bonne conscience et continuer a faire des petits trajets dans les pays paradisiaques...
 
marcou

marcou

Dieu créateur
#3
A quand le TGV Pékin-Londre, et encore que celui ci serait fourni en electricité par des centrales aux charbon, tous aussi polluants...
 
T

timmal

Membre Bronze
22 Avr 2013
26
Ratings
12
23
#4
Est ce que ces personnes arrêtent de consommer tout produits transportés par avions? car je suppose qu'il y à beaucoup plus de traffic en conséquence des transports de courriers ou marchandises que pour le transport de personnes.

Perso je vais arrêter d'envoyer et recevoir des colis pour la france pour me donner bonne conscience et continuer a faire des petits trajets dans les pays paradisiaques...
Question intéressante, aussi bien du point de vue des personnes que des produits.
Il est quasi impossible de ne pas être mis face à ses contradictions lorsque l'on parle d'écologie: je trie mes déchets, mais je prends l'avion. Je surveille ma consommation de chauffage, mais j'ai une voiture,...
Autant de raisons de penser, que toutes les mesures ne servent à rien, histoire d'être vraiment cohérent avec soi-même (si je ne m'estime pas "écolo", j'ai donc le droit de ne me soucier de rien, je reste au moins cohérent avec mes idées).
Pour faire rapide, et l'on pourrait en parler longuement,chacun peut prendre des mesures à son niveau sans remettre en question immédiatement toutes ses habitudes (on pourrait parler à ce sujet de "décroissance"). Il s'agit sans doute d'un cheminement personnel à long terme, qui sera toujours sujet à contradiction: en France, je faisais attention à ne pas acheter de tomates (de Maroc, d'Espagne) en hiver, mais je prenais aussi l'avion pour mes vacances.
 
Orang Malang

Orang Malang

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Modérateur
23 Oct 2005
18 507
Ratings
10 565 1
198
常熟,江苏
#5
en France, je faisais attention à ne pas acheter de tomates (de Maroc, d'Espagne) en hiver
Si mes souvenirs sont bons, cette tendance est nommée "locavore", il me semble ...

Le droit de se déplacer est une chose, et il est certains que certaines alternatives peuvent exister ...

Par contre, le droit d'avoir dans son assiette des produits qui poussent à plusieurs milliers de km, est une ineptie ...

Cependant, il est sûr que les régimes alimentaires seraient moins variés ... Mais il faut savoir ce que l'on veut ...