1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Hong Kong : manifestation pour réclamer la libération de libraires disparus

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par marcou, 11 Janvier 2016.

  1. marcou

    marcou Dieu souverain

    Inscrit:
    27 Juillet 2013
    Messages:
    2 897
    Localité:
    Wudang Shan Hubei Chine
    Ratings:
    +2 085 / -41
    En quelques mois cinq libraires et éditeurs, dont les ouvrages sont souvent critiques à l'égard du gouvernement chinois, ont disparu. Des milliers de personnes ont manifesté dimanche dans le centre de Hong Kong pour demander leur libération. Les cinq disparus travaillaient pour Mighty Current, connue dans le territoire revenu dans le giron de la Chine en 1997, pour ses livres peu amènes envers le gouvernement chinois.

    Le cas de l'éditeur Lee Bo, 65 ans, le dernier à se volatiliser, suscite particulièrement l'inquiétude. Il a disparu alors qu'il se trouvait chez lui, à Hong Kong, contrairement aux quatre autres, qui se sont volatilisés alors qu'ils se trouvaient en Chine ou en Thaïlande.

    Aux mains des autorités chinoises. Les députés prodémocratie sont en colère, comme les défenseurs des droits de l'Homme et les habitants pour qui Lee Bo a été enlevé par Pékin. La Chine piétine le principe du "un pays, deux systèmes" institué avant la rétrocession, accusent-ils. "Nous exigeons du gouvernement chinois qu'il s'explique immédiatement sur la situation des cinq disparus et qu'il les libère", a déclaré Richard Thoi, un des organisateurs de la manifestation.

    L'Europe "inquiète". Le département d'Etat américain s'est dit "perturbé" vendredi par les informations sur ces disparitions. L'Union européenne les a jugées "extrêmement inquiétantes", relevant que deux des disparus possédaient une nationalité européenne, suédoise dans un cas, britannique dans l'autre.

    Restrictions imposées par Pékin. Cet épisode a pour toile de fond ce qui est perçu comme une volonté d'intervention de plus en plus énergique de Pékin dans les affaires hongkongaises. En 2014, des dizaines de milliers d'habitants étaient descendus dans la rue pour protester contre les restrictions imposées par Pékin à la prochaine élection du chef du gouvernement local. La Chine n'a pas bougé d'un pouce sur le sujet.

    *lien*

    Chut!, HK est sous surveillance...
    Bientôt certains membres de BC auront disparus, ne pas passer la frontière avec la langue de bois.
    l'étau se resserre. la main mise de fer de l'état commence à déborder des frontières.(frontière qui n'est que frontière virtuelle) en somme cette frontière sert à bloquer quoi?
     
    • Informatif Informatif x 1
  2. Platax

    Platax Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Avant d'accuser Pékin, il serait préférable de rassembler des preuves. Ce qui semble évident n'est pas forcément la vérité.
     
  3. ChrisHK

    ChrisHK Dieu créateur

    Inscrit:
    27 Décembre 2013
    Messages:
    8 831
    Localité:
    Hong Kong et Shanghai
    Ratings:
    +7 141 / -39
    Quel genre de preuves peut-on rassembler dans un pareil cas?
    Je ne pense pas que Pékin soit disposé à fournir la liste nominative de tous les détenus de toutes les prisons, de tous les centres de détention, officiels ou officieux, afin de pouvoir vérifier si ces 5 noms y figurent!:grin:
    Pour avoir une preuve irréfutable, il faudrait qu'un journaliste se fasse enfermer dans la même prison et se retrouve dans la même cellule, c'est ça???

    En attendant, il y a quand même ce que l'on appelle en langage juridique "un faisceau de présomption"....

    Wikipedia
     
    • J'aime J'aime x 1
  4. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 032
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 959 / -8
    il n'y a qu'a mettre dame Gauthier sur le coup... ca va pas trainer!
     
  5. HeShu

    HeShu Ange

    Inscrit:
    1 Mars 2012
    Messages:
    834
    Localité:
    上海浦东新区
    Ratings:
    +501 / -7
    C'est surtout un faisceau de preuves ou un faisceau d'indices qui apporte la présomption. Pour le coup le Wikipédia s’emmêle les pinceaux. Ma source ? La Cour de cassation : http://actu.dalloz-etudiant.fr/fileadmin/actualites/pdfs/09_2015/14-21.323.pdf :D

    Après comme le dit ChrisHK, la ficelle est un peu grosse. Je rajouterais que là, on ne voit pas qui d'autres profiteraient de disparaître cinq libraires à part le Mainland. Le dernier disparaît, puis réapparaît en téléphonant de Shenzhen informant sa femme qu'il coopère avec les autorités chinoises SANS apparaître sur les registres de sorties de HK pour ensuite disparaître de nouveau... pour moi c'est suffisant pour soupçonner quelque chose de la part du gouvernement.
     
  6. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 032
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 959 / -8
    et hop la... l'enquete est bouclee! circulez..
     
  7. Platax

    Platax Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Il y aussi ce qu'on appelle en langage juridique la présomption d'innocence. En l'espèce, la solidité du faisceau de présomption est discutable. Il ne s'agit pas de ce que l'on pense, - nous sommes tous d'accord pour dire que cette histoire est franchement louche - il s'agit de ne pas affirmer ce qui n'est pas confirmé.
     
  8. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 710
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 102 / -80
    https://blogs.mediapart.fr/jean-phi...lite-un-eclairage-paradoxal-venu-de-hong-kong

    "Le 3 janvier, la femme de Lee Bo a annoncé avoir reçu un fax écrit de sa main lui affirmant « qu’il était rentré en Chine par ses propres moyens pour collaborer à une enquête, qu’il était en bonne santé et ne reviendrait pas immédiatement à Hong Kong ». Sur quoi, elle avait retiré sa demande d’information auprès de la police de Hong Kong[5]. Le fax de Lee Bo n’est guère convaincant : d’abord, il est illégal de rentrer en Chine (comme dans tout autre pays) sans papier. De plus, le bureau de l’immigration de Hong Kong n’a trouvé aucune trace de sa sortie de territoire. Ces éléments font craindre que Lee a été « accompagné » par des agents de sécurité chinois.



    Les choses se compliquent car il s’avère que Lee Bo dispose de la nationalité britannique. Le ministre des affaires étrangères de sa Majesté Philip Hammond se trouvant justement en visite à Pékin au début de l’année, il a demandé aux autorités chinoises où se trouvait ce ressortissant britannique. Le ministre des affaires étrangères Wang Yi lui a répondu que «dans son cas, la nationalité chinoise préva(lai)ut ». C’est d’autant plus paradoxal que la Chine ne reconnaît pas la double nationalité. C’est une interprétation plutôt originale du droit international. L’Union européenne a du reste adressé des demandes d’information aux autorités de Pékin[6]"
     
    • Informatif Informatif x 1
  9. manu

    manu Dieu

    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Messages:
    1 409
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +344 / -5
    Ca me fait penser à un livre de H. Wu, édifiant, 'Retour au Laogai'.
    Le gars s'était notamment fait passer pour un riche acheteur d'organes, et avait pu aller faire son enquête presque tranquillement...
     
  10. manu

    manu Dieu

    Inscrit:
    17 Décembre 2006
    Messages:
    1 409
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +344 / -5
    Je pense, pour ma part, que l'on sait très bien que le gouvernement chinois enferme des opposants, dans des prisons secrètes, pour un temps plus ou moins long, et que HK est de plus en plus sous la coupe de Beijing.
    Maintenant, il ne faudrait pas noircir le tableau non plus, mais on sait grosso modo comment ça se passe...
     

Partager cette page