1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Homo perturbatus

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Jackie-Long, 9 Mars 2014.

  1. Jackie-Long

    Jackie-Long Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Novembre 2009
    Messages:
    2 176
    Localité:
    YUNNAN PU'ER
    Ratings:
    +1 130 / -28
    Obésité, infertilité: l'évolution inédite de l'Homo sapiens
    Toujours plus grand, toujours plus gros, sexuellement précoce mais de moins en moins fertile... L'Homo sapiens n'est pas littéralement en train de muter, mais notre espèce est confrontée à une évolution inédite en 200.000 ans d'existence, estime le biologiste Jean-François Bouvet.
    C'est la première fois dans son histoire que la modification de son environnement par l'Homme est le principal facteur de son évolution, qui prend le pas sur la sélection naturelle. Ce n'est pas une évolution au sens de Darwin, plutôt une rétro-évolution", résume M. Bouvet pour l'AFP.
    Son dernier livre, "Mutants, à quoi ressemblerons-nous demain?" (Flammarion, en librairie le 12 mars), explore "la multiplicité des changements et des transformations, parfois radicales, qui affectent les humains dans différents domaines" depuis quelques décennies.
    La taille moyenne des Français a ainsi augmenté de près de 5 cm en trente ans, alors que la proportion d'obèses a presque doublé en une quinzaine d'années, pour atteindre 15% de la population.
    Une tendance qui n'épargne aucune région du monde, pas plus que la précocité de la puberté, "surtout chez les filles mais pas uniquement", indique-t-il. Une étude menée aux Etats-Unis montre qu'une petite fille blanche sur dix et qu'une petite fille noire sur quatre commence sa puberté à l'âge de sept ans!
    Paradoxalement, cette précocité sexuelle s'accompagne d'une "fertilité en chute libre", constate M. Bouvet. A l'échelle de la planète, la concentration de la semence en spermatozoïdes a baissé en moyenne de 40% en un demi-siècle, et de 30% environ en 15 ans chez les Français. L'homme apparaît aussi de moins en moins "mâle", qu'il s'agisse de son taux de testostérone ou d'autres traits biologiques associés à la masculinité.
    - Big Bang chimique -

    suite...http://news.fr.msn.com/m6-actualite/obésité-infertilité-lévolution-inédite-de-lhomo-sapiens
     

Partager cette page