Guanxi à Shanghai et en Chine

  • Auteur de la discussion Mathieu
  • Date de début
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Membre du personnel
Admin
#1
  • Mathieu

    Mathieu

Voici un extrait d'un article de courrier cadre que j'ai trouvé amusant dans sa façon de décrire le guanxi en Chine (par un français à Shanghai).

CC : Dans quelles circonstances le réseau est-il utile ?


CR : L’administration est omniprésente en Chine. Si quelqu’un me bloque dans une négociation, j’en parle autour de moi. Je vais finir par tomber sur une relation qui va me dire : « Mais c’est mon meilleur copain ! ». Je vérifie alors la qualité du lien qui les unit. S’il est suffisamment solide, je demande à ce contact d’organiser un déjeuner. Il va inviter ma « cible » ainsi qu’une dizaine d’autres personnes, dont je fais évidemment partie. Il fait en sorte que tout le monde se connaisse. Il montrera ainsi que j’appartiens au sérail. Plus il y aura de gens importants, de gradés et de gens plus âgés que mon « bloqueur », mieux ça sera.


CC : Comment se déroule ce repas ? Les codes sont-ils très établis ?

CR : C’est à la fois très enfantin et très protocolaire. Tout tourne autour des toasts. C’est celui qui invite qui commence. Il va en principe lancer un toast à la personne la plus importante de l’assemblée. Puis une tierce personne détend l’atmosphère et lance à son tour un toast. A la personne visée, par exemple. Tous ceux qui ont été l’objet d’un toast le rendent à leur tour. Si on se lève, c’est une marque de respect supplémentaire. Et si l’on fait « gan be », cul sec, c’est encore mieux.

Source : Courrier Cadre

D'après Azazen, Courrier Cadre a d'ailleurs fait un numéro spécial Chine.
 
alf

alf

Membre Gold
23 Oct 2005
526
Ratings
17
63
france
#2
  • alf

    alf

bonne methode

demain je deboule au taf avec une bouteille de gnole et le premier chinois qui m enmerde je lui envoie 15 "ganbei !! " dans sa gueule le dernier debout a raison et on passe au probleme suivant

ca devrais marcher.. merci du tuyau