1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Google Maps dans le collimateur de Pékin

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 31 Mars 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE MONDE du 30 mars 2011

    [​IMG]
    La carte Google de Pékin.Google

    Un an après un conflit majeur entre Pékin et Google, c'est l'outil de cartographie du moteur de recherche, Google Maps, qui pourrait être déclaré illégal en Chine. Depuis mai, les services comme Google Maps ou Google Street View sont soumis à une autorisation gouvernementale pour fonctionner en Chine, mais Google, qui a jusqu'au 31 mars pour déposer une demande de licence, ne l'a pas encore fait, rapporte la presse spécialisée chinoise.

    Selon l'agence officielle Xinhua, qui ne nomme pas spécifiquement Google, les services de cartographie en ligne ont commis depuis 2008 plus de 1 000 violations de la loi, parmi lesquelles la publication d'informations confidentielles et des erreurs dans le tracé des frontières du pays. Des erreurs qui n'ont pas toujours été au désavantage de la République populaire de Chine : l'an dernier, l'Etat indien de l'Arunachal Pradesh, revendiqué par Pékin, avait vu tous ses noms de lieu passer subitement en mandarin.

    Mais la méfiance de l'Etat chinois envers les services de cartographie est ancienne. Depuis 2008, le gouvernement a engagé des poursuites systématiques contre les sites de cartographie. Certains étaient notamment accusés d'actions subversives parce qu'ils listaient Taïwan comme un pays.

    BRAS DE FER ÉCONOMIQUE ET POLITIQUE

    Google et Pékin sont engagés dans un bras de fer qui a connu de multiples rebondissements depuis l'an dernier. Après avoir été victime d'un piratage de grande ampleur visant les comptes Gmail de militants chinois des droits de l'homme, le moteur de recherche, soutenu par les Etats-Unis, avait accusé indirectement Pékin d'avoir couvert ces attaques, déclenchant un conflit économique et diplomatique.

    Google avait alors annoncé qu'il cesserait de censurer ses résultats de recherche comme l'impose la loi chinoise, s'exposant à une menace de fermeture pure et simple de ses activités en Chine. Un étrange compromis avait finalement émergé : Google fait désormais transiter les recherches chinoises par sa version hongkongaise, qui n'est pas soumise à la censure.

    Après plusieurs mois d'accalmie, le moteur de recherche a à nouveau accusé la Chine, début mars, de chercher à espionner ou à bloquer les messages échangés par Gmail. La réponse est venue du Quotidien du peuple, l'organe officiel du parti communiste chinois : dans un éditorial du 4 mars, le journal comparait Google à la compagnie des Indes orientales, le fer de lance de l'impérialisme britannique en Chine au XIXe siècle.

    Baidu, le moteur de recherche le plus utilisé en Chine, possède lui aussi son service de cartographie. Mais il n'est pas confronté aux mêmes problèmes. Outre sa proximité avec le gouvernement, le moteur de recherche a pris une mesure préventive originale pour éviter toute critique sur son équivalent de Google Street View : Baidu a tout simplement remplacé ses photographies de paysages par des reconstitutions dessinées qui ne sont pas sans rappeler le jeu Sim City.

    [​IMG]
    Une vue de Shanghai dans l'outil de cartographie de Baidu
     
  2. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    J'ai bien peur qu'à terme, les "occidentaux" deviennent hargneux, et jouent la même carte protectionniste :

    "Oui, vous comprenez, l'activité de cette entreprise chinoise met en danger la sécurité du territoire US, donc nous l'interdisons".

    Parce que, pour Google map, si c'est vraiment une question de sureté, à mon sens, ça peut se régler sans bannir le logiciel... (Mais pour ça, il faut de la bonne volonté...)
     
  3. misterasi

    misterasi Membre Gold

    Inscrit:
    24 Juin 2008
    Messages:
    474
    Localité:
    live in Pontarlier, work in Lausanne
    Ratings:
    +0 / -0
    cela en devient ridicule de la part du gouvernement chinois
     
  4. Cyril.G

    Cyril.G Dieu Supérieur

    Inscrit:
    17 Juin 2009
    Messages:
    2 016
    Localité:
    Shanghai, Pudong
    Ratings:
    +395 / -3
    Le jour où tous les pays vont faire comme la chine, plus personne ne va vendre et fabriquer (c'est pas pour demain)... en chine. On verra si ils peuvent s'auto alimenter :).
     
  5. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Je n'arrive pas à savoir si l'argument de la "sécurité du territoire" est fondé ou non...

    Les Américains n'ont pas besoin de Google map pour faire de la surveillance !

    Alors, c'est juste pour donner le marché à des entreprises chinoises ?
     
  6. Brieuc29

    Brieuc29 Membre Silver

    Inscrit:
    20 Mai 2010
    Messages:
    113
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +0 / -0
    C'est vraiment ridicule. Je ne vois pas les raisons qui poussent le gouvernement à faire cela. Au final, quand on regarde les choses en face, qui n'utilise pas facebook ou youtube en Chine?

    Ils ne semblent pas comprendre que plus ils interdisent des choses comme cela, plus ils passent pour des c***.
     
  7. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Je comprends sans comprendre la stratégie chinoise à ce niveau là …

    Sous couvert de vouloir :
    - Protéger les intérêts de certaines sociétés afin qu’elles puissent développer leur propre produits
    - Eviter que les nouveaux internautes soient « pollués » par des sites étrangers et sur lesquels, le gouvernement chinois n’a pas de contrôle
    - Se replier derrière l’argument sécuritaire

    On se retrouve dans une situation où il existe des produits typiquement chinois pour les chinois ou sinophiles (QQ, renren, baidu, etc …)

    Cette stratégie est pour moi pour une stratégie de repli sur soi-même …

    Cela les protège en effet à court terme, mais à long terme, je ne sais pas (et ne le penses pas) qu’ils aient les moyens pour mettre en œuvre des produits qui soient mondiaux … Comme le sont GOOGLE, FACEBOOK, etc …

    Dans un monde qui se « mondialise », dans un monde de l’internet où la liberté d’expression est légion, on ne peut malheureusement pas contrôler et vouloir aussi s’intertionaliser …

    Certes, la mondialisation possède des travers, mais la Chine ne pourra imposer son propre système d’information, de communication, de réseau internet comme le font les américains ou autres pays occidentaux en suivant cette voie …
     
  8. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Camarade Mattcoq,

    Tu pointes là une contradiction inhérente à la voie de développement à caractéristiques chinoises.
    En effet, comment appliquer la stratégie "Aller vers l'étranger", tout en contrôlant pléthore de secteurs ?

    Mais, camarade, tu a du t'assoupir pendant tes cours d'édification, car je te rappelle qu'impossible n'est pas chinois, et que, de toute façon, le monde n'est constitué que de contradictions.
     
  9. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Cher dictateur adoré,

    Merci d'avoir pointer mon errance et pour ton aide afin de me remettre dans le droit chemin ...

    Dans mon autocritique, je pense que je suis "pollué" étant donné que je suis en France cette semaine ...

    Merci de m'indiquer le laogai ou camp de travail le plus proche afin que je puisse aller expurger ces idées abjectes qui me donnent le vertige et risque de compromettre sérieusement mon avenir au sein du Parti ...
     
  10. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Oh, tu peux laisser tomber les formules de politesse bourgeoises : appelle-moi simplement "Camarade dictateur".

    Pour ta requête, à savoir trouver le laogai le plus proche, j'ai fait une recherche sur Google map... Erreur 404 ! ;-)
     
  11. Chadaniak

    Chadaniak Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    C'est pour moi à la fois une volonté protectionniste, oui, parce qu'on voit bien qu'il y a à chaque fois un équivalent chinois à l'américain. Mais c'est plus que du protectionnisme économique, il y a bien une dimension politique derrière, qui est de pouvoir contrôler les équivalents chinois comme il (le gouvernement) le désire.

    Exemple de l'affaire Google qui capote en Chine parce que se refusant à se plier aux demandes du gouvernement chinois. Alors que pour Baidu j'imagine que la question ne se pose même pas, le gouvernement tousse, on lui file une pastille.
     
  12. mahu

    mahu Modo en carton

    Inscrit:
    9 Avril 2010
    Messages:
    5 887
    Localité:
    You give me fever
    Ratings:
    +4 430 / -77
    l'histoire se resume souvent ainsi:

    - chaque pays se ferme, chaque pays s'arme pour se defendre, les pays se font la guerre.

    - chaque pays s'ouvre, on commercialise et echange nos armes, on ne se fait plus la guerre sinon on n'a plus de clients.

    - une constance veut qu'un pays qui s'ouvre se denature et accroit ses extremes qui souhaitent voir le pays se refermer et regagner sa nature

    - un pays qui se ferme cherche l'autosuffisance et le controle totale de sa population, ce qui etouffe cette population qui cherche a migrer vers un pays ouvert, et le pays s'enfonce dans la radicalite.

    en gros, la goutte fait deborder un vase, dont l'eau se verse alors vers un vase vide, jusqu'a ce que celui-ci se remplisse et ne vienne deverser son eau dans le vase qui vient de se vider.

    vase plein = protectionnisme
    vase vide = ouverture

    bon la j'ai mis 2 minutes pour exprimer ma pensee.
    je me comprends peut etre tout seul.
    c'est certainement du au fait qu'a la cantoche c'etait franchement pas la panacee ce midi, et donc je deblatere ainsi.
    tiens, je n'ai plus de bouts de gomme.
    c'est demain vendredi ?
     
  13. Julianos

    Julianos Membre Platinum

    Inscrit:
    9 Avril 2008
    Messages:
    891
    Ratings:
    +37 / -0
    c'est bien resume
     
  14. A MU

    A MU Dieu Supérieur

    Inscrit:
    30 Juillet 2007
    Messages:
    874
    Localité:
    Shenzhen / Ganzhou
    Ratings:
    +626 / -4
    Bonjour,

    Ceci étant peut être du a cela:

    Bonne soirée,

    2011-03-23 14:55:43 peopledaily (Xinhua)
    http://french.cri.cn/720/2011/03/23/281s240823.htm

    La Chine place de grands espoirs dans son propre système GPS

    Les conducteurs chinois vont probablement pouvoir commencer à utiliser un système de positionnement global de conception nationale dès l'année prochaine, ont annoncé le week-end dernier des experts chevronés des technologies spatiales. Liu Jingnan, spécialiste de la technologie GPS et membre de l'Académie Chinoise d'Ingénierie, a déclaré lors d'une conférence organisée à Beijing que le propre système de navigation par satellite de la Chine, Beidou, commencera à offrir des services de GPS destinés aux conducteurs en 2012, d'après un article du Beijing News publié lundi.
    C'est la première fois que le projet Beidou est connecté à une utilisation civile de base et est ainsi présenté comme une alternative au système de navigation américain GPS, qui domine actuellement le marché.
    « Nous estimons que le prix des puces de navigation par Beidou ne devrait pas dépasser celles du système GPS », a dit M. Liu, dont les paroles ont été citées dans l'article. Il a précisé que chaque puce devrait être vendue au prix de 100 Yuans (15 Dollars US) environ.
    « Cela créera un marché énorme si les Chinois peuvent utiliser le propre système national », a dit Yang Yuanxi, membre de l'Académie Chinoise des Sciences.
    Pour l'heure, le système Beidou est essentiellement utilisé pour la navigation militaire et pour surveiller l'agriculture et les pêcheries, ainsi que pour les gros projets d'ingénierie.
    Bien que la Chine espère commercialiser le projet Beidou, afin qu'il puisse concurrencer les systèmes étrangers, certains spécialistes de l'industrie ont toutefois pris les commentaires des experts avec des pincettes.
    Ainsi de Xiao Xiongbing, Directeur adjoint du bureau de consultation de l'Association Chinoise des Systèmes de Navigation par Satellite Globaux, qui a déclaré au China Daily qu'il était peu probable que le prix des puces soit aussi bas que M. Liu l'espère s'il n'y a pas de subventions du Gouvernement.
    Il doute aussi des capacities technologiques du système, disant que davantage de tests devraient être faits pour démontrer la fiabilité des matériels GPS utilisant ce système.
    La Chine a commencé à travailler sur le Système de Navigation Beidou en 2000. L'année dernière, le pays a placé cinq satellites Beidou en orbite. Ces lancements font partie du plan visant à posséder douze satellites en place, qui formeront un réseau couvrant la Région Asie-Pacifique d'ici 2012. Un réseau mondial devrait être mis en place d'ici 2020.
     
  15. AllRight

    AllRight Membre Bronze

    Inscrit:
    5 Avril 2011
    Messages:
    51
    Ratings:
    +0 / -0
    tres jolie post!
     

Partager cette page