France et violence

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 907
2 533
188
Xuijiahui Shanghai
Mon point de vue est que les gens ne peuvent découvrir la différence qu’à travers les comparaisons. Sinon, c'est comme si un chaton attrapait sa queue et ne l'attraperait jamais. Les gens tournent autour de leur cercle, et il est difficile de trouver des raisons possibles. ;)
Ok, par contre je ne connais pas de laogai en France. Peut-être les instituts confucius
 

LucidLynx10.04

Membre Bronze
15 Déc 2017
48
18
28
Tianjin
www.mnn.com
Mon point de vue est que les gens ne peuvent découvrir la différence qu’à travers les comparaisons. Sinon, c'est comme si un chaton attrapait sa queue et ne l'attraperait jamais. Les gens tournent autour de leur cercle, et il est difficile de trouver des raisons possibles. ;)
Et c'est pour cette raison que l'on comparait la violence en France d'avant (avec un exemple en 1836) à la violence aujourd'hui. On compare un même phénomène à travers l'histoire pour en voir l'évolution.
Aucun intérêt de venir y rajouter la Chine, le Danemark ou les Iles Fidji comme base de comparaison, sinon c'est comme le chat à qui on présente 300 marques de croquettes : il n'a pas le temps de toutes les évaluer ;);)
 

chwpaul

Dieu suprême
20 Juil 2009
1 971
775
168
Et c'est pour cette raison que l'on comparait la violence en France d'avant (avec un exemple en 1836) à la violence aujourd'hui. On compare un même phénomène à travers l'histoire pour en voir l'évolution.
Aucun intérêt de venir y rajouter la Chine, le Danemark ou les Iles Fidji comme base de comparaison, sinon c'est comme le chat à qui on présente 300 marques de croquettes : il n'a pas le temps de toutes les évaluer ;);)
OK, tu as raison. c'est pas un obligation. :grin:
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
14 529
9 753
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Délinquance enregistrée par la police et la gendarmerie et enquête statistique de victimation : deux outils indissociables pour mesurer une même réalité

Mesurer la délinquance et les phénomènes criminels affectant des victimes, c’est-à-dire la victimation, est une entreprise délicate, sujette à de nombreux débats.

23 décembre 2020

Extrait : Préciser les périmètres et les concepts, définir les indicateurs pertinents est d’autant plus indispensable que les enjeux politiques sont forts et les acteurs de la sécurité et de la justice multiples. Quelles sources sont les mieux à même de suivre la délinquance et la victimation (étude des victimes) dans toutes leurs dimensions ? Comment s’adaptent-elles aux difficultés de mesure ?
Historiquement issue des seules données du système judiciaire, la statistique de la délinquance est aujourd’hui essentiellement produite à partir de données enregistrées au quotidien par les services de police et de gendarmerie nationales, combinées à des enquêtes statistiques de victimation.


En France, les premiers travaux de mesure de la délinquance ont été amorcés en 1796 par le conseiller d’État Jean-Baptiste de Montyon (1) qui recensa les condamnations pour crimes prononcées par le Parlement de Paris. À partir de 1827 (et le premier Compte général de l’administration de la justice criminelle en France), la production de statistiques sur la délinquance est systématisée, toujours à partir de données judiciaires. Cependant, assimiler les condamnations à la délinquance pose problème car les infractions ne sont pas toutes examinées par un juge.

Dans les années 1930, le sociologue suédois Thorsten Sellin recommande ainsi de mesurer la délinquance le plus en amont possible de la procédure pénale, c’est-à-dire au moment de sa révélation ou de son enregistrement par les forces de sécurité. En France, ce n’est que dans les années 1970 que la statistique pénale se fait supplanter par la statistique de la police et de la gendarmerie nationales pour décrire l’évolution de la délinquance. En effet, le Compte général de la justice est abandonné en 1978 alors que le service central d’étude de la délinquance (SCED) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) met en place en 1972 un outil de suivi statistique des crimes et délits constatés par les forces de sécurité, dénommé l’état 4001. Les infractions y sont classées en 107 catégories, très hétérogènes par la nature et la gravité des faits (et par leurs unités de compte différentes), mais aussi par le nombre d’infractions constatées chaque mois.

1615128282862.png
Suite >>>

 
Dernière édition:

Columbo

Membre Actif
16 Mai 2019
53
13
18
艾菲爾鐵塔
Manque la case, signalées à la police/gendarmerie qui reclasse en "ce n'est rien/pas dans leur ressort/hors statistique (car il n faut pasle signaler)"
 

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
2 891
1 314
173
Nous savons tous que étant enfant nous donnions de nous a nos parents une image différente de ce que nous fessions a l’extérieur , mais des regles de base sont a enseigne depuis le plus jeune age afiin qu'elle deviennent naturelle.
Alors que nous étions bien placés pour savoir ce que eux ils fessaient !
;-)
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
2 755
200
103
46
Moi je suis pour la politique de l'appaisement. Que celui qui n'est pas d'accord me lance la premiere pierre :grin:
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
14 588
14 837
198
常熟,江苏
Capture d’écran 2021-03-18 à 16.43.43.png
 

guillaumeenchine

Demi-dieu
09 Sept 2019
2 755
200
103
46
En France, la violence n'est pas que dans la rue. Elle est partout malheureusement... C'est devenu un moyen d'expression.

phpVNlPcq.jpg
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
14 529
9 753
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
c'est pas sympa que tu le bâtes à ce point !
Bonjour Toto
Rien de bien mechant je l'aime bien , mais cela m'a fait penser a Pinocchio car Guillaume certifie que l'ecole ne sert a rien et cite souvent Disney dans ses posts , donc il avait subit une transformation en cadichon , mais depuis je me suis ravise il est devenu un gentil petit garcon , de plus comme son plus grand vœu suivant est le Revenu Universel , je me suis dit que c'etait la Fee Neante qui avait opere de sa magie , dans le premier ! On a tout le meme le droit de faire fausse route , je m'en excuse !
 
Dernière édition: