1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Fondation Louis Vuitton : la marchandisation de l'art à son paroxysme ?

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Therugbygirl, 14 Octobre 2014.

  1. Therugbygirl

    Therugbygirl Déesse

    Inscrit:
    27 Mai 2014
    Messages:
    2 012
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +2 900 / -4
    http://acteursdeleconomie.latribune...marchandisation-de-l-art-a-son-paroxysme.html

    Le 27 octobre, la Fondation Louis Vuitton doit ouvrir ses portes à Paris. « Sur le papier », elle semble incarner ce que les oligarques du marché de l'art contemporain ont fait de la création artistique : un produit mercantile, spéculatif, spectaculaire, et instrumentalisé.

    « Cocktails de luxe réservés aux VIP »
    25 septembre 2014 dans Les Echos : Fondation Louis Vuitton, des prestataires de luxe pour un musée exceptionnel. L'établissement sis dans le bois de Boulogne sera inauguré le 27 octobre, après treize années d'études et de travaux confiés à l'architecte Frank Gehry. Et ce à quoi est consacré l'article, c'est la liste des prestigieux fournisseurs qui feront la renommée du lieu. Potel & Chabot pour les soirées de gala et autres « événements gastronomiques et cocktails de luxe réservés aux VIP » -
    (...)

    Maquiller d'un vernis
    Et pas un mot - ou presque - sur la collection, cultivée, faut-il le rappeler, dans la rivalité épidermique à laquelle l'intéressé et François Pinault (Kering) se livrent non seulement dans le secteur manufacturier du luxe, mais aussi dans les vignobles et, désormais, le monde de l'art. L'art de collectionner, l'art de peser substantiellement sur la cotation - François Pinault est propriétaire de Christie's, Bernard Arnault le fut de Philips. Et l'art d'exposer, le premier à Venise au Palazzo Grassi et à la Punta della Dogana, le second désormais donc dans le Jardin d'acclimatation. Un monde de l'art qui, tous deux l'ont bien compris, comporte de considérables avantages fiscaux, spéculatifs, mais aussi d'image : s'afficher collectionneur - et le faire savoir par une communication minutieusement adaptée - profite subtilement à la réputation des enseignes de luxe, ainsi maquillée d'un vernis créatif, altruiste, mécène et émotionnel.

    « Bling bling »
    Les artistes contemporains qui, tels Huyghe, Lavier, Eliasson, Prince, Gursky ou Kelly, seront exposés, semblent être à l'image du lieu et correspondre aux motivations non seulement artistiques mais aussi industrielles et marketing de la première fortune de France qui a bâti et développé son empire selon une règle d'or : frapper les esprits. Etre monumental. Et, dans certains contextes, « bling bling ». Sans doute Jeff Koons, que Bernard Arnault affectionne, sera lui aussi de la partie. Alors la boucle sera bouclée : l'un des produits les plus symptomatiques de la marchandisation internationale de l'art sur les murs d'un batiment ébouriffant voire ostentatoire.

    La fin et les moyens
    Bien sûr, la sincérité de l'intérêt, voire davantage, que l'éclairé Bernard Arnault porte aux arts et en particulier à la création contemporaine, n'est pas contestable. (...). Bien sûr, il faut savoir saluer une telle initiative privée, à l'heure où la paupérisation des moyens publics affectés à la culture, et cela dès l'école, ronge la société française. Bien sûr, il faut se féliciter que l'ex-futur citoyen belge ait maintenu son projet dans l'Hexagone, quand d'autres choisissent des cieux fiscalement plus ensoleillés. (...). Bien sûr, il faudra juger « sur pièce », et peut-être cette première perception sera-t-elle alors fortement infirmée une fois les yeux directement posés sur et surtout à l'intérieur de l'édifice. Mais toute fin doit-elle justifier toutes sortes de moyens ?
    (...)

    Démesure, arrogance, vulgarité
    « Grâce » à Bernard Arnault et à ses coreligionnaires qui ont modelé un marché dont l'une des prouesses est de « créer » ex nihilo des artistes ou plutôt des fabricants de produits spéculatifs, même l'art est devenu objet utilitariste et consumériste. Ses promoteurs dictent désormais la nature même de la création, dont la résonance est proportionnée à la démesure, à l'arrogance, à la vulgarité ou à l'inanité des installations et autres inventions exhibées.
    (...)

    Le sens du mot « valeur » semble désormais cimenté dans ses seuls attributs pécuniaires. « L'art contemporain est à l'image de la société : décadent ». Cette déclaration de Jean Clair, qui fut aussi directeur du Musée Picasso et commissaire d'expositions « historiques » - Mélancolie au Grand Palais, Crimes et châtiments au musée d'Orsay, etc. -, peut-elle être contestée ?
     
    • J'aime J'aime x 2
  2. mahu

    mahu Modo en carton

    Inscrit:
    9 Avril 2010
    Messages:
    5 881
    Localité:
    You give me fever
    Ratings:
    +4 417 / -77
    c'est un de mes premiers amis Chinois qui m'a expliqué ce qu'était Louis Vuitton en 2004.
    je me souviens encore de son étonnement et son français approximatif quand je lui ai dit que je connaissais pas.
    "- quoi ?! tu connaît'e pas Luis Vouitton"
     
  3. - Résistons -

    - Résistons - Dieu créateur

    Inscrit:
    30 Août 2014
    Messages:
    9 726
    Localité:
    中国
    Ratings:
    +6 124 / -80
    Et dire que Fabius, fils d'antiquaire s est empresse, comme il y a trente ans, d enlever les oeuvres d art de l ISF... :rolleyes:
     
  4. mahu

    mahu Modo en carton

    Inscrit:
    9 Avril 2010
    Messages:
    5 881
    Localité:
    You give me fever
    Ratings:
    +4 417 / -77
    @WDW mauvaise langue.
    c'était une mesure essentielle pour la sauvegarde du patrimoine (le sien).
     
    • J'aime J'aime x 2
  5. Therugbygirl

    Therugbygirl Déesse

    Inscrit:
    27 Mai 2014
    Messages:
    2 012
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +2 900 / -4
    Il manquait la photo qui va bien..

    La-Fondation-Louis-Vuitton-deploie-ses-ailes_article_landscape_pm_v8.jpg
     

Partager cette page