1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Exposition "HANG ME UP", Emilie R

Discussion dans 'Shanghai au Feminin' créé par QuentinP, 3 Mars 2010.

  1. QuentinP

    QuentinP Membre Actif

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    1
    Ratings:
    +0 / -0
    HANG ME UP
    EXPOSITION
    du 9 au 21 Mars 2010


    VERNISSAGE MARDI 9 MARS 2010
    THE SOURCE 158 Xinle lu (Donghu lu)
    www.emilierecord.com

    Emilie a commencé à peindre à l’âge de 8 ans, et n’a jamais perdu sa curiosité pour ces mutations silencieuses du corps humain. Elle travaille en tant que designer (peinture, graphisme, identités visuelles) à travers le monde en Amérique du Nord, Europe et Asie depuis 2005. Les dessins d’Emilie révèlent son intérêt pour l’enveloppe corporelle en évolution dans un monde quasi exclusivement urbain. L’âme. En perpétuelle métamorphose.
    Ses peintures se situent entre l’illustration et l’art urbain. Doux et violent à la fois, son travail traduit sa fascination pour le sens de la vérité et du mensonge. Ce que l’on voit est uniquement ce que l’on veut voir.
    Développer un nouveau regard afin d’apercevoir de nouveaux horizons.


    HANG ME UP
    "On entend parler d’amour, on nous apprend à aimer. Les premiers moments de nos vies sont à base d’amour.
    Trophées des temps modernes.
    La femme n’est pas le propos. Le temps qui nous reste compte à soigner nos attentes d’affection.
    Enfouis sous nos aspirations de liberté et d’individualité, il y a une chasse féroce à l’appartenance.
    Passion, proximité émotionnelle, désir, unicité et attachement définissent nos plus commun et profonds besoins. L’amour à sa superficie est une religion qui met notre solitude en coma profond.
    Le jeu étant de s’approprier de nouveaux corps sans retenue en restant conscient que l’on ne s’appropriera jamais de nouvelles âmes", Emilie R.
     

Partager cette page