Europe, brexit, ...

  • Auteur de la discussion ChrisHK
  • Date de début

Que va-t-il se passer après les élections générales du 12/12 au RU

  • BJ obtient une majorité, fait voter son deal, et le Brexit a lieu avant le 31 janvier 2020

    Votes: 6 28,6%
  • BJ n'obtient pas de majorité suffisante pour son deal, et tente une re-renégociation du deal

    Votes: 3 14,3%
  • Pas de majorité pour BJ, mais une majorité (travaillistes + ...) vote pour un nouveau référendum

    Votes: 0 0,0%
  • Pas de majorité pour BJ, mais une majorité (Lib-Dem + ...) vote pour l'annulation du Brexit

    Votes: 1 4,8%
  • Pas de majorité pour BJ, mais une majorité (Brexit Party + ...) vote pour une sortie sans deal

    Votes: 1 4,8%
  • Personne n'obtient de majorité pour quoi que ce soit , c'est le bordel, et un hard-Brexit au 31/1/20

    Votes: 1 4,8%
  • Personne n'obtient de majorité pour quoi que ce soit , c'est le bordel, et un nouveau report ....

    Votes: 9 42,9%

  • Nombre total d'électeurs
    21
  • Sondage fermé .
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Brexit : Aucun traitement de faveur pour les Européens après 2020, selon les Tories

LONDRES (Reuters) - Les conservateurs britanniques ont prévenu dimanche qu'ils mettraient fin en janvier 2021 au traitement préférentiel réservé aux ressortissants de l'Union européenne s'ils gagnent les élections législatives du 12 décembre.

Communique :
L'immigration en provenance de l'UE, jugée trop importante aux yeux des partisans du Brexit, a été l'une des principales sources de motivation des électeurs britanniques qui ont voté majoritairement en faveur d'un retrait britannique de l'UE lors du référendum de juin 2016.
Le parti conservateur a souligné dimanche que les ressortissants de l'UE devraient, à compter de la fin de la période de transition post-Brexit en janvier 2021, patienter cinq ans, au lieu de trois mois actuellement, pour bénéficier des prestations sociales britanniques.

"Notre sortie de l'UE offre une nouvelle occasion (...) de nous assurer que tous ceux qui viennent ici seront traités de la même manière. Nous rendrons notre système d'immigration équitable", a promis le Premier ministre Boris Johnson dans un communiqué.
Les conservateurs ont également l'intention d'augmenter la surcharge de santé versée par les immigrés au système public de santé britannique, le NHS (National Health Service), de 400 livres (467 euros) à 625 livres à partir de l'an prochain, et de l'étendre à tous les travailleurs étrangers.
La vaste majorité des candidats à l'installation au Royaume-Uni devront présenter une offre d'emploi, quel que soit leur pays d'origine. Des exemptions ne seront accordées qu'aux scientifiques hautement qualifiés et aux personnes souhaitant créer une entreprise, ajoutent les conservateurs.

Les tories sont donnés favoris des élections du 12 décembre, avec 44% à 45% des intentions de vote selon les dernières enquêtes d'opinion publiées ce week-end.

 
Dernière édition:
Naxshe

Naxshe

Ange
05 Jan 2016
945
471
88
31
La production des entreprises a ralenti

Ce chiffre, le plus faible depuis le premier trimestre 2010, s'explique principalement par le ralentissement de la production des entreprises en août et en septembre, période durant laquelle les craintes d'une sortie du pays de l'Union européenne sans accord négocié avaient augmenté.
Par rapport aux trois mois précédents, le PIB a augmenté de 0,3% au troisième trimestre après une contraction de 0,2% au deuxième. Cette dernière marquait le contrecoup du mouvement de stockage massif des entreprises fin 2018 et début 2019 en prévision de la sortie du pays de l'Union européenne censée initialement intervenir en mars. Le rebond de juillet-septembre est inférieur à celui de 0,4% attendu par le consensus.
Toute l'industrie ralentie, mondialement. Comment le journaliste à pu faire, "tiens ça vient du brexit pour l'UK" ils sont bien sur, pas touché par le ralentissement général, ça vient que de la peur du brexit. Je comprends pas.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Toute l'industrie ralentie, mondialement. Comment le journaliste à pu faire, "tiens ça vient du brexit pour l'UK" ils sont bien sur, pas touché par le ralentissement général, ça vient que de la peur du brexit. Je comprends pas.
Bonjour Naxshe
D'ou ma reflexion sur le post en question , ainsi que de graphiques concernant les situations economiques de la France et de l' Allemagne pour exemples !

L' Europe agite un epouventail la presse suit le mouvement ! Apres Brexit ou non nous verrons bien ce qui va se produire , si le Brexit a lieu et que le Royaume Uni reussi dans son pari dans les annees qui suivent , la probabilite de creer des emules est plus que probable !

Je pense que si Monsieur Johnson tire son epingle du jeu il sera encore plus redoutable que Madame Thatcher , malgre qu'il soit considere comme un pitre voir un bouffon , les apparences sont parfois trompeuses !
...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Les Tories confortent leur avance en vue des législatives

Les conservateurs confortent leur place de favori en vue des élections législatives britanniques du 12 décembre, selon deux sondages publiés samedi.


Communique :
À trois semaines du vote, le camp du Premier ministre Boris Johnson est en tête avec 47% des voix, en hausse de trois points, loin devant le Parti travailliste à 28% (inchangé), dans un sondage hebdomadaire Opinium pour le journal Observer. La tendance est la même dans une enquête BMG pour The Independent, qui donne le Parti conservateur à 41%, en hausse de quatre points par rapport à un sondage du 10 novembre, tandis que le score du Labour est de 28%. Toujours selon cet institut, les libéraux démocrates de Jo Swinson recueilleraient 18% des suffrages, en hausse de deux points, contre 12% dans le sondage Opinium.

Depuis le début de la campagne, le Parti conservateur fait la course en tête dans les intentions de vote mesurées par les instituts de sondage. L'enquête Opinium a été réalisée via internet du 20 au 22 novembre auprès de 2003 personnes. Le sondage BMG a été effectué du 19 au 21 novembre auprès de 1663 personnes.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Jean-Dominique Giuliani, le président de la fondation Robert-Schuman, a publié dans la presse nationale, il y a peu, un article intitulé "L'Europe : ni un État ni un empire". C'est très juste. Poursuivons la réflexion. Par Cyrille Schott, préfet (h.) de région, ancien directeur de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ), membre du bureau d'EuroDéfense France.

OPINION :
L'Europe n'est pas un empire. Le dirigeant d'un pays enfermé naguère derrière le rideau de fer a osé la comparer à l'empire soviétique. C'est faux ! L'Union européenne n'enferme pas les peuples. Ceux qui veulent la quitter le peuvent. Si le Royaume Uni peine tant à le faire, ce n'est point parce que l'Europe le lui interdit, c'est parce que ce retrait a un terrible coût, celui de la perte des fruits abondants que porte la solidarité des nations au sein de l'Union.

L'Europe a la taille d'un empire, mais n'est pas un empire. C'est la première fois dans l'histoire qu'un tel ensemble est constitué pacifiquement, dans la liberté et avec l'assentiment des peuples, même si leurs dirigeants ont dû parfois * ruser pour poursuivre le cheminement. Les empires étaient jadis forgés par le glaive d'un conquérant. Ce pouvait être un homme, un Alexandre, un César, un Charlemagne, un Napoléon, ou plus récemment un Staline ou un Hitler. Ce pouvait également être l'un de nos pays d'Europe, qui à partir du 16ème siècle ont créé par la guerre les empires coloniaux. Des empires ont, il est vrai, été bâtis plus pacifiquement ** , par le mariage des princes, ainsi par les Habsbourg, dont l'une des devises était : Bella gerant alii, tu felix Austria nube - Les autres font la guerre, toi, heureuse Autriche, tu te maries !

Suite de la berceuse du jour >>>


* Tres honnete de le reconnaitre , je suppose que Monsieur Giuliani fait allusion au non respect des differents referendums ! :hum:

** :oops:




Oui a une Europe des membres fondateurs et limitrophes , pour autant qu'ils en acceptent les conditions !
 
Dernière édition:
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 198
2 293
168
48
comme quoi les anglais veulent vraiment se barrer de l'UE, n'en déplaise aux pro-Europe et en plus ils voulaient refaire un référendum :eek:. Cette gifle qu'ils auraient pris :boxe:.
Maintenant voyons si les dix plaies d'Egypte vont s’abattre sur le RU.
 
  • Like
Reactions: Alplob
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 131
1 921
178
Xuijiahui Shanghai
comme quoi les anglais veulent vraiment se barrer de l'UE, n'en déplaise aux pro-Europe et en plus ils voulaient refaire un référendum :eek:. Cette gifle qu'ils auraient pris :boxe:.
Maintenant voyons si les dix plaies d'Egypte vont s’abattre sur le RU.
Ah bon, pourquoi demandent-ils une rallonge ?
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ah bon, pourquoi demandent-ils une rallonge ?
Bonsoir Breizh
Peut etre juste le temps de bien lubrifier l'Europe ! ;)

Accord sur le Brexit: «Boris Johnson a roulé l’Union européenne!»

TRIBUNE - Ancien directeur général adjoint des douanes, l’inspecteur général des finances honoraire* juge que l’accord sur les modalités du Brexit conclu entre Londres et Bruxelles va pénaliser l’économie des Vingt-Sept et favoriser la seule Grande-Bretagne.

Extrait article payant : L’accord de retrait de l’Union européenne conclu le 17 octobre entre Bruxelles et Londres sera sans doute ratifié par le Parlement britannique après les élections législatives de décembre. Et le Parlement européen s’empressera de le ratifier à son tour.
Or c’est un marché de dupes. Hostiles à toute mesure pouvant préluder à un rattachement à la République d’Irlande, les «unionistes» ont obtenu que l’Ulster continue de faire partie du territoire douanier britannique. Cela impliquait le rétablissement d’un cordon douanier entre le nord et le sud de l’Irlande. Mais cette frontière douanière a été écartée, à la demande instante de Boris Johnson. L’Irlande, dans son ensemble, va donc devenir une passoire.


* C'est lui qui le dit !
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 198
2 293
168
48
Ah bon, pourquoi demandent-ils une rallonge ?
Peut etre juste le temps de bien lubrifier l'Europe ! ;)
et pour être encore plus précis, avec de la vaseline. Mais bon l'UE aime ça puisque l'on se fait mettre avec les traités de libres échanges avec tout le monde donc en toute logique pourquoi pas avec les British.

conclusion: on est gouverné par des tarlouzes :aieuh:
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 198
2 293
168
48
tous ces empires se sont effondrés car on ne peut pas forcer des peuples/nations de cultures, de langues et de civilisations différentes à vivre ensemble. La première connerie a été de mettre une monnaie commune.
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 131
1 921
178
Xuijiahui Shanghai
Bonsoir Breizh
Peut etre juste le temps de bien lubrifier l'Europe ! ;)

Accord sur le Brexit: «Boris Johnson a roulé l’Union européenne!»

TRIBUNE - Ancien directeur général adjoint des douanes, l’inspecteur général des finances honoraire* juge que l’accord sur les modalités du Brexit conclu entre Londres et Bruxelles va pénaliser l’économie des Vingt-Sept et favoriser la seule Grande-Bretagne.

Extrait article payant : L’accord de retrait de l’Union européenne conclu le 17 octobre entre Bruxelles et Londres sera sans doute ratifié par le Parlement britannique après les élections législatives de décembre. Et le Parlement européen s’empressera de le ratifier à son tour.
Or c’est un marché de dupes. Hostiles à toute mesure pouvant préluder à un rattachement à la République d’Irlande, les «unionistes» ont obtenu que l’Ulster continue de faire partie du territoire douanier britannique. Cela impliquait le rétablissement d’un cordon douanier entre le nord et le sud de l’Irlande. Mais cette frontière douanière a été écartée, à la demande instante de Boris Johnson. L’Irlande, dans son ensemble, va donc devenir une passoire.


* C'est lui qui le dit !
Ah ok, un gars qui n’a rien à voir avec l’affaire dit un truc donc c’est vrai.
Dommage qu’il soit plus connu pour ces livres & pièces de théâtre que talents & connaissances en traités internationaux.
Par contre, si tu as des monuments historiques à faire financer, c’est ton homme.
 
yannick_a_pudong

yannick_a_pudong

Dieu Supérieur
11 Juin 2007
755
671
138
Changaï
soundcloud.com
Mmmmm, ça dépend. On "peut" techniquement, et en apparence les forcer à vivre ensembles. La Chine en est un exemple.
Mais, ça ne tient que grâce à / à cause du gouvernement qui maintient tout ça d'une main de fer. (et aussi avec une situation économique bonne et des choix politiques qui vont dans l’intérêt du pays)
Par contre, le jour où on demande aux ethnies ce qu'elles veulent, adios la soi-disant unité qu'on nous balance comme vitrine tous les ans au CCTV show.

La comparaison avec l'URSS n'est pas si absurde que ça dans la mesure où il y a tout de même 2 points communs :
- On tente de former un truc politico-économique avec plein de pays différents (cultures, croyances, langues, ressources naturelles), sous un même drapeau, avec des règles identiques (souvent sans tenir compte des contraintes locales), alors que fondamentalement tous ces peuples aspirent à avoir leur propre espace de vie, et y organiser la vie selon leur vision des choses.
- Moins ça fonctionne, et plus on s'enfonce dans un régime dictatorial (référendum ignoré, revoté), répressif (1 an de gilets jaunes), propagande à tous les étages (celui qui arrive à trouver 1 journaliste ouvertement pro-frexit sur les grandes chaines de TV ou radio françaises gagne son poids en chocolat / le JT de France 2 t'explique ce qui est une intox, d'une vraie info, "grand débat" avec des vrais faux gilets jaunes triés sur le volet avec droit qu'à une question sur les sujets autorisés).

L'UE c'est le projet qui consiste à mettre en place la loi des multinationales et des banques dans les pays européens.
Avec une belle histoire, pleine de paillettes dans les yeux, on nous vante de l'emploi, de la stabilité économique, l'entraide entre les pays, la paix. Mais derrière le rideau c'est déjà moins reluisant, et surtout après tant d’années enlisées dans ce projet, pour lequel on cède toujours plus de "compétences" à Bruxelles (à partir de maintenant, ce n'est plus toi qui décide), on constate surtout l'inverse :

- Fermeture d'usines ou délocalisations
- Augmentation des demandeurs d'emploi
- Salaires gelés
- Économie en berne
- Chute des dividendes des actionnaires.........Ah non, ça par contre ça a effectivement augmenté.
- Privatisation à tout va (Et oui, un service publique c'est un marché inaccessible aux sociétés privées, les pauvres petites)
- Interdiction de protéger nos industries (vivre la libre concurrence non faussée)

Bref, ça pète pas seulement en France, les belges ont aussi leurs gilets jaunes, en Pologne la main d’œuvre bon marché ukrainienne commence à générer une certaine tension, comme en France certains nous expliquent qu'ils sont obligé d'embaucher un polonais, puisque les français "ne veulent pas travailler" pour 1200 Euros par mois. Salauds de pauvres!

C'est quand même jouer avec le feu toutes ces décisions...

Quand un gouvernement, après 1 an de contestation populaire n'a comme solution que les balles en caoutchouc et les gaz lacrymo, il est peut-être temps de douter des belles promesses de notre enfance, et de fourrer son nez dans le fonctionnement des institutions qui nous dirigent. A commencer par l'UE, puisque "supranationale"...
 
  • Like
Reactions: znort and Yiyuan
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Corbyn sur la défensive après de nouvelles accusations d'antisémitisme

LONDRES (Reuters) - A seize jours des élections législatives au Royaume-Uni, le chef de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, a dû se défendre de nouveau mardi d'accusations d'antisémitisme.

Extrait :
L'attaque est venue cette fois du grand rabbin Ephraim Mirvis, qui estime dans une tribune publiée dans le quotidien The Times que le "poison" de l'antisémitisme s'est enraciné au sein du Parti travailliste et que son dirigeant n'a rien fait pour l'éradiquer.

"C'est un échec de la hiérarchie. Un nouveau poison - approuvé depuis le sommet - a pris racine au sein du Parti travailliste. N'ayez aucun doute, c'est l'âme même de notre nation qui est en jeu", écrit le grand rabbin Mirvis, des Congrégations hébraïques unies du Commonwealth.

Il est rare qu'un dignitaire d'une communauté religieuse intervienne avec autant de force dans le débat politique. L'archevêque de Cantorbéry Mgr Justin Welby, primat de l'Eglise anglicane, parle même d'une prise de position sans précédent qui, dit-il, illustre les peurs qu'éprouvent de nombreux juifs de Grande-Bretagne.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Face à la Chine, le droit européen de la concurrence doit évoluer, préconise un rapport parlementaire

«Le droit de la concurrence reste un droit pensé dans les années 1950 *pour le marché intérieur européen» et ne tient pas compte de l'émergence de la Chine et du numérique, estiment les députés Patrice Anato (LREM) et Constance Le Grip (LR).

Extrait :
Le droit européen de la concurrence, très critiqué en France après le blocage par la Commission européenne de la fusion entre Alstom et Siemens, reste efficace mais doit évoluer pour tenir compte de l'émergence de la Chine et du numérique, selon un rapport parlementaire publié mercredi.

«La concurrence est une composante essentielle du marché intérieur» garantissant une allocation optimale des ressources, des prix bas, de l'innovation et des produits de qualité, reconnaît le document déposé à l'Assemblée par la commission des affaires européennes. Mais «le droit de la concurrence reste un droit pensé dans les années 1950 * pour le marché intérieur européen» et le contexte a changé, selon le travail présenté par les députés Patrice Anato (LREM) et Constance Le Grip (LR).


* Une Europe restreinte homogene economiquement et socialement , pas un mouton a 28 pattes disparates dont chacun tire la couverture de son cote , mouton qui de plus a la danse de Saint Guy !

70 ans apres certains en Europe emmergent de leurs siestes et constatent a leurs reveils que le frigo est presque vide , et pourtant le General de Gaulle avait predit l'avenement de la Chine , Monsieur Alain Peyrefitte egalement !

Lors du Conseil des ministres du 8 janvier 1964, de Gaulle expose ses arguments en faveur de la reconnaissance par la France de la République Populaire de Chine : « La Chine est un chose gigantesque. Elle est là. Vivre comme si elle n’existait pas, c’est être aveugle, d’autant qu’elle existe de plus en plus ».


Après la reconnaissance, De Gaulle dira :
"Il n'est pas exclu que la Chine redevienne au siècle prochain ce qu'elle fut pendant des siècles, la plus grande puissance de l'univers !"


La Chine s'est éveillée - Alain Peyrefitte - En 1973 paraissait la première édition de Quand la Chine s'éveillera... le monde tremblera !
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Grande-Bretagne : Les Tories donnés en tête avec une majorité de 68 sièges, selon l'institut YouGov

LONDRES (Reuters) - Le Parti conservateur de Boris Johnson est en passe de remporter une majorité de 68 sièges lors des élections législatives anticipées du 12 décembre en Grande-Bretagne, selon les projections de l'institut YouGov, qui avait anticipé avec précision l'issue du scrutin de 2015.

Communique :
Les Tories de l'actuel Premier ministre sont crédités de 359 sièges sur 650, contre 317 lors des précédentes élections, montre les projections de YouGov basées sur les sondages.

Il s'agirait du meilleur résultat pour les conservateurs depuis la victoire de Margaret Thatcher en 1987.

"La bascule vers le Parti conservateur est plus importante dans les zones ayant voté en 2016 pour quitter l'Union européenne, tandis que l'essentiel des gains envisagés pour les Tories viennent du nord et de la zone urbaine des West Midlands", a déclaré Anthony Wells, directeur de la recherche politique et sociale chez YouGov.
Le Parti travailliste est donné victorieux de 211 sièges, contre 262 actuellement, montrent les projections.

YouGov prend en compte plus de 100.000 entretiens réalisés pendant sept jours ainsi que des données démographiques, des statistiques nationales et les particularités des circonscriptions.

"La plupart des sièges changeant de mains sont ceux que le Labour a gagnés en 2017 qui devraient désormais être empochés par les conservateurs", indique YouGov, dont les projections anticipent que les Tories reprendront 44 sièges à l'opposition travailliste.
En mai 2017, une semaine avant les précédentes législatives, YouGov avait projeté que la Première ministre conservatrice Theresa May perdrait sa majorité parlementaire.

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Pour Trump, Boris Johnson est "compétent" et "fera du bon travail"

LONDRES (Reuters) - Donald Trump a tressé des lauriers à Boris Johnson mardi, à neuf jours des élections législatives britanniques du 12 décembre, tout en se défendant de vouloir "compliquer" la campagne en cours.

Communique :
"Je pense que Boris est très compétent et qu'il fera du bon travail", a déclaré le président américain à Londres, où il doit participer au sommet de l'Otan.
Donald Trump est une figure qui divise le monde politique britannique, y compris au sein du camp conservateur. A gauche, son nom est devenu synonyme d'un système capitaliste injuste que le chef du Labour, Jeremy Corbyn, jure de démanteler s'il remporte le scrutin.
Le milliardaire américain affiche depuis toujours son soutien au conservateur Boris Johnson, qu'il estime le mieux armé pour faire sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Je suis un fan du Brexit", a-t-il répété mardi.

Le Premier ministre britannique sortant, au pouvoir depuis juillet, espère une majorité pour réaliser le Brexit le 31 janvier. Corbyn, lui, s'est engagé à organiser un nouveau référendum.
Le chef du Parti travailliste accuse Boris Johnson de vouloir céder certains pans du système public de santé, le NHS, à des entreprises privées américaines dans le cadre d'un accord de libre-échange, ce que nie le chef du gouvernement.

Prié de dire si le NHS pourrait figurer parmi les sujets de négociation entre Londres et Washington, Donald Trump a formellement démenti: "Non, pas du tout. Je n'ai rien à faire avec ça. Je n'y ai même pas pensé, honnêtement."

"On nous le proposerait sur un plateau d'argent que nous n'en voudrions pas", a-t-il ajouté.

Quant à la perspective de travailler avec Jeremy Corbyn, le président américain n'a rien trouvé à redire : "Je peux travailler avec n'importe qui. Je suis une personne très facile."

 
  • Like
Reactions: Alplob
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le comble européen ou quand l'Europe finance la recherche des Israéliens, Turcs, Américains...

Stupéfiant !? L'Union européenne finance des programmes de recherche et d'innovation de groupes israéliens, turcs, américains ou encore suisses et norvégiens. Des groupes qui sont en retour de plus en plus redoutables sur le marché communautaire et sur le grands export.

Extrait :
Cela parait incroyable et pourtant les données sont là, très froides. L'une des annexes de l'étude de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) portant sur "la stratégie des entreprises étrangères en Europe", qui s'appuie sur les statistiques de l'Union européenne (UE), est pour le moins inattendue : l'Europe finance des programmes de recherche (excellence scientifique, primauté industrielle et défis sociétaux) au profit de groupes étrangers, qui y ont accès le plus légalement du monde en tant que membres associés au même titre que les groupes européens. Et pourtant ces groupes sont très souvent les rivaux directs et redoutables de groupes européens... en Europe et sur le grand export. L'UE ne tire-t-elle pas une balle sur ses champions européens

Car c'est une véritable auberge espagnole pour tous ces groupes étrangers basés dans une quinzaine de pays. Ils ont déjà pu largement pioché dans les crédits du 7ème programme cadre de recherche et développement technologique (4,14 milliards sur un total de 50,5 milliards d'euros sur la période 2007-2013), puis dans ceux d'Horizon 2020 (2,85 milliards au 20 septembre 2018 sur les 79 milliards d'euros couvrant la période 2014-2020). Soit deux des plus grands programmes de recherche au monde financés par des fonds publics, eux-mêmes alimentés par l'argent des contribuables européens. Au total, une part de 10% du montant du PCRDT a été allouée à des Etats associés et à des Etats tiers, contre 8% pour H2020.

 
  • Informative
Reactions: znort
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
7 487
2 568
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
L'une des annexes de l'étude de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS) portant sur "la stratégie des entreprises étrangères en Europe", qui s'appuie sur les statistiques de l'Union européenne (UE), est pour le moins inattendue : l'Europe finance des programmes de recherche (excellence scientifique, primauté industrielle et défis sociétaux) au profit de groupes étrangers, qui y ont accès le plus légalement du monde en tant que membres associés au même titre que les groupes européens. Et pourtant ces groupes sont très souvent les rivaux directs et redoutables de groupes européens... en Europe et sur le grand export. L'UE ne tire-t-elle pas une balle sur ses champions européens
Intéressant de découvrir que 8 à 10% des financements bénéficient à des états non membres mais dommage que l'article ne nous éclaire pas sur les critères d'ouverture à des pays non membre de l'UE de ces financement et le cadre dans lequel cette ouverture s'est faite (quelle contrepartie, quel objectif, etc...)...

Ça doit pourtant bien exister vu qu'il est capable de nous dire que concernant Israël les entreprises situées en zone colonisée sont exclues.
 
  • Informative
Reactions: lafoy-china
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 022
7 111
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ralentissement économique attendu dans près des deux tiers des villes du monde en 2020-2021

Sur les 900 principales villes du monde, le commerce international sera responsable de la décélération de près de 586 d'entre-elles.

Extraits :
Dans le top 10 des plus grandes villes en terme de Produit intérieur brut, seule * Londres fera exception avec une accélération de l'expansion attendue (+2,1% en 2020-2021 contre 1,5% en 2018-2019). Paris verra sa croissance ralentir à 1,7% soit une baisse de 0,2 point de pourcentage.

«A l'horizon 2035, les villes asiatiques auront globalement dépassé les villes nord-américaines et européennes», résument les économistes. «Quatre villes chinoises feront partie du top 10, mais New York, Tokyo, Los Angeles et Londres resteront les plus grandes du monde en termes de PIB».


La source est ci dessous mais ca n'a pas l'air gratuit !


:hum:* " On nous aurait menti " ? :hum: Mais bon attendons le resultat des elections ! ;)
 
Dernière édition: