Europe, brexit, ...

  • Auteur de la discussion ChrisHK
  • Date de début

Que va-t-il se passer après les élections générales du 12/12 au RU

  • BJ obtient une majorité, fait voter son deal, et le Brexit a lieu avant le 31 janvier 2020

    Votes: 6 28,6%
  • BJ n'obtient pas de majorité suffisante pour son deal, et tente une re-renégociation du deal

    Votes: 3 14,3%
  • Pas de majorité pour BJ, mais une majorité (travaillistes + ...) vote pour un nouveau référendum

    Votes: 0 0,0%
  • Pas de majorité pour BJ, mais une majorité (Lib-Dem + ...) vote pour l'annulation du Brexit

    Votes: 1 4,8%
  • Pas de majorité pour BJ, mais une majorité (Brexit Party + ...) vote pour une sortie sans deal

    Votes: 1 4,8%
  • Personne n'obtient de majorité pour quoi que ce soit , c'est le bordel, et un hard-Brexit au 31/1/20

    Votes: 1 4,8%
  • Personne n'obtient de majorité pour quoi que ce soit , c'est le bordel, et un nouveau report ....

    Votes: 9 42,9%

  • Nombre total d'électeurs
    21
  • Sondage fermé .
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 103
7 140
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Grande Bretagne : Johnson ne veut pas laisser l'Ecosse organiser un référendum

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson a écrit mardi à la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon pour l'informer de son refus de lui transférer les prérogatives de Londres sur l'organisation d'un nouveau référendum d'autodétermination en Ecosse.

Communique :
En l'état actuel, l'Ecosse ne peut pas organiser de référendum sur son indépendance sans l'autorisation de Londres après la consultation de 2014 lors de laquelle les Écossais ont décidé de rester au sein du Royaume-Uni.

Alors que la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, contre laquelle les Écossais ont voté en 2016 contrairement à une majorité de Britanniques, doit avoir lieu le 31 janvier prochain, Nicola Sturgeon a écrit en décembre à Boris Johnson pour lui demander d'ouvrir des négociations sur un transfert de Londres à Edimbourg de la prérogative sur l'organisation d'un référendum d'autodétermination.

"Je ne peux accepter aucune requête relative à un transfert de compétence qui conduirait à de nouveaux référendums d'autodétermination", lui répond le Premier ministre britannique dans cette lettre qu'il a publiée sur son compte Twitter.

Il affirme que le référendum accepté en 2014 par Nicola Sturgeon est le vote "d'une génération".

"Un nouveau référendum d'indépendance ferait perdurer la stagnation politique dans laquelle vit l'Ecosse depuis une décennie (...) il est temps que nous oeuvrions tous à rassembler l'ensemble du Royaume-Uni", écrit Boris Johnson.

 
Dernière édition:
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 058
799
153
Kunshan
Et pourtant... 35h, taxe a 75%, taxation du capital, normes hyper restrictives, etc... sont passées au fil des années... on ne commence à revenir dessus qu'à cause du lourd tribu en compétitivité et donc en emploi et croissance que cela nous a coûté (et de la situation de dette dans laquelle ca nous a placé).
Je vais reprendre tes termes FAKE NEWS!!!

Une analyse intéressante sur la base de sources officielles. Rien dans les chiffres ne permet de corroborer tes affirmations de l'impact des 35H sur notre compétitivité. Il faut chercher les raisons ailleurs.

DE 1997 à 2002 les 35 h ont eu un réel effet sur l'emploi et non pas influé sur notre compétitivité.
Nos performances étaient même supérieures à celles de nos voisins européens:

1579005881924.png

1579004884687.png
Que cet soit en terme de PIB ou d'emploi on faisait mieux que l'Allemagne et l'Italie.
Au cours de cette période, les entreprises et les ménages français ont dépensé plus que leurs homologues allemands ou italiens. En progressant de 0,8 % en moyenne annuelle, les dépenses d’investissement des entreprises ont été plus dynamiques en France qu’en Allemagne (0,3 %) et en Italie (0,5 %). Quant aux ménages, leur consommation a progressé en moyenne annuelle de 1,4 % en France contre respectivement 0,4 % en Allemagne et 0,9 % en Italie.
La France est, parmi les grands pays, celui qui a le plus réduit ses coûts salariaux unitaires horaires dans le secteur de l’industrie manufacturière au cours de la période 1997-2002 (graphique 1). Au regard du coût salarial pour l’ensemble de l’économie, seule l’Allemagne fait mieux que la France au cours de cette période.

1579005131467.png

La mise en place des lois Aubry n’a donc pas engendré de baisse de la compétitivité de l’économie française. Les éléments explicatifs sont maintenant bien connus : l’augmentation du salaire horaire lié au passage aux 35 heures a été compensée par une modération salariale, une organisation temporelle plus flexible permettant une amélioration de la productivité horaire du travail, une suppression du paiement d’heures supplémentaires et, enfin, une aide de l’Etat sous la forme de baisse des cotisations sociales.
Entre 1997 et 2002, en maîtrisant mieux ses coûts salariaux que la plupart des pays européens et anglo-saxons, la France a amélioré sa compétitivité-prix et par là ses parts de marché dans le commerce mondial (graphique 2). La part des exportations françaises dans le commerce mondial, soutenue par la faiblesse de l’euro et la modération salariale, a atteint un point haut en 2001.
Plus interessant est ce tableau
1579005398444.png
En s'engageant dans une politique de réduction drastique des coûts de production par l’Allemagne engagée depuis 2002 dans une thérapie visant l’amélioration de l’offre par la restriction des revenus et des transferts sociaux (réformes Hartz, TVA sociale), l’Allemagne a vu ses coûts salariaux unitaires diminuer en niveau absolu mais aussi relativement à ses autres partenaires européens, dont la France. Cette politique expliquerait 30 % des pertes de parts de marché françaises enregistrées au cours de la période 2002-2007.
Ces pertes de parts de marché ne sont pas une spécificité française. La politique menée en Allemagne lui a permis de gagner des parts de marché sur les pays qui lui sont géographiquement et structurellement proches, autrement dit les grands pays européens. Et, à cet égard, la France n’est pas le seul pays qui a souffert de cette stratégie. L’Italie a également connu au cours de cette période des pertes de parts de marché.
Au total, depuis la mise en place des 35 heures, l’Italie a même perdu davantage de parts de marché que l’économie française (-27 % pour l’Italie contre -20 % pour la France).
La politique de dumping social de l'Allemagne explique donc en partie notre situation. Le passage à l'Euro en est un autre au regard des même pays surtout à partir du moment ou il s'est positionné en monnaie forte par rapport au Dollar et pose aujourd'hui le problème inverse vis à vis de l'Allemagne.
Dès 2003 certains le soulignaient déjà:

Sur le coût des 35h sur les finances publiques:

Depuis la mise en place des lois Aubry, les allègements de charges sur les bas salaires coûtent, en moyenne annuelle, près de 22 milliards d’euros aux administrations publiques (APU). Mais ce montant n’est pas le seul fait des lois Aubry puisqu’avant celles-ci des dispositifs existaient, instaurés par les gouvernements Balladur, puis Juppé, au début des années 1990. Le supplément d’allègement engendré par les lois Aubry, pérennisé par le dispositif « Fillon », s’élève à près 12,5 milliards d’euros par an. Mais ce montant ne représente pas le coût réellement supporté par les APU. En effet, puisque les lois Aubry ont créé des emplois (350 000 au cours de la période 1997-2002 selon le bilan officiel effectué par la DARES et repris par l’INSEE), le coût pour les finances publiques est moindre : ces créations d’emplois engendrent quatre milliards d’euros de cotisations sociales supplémentaires ; elles permettent de diminuer le nombre de chômeurs et par ce biais de réduire les prestations chômage de 1,8 milliard d’euros ; enfin elles stimulent le revenu des ménages et donc leur consommation engendre alors un surcroît de recettes fiscales (TVA, IRPP…) d’un montant de 3,7 milliards d’euros. En somme, une fois le bouclage macroéconomique pris en compte, le surcoût de ces allègements s’élève à trois milliards d’euros annuels soit 0,15 point de PIB.

L’examen de notre histoire macroéconomique ne permet donc pas de corroborer la thèse selon laquelle les 35 heures auraient « plombé » l’économie française : la croissance de l’activité et les créations d’emplois ont été supérieures au cours de la période 1997-2007 à celles du reste de la zone euro et la compétitivité de l’économie française, mesurée par les coûts salariaux unitaires, s’est moins dégradée que dans le reste de la zone euro, à l’exception de l’Allemagne. A cet égard, il apparaît que la stratégie menée en Allemagne à partir de 2002 (réforme Hartz et TVA sociale) explique davantage les pertes de parts de marché de l’économie française, comme celles d’ailleurs perdues chez nos autres partenaires européens. En revanche, c’est davantage dans la fonction publique, et notamment hospitalière, que la mise en place des 35 heures a été inefficace.

Prenons une autre référence dans le Figaro sur les 35h et la compétitivité:

Certains disent que les 35 heures ont dégradé la compétitivité de la France, êtes-vous d'accord?

Eric Heyer -
Non, c'est faux. Les chiffres montrent que les parts de marché françaises ont commencé à diminuer à partir de 2001 et 2002. Certains disent que c'est à cause des 35 heures mais en 2001 les économies européennes ont connu plusieurs chocs, notamment l'entrée de la Chine dans l'OMC (Organisation mondiale du commerce, NLDR) et la forte appréciation de l'euro par rapport au dollar. Le troisième choc, c'est que l'Allemagne a mis en place l'agenda Schröder de baisse du coût du travail quand la France a mis en œuvre les 35 heures. Avec tout cela, la France a perdu en compétitivité et a perdu des parts de marché, tout comme d'autres pays européens tels que l'Espagne ou l'Italie. Si on regarde l'évolution des coûts salariaux unitaires en France entre 1997 et 2002, ils ont d'ailleurs progressé dans la moyenne et n'ont pas augmenté plus que la moyenne de la zone euro.

Nicolas Bouzou - Les 35 heures ne sont pas responsables du manque de compétitivité de la France, qui date de la fin des années 1990. Lorsque les 35 heures ont été mises en œuvre, il y a eu une accélération de la baisse de nos parts de marché à l'international et une accélération de la désindustrialisation. Mais c'est surtout lié à la montée en puissance de pays émergents, comme la Chine, et au fait que l'Allemagne ait renforcé sa compétitivité. Les 35 heures n'ont pas été positives pour l'économie française mais ce n'est pas un drame, comme certains le disent. Ça a un peu contribué à dégrader notre compétitivité mais ce n'est pas le seul élément: on n'a pas assez investi dans l'innovation, notre industrie n'a pas réussi à monter en gamme et la grille salariale a beaucoup augmenté dans l'industrie car on revalorisait le Smic tous les ans.

On est donc assez loin de tes affirmations sur la compétitivité....Le problème est plus vaste que ça.
Devons suivre l'exemple Allemand alors qu'il semble déjà à bout de souffle et a généré de surcroît une réelle augmentation de la pauvreté alors qu'elle est considérée comme en situation de plein emploi? Sur ce point le RU ne fait pas mieux malgré des résultats économiques soit disant flatteurs.
Paupérisons pour mieux nous plaindre par la suite des gilets jaunes qui n'acceptent pas leur statut de pauvres.....


Quant à la taxation sur la fortune, si des départs on été constatés, le nombre d'assujettis et le revenus annuel de cette fiscalité a progressé globalement même sous Hollande.
A titre perso, je ne suis pas fan et je trouve que c'est un faux débat, l'argent à chercher se trouve ailleurs. Cependant, on attend toujours le come back tant promis de nos chers riches qui sont partis avec les mesures Macron. Pour l'instant il semblerait que ce ne soit pas le cas. La faute aux gilets jaunes il parait...
Ils ont le dos large c'est assurément la source de tous nos maux actuels....
 
Neuromancer

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
5 948
3 166
188
Shanghai, Chine
Les 1.2% que fait UPR correspond à son temps de parole dans les grands médias mainstream.
On a vu Les Républicains partout, ils non fait que 8%, on n`a pas vu ou presque Urgence Écologie et le Parti Animaliste dans les médias, ils ont fait un score supérieur a l'UPR...
De plus il y a plusieurs années avant, le FN n'avait pas besoin des médias pour faire 10%... A méditer
 
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 409
1 399
168
Xujiahui
On a vu Les Républicains partout, ils non fait que 8%, on n`a pas vu ou presque Urgence Écologie et le Parti Animaliste dans les médias, ils ont fait un score supérieur a l'UPR...
De plus il y a plusieurs années avant, le FN avait besoin de François Mitterand pour faire 10%... A méditer
J'ai corrigé
 
Neuromancer

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
5 948
3 166
188
Shanghai, Chine
ça restera un looser, ne pas pouvoir se présenter parce qu'il va prendre une branlée au premier tour. Comme je l'ai dit plus haut, donnons le même temps de parole, de présence dans les médias (médias écrit aussi) et on verra.
Parce que passer en live pendant des heures et des jours sur les chaines d'info continues notre guide suprême l'année dernière n'aide pas les autres partis à avoir du temps d' antenne.
Concrètement une branlée contre qui? C'est pas plutôt inquiétant justement qu'il n'y ait pas, pour l'instant, d'alternative crédible? l'état des autres partis politiques est navrant... On risque de se retrouver comme dans l’élection précédente avec MLP/Macron et un fort taux d'abstention.
A part une union de la gauche, je vois pas ce qui pourrait mettre LREM en danger (et ça me désole pour la démocratie)
 
Neuromancer

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
5 948
3 166
188
Shanghai, Chine
Alplob

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 409
1 399
168
Xujiahui
Enfin presque, c'est Mitterand qui avait plutôt besoin des 10% du FN pour gagner les élections...
Oui, et pour ça ils ont tourné le curseur de la participation médiatique du FN.

Avant cela, la première participation de Jean-Marie Lepen à l'élection présidentielle s'est soldée à 0.75%.
 
  • Like
Reactions: - Résistons -
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 214
2 299
168
48
On a vu Les Républicains partout, ils non fait que 8%, on n`a pas vu ou presque Urgence Écologie et le Parti Animaliste dans les médias, ils ont fait un score supérieur a l'UPR...
De plus il y a plusieurs années avant, le FN n'avait pas besoin des médias pour faire 10%... A méditer
LR et le PS sont allés chez Macron, c'est bien ce que disait Le Pen à l'époque: UMPS. Les verts et le parti animaliste ont des temps de parole sur tous les grands médias pas l'UPR.
Le FN date des années 70 et le père a fait parlé de lui pendant longtemps avec ses "phrases" donc les médias en ont parlé que ce soit en bien ou en mal qu'importe, on a parlé du FN, ce qui n'est pas le cas de l'UPR encore une fois.

Bref ce que je veux dire c'est que à part Asselineau, tous les autres veulent rester dans l'UE et l'euro alors que l'on voit que c'est merdique et anti-démocratique. Alors pourquoi pas changer une bonne fois pour toute et revenir en arrière.

Encore une fois:

9271115c096d6b46ab3d11c9f9eed96e.jpg
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 214
2 299
168
48
Concrètement une branlée contre qui? C'est pas plutôt inquiétant justement qu'il n'y ait pas, pour l'instant, d'alternative crédible? l'état des autres partis politiques est navrant... On risque de se retrouver comme dans l’élection précédente avec MLP/Macron et un fort taux d'abstention.
A part une union de la gauche, je vois pas ce qui pourrait mettre LREM en danger (et ça me désole pour la démocratie)
une branlée dans le sens où il ne sera pas au second tour, un camouflet si tu préfères. Cet homme est détesté par les classes populaires, seul les classes bourgeoises de gauche comme de droite vont voter pour lui mais elles ne représentent que 10 à 20% de l'électorat et ça ne suffira pas.
Après je pense que ce sera Marine et Mélanchon au second tour :eek:. Et rien ne changera, ce sera toujours le même bordel, dans la même UE et avec l'euro.
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 058
799
153
Kunshan
Concrètement une branlée contre qui? C'est pas plutôt inquiétant justement qu'il n'y ait pas, pour l'instant, d'alternative crédible? l'état des autres partis politiques est navrant... On risque de se retrouver comme dans l’élection précédente avec MLP/Macron et un fort taux d'abstention.
A part une union de la gauche, je vois pas ce qui pourrait mettre LREM en danger (et ça me désole pour la démocratie)
Je partage ce point de vue et ca semble même encore plus flagrant étant donné la chute de LFI constatée.
Côté gauche, l'hypothèse d'une union est peu probable et le cas échéant je ne vois pas de personnalité suffisamment fédératrice pour aller piocher dans le vivier la REM.
De l'autre côté, on nous prépare la candidature de Baroin comme l'homme idoine et il peut nous faire une Macron. Les médias nous y préparent assurément alors que jusque là il est resté particulièrement mutique sur ce sujet.
Sachant qu'en toile de fond une possible affaire Fillon bis pourrait l'exposer via sa participation dans une société off shore avec Fillon et Longuet selon les rumeurs....
Bref Marine ou Macron, la victoire ou la défaite du front républicain qui résumera en lui seul le niveau de la campagne.
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 214
2 299
168
48
Je partage ce point de vue et ca semble même encore plus flagrant étant donné la chute de LFI constatée.
Côté gauche, l'hypothèse d'une union est peu probable et le cas échéant je ne vois pas de personnalité suffisamment fédératrice pour aller piocher dans le vivier la REM.
De l'autre côté, on nous prépare la candidature de Baroin comme l'homme idoine et il peut nous faire une Macron. Les médias nous y préparent assurément alors que jusque là il est resté particulièrement mutique sur ce sujet.
Sachant qu'en toile de fond une possible affaire Fillon bis pourrait l'exposer via sa participation dans une société off shore avec Fillon et Longuet selon les rumeurs....
Bref Marine ou Macron, la victoire ou la défaite du front républicain qui résumera en lui seul le niveau de la campagne.
les gens voteront n'importe quoi mais pas Macron sauf si de vrais résultats économiques sont là et je dis bien des "vrais" c'est à dire du concret pas du bourrage de mou.
Bon va falloir faire vite, il lui reste 2 ans max avant d'être en campagne.
 
znort

znort

Dieu créateur
13 Avr 2012
1 058
799
153
Kunshan
LR et le PS sont allés chez Macron, c'est bien ce que disait Le Pen à l'époque: UMPS. Les verts et le parti animaliste ont des temps de parole sur tous les grands médias pas l'UPR.
Le FN date des années 70 et le père a fait parlé de lui pendant longtemps avec ses "phrases" donc les médias en ont parlé que ce soit en bien ou en mal qu'importe, on a parlé du FN, ce qui n'est pas le cas de l'UPR encore une fois.

Bref ce que je veux dire c'est que à part Asselineau, tous les autres veulent rester dans l'UE et l'euro alors que l'on voit que c'est merdique et anti-démocratique. Alors pourquoi pas changer une bonne fois pour toute et revenir en arrière.

Encore une fois:

Voir la pièce jointe 110032
A une époque où les gens se tournent de plus en plus sur les médias alternatifs. Un support où l'UPR, des analyses proches et convergentes sont accessibles, largement diffusées et vues, je crois que c'est une erreur de considérer que leurs résultats ne sont liés qu'à leur faible visibilité dans les médias mainstream.
C'est aussi le meilleur moyen de s'exonérer de toute analyse sur le fond et de se remettre en cause.
Le programme est assez monocentré sur le triptyque de la sortie de l'UE, de l'Euro et de l'Otan. Ce sont des prises de positions clivantes et radicales qui vont à contresens de la logique de confort à laquelle prétend beaucoup de ménages. L'immobilisme et faire comme les autres présentent l'avantage de la certitude du non risque. Pas facile à faire passer...
D'autre part, sur sa campagne présidentielle sa logique le conduisait à éluder certains sujets sur lesquels les autres s'écharpaient. Son analyse sur rôle du président l'amenait à éluder sa politique économique et fiscale ou bien les sujets sociétaux pour lesquels il renvoit assez facilement au référendum.
Je ne dis pas que c'est bien ou mal, je dis surtout qu'en agissant de la sorte il part avec un sacré handicap en comparaison avec les autres.
Après je ne comprend pas ceux qui qualifient ce parti d'extrème-droite à moins que cela ne commence à droite de la REM auquel cas, ca brasse large....
 
Naxshe

Naxshe

Ange
05 Jan 2016
948
471
88
31
Certains disent que les 35 heures ont dégradé la compétitivité de la France, êtes-vous d'accord?

Eric Heyer -
Non, c'est faux. Les chiffres montrent que les parts de marché françaises ont commencé à diminuer à partir de 2001 et 2002. Certains disent que c'est à cause des 35 heures mais en 2001 les économies européennes ont connu plusieurs chocs, notamment l'entrée de la Chine dans l'OMC (Organisation mondiale du commerce, NLDR) et la forte appréciation de l'euro par rapport au dollar. Le troisième choc, c'est que l'Allemagne a mis en place l'agenda Schröder de baisse du coût du travail quand la France a mis en œuvre les 35 heures. Avec tout cela, la France a perdu en compétitivité et a perdu des parts de marché, tout comme d'autres pays européens tels que l'Espagne ou l'Italie. Si on regarde l'évolution des coûts salariaux unitaires en France entre 1997 et 2002, ils ont d'ailleurs progressé dans la moyenne et n'ont pas augmenté plus que la moyenne de la zone euro.

Nicolas Bouzou - Les 35 heures ne sont pas responsables du manque de compétitivité de la France, qui date de la fin des années 1990. Lorsque les 35 heures ont été mises en œuvre, il y a eu une accélération de la baisse de nos parts de marché à l'international et une accélération de la désindustrialisation. Mais c'est surtout lié à la montée en puissance de pays émergents, comme la Chine, et au fait que l'Allemagne ait renforcé sa compétitivité. Les 35 heures n'ont pas été positives pour l'économie française mais ce n'est pas un drame, comme certains le disent. Ça a un peu contribué à dégrader notre compétitivité mais ce n'est pas le seul élément: on n'a pas assez investi dans l'innovation, notre industrie n'a pas réussi à monter en gamme et la grille salariale a beaucoup augmenté dans l'industrie car on revalorisait le Smic tous les ans.

On est donc assez loin de tes affirmations sur la compétitivité....Le problème est plus vaste que ça.
Devons suivre l'exemple Allemand alors qu'il semble déjà à bout de souffle et a généré de surcroît une réelle augmentation de la pauvreté alors qu'elle est considérée comme en situation de plein emploi? Sur ce point le RU ne fait pas mieux malgré des résultats économiques soit disant flatteurs.
Paupérisons pour mieux nous plaindre par la suite des gilets jaunes qui n'acceptent pas leur statut de pauvres.....
Attention avec les généralités. Si en moyenne tu ne perds pas, c'est pas pour autant que tu n'as pas perdu quelque part et que tu as gagné autre part.

Du point de vue industriel, nous ne pouvons pas être compétitifs quand les lois bloque les gens a un horaire max, lorsque dans des pays ces gens peuvent travailler 10h-12h par jour, pour un prix encore plus bas. Et c'est juste logique.

Deux entreprises égales en équipement avec l'une une main d'oeuvre plus cher que l'autre, cela se ressentira forcément sur son coût final.

Donc peut être que les 35H ne sont pas LA cause de la perte de compétitivité en France, mais cela en est certainement UNE, puisque cela nous donne un frein/désavantages que d'autres pays n'ont pas, comme la Chine.
 
G

guillaumeenchine

Membre Bronze
09 Sept 2019
238
42
35
44
Donc peut être que les 35H ne sont pas LA cause de la perte de compétitivité en France, mais cela en est certainement UNE, puisque cela nous donne un frein/désavantages que d'autres pays n'ont pas, comme la Chine.
Tout a fait d'accord. J'ai plein d'amis chinois qui font le 996 (9h matin-9h du soir, 6 jours par semaine). Ca fait 72 h par semaine. On a beau se croire des genies en France, un chinois qui travaille 72h par semaine sera plus productif qu'un francais qui fait 35h.
 
  • Like
Reactions: Neuromancer
Neuromancer

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
5 948
3 166
188
Shanghai, Chine
Tout a fait d'accord. J'ai plein d'amis chinois qui font le 996 (9h matin-9h du soir, 6 jours par semaine). Ca fait 72 h par semaine. On a beau se croire des genies en France, un chinois qui travaille 72h par semaine sera plus productif qu'un francais qui fait 35h.
On a donné trop d'acquis sociaux en France, c'est irréversible jamais ça changera. Les 35h est un symbole d'une France qui se veut moins productive.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
13 103
7 140
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
L'Europe veut mobiliser 1.000 milliards d'euros pour la transition écologique

pn.jpg

La Commission européenne veut mobiliser cette somme sur dix ans. Elle propose également la création d'un "mécanisme pour une transition juste".

Extrait :
Laissée en suspens, début décembre, la question du financement du "Pacte vert européen" a finalement une réponse. Mardi 14 janvier, la Commission européenne présente au Parlement un plan de 1.000 milliards de dollars sur dix ans. Cette enveloppe, équivalente à celle du plan Juncker (qui entre 2015 et 2020 a mobilisé 500 milliards d'euros au profit plus globalement de l'investissement et de l'industrie), est cependant inférieure au besoin global, estimée par Bruxelles à 260 milliards. Elle devra donc être complétée par des contributions nationales, locales et privées.

Le "Pacte vert" regroupe un arsenal de 50 actions englobant "tous les domaines de l'économie". Elle doivent "faire de l'Europe le premier continent climatiquement neutre d'ici à 2050, tout en stimulant l'économie, en améliorant la santé et la qualité de vie des citoyens, en préservant la nature et en ne laissant personne de côté."

25% du budget européen dévolu à la transition

Ces 1.000 milliards pourront, selon la Commission, être apportés par quatre leviers. Quelque 500 milliards viendront du budget de l'Union européenne (UE) pour 2021-2027. Les Etats membres se sont déjà engagés à ce que 25% soit dévolu à la transition, via le fléchage de programmes de financement comme LIFE ou de politiques telles que celle agricole commune. Une centaine de milliards viendront du cofinancement des Etats via le fonds de cohésion.

300 milliards supplémentaires seront mobilisés via le programme InvestEU , dont 30% sera désormais consacré à la lutte contre le réchauffement climatique. Cet outil permettra notamment de vaincre les hésitations du secteur privé face à l'investissement climatique, encore souvent perçu par le secteur privé comme trop risqué, souligne Bruxelles. 100 milliards seront enfin réunis grâce à un nouveau "mécanisme pour la transition juste", visant à soutenir les territoires les plus en retard dans la transition énergétique via la diversification de l'économie locale et la requalification des populations pour de nouveaux emplois. L'objectif est notamment de rassurer les pays de l'Est encore réticents à s'engager dans la transition, en particulier la Pologne qui en décembre a refusé d'adhérer à l'objectif de neutralité climatique à l'horizon 2050.


Heureux Britanniques , dont la cotisation a l'europe equivalait a la quasi totalite de celles des pays de L'Est membres de la CE , etats membres qui en pompent le double au minimum en retour niveaux subventions pour acheter du materiel militaire americain ( Pologne pour ne citer qu'elle ) ....

La France ajoute 100 milliards d'euro a sa dette par an afin de combler son deficit budgetaire , la croissance est atone en France , au bord de la recession en Allemagne , l'Italie est en faillite , la Grece inutile de preciser , Belgique etc ... seuls quelques rares pays dans la CE ont la tete hors de l'eau et la on cause de 1000 milliards comme si de rien n'etait !
 
Dernière édition:
  • Like
Reactions: Alplob
- Résistons -

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
12 830
8 042
173
法国
A part une union de la gauche, je vois pas ce qui pourrait mettre LREM en danger (et ça me désole pour la démocratie)
Et cela Macron l a tres bien compris... Segolene Royale out. Au suivant. (Un ego tellement surdimensionne qu ils se font avoir commes des bleus, a l image de Bayrou)
 
Yiyuan

Yiyuan

Dieu suprême
16 Avr 2015
5 214
2 299
168
48
Tout a fait d'accord. J'ai plein d'amis chinois qui font le 996 (9h matin-9h du soir, 6 jours par semaine). Ca fait 72 h par semaine. On a beau se croire des genies en France, un chinois qui travaille 72h par semaine sera plus productif qu'un francais qui fait 35h.
la productivité ne s'arrête pas au nombre d'heure travaillée. C'est le rapport entre le nombre d'heure travaillée et la valeur ajoutée.
Le chinois peut bosser 72h/semaine, ça ne signifie pas qu'il soit productif. Combien j"en ai vu dormir dans leur magasin. Ce qui compte c'est le travail effectif.

Les 35h ont 2 gros défauts: gel des salaires et flexibilité des horaires. L'exemple type est celui de la caissière: elle bosse de 8h à11h puis reprend de 15h jusqu'à 20h. Le but au départ de cette loi était que les patrons embauchent mais ils n'en ont rien fait. Ils ont juste optimisé les horaires. Comment fait cette femme pour gérer les gosses?? Elle ne peut pas les emmener à l'école et encore moins aller les rechercher. Pour elle, les 35h c'est la merde et en plus comme le salaire n'augmente pas elle a du mal à payer une nounou.
 
  • Like
Reactions: Naxshe
Mathieu

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
7 489
2 569
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Une analyse intéressante sur la base de sources officielles. Rien dans les chiffres ne permet de corroborer tes affirmations de l'impact des 35H sur notre compétitivité. Il faut chercher les raisons ailleurs.
Oui fake news car tu nous parles de 1997 or la partie 35h des loi Aubry ne s'est appliqué qu'en 2000/2002 (allez on va dire fin 1999 pour un début de mise en place mais pas 2 ans plus tot)
La loi n° 1998-461 du 13 juin 1998, dite loi « Aubry I », fixe la durée légale du travail à 35 heures hebdomadaires au 1er janvier 2000 pour les entreprises de plus de 20 salariés et au 1er janvier 2002 pour les autres.
Je te laisse voir la gueule des courbes en 2002 ;)

Quant au contexte éco de l'époque tu oublies que la fin des années 90 c'était la constitution de la bulle internet, une croissance fortement soutenue par l'international. La croissance en France était déjà meilleure qu'en Allemagne dès 1995 ... notre croissance a chuté quand la situation a vrillé aux US.

La position d'Eric Heyer sur les 35h et d'autres politiques de gauche n'a rien de nouveau. Il aurait du mal à dire le contraire d'ailleurs en tant qu'homme de gauche... et pro keynésien.

Et je n'ai pas dit que les 35h sont notre seul problème, c'est l'un des nombreux boulets qu'on se traîne... et pour les 35h ca n'a pas pénalisé que les entreprises mais y compris la fonction hospitalière comme j'en parlais plus haut. Cf : https://www.lefigaro.fr/conjoncture/2015/03/21/20002-20150321ARTFIG00019-comment-les-35h-ont-desorganise-l-hopital.php

Ensuite, lui veut évaluer l'ensemble des lois Aubry, moi je parle spécifiquement des 35h car les mesures qui ont été prises par ailleurs dans les lois aubry (et sont créatrices d'emploi et favorables aux entreprises) auraient pu être prises sans leur imposer ce boulet en contrepartie.

C'est à cause de ces dérives en dépit du bon sens (35h, retraite ramenée de 65 a 60 ans, etc ...) que les entreprises ne peuvent plus tenir sans CICE et équivalent (exonérations de charges) pour retrouver un niveau de charge réaliste. Or au final ça pèse sur les finances publiques donc sur l'endettement, donc sur le remboursement de la dette, donc sur le budget, donc on remonte les impôts, donc les entreprises perdent à nouveau en compétitivité (ex : flagrant de 2012 -2014 jusqu'à l'arrivée du CICE pour réparer les dégâts causés les 2 premières années).

Tout cela parcequ'on ne veut pas reconnaître que notre modèle social, et en particulier certains de ses excès ne sont pas financés. Au lieu de maintenir un modèle protecteur en gommant les excès pour revenir dans les clous, on joue au jeu de la patate chaude qu'on refile à tour de role aux entreprises, aux menages, ou à l'état... qui refile à nouveau la patate chaude en retour aux 2 autres. Encore pire que les actions, le pire c'est l'insécurité fiscale permanente un coup on souffle le chaud, un coup le froid, ce n'est pas sans conséquences sur l'investissement et la croissance éco.
 
Dernière édition: