1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Etudier l'architecture a Shanghai

Discussion dans 'Annonces - Shanghai Bazar' créé par newlife, 22 Décembre 2010.

  1. newlife

    newlife Apprenti

    Inscrit:
    22 Décembre 2010
    Messages:
    2
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour tout le monde , j'aimerais que quelqu'un me donne un coup de main en repondant à mes questions =)
    bon voila , j'aimerais aller à Shanghai pour étudier l'architecture à l'université l'année prochaine , et j'ai qu'un baccaloréat ; donc j'aimerai savoir combien de temps ça va me prendre pour apprendre le chinois et pouvoir passer le test qui me permettera de postuler à une des université labas , à vrai dire je suis une vrai débutante en chinois , et l'idée d'aller en chine pour les études est tres éxitante , alors j'aimerai bien quelques informations sur le façon de m'y prendre , et j'aimerai aussi savoir si les universités demande d'avoir des notes précises pour pouvoir etre acceptée labas c'est a dire un minimum.
    Merci d'avance
     
    #1 newlife, 22 Décembre 2010
    Dernière édition: 22 Décembre 2010
  2. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 074
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    Salut.

    Pour info les études d'archi en Chine : c'est normalement de 5 ans pour obtenir l'équivalent d'une licence française (qui se fait pour rappel en 3 ans). Tu vas donc déjà devoir apprendre le chinois pendant au moins 2 ans, je pense, pour espérer avec un niveau suffisant pour suivre des cours en chinois et passer 5 ans pour la licence.

    Soit au minimum 7 ans pour un BAC +3. J'espère que tu as du temps à perdre parce que je ne sais pas si cela vaut le coup d'étudier l'archi en Chine.

    Mais bon courage quand même.
     
  3. EoL

    EoL Demi-dieu

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    3 285
    Ratings:
    +19 / -0
    Salut,

    J'ai un pote qui a étudié l'architecture à Paris (je crois que c'est l'ESA), en 5 ans (master) avec plusieurs asiatiques au passage. Je pense que c'est la meilleure solution. En fait je crois qu'il faut rajouter 6 mois après la fin des 5 ans et ensuit c'est tout bon.

    Franchement, comme le dis Malyn, si tu as du temps à perdre, fais le en Chine mais je doute que ce soit le mieux :/ Outre le temps qu'il te faudra pour acquérir le chinois, il te faudra aussi acquérir les termes en rapport avec tes études, t'adapter à la pédagogie chinoise etc. Je ne pense vraiment pas que ce soit la meilleure solution.

    A mon avis, le mieux serait de le faire en France et éventuellement faire un stage en Chine (ou HK le must) après! Il y a d'ailleurs un prof à l'ESA qui est de HK et qui est super sympa :)
     
  4. newlife

    newlife Apprenti

    Inscrit:
    22 Décembre 2010
    Messages:
    2
    Ratings:
    +0 / -0
    merci pour vos reponses , ça m'a beaucoup aidé , je ne savais pas que ca va me prendre tant de temps pour apprendre le chinois , ça me déçois un peu! mais bon , j'aime bien vos conseils , je vais essayer de trouver une solution =)
     
  5. Caroleparis

    Caroleparis Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Pour info, l'archi en France s'étudie à l'ESA (privé) ou dans une école d'archi (public) et ça donne le diplôme DPLG (diplomé par le gouvernement) ou le DESA (idem mais privé). Dans tous les cas mini 6 ans (5 ans et un an pour le diplôme).... voilà.... je l'ai fait il y a longtemps mais c'est toujours le même cursus.
     
  6. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    Je voulais juste dire que je trouve ça super que des français aient envie des faire des études en Chine. Pour la difficulté de la langue, c'est juste l'inverse des chinois qui viennent étudier l'archi en France et doivent se mettre au français. C'est vrai que c'est dur même très dur mais après ça dépend de la motivation et du pourquoi l'on veut faire des études dans le pays en question.

    je ne connais pas la réputation des cursus archi en Chine. Mais globalement, je souhaite qu'on en arrive vite au jour où l'on arrêtera de dire qu'il vaut mieux faire ses études en occident et que le fait d'aller étudier en Chine ne s'arrête pas à étudier la langue chinoise.
     
  7. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 074
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    Il n'y pas que la barrière de la langue mais aussi la durée des études qui est plus longue en Chine.
    - licence 4 ans à 5 ans (pour la médecine et l'architecture)
    - master 3 ans
    - doctorat 3 ans (comme en France)

    Après si tu prends une licence chinoise, sur les 4 ans :
    - le dernier semestre voire parfois la dernière année est réservée au stage ou au mémoire de fin d'études,
    - tu as une période d'éducation militaire (jusqu'à un mois)
    - la première année tu n'as pas tant de cours en rapport avec ta SPE : théorie des 3 représentativités, théories de Deng Xiaoping et de Mao.

    Après pourquoi autant d'étudiants chinois vont en France pour faire leurs études et pas l'inverse. Des étrangers inscrits dans des cursus de SPE, il n'y en a pas beaucoup (sauf ceux ayant des bourses chinoises : africains et asiatiques du sud-ouest). La plupart vient pour apprendre le chinois.
     
  8. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    Pour l'archi, puisque c'est le sujet de départ, je vois pas trop la différence car en France tu n'es pas architecte avec une licence. Donc c'est bien 6 ans mini (même après la réforme, ça doit plus s'appeler dplg mais le système s'est aligné et parle de lmd mais au final, c'est aussi long pour pouvoir être architecte). Bien sur, il y a le pb de conversion du diplome et surtout de la capacité.


    Pour le côté chinois, ben justement, ce serait sain que la Chine s'ouvre réellement à l'internationalisation en laissant un chouilla tomber les 3 représentativités et ce qui n'est pas spécifique au sujet d'étude.
    A vrai dire, je trouve le système actuel où les étrangers se retrouvent systématiquement dans un cursus d'étude du chinois pour étrangers et pas autre chose un peu "étouffant". C'est un cercle vicieux, la majorité des non chinois n'est pas motivée pour autre chose et les chinois ne le sont pas en sens inverse (et parfois il faut bien le dire ça représente une pompe à fric qui plaît bien aux chinois). Il semble y avoir un peu d'ouverture avec des échanges sur une année en cours en anglais (si j'ai bien compris).

    D'ailleurs, des instituts Confucius s'installent partout et l'enseignement du chinois en secondaire est encouragé donc faudra une suite ...

    Enfin, vraiment, c'est un domaine où j'espère qu'il y aura de l'évolution.

    il y a tellement de raisons à ça !
    [il y a même des chinois qui ne parlent quasiment pas un mot de français et qui arrivent en fra pour suivre un cursus : tout est prévu pour eux : je pense que ça rentre dans le cadre de la démarche active de la france pour être un pays qui attire les étudiants - no comment]. Bon, faut pas généraliser non plus.
     
    #8 domanlai, 23 Décembre 2010
    Dernière édition: 23 Décembre 2010
  9. Malyn

    Malyn Dieu

    Inscrit:
    23 Juillet 2010
    Messages:
    2 074
    Localité:
    Canton
    Ratings:
    +485 / -3
    Tu sais le système éducatif chinois est assez spécial et malheureusement il sera assez difficile de le réformer. Leur système de BAC en laisse pas mal sur la paille. Mais c'est une autre histoire. Il est vrai qu'il y a beaucoup de cours inutiles en 1ère année de licence mais ce sont des cours à la gloire communiste. Et comme on est dans un pays communiste, faut pas s'étonner de les avoir.

    Après pour la question de la durée des études. Je me suis arrêté à la licence : 5 ans de SPE + 2 ans de CLE(chinois langue étrangère) pour obtenir l'équivalent d'une licence française. Et pour aller au master tu rajoutes 3 ans. Donc au total 10 ans pour avoir un master d'architecture en Chine contre 6 ans (comme tu le dis en France). La différence ? 4 ans d'études supplémentaires. Cela commence à faire beaucoup.

    Il y a bien des échanges dans des universités chinoises mais le plus souvent tu te retrouves avec des étrangers et pas des chinois.
     
  10. EoL

    EoL Demi-dieu

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    3 285
    Ratings:
    +19 / -0
    Mon ami a fait un master à l'ESA en 5 ans+6mois de stage chez un architecte ancien étudiant de l'ESA pendant 6 mois. A la suite de cela, il a son diplôme+un truc qui lui permettrait de devenir architecte donc.

    Je suppose que selon les domaines, les universités doivent être différentes, mais à Pékin à l'université de commerce international, c'était franchement pas cool pour un étranger... Le directeur était jamais là et de toute façon il parlait uniquement chinois et japonais (lol et re lol)
     
  11. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    Bon, ok, moi je dis que j'espère que les choses vont évoluer et vous vous me dites définitivement non ...

    L'espoir fait vivre. J'espère quand même que ça sortira de la situation actuelle qui n'est pas favorable.

    En tout cas, la Chine qui a tant d'ambition à devenir un acteur sur la scène internationale : c'est un des indicateurs de la puissance accompagné d'attractivité. Reste à savoir si elle restera butée sur les chinois d'un côté / les étrangers de l'autre ou bien si l'on aura enfin un peu plus d'homogénéisation ...
     
  12. domanlai

    domanlai Membre Silver

    Inscrit:
    26 Janvier 2008
    Messages:
    405
    Ratings:
    +0 / -0
    je veux bien le croire
    Par contre, concernant les langues, je vois pas le pb à ne parler que chinois.

    En fait, il y a deux axes de développement :
    - les cursus internationaux anglophones
    - l'accueil d'étrangers dans ses propres cursus
    Perso, je préfère le deuxième. Mais, c'est clair que la Chine est loin du compte en terme d'ouverture et d'adaptabilité
     
  13. EoL

    EoL Demi-dieu

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    3 285
    Ratings:
    +19 / -0
    Ce que je voulais dire c'est que les universités sont ouvertes à l'international parce que maintenant il y a le bouton "english" sur le site. Bon y'a pas encore le site en anglais mais y'a déjà le bouton pour dans 50 ans quand ils auront traduits le site.

    J'ai eu un problème avec l'université concernant mon VISA. Ils n'ont jamais envoyé les papiers et en 2 mois je n'ai jamais pu joindre l'université... Au final j'ai du me rendre en Chine avec un VISA touriste et changer mon VISA sur place en me battant pour expliquer ma situation. Au final, ils en avaient rien à faire. Il y avait une tonne de problèmes et on était une vingtaine d'étrangers, perdus dans l'université à la rentrée. Lorsqu'on a voulu rencontrer quelqu'un pour en parler c'était le néant, il y avait une assistante qui baragouinait 3 mots d'anglais et le directeur n'était que rarement là!!! Ensuite, il parle pas un mot d'anglais. Désolé mais quand on gère une université internationale, la base c'est l'anglais pas le japonais.

    je suis d'accord avec toi Domanlai sur le futur, mais à l'heure actuelle, je ne le pense pas. Ce qu'ils ne comprennent pas, c'est que ce n'est pas parce qu'ils vont dépenser 100 millions de dollars pour un machine universitaire que cela va être attractif. L'université de marketing de Pékin qui est certes une petite université comparé à centrale, UIBE etc, a des profs super pédagogiques, une ambiance positive pour étudier. Enfin c'est un ensemble et certains aspects ne s'achètent pas ils s'acquiert.

    C'est pour ça que quand on dis que la Chine attire des profs étrangers, c'est normal, ils sont attirés à coup de liasses de billets comme les footballeurs avec les pas des Emirats. Pour ce qui est de l'architecture, je ne pourrais pas dire que les universités chinoises ne sont pas bien, puisque je ne les connais pas. Je dirais juste pour un avis perso et vu ce que j'ai connu avec l'ESA de Paris et le suivi pendant et après et l'ensemble, que je ne pense pas qu'ils puissent rivaliser à l'heure actuelle :)
     
  14. hanaa.jd

    hanaa.jd Membre Bronze

    Inscrit:
    10 Octobre 2010
    Messages:
    37
    Ratings:
    +1 / -0
    Bonjour,

    La réforme en France concernant les études d'architecture fait que maintenant le cursus est de 5 ans (3 ans de licence + 2 ans de Master) débouchant sur un Diplome d'Etat, ensuite il ya un programme/formation HMNOP d'un an qui te permet de décrocher l'Habilitation de Maitrise d'Oeuvre en Nom Propre et ainsi t'inscrire à l'ordre, monter ta boite etc...
    Pour ce qui est de la Chine, je te conseille plutot de chercher une école d'architecture qui propose un échange ERASMUS en Chine que tu pourrais faire en 4 eme année, il ya 5 écoles d'archi publiques à Paris qui sont très bien.
    Bon courage!
     
  15. YouGuo

    YouGuo Membre Bronze

    Inscrit:
    3 Novembre 2010
    Messages:
    55
    Localité:
    Shanghai Pudong
    Ratings:
    +0 / -0
    Pour aborder une partie du sujet qui, il me semble, est pour l'instant passée à la trappe : pourquoi Shanghai pour l'architecture?

    Comme tu dois le savoir, l'exercice du métier est très différent entre ici et l'Europe. Dans le cas de Shanghai -et de la Chine par extension-, il est important que tu comprennes que la destination que tu choisis pour faire tes études n'est pas anodine, et particulièrement dans le domaine de l'architecture.
    Je conçois parfaitement l'attrait de la Chine, y ayant moi-même cédé, mais je me permettrais de t'exprimer mes doutes quand à l'intérêt de faire son cursus ici. En effet, ce n'est même pas d'activité professionnelle dont il est question dans ton cas, mais d'édification personnelle. J'aime à penser qu'il faut savoir être critique pour aborder ce métier sainement, d'autant plus que les occasions de questionner ton éthique ne manqueront pas. Ma question est donc de savoir ce que tu penses pouvoir retirer d'une formation dans un pays en voie de développement (rappelons-le), qui est par ailleurs précisément entrain de répéter les erreurs que nous avons pu faire dans notre pays il y quarante ans..
    Il y a bien sûr matière à polémiquer, mais j'espère en tout cas que ces réflexions te permettront de réfléchir à ton projet d'un point de vue moins "logistique".

    Il est assez logiquement encore un peu tôt pour que tu saisisses la portée de ton choix, mais saches qu'il est important dans ce métier d'avoir de solides bases (et convictions) si tu ne veux pas te sentir malmené par la vie.
     
  16. MTT

    MTT Demi-dieu

    Inscrit:
    17 Septembre 2008
    Messages:
    1 701
    Ratings:
    +150 / -1
    Salut

    Pour les étrangers qui suivent le cursus 100% Chinois des masters, il n'y a pas les théories fumeuses des communistes, tu peux les remplacer par des cours "softs" sur la culture Chinoise et la langue. A ma connaissance aucun étranger n'a jamais demandé a vouloir assister aux cours sur les théories communistes.

    Maintenant il y a quelques européens dans les grandes universités de Pékin, qui font la licence ( le bachelor) 100% Chinois dans des spécialités variées telles que mathématiques, ingéniérie industrielle, etc. Ils souffrent un peu mais bon c'est un challenge intéressant...

    Le mieux pour étudier en Chine est donc de faire un Master selon moi. En fait ce qui prend le plus de temps c'est d'écrire la thèse de master et la faire ""publier""" ( entre 1 et 2 ans, les cours durant au mieux 1 an et demie)
     

Partager cette page