1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Et si votre jeune fille au pair s'appelait Melle Li ?

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 19 Août 2010.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 931
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 136 / -35
    LE MONDE du 19 août 2010

    1400496_7_8fdb_des-chinoises-suivent-des-cours-de-babysitting.jpg

    Le mythe de la Suédoise, blonde jeune fille au pair, a vécu. La mondialisation est passée par là, et la tendance est désormais à l'exotisme. Et si votre prochaine nounou s'appelait Melle Li ? Depuis quelque temps, les Chinoises font une percée remarquée parmi les jeunes qui viennent passer une année dans une famille française.



    Michèle Gatefait, de l'agence Napp, à Paris, ne tarit pas d'éloge sur ses nouvelles recrues. "Leurs dossiers sont toujours sympas et altruistes, s'enthousiasme-t-elle. Il y a une fraîcheur, une approche humaine qui ne sont plus aussi fréquentes chez d'autres candidates. Les Européennes, en particulier, ont souvent des exigences très précises : elles veulent Paris intra-muros, des enfants de tel âge, une chambre indépendante, voire un studio, avec toilettes... Mais je ne suis pas un magasin ! Les Chinoises, elles, n'ont pas cette attitude."

    DÉCALAGE CULTUREL

    Certes, il ne s'agit encore que d'une timide percée, sans commune mesure avec le poids démographique de la Chine. Le site aupair-world.net, qui se présente comme "l'agence online la plus populaire" avance le chiffre de 205 Chinois pour 17 000 inscrits. Sur les 3 000 "au pair" qui arrivent en France via un organisme affilié à l'Union française des agences au pair (Ufaap), une centaine seulement sont chinoises. "Mais, précise Jean-Pierre Deval, vice-président de l'Ufaap, il y a trois ans, il n'y en avait aucune. Elles n'étaient pas prêtes et quand elles arrivaient ici, elles étaient paumées. Aujourd'hui, elles sont bien préparées et les familles qui les accueillent sont contentes."
    Certaines d'agences, cependant, ont été échaudées par les tâtonnements du début. "On a arrêté", confie Guillemette Pagezy, de Fée rêvée.

    Pas évident, en effet, de tomber dans une famille de trois enfants lorsque l'on a grandi sous le dogme de l'enfant unique. Sans compter "un énorme décalage culturel", le problème de la conduite - "elles ont le permis, mais ne savent pas conduire" - ou les difficultés à obtenir un visa.

    Un nouveau "grand bond en avant" de la Chine, version exportation de nounous, n'est peut-être pas pour demain. Encore que... Tous les organismes contactés évoquent le développement rapide d'agences chinoises de placement qui se montrent très pressantes vis-à-vis de leurs homologues françaises.

    En attendant, les familles peuvent toujours compter sur les habituées. Les "au pair" venues d'Amérique latine, "chaleureuses, quoique souvent en retard", note Jean-Marc Cressini, de l'agence Oliver Twist, ont trouvé leur place dans les foyers français depuis longtemps. Les Allemandes, "très ponctuelles", se montrent toujours aussi francophiles. Les filles d'Europe de l'Est, "réglo", ont toujours la cote.

    Mais celles que tout le monde réclame, les Américaines ou les Anglaises, se font de plus en plus rares. Peut-être à cause de ce malentendu qu'évoque Mme Gatefait : "Les familles les veulent pour apprendre l'anglais aux petits, mais les jeunes filles, elles, viennent pour parler français..."
    Benoît Floc'h
     
  2. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    oui a deauville, les nounous sont toutes asiatiques maintenant et elles doivent apprendre le chinois aux enfants parfois dès l'age de 2 ans.... pour avoir discuté avec une de ces Ayi, le décalage culturelle est assez énorme car elles sont majoritairement ( a deauville) dans des familles juives sépharades....
     
    #2 billcarson, 19 Août 2010
    Dernière édition par un modérateur: 19 Août 2010
  3. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Je me demande quel est le niveau d'etude de ces ayis qui viennent en France pour pouvoir leur apprendre le Chinois, puisqu'en Chine, la plupart des ayis viennent de provinces reculees, et parfois elles ne parlent meme pas correctement le Chinois (mandarin).
     
  4. Natfarouz

    Natfarouz Membre Bronze

    Inscrit:
    4 Octobre 2008
    Messages:
    70
    Localité:
    Shanghai (anciennement Beijing, Kunming, Taipei)
    Ratings:
    +0 / -0
    Le decalage est plus enorme avec des familles juives sepharades ? Yen a qui ont trop regarde la verite si je mens...
     
  5. El Klawabounga

    El Klawabounga Membre Bronze

    Inscrit:
    26 Juillet 2010
    Messages:
    19
    Ratings:
    +0 / -0
    je trouve cela tres interessant pour les familles en france. Ca fait un nouveau type de melange culturel. Si tu ne vas pas en Chine, c'est la Chine qui viendra a toi!

    Cela montre aussi a nouveau et comme depuis un certain temps deja, que la chine s'investit dans de plus en plus de secteurs dans le monde. je dis tant mieux! Et pour les ayis chinoises et pour les familles qui sont contentes de ces services. Reste a voir toutes les familles mecontentes des normes chinoises qui ne sont pas obligatoirement les memes que celles attendues en france.

    Et pour donner mon avis a Gracelie: je ne pense pas qu'il faille de diplomes pour enseigner le chinois a un enfant en bas age. Le simple fait d'entendre la langue aide pour la suite de l'apprentissage, non?
     
  6. Karu

    Karu Membre Silver

    Inscrit:
    28 Décembre 2009
    Messages:
    258
    Ratings:
    +3 / -0
    On parle de jeune fille au pair. Pas de Ayi de 45 ans du Hunan.
     
  7. JMG

    JMG Membre Gold

    Inscrit:
    7 Août 2009
    Messages:
    1 244
    Localité:
    Baoshan (Shanghai)
    Ratings:
    +2 / -0
    Provinces reculées = Hunan ??? :MDR: Oh putain d'Adèle!!!
    Promis Karu, je ne te dénoncerai pas à ma femme qui vient de cette province...reculée.
     
  8. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Je suis bien consciente que ces sont les JEUNES filles au pair qu'on parle dans le sujet, mais c'est Victor75 qui a parlé des Ayi, alors je me pose la question.

    Ah bon ? dans ce cas là, pourquoi on demande aux éducateurs diplômés de "j'sais pas quoi" dans les KINDERGARTEN réservés aux expats en Chine ?
     
    #8 gracelie, 20 Août 2010
    Dernière édition: 20 Août 2010
  9. Endy

    Endy Membre Gold

    Inscrit:
    26 Avril 2007
    Messages:
    153
    Localité:
    Shanghai Xintiandi
    Ratings:
    +5 / -0
    Parce qu'il y a beaucoup plus de postulants que de postes, donc tant qu'à faire on demande un diplôme. :)
     
  10. Marc08

    Marc08 Membre Bronze

    Inscrit:
    31 Mars 2010
    Messages:
    99
    Ratings:
    +0 / -0
    Lol ! En plus il semble que les juifs aient bonne presse en Chine, donc pour les jeunes chinoises ca ne doit pas les choquer plus que de tomber sur une famille catho. Par contre, peu importe la religion j'imagine que le decalage culturel n'est pas facile a gerer ni pour la famille d'acceuil ni pour l'au pair, surtout si elle arrive directement de Chine.

    Par ailleurs si l'on passe par les resaux chinois plutôt que les agences, il est tres facile de trouver des nounous et femmes de menage chinoise a paris
     

Partager cette page