1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

En réformant son code pénal, Pékin veut rassurer les investisseurs

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 25 Août 2010.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 952
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 153 / -35
    LE MONDE 26 août 2010

    En réformant son code pénal, Pékin veut rassurer les investisseurs

    On ne peut qu'applaudir quand la Chine annonce vouloir supprimer la peine de mort pour la plupart des délits financiers (Le Monde du 25 août). Même si 55 crimes ou délits seront encore passibles de la peine capitale, cette initiative peut contribuer à faciliter l'intégration de ce pays dans l'économie mondiale.

    Le recours à la sentence suprême pour châtier les auteurs de délits financiers n'a en effet rien de virtuel. Wu Ying, de la province du Zhejiang, a été condamné à mort en décembre 2009 pour avoir tenu une banque illégale. La même année, Du Yimin a été exécuté pour avoir "frauduleusement levé des capitaux" - il avait monté une pyramide de Ponzi.

    La condamnation à mort des auteurs de délits financiers traduit en partie le souci qu'à la Chine de garantir la fiabilité de ses institutions financières, à une époque où son développement économique s'est accéléré.

    DU CHEMIN À PARCOURIR

    N'oublions pas que le système bancaire constitue la principale courroie de transmission de la politique monétaire, et que c'est parce que Pékin contrôle toute l'activité de prêt que la Chine a pu éviter de sombrer dans la récession en 2009. La banque centrale chinoise estime que les circuits parallèles de crédit ont représenté l'équivalent de 7 % du produit intérieur brut en 2007, un chiffre que certains experts estiment inférieur à la réalité.

    Mais si la fiabilité des institutions est une préoccupation nationale bien légitime, l'extrême rigueur du droit chinois avait aussi pour effet de conforter chez les investisseurs et les dirigeants politiques étrangers l'impression que la Chine était encore immature du point de vue politique et économique. Il devenait urgent de corriger cette impression dans un contexte où il est fortement question de revoir le mécanisme de change et de renforcer la sécurité pour les investisseurs.

    Les délits financiers seront toujours sévèrement punis. Huang Guangyu, le fondateur de la chaîne de distribution d'électroménager Gome, a commencé à purger, en 2009, une peine de quatorze années pour avoir enfreint la législation des affaires à plusieurs reprises. Et lorsqu'il s'agit de noms en vue, l'infamie s'ajoute au poids de la sanction judiciaire.

    La Chine a encore du chemin à parcourir. Sous la nouvelle législation, la perception de pots-de-vin restera passible de la peine de mort, car la corruption demeure un problème majeur. A ce titre, la Chine continuera d'appartenir au cercle restreint de pays comme l'Irak ou la Corée du Nord. Mais en menant la réforme de son code pénal, Pékin a fait un pas de plus vers le statut de superpuissance économique.
     
  2. EoL

    EoL Demi-dieu

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    3 285
    Ratings:
    +19 / -0
    C'est intéressant mais ce qu'il faudrait, ce serait une vraie politique contre les dessous de table etc. Des incorruptible avec une morale pour gérer cette gangrène. perso, je perds des contrats car je refuse de payer et de toute façon je ne pourrais m'aligner face aux gros... Ou alors ils font une taxe sur le noir lol Ils gagneraient un maximum sérieux :D
     
  3. Legume28

    Legume28 Membre Platinum

    Inscrit:
    23 Décembre 2007
    Messages:
    1 291
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +5 / -8
    Personne n'investira les yeux fermés dans ce pays avant longtemps, il faudrait être suicidaire. Il est bien trop évident que la Chine fonctionnera encore pendant longtemps en se gardant la liberté de pouvoir reprendre des droits qu'elle avait préalablement donné, d'édicter des lois rétroactives du jour au lendemain (comme une loi hallucinante passée le 10 août 2010 dans le domaine dans lequel je travaille) et que les entreprises étrangères ne sont accueillies que tant qu'elles ont encore quelques technos à transférer, des devises à apporter et bien sûr qu'au moins 50 % du capital soit détenu par la Chine. Et encore qu'elles ne gênent pas le développement d'une entreprise chinoise montante.

    Tout ça c'est juste de la comm'...

    Ce n'est que mon avis perso bien-sûr.
     
    #3 Legume28, 27 Août 2010
    Dernière édition: 27 Août 2010

Partager cette page