1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

En Inde et en Chine, le mariage vire au casse-tête (LE MONDE du 15/04/2010)

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 18 Avril 2010.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 137 / -35
    Al'approche de l'Exposition universelle 2010 de Shanghaï, le ministère chinois de la sécurité publique a mis en alerte la police locale, lui demandant de "réprimer sans faiblesse les activités illégales comme l'utilisation illégale d'armes à feu et d'explosifs, les enlèvements de femmes et d'enfants, le crime organisé et la pornographie en ligne", rapporte l'agence Chine nouvelle.

    Vingt ans après le cri d'alarme lancé par l'économiste indien Amartya Sen – "Il manque 100 millions de femmes" – pour dénoncer les infanticides et le manque de soin apporté aux petites filles en Asie, les scénarios les plus pessimistes, découlant de ce déficit de femmes, se réalisent. Et les preuves s'accumulent des secousses profondes que cette préférence pour les garçons, aggravée par le recours aux avortements sélectifs, provoque dans les sociétés concernées.

    Si la Chine et l'Inde "avaient la même proportion d'hommes et de femmes que le reste de la planète, on devrait y dénombrer un excédent de 20 millions de femmes", estime Christophe Guilmoto, démographe au Centre population et développement (Institut de recherche pour le développement/Institut national d'études démographiques), dans une étude parue fin mars.

    Car si le sex-ratio naturel s'établit à 105 naissances de garçons pour 100 filles, ce rapport est inversé par la suite du fait de la surmortalité des hommes. Or, ces deux pays présentent "un surplus apparent de 91 millions d'hommes" en 2010. Les premiers signes de ce déséquilibre sont déjà sensibles, mais le pire reste à venir : "A partir de 2030", pronostique M. Guilmoto.

    Pilier des sociétés chinoise et indienne, le mariage y vire au casse-tête. En Chine, pays "le plus masculin du monde", comme le rappelle la démographe Isabelle Attané dans un livre qui vient de paraître (En espérant un fils, INED, avril 2010, 240 p., 25 euros ), 24 millions d'hommes en âge de se marier pourraient ne pas trouver d'épouses. Dans les Etats de l'Inde les plus touchés, comme le Pendjab, où il naît 126 garçons pour 100 filles, ou en Haryana (125 garçons pour 100 filles), "des femmes sont importées qui ne partagent ni la culture ni même la langue des hommes qu'elles épousent", explique l'anthropologue Ravinda Kaur. Ces jeunes mariées peuvent être achetées, via des "agents" payés à la commission, ou issues d'un trafic. La chercheuse relève aussi le recours à une "polyandrie forcée, plusieurs frères se partageant la même femme". Les mariages inter-castes sont de plus en plus nombreux, attisant la violence des religieux hindous.

    En Chine, avec 122 hommes pour 100 femmes en moyenne (avec des "pointes" à 150 dans certaines provinces du centre et de l'est du pays), un homme sur cinq, parmi les garçons nés dans les années 2000, éprouvera des difficultés à se marier. Pour aborder ce marché du mariage devenu ultra-concurrentiel, les familles épargnent. "Non seulement les ménages qui ont des garçons épargnent plus que ceux qui ont des filles, mais l'épargne augmente quand ils vivent dans les régions où le sex-ratio est le plus biaisé", affirme Shang-Jin Wei, économiste à l'université de Columbia (New York), dans une étude parue en février.

    Les femmes poursuivent, elles aussi, une stratégie, migrant de plus en plus vers les côtes, à la recherche d'un meilleur parti. Mais "cette règle de la rareté ne bénéficie qu'aux deux tiers des femmes qui ont accès au marché de l'emploi et qui ont rompu avec les inerties familiales", pondère Christophe Guilmoto.

    Ce manque de femmes et ces unions mal appareillées aggravent la condition féminine. La psychiatre Sunitha Krishnan, qui dirige une organisation non gouvernementale créée en 1996 pour lutter contre le trafic des femmes et des enfants, tient pour "une évidence" le lien entre ce déséquilibre entre les sexes et la hausse du trafic et des enlèvements de fillettes à des fins de prostitution : "33 000 fillettes disparaissent chaque année en Inde. Que deviennent-elles ?", souligne-t-elle.

    "Dans certains villages, les femmes sont abandonnées dès qu'elles ont donné naissance à des enfants, des garçons de préférence", assure George Sabu, médecin et activiste indien. Seule pointe d'espoir : que la création de systèmes de santé et de soins solides, renforçant l'aide aux personnes âgées, "ne rendent plus les garçons aussi indispensables à la famille", résume le démographe Li Shuzhuo, un des promoteurs de la campagne "Care for girls" lancée en Chine en 2003.

    Observant que le ratio des naissances entre filles et garçons est resté stable ces dernières années en Chine, Li Shuzhuo espère que cette absence de dégradation marque le début d'un retour à la normale. Comme cela a été le cas en Corée du Sud, seul pays à avoir retrouvé une proportion quasi normale entre garçons et filles, après des années de préférence masculine.
     
  2. minh

    minh Archange

    Inscrit:
    29 Mars 2008
    Messages:
    1 810
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +31 / -0
    C'est bizarre, j'ai toujours cru qu'il y avait beaucoup plus de femmes que d'hommes en Chine.

    Hey les laowais, faut arreter de venir voler les chinoises aux chinois anim_grin
     
  3. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 031
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 959 / -8
    désolé Minh! mais c'est une conséquence normale aussi, quand toute une politique économique est orientée vers l'exportation!
    merci Mattcoq pour cet article intéressant mais éffectivement lorsque l'on se promène dans les rue içi à Nanning, je me demande parfois ou sont passés les garçons? bien qu'ils ne me manquent pas plus que cela!:siffle:
     
  4. EoL

    EoL Demi-dieu

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    3 285
    Ratings:
    +19 / -0
    Et moi dans ma belle famille y'a quasiment que des filles. Récemment il y a eu un petit bout, enfin un garçon... Je vous explique pas la joie lol

    Si je comprends bien le concept, les familles avec une dominante de garçons devra économiser un max pour espérer épouser la femme de son cœur. Business VS sentiment ? C'est bien triste encore une fois.
     
  5. MDC

    MDC Membre Silver

    Inscrit:
    24 Juin 2008
    Messages:
    407
    Localité:
    Yantai - Paris
    Ratings:
    +0 / -0
    C'est normal qu'on a impression qu'il y a plus de femme que d'homme en Chine, car toutes les femmes de ville centrale sont partie vers la cote.
    Donc les personnes à canton, SZ, pekin, SH ..etc voit plus de femme que d'homme mais la realité est dans les villages perdus.
     
  6. minh

    minh Archange

    Inscrit:
    29 Mars 2008
    Messages:
    1 810
    Localité:
    Paris
    Ratings:
    +31 / -0
    Je me permets de mettre en doute ces chiffres.

    Dans les "villages perdus", on cache les enfants a cause de la loi sur l'enfant unique, on ne declare pas les filles.
    Si un jour tu y vas, tu verras que tout le monde a au moins 3 enfants.

    Ils ne declarent donc que un fils afin de lui donner toutes ses chances, la fille sera "perdue" lorsqu'elle se mariera de toute facon: maniere de pensee dans les "villages perdues".
     
  7. Feuerfrei

    Feuerfrei Membre Silver

    Inscrit:
    4 Avril 2008
    Messages:
    765
    Localité:
    La Gresle
    Ratings:
    +0 / -0
    Ca me donne envie de vomir.
    Merci pour l'article. :)
     
  8. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 137 / -35
    Je confirme ce que dit Minh pour avoir vécu à Shi Yan, dans le fin fonds du Hubei pendant presque 2 ans ....

    Dans les villages, on voit des femmes avec plusieurs enfants et en début de conversation, ce sont tous des cousins, mais lorsque la confiance est établie, elle avoue que ce sont les siens ..

    En règle générale, ce sont des filles, les garçons n'étant pas là, puisqu'ils sont à l'école .....
     
  9. Marc08

    Marc08 Membre Bronze

    Inscrit:
    31 Mars 2010
    Messages:
    99
    Ratings:
    +0 / -0
    Sujet d'actualite, je parlais avec un copain indien hier qui a un fils du meme age que ma fille et il etait etonne que l'on connaisse en France le sexe des enfants avant leur naissance. Il pretend que les docteurs n'ont pas le doit de transmettre cette information aux parents, car il y a un grand danger s'il s'agit de filles, que de nombreux parents iront se faire avorter.

    Quant aux stats en Chine, je veux bien croire qu'elles soient a prendre avec des pincettes. Je ne connais qu'un village - de Tio Chew- et il y court beaucoup d'enfants en effet. Beaucoup plus d'un enfant par couple... Meme en ville d'ailleurs je connais des familles qui ont plusieurs enfants, et sans connaitre tous les details je comprends que les declarations de ces enfants entrainent qqs acrobaties. Les enfants n'y sont pas caches par contre et peuvent suivre une scolarite normale ou voyager .
     
    #9 Marc08, 20 Avril 2010
    Dernière édition: 20 Avril 2010
  10. Feuerfrei

    Feuerfrei Membre Silver

    Inscrit:
    4 Avril 2008
    Messages:
    765
    Localité:
    La Gresle
    Ratings:
    +0 / -0
    Et allez!!! donc non scolarisation des filles... ça va carrément augmenter leurs chances d'émancipation à l'avenir...
     
  11. EoL

    EoL Demi-dieu

    Inscrit:
    9 Novembre 2006
    Messages:
    3 285
    Ratings:
    +19 / -0
    C'est assez intéressant. Dans le village de ma compagne, c'est le même cas mais les filles vont quand même a l'école. Bon en même temps, le premier vrai politique est a au moins 1.30 de voitures sur une route pour 4x4 lol.

    Elles sont 3 filles, mais comme elles sont d'une minorité ethnique, il y en a deux + 1 dont les parents ont du payer pour pour qu'elle devienne une cousine inconnue. Ce qui est assez impressionnant c'est que une partie de l'année les hommes sont la pour les champs puis le reste du temps sur des chantiers en Chine. Et la, il y a plus que des femmes et des vieux.
     
  12. Tomsdev

    Tomsdev Membre Gold

    Inscrit:
    31 Juillet 2009
    Messages:
    101
    Localité:
    Chongqing
    Ratings:
    +3 / -0
    Ma copine vient d'un petit village, j'ai eu l'occasion d'y aller plusieurs fois, là-bas ils ont droit à 2 enfants (minorité ethnique), mais la majorité des familles en a 3, et paye donc une amende lors de la naissance du troisième.
    Il y a plus de filles que de garçons dans le village, et apparement ça ne gêne pas les familles, au contraire même, car ils pensent (ont constaté) que les filles étudient mieux que les garçons, et les familles les poussent donc à bien travailler à l'école dans le but d'intégrer une université dans une grande ville, et donc avoir un bon job un peu plus tard. En cas d'échec au niveau scolaire, ils comptent sur la fille pour trouver un mari issu d'une famille plus aisée pour obtenir de l'argent lors du mariage, les filles partent donc quelques mois/semaines dans les grandes villes aux alentours et c'est fait. (le village se situe à 8h de train, 2h de minibus, 1h30 de marche d'une grande ville)
     
    #12 Tomsdev, 21 Avril 2010
    Dernière édition: 21 Avril 2010

Partager cette page