1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

En Chine, l’ascenseur social reste bloqué pour les jeunes diplômés

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 23 Mai 2014.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE MONDE du 21 mai 2014

    Plus de 7 millions d'étudiants ont été diplômés en Chine en 2013.Seulement un tiers d’entre eux ont trouvé un emploi. Ce constat alarmant étonne, compte tenu de la place de la Chine dans l’économie mondiale (première puissance commerciale, deuxième puissance économique mondiale) et suscite une angoisse croissante parmi les étudiants chinois. « Que vais-je faire l’an prochain ? Je ne sais pas. Si je ne trouve pas de travail, comment pourrai-je aider mes parents, qui se sont sacrifiés pour que j’étudie ? », s'inquiète Juan, étudiante à l’Université de Shanghaï en management, originaire du Hunan.

    L’enseignement supérieur a fait un bond quantitatif spectaculaire ces dernières années, sans être corrélé à une expansion du nombre d’emplois pour les diplômés. En 2008, la Chine a pris la première place mondiale avec près de 27 millions d’étudiants inscrits dans l’un des 2 663 établissements d’enseignement supérieur, record imputé aux réformes volontaristes des années 1990 qui ont incité les enfants des classes moyennes à poursuivre des études supérieures. L’université était alors « le lieu du miracle chinois », comme le rappelle Jean-François Huchet, chercheur associé au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (EHESS).

    http://pan.baidu.com/s/1ALhyI
     
  2. Fatcap

    Fatcap Dieu Supérieur

    Inscrit:
    20 Juillet 2013
    Messages:
    2 949
    Localité:
    Zürich
    Ratings:
    +1 912 / -2
    Intéressant, et pas si étonant.
    La Chine nécessite encore des employés peu qualifiés et de la main d'oeuvre pas chère en secteur primaire et secondaire.
    Le secteur tertiaire se dévelope certes, mais pas suffisamment vite pour pouvoir absorber l'afflut massif de diplomés (sur)qualifiés.
     
  3. A MU

    A MU Dieu Supérieur

    Inscrit:
    30 Juillet 2007
    Messages:
    874
    Localité:
    Shenzhen / Ganzhou
    Ratings:
    +626 / -4
    Bonjour,

    Je suis en train de realiser une etude pour mon patron a se sujet.
    Je suis d'accord avec Fatcap, les pretentions salariales des chinois sont beaucoup trop hautes pour le marche (cout de la vie VS ce qu'une entreprise offre).
    Ensuite il y a la lacune de la non innovation: "je que je veux faire" Les chinois ne cherchent qu'a gagner de l'argent pas a travailler ou a developper quelque chose.
    Les universites chinoises ne specialisen que trop peu les etudiants, ils sont donc interchangeables.

    J'en ai rencontre quelques uns (innovateurs) soit ils reviennent de l'etranger, soit ils ne sont pas "main land" soit ils ont une passion devorante. Sur le dernier point la Chine a de grosses lacunes.
    Et si tu n'a pas ou peu de connexions........ Pas de bras pas de chocolat.

    Qu'en pensez vous?

    Bonne Journee
     
    • J'aime J'aime x 1
  4. parapluie

    parapluie Dieu suprême

    Inscrit:
    9 Mai 2013
    Messages:
    7 647
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +3 616 / -6
    je connaissais une chinoise
    je l'avais rencontré quand j'étais étudiante en chine
    puis elle était venu étudier en France (elle avait un Bachelor en informatique; niveau d'enseignement du domaine plus que bof)

    ça faisait 1 an qu'elle ne prenait que des cours de langue/civilisation
    je lui ai dit qu'il serait tant qu'elle fasse un Master dans une univ
    on a discuté de son projet professionnel, pour voir quel genre de master elle devrait choisir
    première question: qu'est ce que tu veux faire quand tu sera grande (je rigole pas tourné comme ça)
    et elle m'a répondu immédiatement: je veux être Manager

    je lui ai répondu que c'était une réponse débile car être Manager ça veut rien dire, c'était juste une une position dans l'entreprise qui ne déterminait absolument pas son domaine de compétence...

    on a continué à discuté, et finit par y arriver
     

Partager cette page