Elections usa 2020 - Trump vs Biden

Pensez vous que Donald Trump sera reelu President des Etats Unis ?

  • Oui !

    Votes: 30 50,8%
  • Non !

    Votes: 11 18,6%
  • Joe Biden Elu President des Etats Unis : Oui !

    Votes: 13 22,0%
  • Joe Biden Elu President des Etats Unis : Non !

    Votes: 7 11,9%
  • Ni l'un ni l'autre votez Pangolinou !

    Votes: 11 18,6%

  • Nombre total d'électeurs
    59
  • Sondage fermé .

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai
Ben voila si pas d'election Madame Pelosi sera presidente par interim le 20 janvier ! Le temps d'organiser des nouvelles elections !

Merci
En es-tu sûr ?

Je n'ai pas trouvé ce cas de figure.

J'ai trouvé le cas où aucun candidat n'obtient la majorité absolue :

Si aucun candidat à la présidence ne recueille la majorité absolue des suffrages (270 en 2008), la Chambre des représentants se réunit immédiatement en session pour élire le président tandis que le Sénat élit le vice-président.

Dans ce cas, les représentants ne peuvent choisir que parmi les trois candidats ayant reçu le plus de suffrages. Chaque délégation d'État dispose d'un seul vote, décidé à la majorité (on considère qu'une délégation parfaitement divisée s'abstient de voter). En outre, les délégations d'au moins deux tiers de tous les États doivent être présentes pour que le vote puisse avoir lieu. Pour être élu, un candidat doit recevoir la majorité absolue des votes des États (actuellement, 26). Si aucune majorité n'est atteinte, la chambre procède à un deuxième vote et continue jusqu'à ce qu'un candidat soit élu.

Une telle situation a plus de chances de se produire quand plus de deux candidats reçoivent des suffrages de grands électeurs, mais peut également se produire si deux candidats reçoivent chacun 269 voix. À ce jour, la Chambre des représentants a élu le président en deux occasions : en 1801 et en 1825.


Et le cas d'empêchement, de destitution, de démission ou de décès :

Selon le Vingt-cinquième amendement de la Constitution des États-Unis, en cas d'empêchement, de destitution, de démission ou de décès, c'est le vice-président des États-Unis qui est en première position pour assurer l'intérim de la fonction ou, le cas échéant, succéder au président et terminer le mandat en cours. En cas d'incapacité du vice-président, la succession s'opère selon un ordre préétabli.

Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Président_des_États-Unis#Élection
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
En es-tu sûr ?

Je n'ai pas trouvé ce cas de figure.

J'ai trouvé le cas où aucun candidat n'obtient la majorité absolue :




Et le cas d'empêchement, de destitution, de démission ou de décès :



Source https://fr.wikipedia.org/wiki/Président_des_États-Unis#Élection
Oui certain le vice president peut prendre la suite d'un president en exercice en cas d'empechement , a condition que le mandat de ce president soit toujours valide ! Et comme explique elle est en 3 eme position meme durant le mandat en cas de defaillance des 2 premiers ...

En France c'est le president du senat qui est concerne en cas de deces , demission , ou autres situations ! Il y a eu 2 cas en France sous la V eme republique .

Le cas s’est présenté deux fois sous la Vème République :
  • En avril 1969, suite à l’échec de son référendum sur le projet de réforme du Sénat et de la régionalisation, Charles de Gaulle a présenté sa démission.
  • En avril 1974, George Pompidou est décédé des suites d’une maladie, alors qu’il était encore président de la République

05/14/2020
Extrait : “That’s not even something that we’re addressing,” she told reporters. “We’re keeping the president healthy. We’re keeping the vice president healthy. And you know they’re healthy at this moment, and they’ll continue to be.
As speaker of the House, Pelosi (D-Calif.) is second in the presidential line of succession after Pence. Should she fall ill or be unable to perform the duties required by the office, the role of acting president would be passed on to the president pro tempore of the Senate, Sen. Chuck Grassley (R-Iowa.) Fourth in the line is Secretary of State Mike Pompeo, followed by a slew of other Cabinet officials.

 
Dernière édition:

Magellan

Membre Silver
29 Mai 2019
324
63
43
77
- Trump ne voulait pas être élu à la 1er élection, voir sa tête quand on lui a annoncé sa victoire. Ses gens de campagne disaient qu'il voulait s'en servir pour faire de la pub pour sa "brand" Trump. On saura jamais mais ça me semble correspondre au bonhomme.
Maintenant, je pense que Trump veut être réelu pour pouvoir éviter la Justice et pis aussi ça lui plaît d'être dans le cercle des puissants.

- Vu la gueule de l'idiot, j'aurais jamais cru que les ricains réélisent Bush, et ils l'ont fait.
J'aurais jamais cru qu'ils élisent un "noir" aux states et ils l'ont fait. Deux fois.
Après la crise de 2008, ça me semblait évident qu'Hillary soit choisi pour ses appétences avec Wall Street (comme Macron en France) et pourtant Trump a était élu
Du coup ma logique voudrait que Trump dégage vite-fait bien fait et donc à mon avis il va être réelu :D

- Biden ? A mon avis les ricains se retrouvent avec des élections très proche de Sarko-Hollande : ils ont un président de droite qui aime fleurté avec l'extrème-droite, qui a une top-modèle étrangère comme femme, qui tape sur les étrangers, qui adore être dans la presse et dire des choses provoquantes etc...
Du coup les ricains sont fatigués et Biden joue la même carte qu'Hollande à l'époque : il promet de revenir à la normale. Hollande avait promis d'être un président normal qui allait arriver le matin, relevé le courrier, arrosé les plantes, et puis rentré chez lui. Le problème c'est qu'il a tenu sa promesse hahaha :D

- Donc soit Trump est réelu, et on repart comme en 40. Soit Biden est élu, mais alors les ricains risquent d'être très déçu, parce que le retour à la normale, ça va leur rappeler à cette situation qui avait justement fait élire Trump !

- Quand au sondage, faire très attention à mentionner l'écart-type. Si l'un est a 42% et l'autre à 44%, mais que les marges d'erreur sont de 6%, bah en fait personne ne sait rien de ce qui se passe
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai
- Quand au sondage, faire très attention à mentionner l'écart-type. Si l'un est a 42% et l'autre à 44%, mais que les marges d'erreur sont de 6%, bah en fait personne ne sait rien de ce qui se passe
Attention aussi au mode de scrutin avec les “grands électeurs “. En 2016, Clinton avait 2,8 millions de voix de plus que Trump.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Présidentielle: en mauvaise posture, Trump remplace son directeur de campagne

À moins de quatre mois de l'élection, prévue le 3 novembre, le président cherche à rebondir.


Extrait : À la peine dans les sondages et fragilisé par la crise du coronavirus, Donald Trump a annoncé mercredi remanier l'équipe en charge de la bataille pour sa réélection, en nommant un nouveau directeur de campagne, à moins de quatre mois de l'élection présidentielle du 3 novembre.
«Je suis ravi d'annoncer que Bill Stepien a été promu au poste de directeur de la campagne Trump», a écrit le président dans une déclaration publiée sur les réseaux sociaux. Bill Stepien était jusqu'à présent chef de campagne adjoint.

 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai
Présidentielle: en mauvaise posture, Trump remplace son directeur de campagne
En attendant de lire :

Présidentielle: en mauvaise posture, Le Parti Républicain remplace son Candidat”

(Il n’est pas interdit de rêver...:))
 

adew

Dieu souverain
08 Mar 2016
1 138
548
143
30
En attendant de lire :

Présidentielle: en mauvaise posture, Le Parti Républicain remplace son Candidat”

(Il n’est pas interdit de rêver...:))
Est-ce que c’est encore possible dans la mesure où les « primaires » (symboliques dans le cas du GOP) ont déjà eu lieu?
Il n’y a pas une date limite pour inscrire son candidat?
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai
Est-ce que c’est encore possible dans la mesure où les « primaires » (symboliques dans le cas du GOP) ont déjà eu lieu?
Il n’y a pas une date limite pour inscrire son candidat?
En théorie c'est encore possible (sauf que l'élection se passe aux US; pas en Théorie ;) )

Les 2 grands partis se réunissent en Conventions pendant l’été, convention pendant laquelle ils valident les "tickets" (couple de candidats à la présidence / vice-présidence)

Les dates sont :

– 13 au 16 juillet : convention démocrate à Milwaukee (Wisconsin).

– 24 au 27 août : convention républicaine à Charlotte (Caroline du nord).

Un changement de candidat républicain semble quand même hautement improbable. Trump a déjà dit et fait toutes les conneries... on se demande ce qu'il devrait faire pour être privé de sa candidature ... Envahir le Canada ? Bombarder le Vatican ? Divorcer pour se marier avec Boris Johnson ? :grin:
 

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
4 579
3 962
188
Shanghai, Chine
En théorie c'est encore possible (sauf que l'élection se passe aux US; pas en Théorie ;) )

Les 2 grands partis se réunissent en Conventions pendant l’été, convention pendant laquelle ils valident les "tickets" (couple de candidats à la présidence / vice-présidence)

Les dates sont :

– 13 au 16 juillet : convention démocrate à Milwaukee (Wisconsin).

– 24 au 27 août : convention républicaine à Charlotte (Caroline du nord).

Un changement de candidat républicain semble quand même hautement improbable. Trump a déjà dit et fait toutes les conneries... on se demande ce qu'il devrait faire pour être privé de sa candidature ... Envahir le Canada ? Bombarder le Vatican ? Divorcer pour se marier avec Boris Johnson ? :grin:

Cambrioler les démocrates et se faire chopper par le Washington Post :grin:
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai

avalouer

Demi-dieu
02 Jan 2013
344
330
108
Breizh France
En théorie c'est encore possible (sauf que l'élection se passe aux US; pas en Théorie ;) )

Les 2 grands partis se réunissent en Conventions pendant l’été, convention pendant laquelle ils valident les "tickets" (couple de candidats à la présidence / vice-présidence)

Les dates sont :

– 13 au 16 juillet : convention démocrate à Milwaukee (Wisconsin).

– 24 au 27 août : convention républicaine à Charlotte (Caroline du nord).

Un changement de candidat républicain semble quand même hautement improbable. Trump a déjà dit et fait toutes les conneries... on se demande ce qu'il devrait faire pour être privé de sa candidature ... Envahir le Canada ? Bombarder le Vatican ? Divorcer pour se marier avec Boris Johnson ? :grin:
Pas Boris mais peut être que si c'est Vladimire, il y a peut être une petit chance :grin:
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Un million de livres de la nièce de Trump vendus le premier jour

Le président et son entourage avait tenté, en vain, de bloquer la sortie de l'ouvrage qui le décrit comme un menteur pathologique et un narcissique.

Extrait : Le livre de la nièce du président américain sur le clan Trump, dont le frère de Donald Trump a tenté, en vain d'empêcher la sortie, s'est vendu à plus de 950.000 exemplaires aux États-Unis le premier jour de sa sortie, mardi. Trop et jamais assez (Too Much and Never Enough), dont la version française sortira en octobre, présente Donald Trump comme un menteur pathologique et un personnage narcissique.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Election présidentielle : Donald Trump laisse planer le doute sur le fait qu'il acceptera les résultats

«Non, il faudra que je voie», a affirmé le président américain, qui balaie par ailleurs d'un revers de manche les sondages qui le placent en mauvaise posture.

Extrait : Dans une interview diffusée ce dimanche sur Fox News, le président républicain Donald Trump a refusé de dire s'il accepterait les résultats sortis des urnes lors de la prochaine élection présidentielle américaine. Il a répété son inquiétude sur d'éventuelles fraudes favorisées selon lui par le vote par correspondance. «Non, il faudra que je voie», a-t-il affirmé, répétant la position très controversée qu'il avait adoptée avant le scrutin de 2016 qu'il avait remporté. «Je ne vais pas simplement dire ''oui''. Je ne vais pas simplement dire ''non''».
Dans ce même entretien, le candidat de la droite américaine a de nouveau balayé d'un revers de manche un dernier sondage le montrant en difficulté croissante face à son rival démocrate Joe Biden. «D'abord et avant tout, je ne suis pas en train de perdre, car ce sont des sondages bidon», a assuré le milliardaire, interrogé par le journaliste Chris Wallace sur une enquête d'opinion montrant M. Biden le devançant de huit points, à 49% contre 41%.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Présidentielle aux États-Unis : Kanye West fond en larmes pour son 1er meeting

Muni d'un gilet pare-balle, le rappeur a tenu un discours anti-avortement décousu, dans lequel il a avoué qu'il avait voulu que sa femme, Kim Kardashian, avorte de sa fille North.

Extrait : Le rappeur Kanye West s'est mis à pleurer en prononçant un discours anti-avortement lors d'une réunion politique confuse censée marquer le lancement de sa candidature à l'élection présidentielle de novembre aux États-Unis, dimanche 19 juillet à Charleston, en Caroline du Sud.
Vêtu d'une veste pare-balles où était inscrit «sécurité», Kanye West a livré un discours décousu au cours d'un meeting réservé à des invités qui devaient signer un formulaire de décharge de responsabilité liée au coronavirus, porter des masques et pratiquer la distanciation sociale, selon les médias américains.

«J'ai failli tuer ma fille ! J'ai failli tuer ma fille !»

Il a dit qu'il avait voulu que Kim Kardashian, son épouse alors enceinte de leur fille North, avorte, puis a parlé de son père. «Mon père voulait que ma mère avorte de moi. Ma mère m'a sauvé la vie. Il n'y aurait pas eu de Kanye West parce que mon père était trop occupé», a dit le rappeur en se mettant à pleurer. Il a ensuite parlé de manière inintelligible pendant une minute, puis a crié : «J'ai failli tuer ma fille ! J'ai failli tuer ma fille !»
Ailleurs dans son discours, il a avancé que la célèbre abolitionniste américaine «Harriet Tubman n'a jamais vraiment libéré les esclaves, elle a juste fait travailler les esclaves pour d'autres Blancs». Des passages de ce discours sont devenus viraux sur les réseaux sociaux, et ont provoqué de l'émoi, de la colère et des inquiétudes quant à la santé mentale du chanteur.


Sont quand meme assez bizarroides ces americains , il ne doit pas respirer que de l'air Monsieur West ! :hum:
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 152
3 907
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com

Sont quand meme assez bizarroides ces americains , il ne doit pas respirer que de l'air Monsieur West ! :hum:

Comme quoi
1/ il est possible de faire pire que Trump
2/ Etre une "personne de couleur" ne devrait pas être un facteur disqualifiant pour devenir président... mais pas davantage un facteur qualifiant...
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 544
13 178
183
Hong Kong et Shanghai
Sont quand meme assez bizarroides ces americains , il ne doit pas respirer que de l'air Monsieur West ! :hum:
Certes.... Mais pour nos providentielles 2022 on parle bien de candidatures de jean Marie Bigard, Afida Turner, et même Hamada Traoré :siffle:
 

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 219
5 142
188
75
Nanning
Comme quoi
1/ il est possible de faire pire que Trump
2/ Etre une "personne de couleur" ne devrait pas être un facteur disqualifiant pour devenir président... mais pas davantage un facteur qualifiant...
La victoire de Trump à l'élection présidentielle à considérablement élargi le champ du possible !
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Covid-19 : selon Trump, l'épidémie «va sûrement empirer avant de s'améliorer»

Le président américain a adopté, pour la première fois, un ton alarmiste sur la propagation de l'épidémie dans le sud et l'ouest du pays, implorant même les jeunes d'«éviter les bars bondés».

Communique :
Le président américain Donald Trump a reconnu mardi la gravité de l'épidémie de Covid-19 aux États-Unis lors de sa première conférence de presse consacrée à ce qu'il appelle «le virus de Chine» depuis fin avril.
«Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s'améliorer. Je n'aime pas dire ça mais c'est comme ça», a-t-il déclaré à la Maison Blanche, avant d'appeler «tout le monde» à porter un masque, quand la distanciation physique n'est pas possible. Tout en se satisfaisant des avancées dans la recherche de vaccins, ainsi que d'avoir résolu la pénurie de tests et de respirateurs artificiels, le président a pour la première fois adopté un ton alarmiste sur la propagation de l'épidémie dans le sud et l'ouest du pays, allant jusqu'à «implorer» les jeunes à «éviter les bars bondés».
«Comme vous le savez, ces dernières semaines, nous avons observé une hausse inquiétante des cas dans de nombreuses régions de notre sud»
, a dit Donald Trump. «Nous avons sauvé potentiellement des millions de vies avec les confinements initiaux, mais nous sommes très conscients de cette maladie», a-t-il ajouté. «Nous y mettrons fin avec des traitements thérapeutiques et avec un vaccin très vite». «Le virus va disparaître, il disparaîtra», a-t-il asséné, affirmant que la responsabilité de la situation sanitaire était partagée entre lui-même et les gouverneurs des États.

 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 540
10 065
198
64
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
États-Unis : la Chambre vote le retrait des statues confédérées du Capitole

Depuis la mort de George Floyd fin mai, le pays est engagé dans une remise en question généralisée de son passé esclavagiste.

Extrait : La Chambre des représentants américaine a voté mercredi 22 juillet le retrait des statues confédérées du Capitole à Washington, une mesure qui doit encore être approuvée par le Sénat et le président Donald Trump.
Le texte adopté par la chambre basse du Congrès (305 voix contre 113) prévoit «d'enlever toutes les statues de personnes ayant choisi de servir les Etats confédérés d'Amérique du Capitole des Etats-Unis», où siège le Congrès.
Pendant la guerre de Sécession (1861-1865), le Sud confédéré avait pris son indépendance des Etats-Unis et se battait pour conserver l'esclavage, aboli dans le reste du pays. Les drapeaux et monuments confédérés sont maintenant souvent considérés comme des symboles de racisme, même si leurs partisans, conservateurs, expliquent y voir un simple héritage de l'histoire du pays


Dans des vues electoralistes il est stupide de tirer un trait sur l'histoire de son pays ( surtout qu'ils n'ont deja pas grand chose , les pauvres ) l'esclavage a bon dos il est un pretexte a la guerre de secession mais n'en n'est pas l'unique cause ... Il faut expliquer aux populations , renier son passe ne sert a rien ! Ou alors il ne va rien rester debout sur la planete car tout a ete construit par des esclaves ou des personnes exploitees , et ce depuis la nuit des temps !