Elections usa 2020 - trump vs biden

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début

Pensez vous que Donald Trump sera reelu President des Etats Unis ?

  • Oui !

    Votes: 15 46,9%
  • Non !

    Votes: 8 25,0%
  • Joe Biden Elu President des Etats Unis : Oui !

    Votes: 10 31,3%
  • Joe Biden Elu President des Etats Unis : Non !

    Votes: 6 18,8%
  • Ni l'un ni l'autre votez Pangolinou !

    Votes: 5 15,6%

  • Nombre total d'électeurs
    32
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 817
10 659
178
Hong Kong et Shanghai
Il n'est pas exclu que le president Trump fasse une offre a nos amis Israeliens pour l'acquisition * du Mur des Lamentations situe a Jerusalem afin d'importer celui ci aux Etats Unis et ce pour son usage personnel apres les elections de Novembre ! ;)
Bonsoir Lafoy,
Du Mur des Lamentations au Mur du Lamentable ...;)
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Bonsoir Lafoy,
Du Mur des Lamentations au Mur du Lamentable ...;)
Bonsoir Chris
Comme deja cite dans le fil en 2016 , j'apprecie Monsieur Trump en tant que promoteur immobilier et il est bien rigolo dans ses emissions de tele realite , mais ce n'est pas un homme politique , ses prestations tiennent plus du bonimenteur de Tele Achat ou d'emissions a la Michael Youn !

Qu'il ait pris la Chine pour cible n'est pas un probleme en soi c'est comprehensible , le probleme il a attaque tout le monde de front dans des discours en distillants des menaces commerciales et autres abracadabrantes mesures ( contre la CE par exemple ) , et ce au lieu de faire un front commun au niveau commercial international envers la Chine ! Et le pire il continue de plus belle a la date du * 25 juin 2020 ! Au lieu de rassembler dans les divers domaines concernes , il seme la panique et la division , sous le regard impassible du president Xi qui doit bien rigoler en prive ( on se demande d’ailleurs comment il ne pouffe pas de rire en public ) President Xi qui va essayer de tirer les marrons du feu *** !

Resultat les Etats Unis ont un bilan international nul a chier , une image de cirque Pinder ou de foire du Trone avec un clown (dangereux ) comme president et catastrophique en politique interieure ** !
*
**
***

1593020814467.png
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Trump accuse un cadre de Black Lives Matter d'appel à l'insurrection

Donald Trump a accusé jeudi l'un des meneurs du mouvement Black Lives Matter d'avoir appelé à l'insurrection lors d'un entretien à la chaîne d'information Fox News. «C'est de la trahison, de la sédition, de l'insurrection!», a tweeté le président américain au sujet des propos de Hawk Newsome, président de l'antenne new-yorkaise de BLM.

Extrait :
Mercredi, le militant avait expliqué que «si ce pays ne nous donne pas ce que nous voulons, nous allons réduire ce système en cendres et le remplacer». «Je pourrais parler au figuré comme au sens propre, c'est une question d'interprétation», a-t-il ajouté. Il a ensuite expliqué qu'il n'encourageait pas aux émeutes, mais qu'il ne les condamnait pas non plus.
Depuis le début des manifestations, Donald Trump cherche à projeter une image de dureté face au mouvement. Il a plusieurs fois tweeté des messages semblant inciter les forces de l'ordre à marquer leur territoire dans la rue. «La loi et l'ordre!» («LAW AND ORDER!»)est devenu son slogan favori sur Twitter depuis plusieurs semaines.


«C'est de la trahison, de la sédition, de l'insurrection!» C'est exactement ce que le president Trump et son gouvernement , senateurs et autres encouragent a Hong Kong , mais a l'inverse pas de ca a New York ou aux Etats Unis ... :hum:

Remember ma reponse a Poochie le 1 aout 2019 ! :siffle:

1593130597802.png

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Trump demande à la Cour suprême d'abroger Obamacare

En pleine pandémie de Covid-19, et alors que le pays est menacé par la pire récession depuis la Grande Dépression de 1929, le gouvernement de Donald Trump a demandé jeudi soir à la Cour suprême américaine d'abroger la loi Obamacare, qui a instauré l'assurance santé emblématique de l'ex-président démocrate Barack Obama.

Extrait :Cette nouvelle offensive contre l'Affordable Care Act (ACA), nom officiel d'Obamacare, représente un enjeu crucial pour des millions d'Américains mais aussi pour les candidats à l'élection présidentielle de novembre. Trump a juré d'abroger Obamacare s'il est réélu, c'était du reste l'une de ses principales promesses de campagne en 2016. Depuis son arrivée au pouvoir en 2017, plus de sept millions de personnes ont perdu leur assurance, selon l'institut Gallup. Approuvé en 2010 malgré la farouche opposition des républicains, Obamacare a permis d'assurer près de 20 millions d'Américains supplémentaires mais n'a cessé d'être contesté dans l'arène politique et en justice.

 
x_i

x_i

Membre Bronze
20 Août 2016
85
26
38
Nanjing – Orléans
Aux États-Unis, le nouvel antiracisme vire à la paranoïa

Extrait: Trois jours après la mort de George Floyd, un jeune consultant politique nommé David Shor a tweeté un article sur l'impact des émeutes qui ont éclaté aux États-Unis après l'assassinat de Martin Luther King en 1968. Selon ce papier écrit par le politologue afro-américain Omar Wasow, ces émeutes et leur couverture médiatique avaient contribué à une réduction du vote démocrate dans les régions touchées. L'hypothèse avancée était que les images de violences avaient encouragé certaines personnes à voter conservateur.

Or dans le contexte des manifestations de 2020, critiquer les émeutes est devenu controversé à gauche, et Shor a rapidement été accusé d'être raciste. Sur Twitter, une militante a écrit qu'il avait dénigré la rage et le deuil de la communauté afro-américaine, et elle a tagué l'employeur de Shor pour le prévenir. Le lendemain, Shor s'excusait sur les réseaux sociaux, expliquant qu'il «regrettait d'avoir initié cette conversation et [qu'il] ferait désormais plus attention». Quelques jours plus tard, il était licencié.

La suite ici



Biden gagnera seulement s'il réussit à donner un message d'unité, sans encourager les chasses aux sorcières ni minimiser les inégalités sociales du pays. Il fait des discours de temps en temps ?, c'est quoi son opinion là dessus ? on n'entend jamais parler de son programme dans les journaux français.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Biden gagnera seulement s'il réussit à donner un message d'unité, sans encourager les chasses aux sorcières ni minimiser les inégalités sociales du pays. Il fait des discours de temps en temps ?, c'est quoi son opinion là dessus ? on n'entend jamais parler de son programme dans les journaux français.
Bonjour xi
Il communique peu et ne fait pas de Meetings publics uniquement en comite tres restreint devant les journalistes , on peut le comprendre vu les risques de contaminations ca risquerait de lui retomber dessus , le president Trump a incite au deconfinement et resultat 42597 nouveaux cas hier et 500 morts ca va lui revenir en pleine figure direct au moment opportun ....
Monsieur Biden est un vieux renard de la politique et vice president des Etats Unis sous les mandats du president Obama , son interet est de causer a bon escient et de laisser le president Trump s'embourber dans ces conflits raciaux et dans tout le reste , (chomage , economie , pandemie ,etc...) tout est par terre il suffirait d'une etincelle pour mettre le feu aux poudres et voir basculer les Etats Unis dans le chaos le plus complet ! Ne le souhaitons pas ...

Son ebauche de programme est page 1 de ce fil , ca n'interesse guere les medias francais tout comme le programme du president Trump , seules les enormites debitees au quotidien par ce dernier interessent les medias generalistes francais ...

Pour suivre cette campagne il est necessaire de consulter les medias americains ....

 
Dernière édition:
Jean7

Jean7

Dieu suprême
28 Juin 2007
2 966
1 142
168
L'autre jour, un ricain : "my vote is forBiden".
C't un scandale, non ?
Non mais c'est quand qu'elle va où, la démocratie ?
;)
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
sous le regard impassible du president Xi qui doit bien rigoler en prive ( * on se demande d’ailleurs comment il ne pouffe pas de rire en public )
* Finalement oui ! :)

« Notre camarade ! » Trump a beau taper sur la Chine, Pékin souhaite tout de même sa victoire

Extrait article payant :
Bien que Donald Trump fasse tout durant sa campagne électorale pour nourrir l'hostilité envers la Chine, l'élite chinoise préfère encore quatre ans de plus avec lui plutôt qu'avec Joe Biden. * Elle voit en Trump un rival incompétent, le garant du déclin continu des États-Unis et un compagnon idéologique.
Le nouveau livre de l'ancien conseiller de Trump à la Sécurité nationale, John Bolton, a mis quelque peu en lumière les relations américano-chinoises. Selon Bolton, Trump aurait demandé à Xi Jinping de l'aider à remporter les prochaines élections présidentielles en achetant plus de soja et de blé, ce qu'il pourrait faire valoir comme un succès auprès des agriculteurs américains.

C'était il y a un an et depuis, Trump ne cesse d'attaquer la Chine, même si, en dehors de son camp, on y voit de plus en plus une façade destinée à pointer du doigt la pandémie ravageuse aux États-Unis et à lui donner l'image d'un guerrier patriote. En réalité, comme l'a montré Bolton dans son livre, il est prêt à signer un pacte avec quiconque servira ses intérêts politiques ou économiques.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Trump ‘white power’ tweet set off a scramble inside the White House — but no clear condemnation

President Trump’s tweet landed at 7:39 a.m. Sunday morning, and senior White House advisers say they immediately realized they had a problem.

Extrait :
The president had shared a video on Twitter that included a Trump supporter shouting “white power” at counterprotesters during a demonstration at the Villages, a retirement community in central Florida, and had called his supporters there “great people.”

Senior staffers quickly conferred over the phone and then began trying to reach the president to convey their concerns about the tweet. White House press secretary Kayleigh McEnany, son-in-law Jared Kushner and other senior advisers spoke with president, said several people familiar with the discussions, who spoke on the condition of anonymity to share details of private conversations.
Roughly three hours later, the president gonfle the go-ahead to delete his incendiary tweet — moved, in large part, by the public calls from Sen. Tim Scott of South Carolina, the Senate’s only black Republican, to do just that, aides said.


Twitch Suspends Donald Trump's Account for 'Hateful Conduct'

Communique :
President Donald Trump's Twitch account is temporarily suspended from posting because of "hateful conduct," Twitch said Monday.
Trump's Twitch account is another avenue for his campaign to distribute videos of events, including rebroadcasts of older Trump rallies. One of the offending videos was a recording of the now-infamous rally where Trump said Mexico was "sending rapists" to the United States.


Pour empiler les conneries c'est quand meme le champion de l'univers ! :hum:
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Trump mise sur les feux d'artifice pour faire * oublier la pandémie

1593802255945.png

Le président américain se rend ce vendredi sur le site du Mont Rushmore, dans le Dakota du sud, pour célébrer la fête nationale du 4 juillet. 53.000 nouveaux cas de coronavirus ont été enregistrés jeudi, un chiffre inédit.

Extrait : Sous le feu des critiques pour son silence sur les chiffres alarmants du coronavirus aux États-Unis, Donald Trump se rend vendredi au Mont Rushmore, pour une soirée de feux d'artifice qu'il espère être un moment d'unité dans un pays qu'il peine à rassembler. A la veille de la fête nationale du 4 juillet, le président républicain s'exprimera sous le regard de quatre de ses lointains prédécesseurs - George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln - dont les têtes monumentales ont été taillées dans le granite dans cet imposant mémorial. Le milliardaire républicain, qui fait mine depuis plusieurs jours d'ignorer le spectaculaire rebond de l'épidémie qui assombrit l'été des Américains, ne cache pas son enthousiasme pour cet événement pour lequel quelque 7.500 personnes sont attendues. «Cela va être une soirée extraordinaire, avec des feux d'artifice comme peu de gens en ont vu», a-t-il prédit jeudi. «Cela va être magnifique!».


Pourquoi Trump n'aurait pas du choisir le Mont Rushmore pour son meeting

1593806404499.png

Donald Trump est notamment sous le feu des critiques des Premières nations, alors que le Mont Rushmore est situé sur un lieu qui leur est sacré.


Extrait :ÉTATS-UNIS - À la veille de la fête nationale du 4 juillet, Donald Trump a rendez-vous au Mont Rushmore dans le Dakota du Sud, pour un nouveau meeting avec feux d’artifice compris.
Si l’événement est à nouveau critiqué, comme le meeting de Tulsa, pour ses risques de favoriser la propagation du nouveau coronavirus, le choix du lieu, où ont été taillés dans la pierre les visages des anciens présidents George Washington, Thomas Jefferson, Theodore Roosevelt et Abraham Lincoln, est loin de faire l’unanimité, particulièrement au sein des membres des Premières nations.
Au-delà du fait qu’aucun feu d’artifice n’a été tiré au Mont Rushmore depuis 2009 pour des raisons environnementales, le 29 juin dernier, le chef de la tribu sioux de Cheyenne River, Harold Frazier s’est ainsi fendu d’un communiqué dans lequel il déplore l’organisation d’un tel rassemblement sur un lieu sacré pour célébrer qui plus est l’indépendance américaine. “Nous sommes obligés d’assister impuissants à la flagellation de notre terre en grande pompe, avec arrogance et par le feu, en espérant que nos terres sacrées survivent”, explique-t-il notamment.

“Quand les visiteurs regardent ces visages de présidents, ils songent aux vertus de ce qui fait l’Amérique aujourd’hui, les Lakotas eux voient le visage des hommes qui ont menti, triché et tué des gens innocents dont le seul crime était de vivre sur une terre qu’ils voulaient voler”, ajoute Harold Frazier plaidant notamment pour la suppression des visages des présidents.

Publié le 26/04/2012
Extrait : Les guerres Indiennes ont commencé en 1540 quand les conquistadors de Vazquez de Coronado s'affrontèrent aux guerriers Zuni du pueblo d'Hawikuh. Les guerres cessèrent trois siècles et demi plus tard, en 1890, quand les troupes de l'U.S. Cavalry anéantirent la bande Sioux de Big Foot à Wounded Knee.
* Vu l'aspect des feux d'artifices qui ressemblent a des virus ! :hum: .... Bonne fete nationale a nos Amis Americains dans tout les cas !
Les statues de Christophe Colomb etant jetees a terre aux Etats Unis en 2020 , il est necessaire d'en comprendre la raison en revisitant ces epoques qui ne sont pas si lointaines a l'echelle de notre temps , a l'aide d'articles a la portee de tous !
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
États-Unis : une statue de Christophe Colomb déboulonnée à Baltimore

Le navigateur est aujourd'hui vu par certains comme le symbole de l'arrivée des Européens et de la conquête de terres ne leur appartenant pas.


Communique :
Des protestataires ont déboulonné une statue de Christophe Colomb ce samedi 4 juillet à Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, dernière attaque en date contre des monuments ou statues de personnages historiques liés à l'esclavage ou la colonisation.
Selon des images diffusés par le Baltimore Sun, des manifestants ont déboulonné la statue du navigateur génois à l'aide de cordes, près du quartier de Little Italy.
Longtemps célébré comme «celui qui a découvert l'Amérique», Christophe Colomb est aujourd'hui vu par certains comme le symbole de l'arrivée des Européens et de la conquête de terres ne leur appartenant pas. Plusieurs statues de Christophe Colomb ont été enlevées ou vandalisées, notamment à Boston, Miami, Richmond, en Virginie ou Camden, dans le New Jersey. Pour sa part, la municipalité de San Francisco a retiré une statue du navigateur de son parlement local.

Dans la foulée des manifestations contre les inégalités raciales déclenchées par la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai,de nombreuses statues de personnages liés à l'histoire coloniale ou aux discriminations ont été déboulonnées ou attaquées, aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Dans son discours ce samedi à l'occasion de la fête nationale du 4 juillet, marquant le Jour de l'indépendance, lorsqu'en 1776 treize colonies britanniques proclamèrent leur séparation de la couronne britannique, le président Donald Trump a mentionné le navigateur génois. «Nous nous battrons ensemble pour le rêve américain, et nous défendrons, protégerons, et préserverons le mode de vie américain qui a commencé en 1492 quand Christophe Colomb a découvert l'Amérique», a-t-il déclaré, s'en prenant aux manifestants qui dénoncent les discriminations raciales. «Nous sommes en train de vaincre la gauche radicale, les marxistes, les anarchistes, les agitateurs et les pilleurs», a ajouté Donald Trump lors d'une cérémonie dans les jardins de la Maison Blanche. «Nous ne permettrons jamais à une foule en colère de démolir nos statues, d'effacer notre histoire et d'endoctriner nos enfants», a-t-il encore dit. Trump avait déjà demandé vendredi 3 juillet à la police d'arrêter et poursuivre toute personne qui endommagerait un monument.

 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 146
573
138
31
États-Unis : une statue de Christophe Colomb déboulonnée à Baltimore

Le navigateur est aujourd'hui vu par certains comme le symbole de l'arrivée des Européens et de la conquête de terres ne leur appartenant pas.

Communique :
Des protestataires ont déboulonné une statue de Christophe Colomb ce samedi 4 juillet à Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, dernière attaque en date contre des monuments ou statues de personnages historiques liés à l'esclavage ou la colonisation.
Selon des images diffusés par le Baltimore Sun, des manifestants ont déboulonné la statue du navigateur génois à l'aide de cordes, près du quartier de Little Italy.
Longtemps célébré comme «celui qui a découvert l'Amérique», Christophe Colomb est aujourd'hui vu par certains comme le symbole de l'arrivée des Européens et de la conquête de terres ne leur appartenant pas. Plusieurs statues de Christophe Colomb ont été enlevées ou vandalisées, notamment à Boston, Miami, Richmond, en Virginie ou Camden, dans le New Jersey. Pour sa part, la municipalité de San Francisco a retiré une statue du navigateur de son parlement local.

Dans la foulée des manifestations contre les inégalités raciales déclenchées par la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai,de nombreuses statues de personnages liés à l'histoire coloniale ou aux discriminations ont été déboulonnées ou attaquées, aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Dans son discours ce samedi à l'occasion de la fête nationale du 4 juillet, marquant le Jour de l'indépendance, lorsqu'en 1776 treize colonies britanniques proclamèrent leur séparation de la couronne britannique, le président Donald Trump a mentionné le navigateur génois. «Nous nous battrons ensemble pour le rêve américain, et nous défendrons, protégerons, et préserverons le mode de vie américain qui a commencé en 1492 quand Christophe Colomb a découvert l'Amérique», a-t-il déclaré, s'en prenant aux manifestants qui dénoncent les discriminations raciales. «Nous sommes en train de vaincre la gauche radicale, les marxistes, les anarchistes, les agitateurs et les pilleurs», a ajouté Donald Trump lors d'une cérémonie dans les jardins de la Maison Blanche. «Nous ne permettrons jamais à une foule en colère de démolir nos statues, d'effacer notre histoire et d'endoctriner nos enfants», a-t-il encore dit. Trump avait déjà demandé vendredi 3 juillet à la police d'arrêter et poursuivre toute personne qui endommagerait un monument.

Que les blancs/noirs/asiat/hispaniques, quittent immédiatement les US. Parce que les statues, ca change que dalle.
 
Neuromancer

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
6 136
3 198
188
Shanghai, Chine
États-Unis : une statue de Christophe Colomb déboulonnée à Baltimore

Le navigateur est aujourd'hui vu par certains comme le symbole de l'arrivée des Européens et de la conquête de terres ne leur appartenant pas.

Communique :
Des protestataires ont déboulonné une statue de Christophe Colomb ce samedi 4 juillet à Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis, dernière attaque en date contre des monuments ou statues de personnages historiques liés à l'esclavage ou la colonisation.
Selon des images diffusés par le Baltimore Sun, des manifestants ont déboulonné la statue du navigateur génois à l'aide de cordes, près du quartier de Little Italy.
Longtemps célébré comme «celui qui a découvert l'Amérique», Christophe Colomb est aujourd'hui vu par certains comme le symbole de l'arrivée des Européens et de la conquête de terres ne leur appartenant pas. Plusieurs statues de Christophe Colomb ont été enlevées ou vandalisées, notamment à Boston, Miami, Richmond, en Virginie ou Camden, dans le New Jersey. Pour sa part, la municipalité de San Francisco a retiré une statue du navigateur de son parlement local.

Dans la foulée des manifestations contre les inégalités raciales déclenchées par la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par un policier blanc à Minneapolis le 25 mai,de nombreuses statues de personnages liés à l'histoire coloniale ou aux discriminations ont été déboulonnées ou attaquées, aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

Dans son discours ce samedi à l'occasion de la fête nationale du 4 juillet, marquant le Jour de l'indépendance, lorsqu'en 1776 treize colonies britanniques proclamèrent leur séparation de la couronne britannique, le président Donald Trump a mentionné le navigateur génois. «Nous nous battrons ensemble pour le rêve américain, et nous défendrons, protégerons, et préserverons le mode de vie américain qui a commencé en 1492 quand Christophe Colomb a découvert l'Amérique», a-t-il déclaré, s'en prenant aux manifestants qui dénoncent les discriminations raciales. «Nous sommes en train de vaincre la gauche radicale, les marxistes, les anarchistes, les agitateurs et les pilleurs», a ajouté Donald Trump lors d'une cérémonie dans les jardins de la Maison Blanche. «Nous ne permettrons jamais à une foule en colère de démolir nos statues, d'effacer notre histoire et d'endoctriner nos enfants», a-t-il encore dit. Trump avait déjà demandé vendredi 3 juillet à la police d'arrêter et poursuivre toute personne qui endommagerait un monument.

La logique est que tout le monde quitte l’Amérique (et tout le continent), qu'on le reconnaisse le genocide indien et que leur rende leur terre. De plus Christophe Colomb a juste découvert l'Amerique, il n'a pas fait de génocide.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 819
7 768
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
De plus Christophe Colomb a juste découvert l'Amerique, il n'a pas fait de génocide.
Bonjour Neuro
D'ou mes explications et liens dans un de mes posts precedents (150) ... Mais attention de nombreuses exactions sont commises pendant ses voyages .

1594011660791.png
1594011628686.png

 
Dernière édition:
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 146
573
138
31
Bonjour Neuro
D'ou mes explications et liens dans un de mes posts precedents (150) ... Mais attention de nombreuses exactions sont commises pendant ses voyages .

Voir la pièce jointe 112666
Voir la pièce jointe 112665

A quand la condamnation des exactions Vikings lors des raids de Bretagne et Normandie ? Celle des Romains a la Gaulle ?

On va aller jusqu’où dans le ridicule... C'était il y a 500 ans !
 
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 712
4 144
188
Nanning
Parfois, il m'arrive également de lire :
Elections usa 2020 - trump vs bidon :siffle:
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 817
10 659
178
Hong Kong et Shanghai
Parfois, il m'arrive également de lire :
Elections usa 2020 - trump vs bidon :siffle:
Moi, c’est le titre “Diplomatie & Commerce International après l'élection du President Trump ... “ qui me fait sursauter.

Mettre Trump et “diplomatie” dans la même phrase paraît tellement saugrenu!! :siffle:
 
M

maixem

Membre Gold
12 Fev 2014
350
94
63