1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Ecocide : L’étain meurtrier

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 8 Février 2015.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 941
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 138 / -35
    LE MONDE du 7 février 2015

    « Le Monde » a lancé il y a deux ans un projet éditorial bi-média appelé « écocide » pour désigner les trafics illicites perpétrés par le crime organisé. Cinq enquêtes – bois de rose ; déchets électroniques ; mines illégales ; tigres ; pesticides contrefaits – ont été menées et ont conduit nos journalistes dans une dizaine de pays différents, de la Malaisie aux Etats-Unis. Originalité de la démarche, la rédaction a travaillé en étroite collaboration avec une équipe de juristes internationaux pilotée par Laurent Neyret, professeur à l’université de Versailles, qui publiera mi-février 35 propositions visant à mieux sanctionner les éco-crimes.

    A quelques centaines de mètres des plages de sable fin, accroupi sur un radeau de fortune, Abdul s’acharne sur un vieux moteur rouillé. Le Joker, son embarcation faite de bouts de bois ficelés sur de grands bidons en plastique, flotte sur une mer sablonneuse écrasée par le soleil. C’est là, au large de Bangka, une petite île d’1,2 million d’habitants entourée d’eau turquoise au large de l’Indonésie, que la fabrication d’un téléphone portable Apple ou Samsung, d’un microprocesseur Intel et de milliers d’autres produits électroniques commence.

    Un coup de pied, et le moteur du Joker se met à vrombir. « Ça démarre ! Ça démarre ! », hurle Abdul en redressant sa frêle silhouette. Des hommes protégés par des foulards ou des capuches agitent frénétiquement une poutrelle pour piquer le fond de la mer. Dans un nuage de fumée noire, une pompe motorisée recrache à bord le sable aspiré. Les premiers granulats noirs apparaissent sur les tamis et les regards des quatre membres de l’équipage se mettent à briller. Le sable contient de la cassitérite, qui sera ensuite, lors d’un long processus industriel, transformée en étain. Il en faudra entre 1 et 10 grammes pour souder les composants électroniques à l’intérieur d’un téléphone portable, et jusqu’à 30 grammes par ordinateur, soit des milliers de tonnes de terre arrachées, chaque année, à la petite île.

    http://pan.baidu.com/s/1sj6ZDz3
     
    • Informatif Informatif x 1

Partager cette page