Donald trump relance la guerre commerciale contre pékin avec de nouveaux tarifs douaniers de 10 %

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Trêve commerciale entre les Etats-Unis et la Chine

1579132111929.png

WASHINGTON (Reuters) - Après dix-huit mois de conflit, les Etats-Unis et la Chine ont signé mercredi une trêve commerciale prévoyant une baisse de certains droits de douane et l'achat par Pékin de 200 milliards de dollars de biens et services américains supplémentaires au cours des deux prochaines années.


Extrait :
Pékin et Washington présentent cet accord de "phase 1", signé à Washington par Donald Trump et le vice-Premier ministre chinois Liu He, comme une nouvelle étape après des mois d'attaques et représailles à coups de hausses des droits de douane entre les deux premières économies mondiales.
"Ensemble, nous corrigeons les erreurs du passé et offrons un avenir de justice et de sécurité économique aux travailleurs, aux agriculteurs américains et à leurs familles", a déclaré Donald Trump lors de la cérémonie de signature à la Maison blanche.

Dans une lettre transmise à Trump par Liu He, le président chinois Xi Jinping se félicite pour sa part de voir que les deux pays sont capables de surmonter leurs divergences par le dialogue et dit espérer rester en contact étroit avec son homologue américain.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Chine: la croissance de 2019 attendue au-delà de 6%

La Chine devrait afficher en 2019 une croissance économique de plus de 6%, et les statistiques pour janvier indiquent des prévisions économiques meilleures qu'attendu, a déclaré mercredi le vice-Premier ministre chinois Liu He.

Communique :
S'exprimant depuis Washington, où il a signé l'accord commercial de «phase 1» avec les Etats-Unis, le négociateur en chef de Pékin sur le commerce a ajouté que la Chine allait accroître ses réformes domestiques et s'ouvrir davantage aux marchés étrangers.
Le gouvernement chinois avait fixé pour 2019 un objectif de croissance de 6% à 6,5%.
La Chine et les Etats-Unis ont signé mercredi une trêve commerciale prévoyant une baisse de certains droits de douane et l'achat par Pékin de 200 milliards de dollars de biens et services américains supplémentaires au cours des deux prochaines années.

 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Commerce : Washington et Pékin conviennent de renforcer la coopération

PEKIN (Reuters) - Les principaux négociateurs chinois et américains sur le commerce ont eu vendredi un entretien téléphonique lors duquel ils sont convenus de collaborer pour faciliter la mise en application de l'accord commercial de "phase 1" signé en janvier entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

Communique :
Cette discussion est survenue dans un contexte de tensions croissantes entre Washington et Pékin, qui se livrent une guerre des mots sur l'épidémie de coronavirus dont les Etats-Unis attribuent la responsabilité à la Chine.
Le président américain Donald Trump et de hauts membres de son administration ont reproché à Pékin d'avoir causé la mort de centaines de milliers de personnes avec la crise sanitaire (), menaçant de prendre des mesures de rétorsion qui pourraient prendre la forme de droits de douane.

Dans un communiqué, le ministère chinois du Commerce a indiqué que le vice-Premier ministre chinois Liu He, le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, et le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, sont convenus que la Chine et les Etats-Unis allaient collaborer pour créer un environnement favorable à la mise en oeuvre de l'accord commercial de "phase 1" signé en janvier dernier.
Les deux camps ont estimé que des "progrès" avaient été accomplis afin de respecter les termes de l'accord, ont déclaré dans un communiqué distinct les services du représentant américain au Commerce (USTR). Ils ont souligné que Washington et Pékin s'attendaient à répondre à leurs engagements en dépit de la crise sanitaire actuelle.

Représentants américains et chinois vont continuer de s'entretenir régulièrement par visioconférence, ont ajouté les services de Lighthizer.


Bon tout ne va pas si mal pour le moment * finalement ! Le grand guignol mediatique actuel c'est pour la plebe , c'est a dire nous ! :)
* Mais vu que ca peut changer a chaque instant gardons nous de tout optimisme demesure !
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Malgré le coronavirus, les Etats-Unis et la Chine promettent de ne pas relancer la guerre commerciale

Après plus de quatre mois de silence, les négociateurs des deux pays se sont engagés vendredi, lors d'un entretien téléphonique, à mettre en oeuvre leur accord commercial "de phase une".

Extrait : Ils s'écharpent à propos du coronavirus mais s'entendent quand même sur l'économie: Chinois et Américains ont repris langue vendredi pour promettre d'appliquer leur accord commercial préliminaire, difficilement acquis en début d'année.

Donald Trump, candidat à sa réélection en novembre prochain, a pu faire craindre la semaine dernière une reprise de la guerre commerciale qui a opposé les deux géants du Pacifique depuis la mi-2018.
Mais après plus de quatre mois de silence, les négociateurs des deux pays se sont engagés vendredi, lors d'un entretien téléphonique, à mettre en oeuvre leur accord commercial "de phase une".
Après presque deux années de guerre commerciale à coups de droits de douane punitifs, les deux premières économies mondiales ont signé cet accord en janvier, juste avant la mise en quarantaine de la ville chinoise de Wuhan, berceau de l'épidémie de Covid-19.
Aux termes de cet accord, l'administration Trump s'est engagée à surseoir à toute nouvelle hausse de droits de douane. Les Chinois de leur côté ont promis d'accroître de 200 milliards de dollars sur deux ans leurs achats de produits américains par rapport au niveau de 2017.

Mais depuis, la pandémie, qui paralyse l'économie mondiale, a pu mettre en doute la capacité de la Chine à tenir sa promesse. Au point que le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a averti lundi qu'il y aurait "des conséquences très importantes" si Pékin n'honorait pas sa part du contrat.


Ca ne change guere du precedent article , mais bon ca relance la rubrique au bout de 4 mois !
 

Silouane

Dieu souverain
14 Jan 2015
1 026
351
143
上海
Salut Lafoy,
Derrière les grandes déclarations agressives qui amusent la galerie et qui ont des buts populistes/nationalistes et électoralistes ( pour les USA), ça continue de s'entendre en coulisse. Les gouvernements et les groupes d'intérêts prédateurs des deux camps ont intérêt à s'entendre.:)
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

Tarifs douaniers: Washington lance la procédure d'exemptions pour la Chine

L'administration Biden a détaillé mardi la procédure d'exemptions «ciblées» aux droits de douanes frappant une multitude de produits chinois, soulignant qu'elle les accordera «au cas par cas» s'il n'y a pas d'alternative aux produits en provenance de Chine.

Extrait : Lundi, la représentante américaine au Commerce (USTR) Katherine Tai avait annoncé qu'elle souhaitait engager de nouvelles discussions dans les «jours à venir» avec Pékin pour examiner la mise en oeuvre de l'accord commercial. Elle avait alors annoncé que ses services allaient lancer une procédure d'exemptions alors que certaines petites et moyennes entreprises américaines pâtissent de ces surtaxes douanières qu'elles doivent payer faute de trouver des alternatives aux produits chinois. Le gouvernement de Donald Trump, dénonçant des pratiques commerciales «déloyales» de la part de Pékin, ayant conduit à un déficit commercial colossal, avait imposé des tarifs douaniers punitifs sur des produits chinois représentant l'équivalent de 370 milliards de dollars d'importations américaines annuelles.

Ca va dans le bon sens !
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai

Tarifs douaniers: Washington lance la procédure d'exemptions pour la Chine

L'administration Biden a détaillé mardi la procédure d'exemptions «ciblées» aux droits de douanes frappant une multitude de produits chinois, soulignant qu'elle les accordera «au cas par cas» s'il n'y a pas d'alternative aux produits en provenance de Chine.

Extrait : Lundi, la représentante américaine au Commerce (USTR) Katherine Tai avait annoncé qu'elle souhaitait engager de nouvelles discussions dans les «jours à venir» avec Pékin pour examiner la mise en oeuvre de l'accord commercial. Elle avait alors annoncé que ses services allaient lancer une procédure d'exemptions alors que certaines petites et moyennes entreprises américaines pâtissent de ces surtaxes douanières qu'elles doivent payer faute de trouver des alternatives aux produits chinois. Le gouvernement de Donald Trump, dénonçant des pratiques commerciales «déloyales» de la part de Pékin, ayant conduit à un déficit commercial colossal, avait imposé des tarifs douaniers punitifs sur des produits chinois représentant l'équivalent de 370 milliards de dollars d'importations américaines annuelles.

Ca va dans le bon sens !
L'administration Biden s'est finalement rendue compte que les mesures de Trump revenaient à se tirer une balle dans le pied (surtout s’il n'y a pas d'alternative à la Chine, ou si les alternatives sont plus couteuses) : car au final, c'est le consommateur américain qui subit le surcout de ces droits de douane ...
 

Pautal

Membre Platinum
23 Déc 2006
438
83
73
Shanghai
Bonjour:

une question toute con, Je vend un produit 100 . a un pays tiers, je lui acheté 10 produit 50 , globalement , j'ai un déficit de 400
en parallèle je multiplie par 10 le prix de revient pour vendre mon produit importé, je récupère donc 5000.

J'ai donc 400 de deficit balance commercial, mais 4500 dans la poche de bénéfice , quel est le problemd'avoir un deficit commercial , si on s'en fout plein les poches a la revente et que cela génère des impôts ?
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
L'administration Biden s'est finalement rendue compte que les mesures de Trump revenaient à se tirer une balle dans le pied (surtout s’il n'y a pas d'alternative à la Chine, ou si les alternatives sont plus couteuses) : car au final, c'est le consommateur américain qui subit le surcout de ces droits de douane ...
Bonjour Chris
C'est evident mais il y a ceci egalement , et ce n'est qu'un exemple dans le domaine de la balance commerciale des Etats Unis , non seulement ces taxes sont nuisibles pour les entreprises et les consommateurs aux Etats Unis , mais elles ont plombes tres gravement l'industrie agro alimentaire americaine dans le domaine des exportations en Chine ( 50% de la production de soja ) , Chine qui a importe son soja du Bresil en represailles ! ;) Il faut tenir compte egalement des Midterms en novembre 2022 et tenter d'apporter des mesures economiques favorables pour soutenir les candidats democrates , notamment dans les zones rurales et agricoles !

Cote Chine nous allons attendre les reactions lors d'une conference de presse , ce qui ne devrait guere tarder ...



soy.jpg
30 Nov 2016
 
Dernière édition:

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
3 827
2 234
188
Ils ont fait léger au Figaro

La principale négociatrice commerciale américaine, Katherine Tai, s'est engagée lundi à exclure certaines importations chinoises des droits de douane imposés par l'ancien président Donald Trump tout en pressant Pékin dans des discussions "franches" sur son incapacité à tenir les promesses faites dans l'accord commercial de Trump et à mettre fin à des politiques industrielles néfastes.

M. Tai a déclaré que les États-Unis garderaient toutes les options ouvertes alors qu'ils continuent de pousser la Chine à cesser de déverser des milliards de dollars de subventions publiques dans ses industries des semi-conducteurs, de l'acier et d'autres industries qui, selon Washington, nuisent aux entreprises américaines.

Dévoilant les résultats d'un examen "de fond en comble" de la politique commerciale de la Chine, Mme Tai a déclaré qu'elle chercherait à rencontrer le vice-premier ministre chinois Liu He dans les prochains jours pour examiner le non-respect par la Chine de la "phase 1" de l'accord commercial lancé en février 2020, notamment le manque à gagner en termes d'achats de biens américains promis.

"Par-dessus tout, nous devons défendre - jusqu'au bout - nos intérêts économiques", a déclaré M. Tai lors d'un événement organisé par le groupe de réflexion Center for Strategic and International Studies. "Cela signifie prendre toutes les mesures nécessaires pour nous protéger contre les vagues de dommages infligés au fil des ans par la concurrence déloyale."

Washington est "prêt à déployer tous les outils et à explorer le développement de nouveaux outils, y compris par le biais d'une collaboration avec d'autres économies et pays" alors qu'il trace une nouvelle voie pour changer la trajectoire de la dynamique commerciale entre les États-Unis et la Chine, a-t-elle déclaré.

Les remarques de Mme Tai ont été largement saluées par les groupes commerciaux américains, bien qu'ils aient critiqué l'absence d'une feuille de route claire pour mettre fin aux droits de douane sur les produits américains qui ont frappé les entreprises et les consommateurs américains, et pour élargir les opportunités commerciales pour les entreprises américaines.

"Notre inquiétude est que ces droits de douane restent en place de manière permanente et que cela ait un effet négatif sur l'économie américaine", a déclaré Doug Barry, porte-parole du Conseil des affaires américano-chinoises, qui représente 200 entreprises faisant des affaires en Chine.

ALLÈGEMENT DES TARIFS DOUANIERS

Mme Tai a également indiqué qu'elle relancerait un processus "ciblé" d'approbation des exclusions de certaines importations chinoises des droits de douane punitifs américains, offrant ainsi un certain soulagement à l'industrie américaine, d'autres processus d'exclusion étant possibles à l'avenir. La plupart des exclusions tarifaires précédentes avaient expiré à la fin de 2020.

Toutefois, elle n'a pas exclu de lancer de nouvelles enquêtes en vertu de la loi commerciale Section 301, ce qui pourrait entraîner de nouveaux droits de douane, disant que cela dépendrait des actions de la Chine.

"Nous avons beaucoup de travail à faire", a déclaré Mme Tai. "Pendant trop longtemps, le manque d'adhésion de la Chine aux normes commerciales mondiales a sapé la prospérité des Américains et d'autres personnes dans le monde."

Mme Tai a déclaré qu'elle s'attendait à avoir des conversations franches avec son homologue sur les performances de la Chine dans le cadre de l'accord de phase 1 et sur les lacunes dans ses engagements d'achat, mais qu'elle s'engagerait également directement avec Pékin sur des questions plus larges.

Elle a rejeté l'idée de pourparlers séparés de la "phase 2" envisagée par M. Trump pour aborder des questions telles que les subventions massives accordées aux industries nationales, affirmant qu'elles seraient abordées lors de prochaines discussions.

L'accord de deux ans de la phase 1 a été élaboré à la fin de l'année 2019, au moment où l'épidémie de coronavirus émergeait en Chine. La pandémie de COVID-19 qui s'en est suivie a provoqué la plus forte baisse du PIB mondial depuis la Grande Dépression des années 1930, causant des ravages sur les flux commerciaux et les chaînes d'approvisionnement mondiales, qui continuent de lutter alors que la demande se redresse.

La Chine a accepté d'acheter 200 milliards de dollars supplémentaires de produits agricoles et manufacturés, d'énergie et de services américains par rapport au niveau de 2017 au cours des deux années de l'accord, mais elle n'a atteint que 62 % de l'objectif, selon les estimations de Chad Bown, chercheur principal au Peterson Institute for International Economics.

Mme Tai a déclaré qu'elle n'avait pas parlé avec des responsables chinois jusqu'à présent des facteurs qui limitaient ses achats.

L'accord commercial de l'ère Trump, qui a permis de désamorcer une guerre commerciale qui a entassé des droits de douane sur des centaines de milliards de dollars de marchandises des deux pays, prévoyait également que la Chine améliore les protections de certaines propriétés intellectuelles américaines et l'accès au marché pour les entreprises américaines de biotechnologie et de services financiers.

Le président américain Joe Biden a maintenu en place les tarifs douaniers imposés par Trump, tandis que M. Tai a procédé à un examen de fond en comble de la politique commerciale de la Chine et que Washington s'est concentré sur le rétablissement des liens avec les alliés des États-Unis afin de présenter un front plus uni à Pékin.

M. Tai a déclaré que l'administration Biden continuerait à investir dans la technologie, l'éducation et des chaînes d'approvisionnement plus solides pour stimuler la compétitivité des États-Unis, tout en travaillant avec d'autres grandes démocraties pour faire face au comportement "hors marché" de la Chine.

M. Tai a retracé l'histoire de l'échec de la Chine à respecter ses engagements en matière de commerce et de réforme au cours des deux dernières décennies, depuis son adhésion à l'Organisation mondiale du commerce jusqu'à l'accord de la phase 1, et a déclaré qu'il était de plus en plus clair que Pékin n'avait aucun plan pour répondre aux préoccupations des États-Unis.

"Nous reconnaissons que la Chine peut tout simplement ne pas changer et que nous devons avoir une stratégie qui traite la Chine telle qu'elle est, plutôt que telle que nous pourrions souhaiter qu'elle soit", a déclaré dimanche un haut responsable de l'administration Biden.

Interrogé sur la reconnexion de la Chine, M. Tai a déclaré qu'il n'était pas réaliste que les deux plus grandes économies du monde cessent de commercer l'une avec l'autre. "Je pense que la question est peut-être de savoir quels sont les objectifs que nous recherchons dans une sorte de "reconnexion".
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 827
10 161
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Ils ont fait léger au Figaro
Bonjour Loulou
C'est comme d'habitude , le Figaro sert uniquement a desbusquer des informations le plus souvent a l'aide de communiques AFP et ce dans tous les sujets abordes ,et de toutes facons cela n'interesserait personne ou pas grand monde dans le detail ! Apres a nous de tenter d'approfondir ces sujets par des informations de sources diverses et variees ! :) D'ou les copies colles de " machins & trucs " cites par notre ami Guillaume ...

L'apanage du Figaro et des autres medias generalistes en France est que tu n'en sais pas plus au debut qu'a la fin de l'article ! ;)
 
Dernière édition:

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai
... alors qu'ils continuent de pousser la Chine à cesser de déverser des milliards de dollars de subventions publiques dans ses industries des semi-conducteurs, de l'acier et d'autres industries qui, selon Washington, nuisent aux entreprises américaines.
Et les milliards de dollars que le gouvernement américain et ses officines déversent sur Boeing via les contrats militaires, ils vont cesser ?

"Cela signifie prendre toutes les mesures nécessaires pour nous protéger contre les vagues de dommages infligés au fil des ans par la concurrence déloyale."
C'est sûr que le hold-up d'Alstom par GE relève de la concurrence parfaitement loyale ...
 

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 814
1 727
168
Xujiahui
L'administration Biden s'est finalement rendue compte que les mesures de Trump revenaient à se tirer une balle dans le pied (surtout s’il n'y a pas d'alternative à la Chine, ou si les alternatives sont plus couteuses) : car au final, c'est le consommateur américain qui subit le surcout de ces droits de douane ...
Ce n'est pas exact puisqu'il s'agit juste d'exemptions.

Les droits de douanes existent partout dans le monde et elles ne consistent pas à se tirer dans le pied en faisant payer le consommateur mais d'ajuster la politique commerciale en fonction de ses intérêts. Le consommateur n'est pas qu'un consommateur mais également un travailleur (qui a tout intérêt à ce qu'il y ait des usines vers chez lui) ainsi qu'un contribuable (qui a tout intérêt à ce que des entreprises génèrent de l'activité afin que son pays ne soit pas endetté).
 

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 814
1 727
168
Xujiahui
Bonjour:

une question toute con, Je vend un produit 100 . a un pays tiers, je lui acheté 10 produit 50 , globalement , j'ai un déficit de 400
en parallèle je multiplie par 10 le prix de revient pour vendre mon produit importé, je récupère donc 5000.

J'ai donc 400 de deficit balance commercial, mais 4500 dans la poche de bénéfice , quel est le problemd'avoir un deficit commercial , si on s'en fout plein les poches a la revente et que cela génère des impôts ?
Si le déficit commercial s'accompagne d'une montée de l'activité dans le pays j'imagine que cela doit bien se passer, mais ce que l'on contaste plutôt est que le déficit extérieur s'accompagne plus généralement d'une baisse de l'activité (désindustrialisation/chomage) et d'une montée de l'endettement public avec un PIB/hab qui stagne.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 653
13 248
183
Hong Kong et Shanghai
Ce n'est pas exact puisqu'il s'agit juste d'exemptions.

Les droits de douanes existent partout dans le monde et elles ne consistent pas à se tirer dans le pied en faisant payer le consommateur mais d'ajuster la politique commerciale en fonction de ses intérêts. Le consommateur n'est pas qu'un consommateur mais également un travailleur (qui a tout intérêt à ce qu'il y ait des usines vers chez lui) ainsi qu'un contribuable (qui a tout intérêt à ce que des entreprises génèrent de l'activité afin que son pays ne soit pas endetté).
Est-ce que le déficit de la balance commerciale avec la Chine a été réduit depuis les mesures Trump ? Je ne le pense pas (+15% sur les 7 premiers mois de 2021)

Est-ce qu'il y a eu des mesures de relocalisation massives d'emploi aux US ? Je ne le pense pas (le taux de chômage n'est pas encore redescendu aux niveaux d'avant Covid)

L'endettement du pays ? Ça inquiète qui ? Pas les Américains ... c'est plutôt les détenteurs de la dette qui s'inquiètent ...
 

Alplob

Dieu suprême
21 Avr 2010
2 814
1 727
168
Xujiahui
Est-ce que le déficit de la balance commerciale avec la Chine a été réduit depuis les mesures Trump ? Je ne le pense pas (+15% sur les 7 premiers mois de 2021)

Est-ce qu'il y a eu des mesures de relocalisation massives d'emploi aux US ? Je ne le pense pas (le taux de chômage n'est pas encore redescendu aux niveaux d'avant Covid)

L'endettement du pays ? Ça inquiète qui ? Pas les Américains ... c'est plutôt les détenteurs de la dette qui s'inquiètent ...
Les années 2020 et 2021 ne sont pas les meilleures années pour comparer puisque tout a été perturbé avec le Covid, et rien ne dit que cela aurait été l'inverse si il n'y avait pas eu ces barrières tarifaires.

Si cela ne genait pas les chinois, ils ne se lanceraient pas dans des mesures de rétorsion outre mesure.

Les barrières commerciales sont la base lorsque que l'on veut protéger ses intérêts commerciaux, même si cela peut prendre du temps pour avoir l'effet escompté, et d'une manière générale les états qui ont mis le pouvoir d'achat du consommateur au centre de leurs politiques ne se portent pas si bien que ça.
 

Lil00

Dieu Supérieur
08 Oct 2014
686
758
133
Normandie
Bonjour:

une question toute con, Je vend un produit 100 . a un pays tiers, je lui acheté 10 produit 50 , globalement , j'ai un déficit de 400
en parallèle je multiplie par 10 le prix de revient pour vendre mon produit importé, je récupère donc 5000.

J'ai donc 400 de deficit balance commercial, mais 4500 dans la poche de bénéfice , quel est le problemd'avoir un deficit commercial , si on s'en fout plein les poches a la revente et que cela génère des impôts ?
En tant qu'entrepreneur privé, oui, tu auras gagné beaucoup d'argent. Si tous les entrepreneurs du pays fonctionnent de la même manière, il va falloir créer un paquet de richesses dans le pays, pour qu'il y ait encore assez de consommateurs à l'intérieur du pays pour continuer à vous enrichir pendant des années.
Et si on crée assez de richesses pour payer ce type d'entrepreneurs, il y a des chances pour qu'ils exportent et fassent diminuer le déficit commercial.
(et je redis ce que j'ai déjà dit sur d'autres discussions : je suis une bille en économie, j'ai du mal à comprendre comment on crée des richesses, mais j'essaie de voir comment l'argent peut circuler).