1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Doctorat en France ou en Chine ?

Discussion dans 'Etudier en Chine' créé par timtim, 25 Juin 2012.

  1. timtim

    timtim Apprenti

    Inscrit:
    25 Juin 2012
    Messages:
    11
    Ratings:
    +0 / -0
    Bonjour,
    voilà, je vous expose mon cas. J'ai vraiment besoin d'aide. J'hésite en 2 choses: :
    1- poursuivre mes études en France (doctorat ou master recherche pour mise à niveau puis doctorat).
    2- poursuivre un PHD en Chine à beijing university ou shanghai university. ( avec une année de langue et une année pour avoir un bac +6 sachant que le doctorat en chine va de 8 à 10 ans :s)
    Quel choix serait plus intéressant pour ma carrière sachant que je suis africaine.
    Merci pour votre aide.


    Salutations


    p.s: il ne faut pas oublier que les études en france me couterait plus cher (si je n'ai pas de contrat doctoral ou de bourse) mais moin de temps. L'inverse est vrai pour la chine (moins d'argent et plus de temps : 5 ou 6ans en perspective )
     
  2. Tomoya

    Tomoya Dieu

    Inscrit:
    25 Octobre 2010
    Messages:
    744
    Localité:
    Belgium - 靖港 (Hunan brr...)
    Ratings:
    +735 / -1
    Tu veux dire quoi, par "le doctorat en chine va de 8 à 10 ans" ???

    Ce serait un doctorat dans quel domaine ?? En sciences ?

    On m'avait proposé un doctorat (ayant un bac + 5) à l'Institut de Zoologie de Pékin (de la Chinese Academy of Sciences) où j'avais fait mon stage (en entomologie), et là-bas le doctorat aurait été de 3 ans, avec logement dans un dortoir (pas d'idée du salaire) (contre 4 à 6 en Belgique pour +/- 1800 euros le mois).

    Je pense qu'un critère non négligeable est aussi la "valeur" du doctorat. Je ne sais pas ce que valent les universités que tu cites ni celles que tu envisages de rejoindre en France, mais dans mon cas, après 4 mois et demi d'aperçu de la manière dont les biologistes chinois travaillent, entre cet institut dans lequel j'ai bossé et l'UCL de Belgique, y avait pas photo, j'aurais jamais accepté de faire un doctorat en Chine là-bas pour ce qu'il aurait valu par rapport à un doc' que j'aurais fait ici à l'UCL ^^" ...

    Un autre critère important est effectivement le coût ... si tu n'as pas de bourses pour la France, ça risque d'être difficile =S ...

    Voilà, je ne saurai pas te conseiller d'avantage, à toi de faire le tri entre les possibilités financières que tu as, le temps que tu pourrais accorder à ce projet, et l'importance du doctorat que tu auras accompli ;-) ! Renseigne-toi bien sur ces universités et compare éventuellement les papiers qui y sont publiés ;-) ! Courage, ce n'est pas un choix facile =S ...
     
  3. timtim

    timtim Apprenti

    Inscrit:
    25 Juin 2012
    Messages:
    11
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci pour la réponse,
    concernant le bac + 8 ou 10, je me suis basée sur ca:
    "
    • Xueshi : il est destiné aux étudiants ayant obtenu un Benke (licence), soit 4 à 5 ans après l'entrée dans l'enseignement supérieur.
    • Shuoshi : ce grade est réservé aux étudiants titulaires d'un master, en 2 ou 3 ans après le Benke ;
    • Boshi : ce grade est obtenu par les étudiants titulaires d'un doctorat, en 3 ans ou plus après le master."

    c'est sur cette base que j'ai effectué mon calcul.

    D'autres parts, je sais que peking university est classée dans les top 50 sinon les top 20 des universités mondiales. Toutefois, ces classements ne sont pas souvent fiables et ne reflètent ni la valeur du diplome ni la qualité d'enseignement.
    Les avantages que je trouve aux étudent en France restent la langue et la proximité géographie. Par contre, le coût de la vie est non moins négligeable.
    Concernant la chine, je suis boursière avec logement et dispense des frais d'études.
    Voilà je précise que le domaine d'étude est les sciences de gestion.
    Merci
     
  4. GuYong

    GuYong Alpha & Oméga

    Inscrit:
    26 Octobre 2009
    Messages:
    4 636
    Localité:
    ZheJiang
    Ratings:
    +2 907 / -16
    Il serait vraiment utile que tu indiques ta spécialisation, une université peut etre excellente en bio-chimie et beaucoup moins bien en physique nucléaire..

    Pour les années, c'est la régle Bachelor/Master/Phd normal... 4ans/2ans/3ans et + (total 9 and, mais ce se boucle en 6-7 si tu es hardcore sur tes crédits et recherches et si l'uni te permet de te surcharger), c'est partout pareil UK, USA, Canada, Austalie, Japon, Chine, Inde, etc...C'est la base du systeme.. Aprés je ne connais pas le systeme francais/belge, etc, qui s'est toujours voulu a apart avec des notions abscondes de Master 1 ou 2 et licence machin/machin.

    Autre point, mais je me trompe peut etre, j'ai l'impression, que tu te renseignes sur la Chine suivant 2 criteres: qualité des cours/prix. Je dis attention, tu t'engages pour plusieurs années en Chine (mais c'est valable pour tout les pays) sans avoir la moindre affinité avec le pays, c'est un risque majeurs a prendre en considération.
    Tu te lances sur un projet de vie à moyen terme, tu n'es pas en train de rechercher la meilleur paire de pompe au meilleur prix. Je pense que tu en ai conscient mais il est important de le souligner

    Bon Courage, et bonne chance;
    Cordialement;
     
  5. MrBacchus

    MrBacchus Archange

    Inscrit:
    1 Juin 2012
    Messages:
    993
    Localité:
    青岛
    Ratings:
    +300 / -3
    Salut
    Je suis actuellement en doctorat, en Chine. Je peux te dire que c'est plus facile d'etre payer en chine oui
    Si tu vas en Chine tu vas faire face a ces problèmes :

    - Le sérieux des laboratoires n'est pas le même, Il faut être sur de ton tuteur. Le mien étant le meilleur de la fac car il a des publications dans des revus internationnal n'est jamais libre! mais ça c'est les aléas du doctorat.
    - La langue, malgré que l'anglais soit la langue scientifique par excellence ce n'est pas encore le cas en Chine.
    - Le sérieux alors que en France tu serait pratiquement professeur il faut s'habituer a être traite comme in éleve de première année de licence, ce qui est un peux difficile a avaler.
    - La communication. Le partage de l'information est un grave problème pour le doctorat en chine. Par exemple j'ai souvent le droit a de grosse imprécision. Une plateforme qui devrait être en mer a des coordonnées GPS sur terre.
    - La culture elle a de bon et de mauvais cote.


    Mes conseils
    Si tu vas en chine pour un doctorat il faut être armée et avoir des contacts dans des labos étranger, si tu n'as pas de master fais le en France au moins si tu as un doctorat pourris tu pourras avoir un boulot grâce a ton master.
    Essaye que le sujet de doctorat ait des vocations professionnelle. Ou qu'il soit une coopération entre deux laboratoire.
    La bourse est de 2000 RMB pour les doctorants. Si tu n'as pas de contact dans le milieu des entreprises pour participer a un projet et avoir de l'argent en plus. 2000RMB même avec un appart c'est un peu short sur Shanghai ou Beijing
     
  6. timtim

    timtim Apprenti

    Inscrit:
    25 Juin 2012
    Messages:
    11
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci pour vos réponses.
    Concernant mon domaine d'étude, comme précisé, il s'agit des sciences de gestion, plus précisément la finance d'entreprise.
    Pour mes affinités avec la Chine, le pays m'impressionne depuis mon jeune âge et j'ai toujours rêvé d'y étudier.Mais, c'est toujours plus facile de dire que de faire. Il s'agit là d'un investissement à long terme, d'un dés-enracinement, d'un enjeu non moins négligeable. Je ne maîtrise ni la langue, ni la culture et n'ai aucune idée réelle de la vie la ba (mise à part à travers mes lectures).
    Pour la France, c'est mon 2 ème pays, j'ai de la famille, des amis, des affinités avec le pays.
    Tout compte fait, de part la réponse de MrBacchus , une idée me parait intéressante, une cotutelle entre les 2 pays, mais il faut tout de même entamer par la chine et chercher la cotutelle en france, l'inverse n'est pas évident.
    Sincèrement, je suis frustrée, et je ne sais pas finalement si m'orienter vers la Chine est une bonne idée ou pas.
     
  7. MrBacchus

    MrBacchus Archange

    Inscrit:
    1 Juin 2012
    Messages:
    993
    Localité:
    青岛
    Ratings:
    +300 / -3
    Je parlais dans le cadre des sciences.
    Mais pourquoi tu ne ferais pas des études en alternance? je sais il y a un coup mais si tu négocies bien je pense que tu peux les diminuer...
    Ou alors tu peux a la fin de tes études partir travailler en Chine ...(il y a des contrats speciaux pour ca)
    Je ne m'y connais pas trop dans le domaine des sciences de gestion mais c'est pas normalement a une entreprise de financer ca?
     
  8. superman008

    superman008 Membre Silver

    Inscrit:
    25 Mai 2010
    Messages:
    188
    Localité:
    Shang hai
    Ratings:
    +1 / -2
    je vous conseille de faire vos etudes en france .meme beaucoup de chinois esperent quand meme etudier en france .
     
  9. Claire Delphine

    Claire Delphine Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Avril 2011
    Messages:
    95
    Localité:
    Shanghai / Paris
    Ratings:
    +1 / -0
    Bonjour,

    Pas mal de conseils ont déjà été donnés... Mais j'ajoute aussi mon grain de sel.

    Je pense que les deux options, en Chine et en France, sont possibles surtout qu'elles ouvrent des opportunités de financement. Les programmes de recherche qui financent des cotutelles sont de plus en plus nombreux : "Xu Guangqi", "Cai Yuan Pei", "Zhang Heng". Vous pouvez notamment vous informer sur le site Egide (http://www.egide.asso.fr/jahia/Jahia/). En France, il faut être intégré à une équipe de recherche (donc inscrit auprès d'un laboratoire CNRS) qui participe à ce type de programme. Si vous arrivez à intégrer ce programme, vous avez une allocation de thèse de trois ans. Il faut également voir dans quelle mesure le sujet choisi pour la thèse s'y prête ou pas, et bien connaître l'équipe de recherche en place.

    Sinon il y a toujours la possibilité de s'inscrire dans un doctorat français et ensuite de faire des demandes de financement individuel pour des bourses de cotutelle avec la Chine (attention aussi au statut d'étudiant étranger). Et c'est ici que le choix des universités (française et chinoise) est important : Ont-ils une bonne équipe de recherche dans les sciences de gestion et la finance d'entreprise ? Ont-ils des relations Chine-France (programme d'échange qui pourrait faciliter les demandes de financement et les déplacements) ? Le Service des relations internationales des deux universités est-il efficace et facilement accessible ? Bref avant de se lancer dans la grande aventure du doctorat, il faut s'informer au maximum sur les universités et les équipes de recherche !!! N'hésitez pas à envoyer des mails aux professeurs et aux services des relations internationales. Au pire vous n'aurez aucune réponse, au mieux des propositions de recherche intéressantes, des contacts, voire même des solutions pour les financements.

    Concernant la durée de la thèse, en France, la règle est de trois ans obligatoire (puisque le contrat doctoral est de trois ans). Après il y a des possibilités d'extention qui varient selon les disciplines (anthropologie, histoire, droit, gestion...), les universités, voire les écoles doctorales, mais il est de plus en plus difficile de faire traîner sa thèse dans la durée ! À Hong-Kong, ils mettent aussi la pression pour finir la thèse assez rapidement. Je crois qu'ici, c'est un peu la même chose...

    Sites d'infos que j'ai recueillis ça et là qui pourrait vous être utile :
    - Pour les étudiants étrangers qui veulent étudier en France : http://www.campusfrance.org/fr/
    - Pour les étudiants étrangers qui veulent étudier en Chine : www.cucas.edu.cn

    Après je pense qu'il est important de se faire une idée du pays avant de choisir d'y faire de longues études.
    La Chine des livres d'histoire et des romans n'est pas celle que l'on vit au quotidien...

    Bonne chance !

    C.D.
     
    #9 Claire Delphine, 28 Juin 2012
    Dernière édition: 28 Juin 2012
  10. timtim

    timtim Apprenti

    Inscrit:
    25 Juin 2012
    Messages:
    11
    Ratings:
    +0 / -0
    voilà, j'éclaircis plus ma situation.
    En France, disposant d'un prof mais pas encore de financement. Les entretiens pour les contrats doctoraux s'effectueront en septembre et ils se limitent à 9 contrats. Ceci dit, la chance n'est pas très grande pour le décrocher.
    En Chine, par contre, je dispose déja d'une bourse, minime mais c'est mieux que rien.
    Je ne pourrai pas m'engager dans la voix de la chine le temps de décrocher le contrat pour les raisons suivantes:
    1- il faut être en chine début septembre
    2- ça engage des frais (médicaux, d'installation, de visa).

    Aussi, j'espère faire un échange avec les universités anglaises ou américaines dans un future.Quel parcours me faciliterait cette tâche?

    PS: Pour tous ceux qui ont dit que la vie n'est pas facile, quels sont les aspects que je pourrai plus craindre? quels sont les avantages et les inconvénients de la vie en chine sachant que le pays m'impressionne énormément mais comme déjà dit il ne s'agit pas de la chine des livres.
    Merci
     
  11. juliustrip

    juliustrip Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    744
    Localité:
    上海。。。想回北京
    Ratings:
    +4 / -0
    De façon général et quelque soit la spécialité ne choisi pas de faire ton doc en fonction d'un pays, sauf si tu veux t'y installer. C'est bien le sujet qui est important et qui te permettra de t'insérer plus tard en fonction (remarque à modérer en fonction de la carrière à laquelle tu te destines)...
    comme je comprends que tu dois passer par un master. fais donc d'abord ton master dans le pays qui te botte le plus (ou pour lequel tu as le plus de facilité financière), et de là tu te laisses de temps de choisir un PhD qui te tente. qui sait à la fin de ton master, tu pourrais avoir des offres pour un doc dans un tout autre pays pour un sujet qui t'intéresse...
    ceci étant dit, mon plan de match serait effectivement d'aller en Chine pour obtenir le premier diplôme (c'est quoi le bac+6 dont tu parle dans ton premier poste, le shuoshi ?), et je verrais ensuite où je veux faire ma thèse. Pour un doc en France je pense que ton diplôme en Chine ne sera pas une barrière, puisque les master recherche en France sont en général peu approfondis (en général il s'agit d'un stage de recherche de 6 mois alors qu'en Amérique du nord les étudiant sont au labo pendant les 2 ou 3 an de leur master)...
    les liens commerciaux entre la Chine et l'Afrique sont toujours en phase ascendante, au niveau des débouchés ça peu aussi compter.
     
  12. Etc.

    Etc. Membre Bronze

    Inscrit:
    29 Septembre 2007
    Messages:
    13
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    Salut,

    Je fais un double doctorat entre les deux pays (France et Chine) en économie; ce n'est pas une cotutelle stricto sensu, j'ai dû refaire tout le cursus en Chine après avoir eu mon master en France.
    En France je suis à l'ENS et en Chine à Beida (Peking University). Donc je connais un peu le sujet des doctorats dans ces deux pays.

    Quelques points :

    - En Chine, le doctorat stricto sensu peut durer de 3 à 5 ans. 3 ans c'est pour les facs "classiques" et 5 ans c'est pour les départements ayant pris modèle sur les US et leur modèle "PhD track"; c'est à dire que le master est inclus dans la durée du doctorat. En principe dans ces départements, tu dois refaire les deux années de master (comme aux US) mais en pratique tu peux négocier et ne faire que 4 voire 3 ans. C'est ce qui m'est arrivé à Beida.
    En revanche, et c'est vrai pour beaucoup de pays, il arrive souvent que le doctorat déborde du temps imparti si jamais tu n'as pas fini de rédiger ta thèse.
    Mais je n'ai jamais vu que le doctorat durait 8 ans en Chine après le master !

    - Claire Delphine t'a donné de bons conseils : il faut réfléchir en termes de recherche et non pas en termes de pays. Ce qui compte, c'est de pouvoir faire une bonne thèse et donc d'avoir accès à un bon labo et d'avoir un sujet de recherche qui corresponde à l'endroit où tu étudies. Dans mon cas, je travaille sur l'économie chinoise, donc cela a un sens pour moi d'être à Beida.

    Dans ton cas, j'avoue être plus circonspect. Je connais un peu les départements de gestion et de finance d'entreprise en France comme en Chine et ce que je vois c'est que la recherche dans ces départements est très appliquée. Ce qui suppose donc d'avoir accès à des sources ou du travail de terrain. Or dans ton cas je ne sais pas si tu veux faire ta thèse sur la finance d'entreprise ou la gestion en Chine ou du moins en rapport avec la Chine. Deux solutions :
    - Ton sujet n'a pas de lien spécifique avec la Chine. Alors tu n'as STRICTEMENT AUCUN INTERET à venir en Chine faire ta thèse. Reste en France ou pars chez les anglo-saxons, tu y feras une meilleure thèse, les départements de gestion en Chine n'étant pas très réputés
    - Ton sujet a un lien avec la Chine : alors il faut de suite que tu bosses ton chinois à fond car vouloir travailler sur la Chine sans en parler la langue n'a que très peu de sens. Cela suppose donc un gros investissement (un ou deux ans de Chinois) avant de commencer ta thèse; il faut vraiment prendre cela en considération. Par ailleurs sache qu'un diplôme chinois n'est pas très bien reconnu sur le marché occidental donc si ton but à terme c'est de rentrer en Europe, reste en Europe ou pars aux US.

    Enfin, interroge-toi vraiment sur ton projet professionnel : pourquoi veux-tu faire une thèse ?
    En toute franchise, et sans vouloir être désagréable, si tu n'es pas à fond motivé pour faire une thèse alors cherche directement du travail. Le taux d'abandon en thèse en sciences sociales est proche de 60% des inscrits en première année. Faire un ou deux ans de thèse pour abandonner ensuite est un gros gâchi.
    Si tu es motivé, il faut ensuite absolument t'assurer une source de financement. Passer 3 ou 4 ans à faire de la recherche en touchant tes 2000 RMB du CSC par mois c'est presque impossible à tenir. Claire Delphine t'a donné quelques pistes mais sache qu'en général, il te faut d'abord obtenir ton inscription en France avant de prétendre à un financement en cotutelle.

    Voilà, si tu as des questions, tu peux m'écrire via le forum pour plus de détails
     
  13. timtim

    timtim Apprenti

    Inscrit:
    25 Juin 2012
    Messages:
    11
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci pour vos réponses, je vois de plus en plus clair.
    Pourquoi je veux faire un doctorat? L'objectif pour moi est intégrer le cursus académique, devenir professeur universitaire, avoir une agrégation et être aussi HDR et continuer des études postes doctorales. Mon objectif est alors loin d'être l'emploi.
    D'un autre côté, concernant mon sujet, il s'éloigne largement de la Chine et de la France aussi, il est général et peut être traité dans n'importe quel pays (la comptabilité internationale). Quoique l'accès à l'information sera plus facile en France qu'en chine.
    Le conseil de juliustrip me parait intéressant: avoir un second master en chine, et chercher un PHD ailleurs aux USA ou england, je ne sais pas quel pays (la France ou la chine) ou quel diplôme m'ouvrira le plus de porte et me facilitera l'accès à de bons laboratoires.
    Ayant à présent un diplôme marocain, l'accès aux bonnes universités n'est pas aisé, alors je voulais faire un détour et passer par une autre université qui m'a donné la chance de faire partie de ses étudiants puis viser plus loin.
    Pour être vraiment claire, c'est le cursus académique qui m’intéresse en priorité, la recherche et non pas un laboratoire ou un pays spécifique.
    ETC. toi qui est à beida, qu'en penses-tu? que penses-tu d'un master la-ba, me permettra-t-il d'être facilement accepter dans un PDH dans une université de renom? Vu qu'elle est bien classée (quoique les classements ne sont pas toujours significatifs), le diplôme a-t-il une valeur lorsqu'on voudrai postuler à OXFORD ou une bonne université américaine? aurai-je la possibilité dans ce cas de décrocher une bourse?
    Merci
    :rose:
     
  14. juliustrip

    juliustrip Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    744
    Localité:
    上海。。。想回北京
    Ratings:
    +4 / -0
    salut,
    comme je le disais précédemment, mes remarques sont à modérer car contrairement à Etc. j'ai un cursus en sciences dures, et les choses sont peut être un peu différentes en science de la gestion.
    -MAIS, si tu envisages une carrière académique, attention au cursus étriqué. à moins d'être un monstre en fin de thèse ou postdoc, il sera difficile de s'insérer si tu n'as pas travailler ton réseau en amont et cela mieux vaut le prévoir dès son doc. En pratique, ça veut dire que dans la mesure du possible: fais ton doc 1) pas trop loin de là ou tu aimerais t'installer, ou 2) avec un directeur qui a une grosse réputation ou qui a lui même un gros réseau.
    il faut bien comprendre que quand tu postules sur un poste académique, tous les candidats ont déjà 35 piges, 10 ans de recherche derrière eux, la différence se fait à une ou deux publications et donc finalement, ce qui pourra faire la différence, c'est que tu auras été l'étudiant d'un tel ou que tu connais un tel qui connait un tel dans le comité de sélection qui pourra souligné les points positif de ton dossier... encore une fois si t'es monstrueux dans ton domaine alors ça se passera mieux !

    Maintenant, si tu aimes la Chine, que tu as l'opportunité de faire un master financé à Beida, avec de vrais possibilités de publication en fin de master (dans des revues de standing occidental), alors fonce... Beida est une des meilleure université de Chine (à voir pour la gestion ?), si ça ne fonctionne pas du côté académique, tu auras certainement des opportunités dans l'industrie plus facilement qu'avec un master lambda en france...
    et cherche un PhD assez tôt, dans ton domaine d'intérêt, et dans la plus grosse fac possible en amérique du nord, angleterre, singapour... bref un PhD à nanyang, cornell ou oxford, ça passe mieux que toulouse 2, clermont-ferrand 1, rennes 18 ou même beida je pense !!
    bonne chance !
     
  15. Etc.

    Etc. Membre Bronze

    Inscrit:
    29 Septembre 2007
    Messages:
    13
    Localité:
    Beijing
    Ratings:
    +0 / -0
    Ce que dit Juliustrip est tout à fait vrai, le réseau en recherche est primordial.

    D'après ce que j'ai crû comprendre timtim tu es très motivée par la recherche et tu veux faire une carrière d'enseignant chercheur. C'est sur que dans ton cas, une bonne thèse est indispensable.

    Je comprends tout à fait la logique du master à l'étranger pour te faire un "tremplin" vers les US. Si tu veux faire cela, ne va pas en Chine (avec la visée des US derrière). Deux raisons:

    - Les facs chinoises ne valent pas les européennes en recherche (en toute franchise, pour arriver à publier dans une revue top 5 depuis la Chine en tant qu'étudiant, il faut être un monstre de chez monstre; en général, les étudiants qui parviennent à publier dans de telles revues ne sont pas nombreux et le font souvent en coécriture avec leur professeur européen ou américain, qui leur ouvre les portes des revues les plus prestigieuses). Donc il vaut mieux que tu postules en Europe, que tu bétonnes ton master puis que tu postules pour les US. Comme le disait Julius, le réseau du prof est très important. En France, les profs sont plus ouverts vers l'international que les profs chinois, donc pour les lettres de recommandation pour le doctorat, c'est quand même beaucoup plus facile en France que venant d'un prof chinois complètement inconnu !

    - Ensuite, tu seras en compétition en Chine avec les meilleurs chinois. L'immense majorité des examens étant en chinois, tu ne vas naturellement pas pouvoir te placer dans les têtes de promotion (je ne préjuge pas de ton niveau, c'est juste que c'est plus difficile de faire un exam quand ce n'est pas ta langue maternelle). La seule exception étant en sciences dures : je connais un X qui est sorti dans les 10 meilleurs étudiants de tout Tsinghua (tous départements confondus), en claquant les chinois sur les maths et la physique. Mais bon c'est un polytechnicien et il n'a passé que des matières scientifiques où la langue à un impact beaucoup plus marginal. Dans le département d'éco de Beida, je sortais top 10% en statistiques et en économétrie mais j'étais beaucoup plus loin dans les matières plus littéraires.
    Donc après tu vas être mal classé et aux US, c'est ton classement (ainsi que les lettres de recommandation) qui font tout. D'où gros handicap pour ton dossier et ton admission dans une bonne fac.

    Après, je comprends aussi que tu songeais à la Chine pour le coût relativement modéré des études (pour ensuite postuler aux US à une bourse pour le doctorat). Disons que c'est un arbitrage délicat à faire mais en toute franchise, préfère plutôt une fac européenne (hors de UK, les facs en Europe sont très peu chères) dans laquelle tu vas pouvoir te mettre en valeur et préparer ton dossier pour les US plutôt que d'aller dans une fac chinoise qui risque de te fermer des portes. Encore une fois, je parle pour faire de la recherche, si tu veux rentrer dans le monde professionnel hors recherche, alors c'est très différent car la Chine est un pays clé.

    Enfin, ce que je dis est partial et orienté, tu trouveras sans doute des gens qui te diront autre chose. Dans mon cas très personnel, mon idée est de me spécialiser sur la Chine donc là je peux valoriser ma thèse à l'international non pas sur le niveau intrinsèque de la fac mais sur le sujet d'étude. En toute franchise, si je ne travaillais pas sur la Chine, jamais je ne serai venu y étudier en doctorat.

    Pour le master, c'est globalement pareil : la plupart des gens qui viennent en Chine faire un master le font pour une des trois raisons :
    - Ils veulent continuer à bosser sur la Chine dans leur domaine de recherche : historiens, polititologues, linguistes, économistes, etc.
    - Ils veulent bosser en Chine après (ou du moins avoir une ouverture sur le pays, mais ce n'est pas pour la recherche) : ingénieurs qui se forment à Pékin pour bosser ensuite pour des grands groupes internationaux en Chine, etc.
    - Ils viennent de pays pauvres et la Chine leur a donné une bourse. Pour eux, pas le choix, c'est leur seul moyen de faire des études longues car ils n'ont pas pu être pris en Europe avec une bourse. Si vraiment tu n'as pas d'autre choix, alors viens en Chine (c'est bien quand même hein ! je ne crache pas dans la soupe) mais si tu peux, essaye d'aller là où le niveau de recherche est meilleur

    Voilà, encore une fois, continue de te renseigner, mon avis est biaisé.
     
  16. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0

    Pour le master, c'est globalement pareil : la plupart des gens qui viennent en Chine faire un master le font pour une des trois raisons :
    - Ils veulent continuer à bosser sur la Chine dans leur domaine de recherche : historiens, polititologues, linguistes, économistes, etc.
    - Ils veulent bosser en Chine après (ou du moins avoir une ouverture sur le pays, mais ce n'est pas pour la recherche) : ingénieurs qui se forment à Pékin pour bosser ensuite pour des grands groupes internationaux en Chine, etc.
    - Ils viennent de pays pauvres et la Chine leur a donné une bourse. Pour eux, pas le choix, c'est leur seul moyen de faire des études longues car ils n'ont pas pu être pris en Europe avec une bourse. Si vraiment tu n'as pas d'autre choix, alors viens en Chine (c'est bien quand même hein ! je ne crache pas dans la soupe) mais si tu peux, essaye d'aller là où le niveau de recherche est meilleur

    Voilà, encore une fois, continue de te renseigner, mon avis est biaisé.

    effectivement...il a raison!
    personellement, j ai etudié a Beijig jiaotong Daxue, car je terminais un master en orientalisme à l UCL en Belgique. si je n avais pas un domaine de recherche ur la chine, jamais je n y serais venu etudier! l UCL (université catholique de louvain) est bien meilleure, quant à la qualité de son enseignement.
    En ce qui concerne la qualité de l'enseignement des facs chinioises et la réputation qu elles peuvent avoir a l étranger, j en connais un bout car je suis prof à ZUMC (zhejiang university of medias and communications) à Hangzhou! Beauoup de mes étudiants veulent aller étudier en France, donc ils suivent une "préparation intensive" de francais et d études de medias "à la francaise"
    de tout cela, il en ressort une grosse perte de temps et un enseignement monolithique et inadapté! donc la réputation des facs chinoises est désastreuse et les etudiants se retrouvent relegués dans des facs de provinces, comme Lyon, rennes, clermont-ferrand, besancon etc!!!!!
    ceux qui introduisent des dossiers dans des facs prestigieuses comme la sorbonne, inalco, paris 7 (selon les domaines) se voient systematiquement rejeter ou parfois ne recoivent même pas de reponse!

    non, personellement, je choisirais une université européenne! (francaise) ou Belge (ucl, ulb ou ulg ou KUL si tu veux etudier en anglais) ou si tu veux suivre un cursus en anglais, je me dirigerais vers les pays bas! (leyde) la hollande a des facs de tout premier ordre!

    etudier en chinene doit se faire, a mon avis que si tu as un interet ethnologique ou socilologique pour ce pays, un peu comme un "plus" mais si tu veux trouver un pays avec de bonnes universités a l enseignement sérieux, va ailleurs!
     
  17. gracelie

    gracelie Membre Platinum

    Inscrit:
    19 Avril 2009
    Messages:
    1 090
    Localité:
    Guangzhou
    Ratings:
    +14 / -0
    Je dirai tout simplement de ne pas le faire le doctorat en Chine dans le domaine de la finance, car ce domaine est renomme dans les pays occidentaux comme les UK et USA, pas en Chine.
    Je ne dis pas que la comptabilite chinoise n'est pas interessante, mais au niveau de renom et de la pratique du domaine, la comptabilite internationale est plus reconnue, meme en Chine.
    Apres, si tu veux etre professeur dans une universite Chinoise apres tes etudes, c'est autre chose.
     
  18. timtim

    timtim Apprenti

    Inscrit:
    25 Juin 2012
    Messages:
    11
    Ratings:
    +0 / -0
    Merci pour tout. Je ne vous cache pas que je suis de plus en plus confuse.
    Pour tout vous dire, quand j'ai vu Beida classée dans les top 50 mondiales devant toutes les universités et écoles françaises (même polytechnique et HEC paris), je croyais que le niveau et la reconnaissance internationale étaient meilleurs. Là, je vois que ce n'est pas vraiment le cas.
    L'arbitrage est en effet difficile : entre la chine , avec une bourse et un coût de vie relativement bas. Donc à priori, je n'aurai pas énormément de soucis financiers.
    entre le France, (j'avoue que j'ai décroché de bonnes universités), avec un coût de vie élevé et une bourse pas encore sure. Le contrat doctoral n'étant pas garanti (9 pour tous les futurs doctorants de l'univ).
    La, j'attendrai je crois de voir coté bourse française pour décider. La réalité est que je ne pourrai pas tenir en France 3 ans avec mon financement propre et sans contrat doctoral ou bourse. L'encadrant français m'a bien précisé que le doctorat en France engageait énormément de frais (séminaires, déplacements obligatoires à l'étranger,...) et que je devais être sur de pouvoir assurer.
    Si je me retrouve dans l'impossibilité d'assurer financièrement mon doctorat en France, que pensez vous d'un master préalable et ou? (en CHINE ou en France). Je précise que ce master est juste un moyen de postuler après pour une bourse dans une bonne université en rappelant qu'il m'est impossible d'assurer moi-même le financement de mon doctorat dans une bonne université (france ou autre).
    voilà tout.
    Merci :)
     
  19. Claire Delphine

    Claire Delphine Membre Bronze

    Inscrit:
    19 Avril 2011
    Messages:
    95
    Localité:
    Shanghai / Paris
    Ratings:
    +1 / -0
    Je rejoins tout ce qui a été dit ici et comme je le disais dans mon précédent post, l'équipe de recherche que l'on intègre pour faire sa thèse est primordiale, particulièrement si l'objectif est de poursuivre dans la recherche. C'est la clé pour travailler dans de bonnes conditions (c'est-à-dire mener une recherche de qualité), s'insèrer dans un tissu de relation également important (pour les lettres de recommandation ou les candidatures à des bourses) et faire valoir un certain savoir-faire (important dans certaines disciplines)... Sache néanmoins que tous les doctorants ne sont pas allocataires. Je suis dans ce cas. Bon, je suis honnête, ce n'est pas facile... du coup je ne sais pas vraiment si c'est un bon conseil ;) Mais, juste à titre informatif, beaucoup de doctorants en France cumulent un travail et leur thèse, avec des déplacements à l'étranger également.

    Reste que penser en amont son projet (la meilleure stratégie et ce que l'on veut vraiment) est une bonne démarche !!! Faire un master en France pour postuler ensuite à un contrat doctoral permet peut-être de se faire connaître de l'équipe de recherche en place avant d'entrer en thèse et pourrait éventuellement augmenter les chances d'obtenir l'allocation. Mais les bourses ouvertes aux étudiants de master sont peut-être moins nombreuses que celles offertes aux doctorants ? La question des frais quotidiens se posera ici aussi. L'idée de cotutelle en Chine à partir d'une inscription en thèse en France n'est pas à rejeter, je pense. Cela peut aussi être valorisée pour des demandes futures aux US.

    Bonne chance !
     
  20. juliustrip

    juliustrip Membre Gold

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    744
    Localité:
    上海。。。想回北京
    Ratings:
    +4 / -0
    oui avec tout ce qui a été dit.
    Pour résumer, les concours pour accéder aux postes académiques sont trés compétitifs. Il y a plusieurs chemins possible pour y parvenir. L'originalité du cursus peut être l'un de ces chemins, mais il y a aussi pas mal de chance de se planter en misant la dessus.
    par rapport aux remarques qui ont été faite sur le milieu académique chinois je ne peux que plussoyer d'après ma petite expérience.
    Cependant, il y a aussi pas mal de chance de de tomber dans une galère en choisissant la France... il faut en avoir conscience également !!
     

Partager cette page