1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Dessine-moi un Parisien

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par C-E, 18 Mars 2012.

  1. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Dessine-moi un Parisien, d’Olivier Magny

    Présentation de l'éditeur
    Parisien ? Une insulte pour certains, un graal pour d'autres. Qu'il soit origine ou destination, Paris c'est sûr façonne ses habitants. Olivier Magny propose ici une plongée dans le monde étrange des parisiens et nous donne enfin de bonnes raisons de les aimer ou de les détester. Au programme : mauvais esprit et autodérision portés par un auteur 100% parisien. Alors... Parisien ?



    Chapitre sur Les Chinois


    Il n’est pas convenable d’être raciste à Paris. Il est en revanche tout à fait acceptable de taper sur les Chinois.
    Le Parisien ne ressent aucune gêne à proférer des généralités outrageantes sur les Chinois. N’étant pas raciste, il ne s’attardera pas sur les caractéristiques que partagent tous les Chinois. Ainsi, il ne dira pas que les Chinois sont fourbes. Il sait bien que c’est le cas, mais – n’étant pas raciste – il ne le dira pas.

    Le Parisien étant un fin analyste de la situation du monde, il préférera parler d’économie et de géostratégie. Deux sujets qu’il connaît bien. Chaque que le mot « chinois » sera prononcé dans une conversation, un premier lancera à tous coup : « Ils sont en train de tout racheter ». Les autres acquiesceront d’un sourire. Si la discussion se fait plus sérieuse, le Parisien deviendra plus grave. Pour exprimer ses craintes, le Parisien, homme de mesure, partagera son tourment : « Ils vont nous bouffer ». Si le Parisien est déjà allé en Chine, il lâchera, énigmatique dans l’alarme, un « vous vous rendez pas compte ».

    L’argument est fragile. Car le Parisien se rend bien compte. A Paris, la communauté chinois était, jusqu’à il y a quelques années, circonscrite au 13eme arrondissement. Puis, il y a quinze ans, le Parisien a commencé à interagir avec les Chinois pour leur acheter du matériel informatique. Cela se passait dans le 12eme arrondissement. Depuis dix ans, les Chinois ont pris le contrôle du textile et leurs échoppes fleurissent dans le 2eme et le 3eme. Tout cela passe encore. Ce dont le Parisien a du mal à se remettre est la prise de contrôle des cafés et bars-tabac par les Chinois. Au revoir Auvergnats ! Bonjour Chinois !
     
    #1 C-E, 18 Mars 2012
    Dernière édition: 18 Mars 2012
  2. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Le Parisien trouve plusieurs explications à une telle évolution : « Ils sont travailleurs » est la principale. C’est juste. Mais le Parisien est bien conscient que cela n’explique pas tout. Deux théories président alors : « C’est la mafia » et « Ils s’entraident beaucoup, ils ont leur propre système de financement ». Cette efficacité financière et commerciale redessine les rues de Paris. Année après année, des rues, des quartiers entiers deviennent chinois : Belleville est ainsi devenue chinoise, le haut du Marais également. Le paysage urbain se modifie : les boulangeries, boucheries et autres papeteries laissent peu à peu leur place à d’épouvantables commerces en gros, soldant au passage ce qui fait le charme de Paris, et donc à terme sa prospérité.

    Toutes les conversations sur les Chinois se terminent de la même façon : « Ils ne me dérangent pas, ils sont travailleurs et discrets ». Le Parisien n’étant pas raciste, il ne poursuivra pas son raisonnement qui impliquerait sans doute d’autres communautés.
    Le Parisien a beaucoup de respect pour le Chinois. Mais nul ne pousserait le respect jusqu’à avoir un ami chinois. Une telle chose n’est pas concevable, car « ils crachent » et « ils parlent fort » notamment. Une vision toute parisienne de la discrétion…

    Conseil utile :

    A Paris, il n’est pas nécessaire de tenter de différencier les Asiatiques. Ils sont tous chinois.

    Parlez parisien :

    « Ils sont forts ces Chinois »
     
    #2 C-E, 18 Mars 2012
    Dernière édition: 18 Mars 2012

Partager cette page