Désindustrialisation: c'est encore plus grave!

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
1
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
#1
proxy.php?image=http%3A%2F%2Fstatic.latribune.fr%2Farticle_page%2F340058%2Fcrozet-millet.png&hash=6c83abca5f0698326f2800f07fdb3b89

Matthieu Crozet et Emmanuel Millet​
« Everybody is in services » : Theodore Levitt pointait, dès 1972, l’imbrication des activités de production de services et de biens. Une nouvelle Lettre du CEPII permet d’en mesurer l’ampleur. Elle fait état d’une désindustrialisation de l’économie française plus profonde qu’elle n’y parait. Par Matthieu Crozet et Emmanuel Millet, économistes, CEPII

Extrait : L'économie française se désindustrialise à un rythme rapide. Cette évolution du tissu productif est plus profonde qu'il n'y paraît : au-delà d'un basculement de la production et des emplois depuis les secteurs industriels vers les secteurs de services, les activités des entreprises deviennent plus complexes et plus diversifiées et tendent à effacer progressivement la frontière entre industrie et services.

Suite de l'article >>>

Source : LA TRIBUNE
 
Tyller

Tyller

Dieu souverain
05 Mai 2012
1 053
Ratings
894
143
Guangzhou / Phnom Penh
#2
C'est encore plus grave que quoi ?
J'ai un peu l'impression qu'il y'a une dissonance entre l'article et le titre du topic (que je n'ai lu que rapidement ceci-dit).
 
parapluie

parapluie

Alpha & Oméga
09 Mai 2013
8 488
Ratings
4 052
173
Shanghai
#3
c'est bien la différence entre la france et l'allemagne
la france désindustrialise les activités à faible valeur ajoutée, le problème c'est qu'après nous n'avons pas assez de production en industrie de pointe pour faire tourner notre économie
en allemagne ils ont fait pareil, ils ont aussi envoyé toute l'industrie à faible valeur ajoutée en chine, mais ils ont conservé la fabrication de machines industrielles, et ils vendent leur machines aux entreprises délocalisées en chine, et même au entreprises chinoises qui veulent monter en qualité

l'allemagne en a pris un sacré coup après l'umbargo sur les panneaux solaires chinois, car toutes les machines de productions de panneaux solaires étaient vendues et installées par des entreprises allemandes à des producteurs chinois, 80% des clients chinoises ont mis la clé sous la porte depuis, donc autant de débouchés en moins
 
Dui ni shuo de dui

Dui ni shuo de dui

Alpha & Oméga
18 Sept 2007
6 812
Ratings
8 109
188
32
Shanghai
#4
C'est encore plus grave que quoi ?
J'ai un peu l'impression qu'il y'a une dissonance entre l'article et le titre du topic (que je n'ai lu que rapidement ceci-dit).
Plus grave qu'il n'y parait, d'apres la quatrieme ligne de l'intro de l'article.
 
F

Fatcap

Dieu créateur
20 Juil 2013
2 928
Ratings
1 847
153
#6
Personnellement je travaille aussi dans l'industrie; en papeterie plus exactement.
J'ai attaqué ma carrière en France comme responsable de secteur pour un fournisseur chimique, et j'ai vu au fil des ans mon potentiel portefeuille clients s'amenuire petit à petit, me rendant dans des usines où les gars faisaient au mieux la tronche, au pire ils chialaient.
Puis j'ai basculé sur l'Europe, Allemagne incluse et là c'était pas la même chanson. Investissements continus pour améliorer le tissu productif, recrutements en pagaille, turnover humain..
Aujourd'hui en Asie et plus particulièrement en Chine pour une durée déterminée.
 
parapluie

parapluie

Alpha & Oméga
09 Mai 2013
8 488
Ratings
4 052
173
Shanghai
#7
Chine: ??? Bordel incommensurable ?
je pense que l'investissement dépend de la taille de l'entreprise
si c'est un gros groupe chinois/international ils investissent beaucoup
si c'est un petit producteur local ils vont utiliser la même machine jusqu'à ce qu'elle rende l'âme (et auront pas provisionné l'achat d'une nouvelle machine)
 
parapluie

parapluie

Alpha & Oméga
09 Mai 2013
8 488
Ratings
4 052
173
Shanghai
#8
beaucoup d'investissement en machines neuve ces derniers temps
cela s'explique par le fait qu'il est maintenant impossible d'importer en chine des machines de plus de 10 ans (alors qu'avant ils faisaient venir des machines de 20/30 ans devenues obsolètes en Europe)
 
F

Fatcap

Dieu créateur
20 Juil 2013
2 928
Ratings
1 847
153
#9
Oui parapluie a parfaitement raison.
En Chine, les petites capacités de production papetière ont fermé ou vont fermées et remplacées par des usines-villes.
Le plus gros producteur chinois est 9 Dragons et sur un site de production, il totalise 30% de la production française totale.
 
Dernière édition:
xml

xml

Dieu souverain
26 Juin 2011
2 420
Ratings
1 936
148
guangdong
#10
aussi la difference n'est elle pas qu'en france on a privilegié les grands groupes, qui ont eux toutes faculté a delocaliser ou a sous traiter tout ou partie de leur production, je le vois dans mes sourcing en france, on a que des grands groupes qui sont deja installés ici ou des artisans qui bien sur ne peuvent fournir que leur quartier, alors qu'en allemagne il y a un tissu de PME , d'entreprises moyennes qui sont ancrées dans leur regions et dans leurs domaines et peuvent attaquer des marchés internationaux , le paradoxe mega ou micro entreprises donne de faibles profits à notre commerce exterieur , alors que le choix de l'entreprise moyenne donne une flexibilité, une reactivité, une ouverture aux marchés aux entreprises allemandes

j'ai lu qq part que le travailleur français etait le plus productif, euh bon.... et si oui , pour en faire quoi ?
 
parapluie

parapluie

Alpha & Oméga
09 Mai 2013
8 488
Ratings
4 052
173
Shanghai
#11
aussi la difference n'est elle pas qu'en france on a privilegié les grands groupes, qui ont eux toutes faculté a delocaliser ou a sous traiter tout ou partie de leur production, je le vois dans mes sourcing en france, on a que des grands groupes qui sont deja installés ici ou des artisans qui bien sur ne peuvent fournir que leur quartier, alors qu'en allemagne il y a un tissu de PME , d'entreprises moyennes qui sont ancrées dans leur regions et dans leurs domaines et peuvent attaquer des marchés internationaux , le paradoxe mega ou micro entreprises donne de faibles profits à notre commerce exterieur , alors que le choix de l'entreprise moyenne donne une flexibilité, une reactivité, une ouverture aux marchés aux entreprises allemandes

j'ai lu qq part que le travailleur français etait le plus productif, euh bon.... et si oui , pour en faire quoi ?
effectivement, ils peuvent prendre les toutes les décisions en local au lieu de juste recevoir des ordres et de les executer
 
lafoy-china

lafoy-china

Alpha & Oméga
Membre du personnel
#12
aussi la difference n'est elle pas qu'en france on a privilegié les grands groupes, qui ont eux toutes faculté a delocaliser ou a sous traiter tout ou partie de leur production, je le vois dans mes sourcing en france, on a que des grands groupes qui sont deja installés ici ou des artisans qui bien sur ne peuvent fournir que leur quartier, alors qu'en allemagne il y a un tissu de PME , d'entreprises moyennes qui sont ancrées dans leur regions et dans leurs domaines et peuvent attaquer des marchés internationaux , le paradoxe mega ou micro entreprises donne de faibles profits à notre commerce exterieur , alors que le choix de l'entreprise moyenne donne une flexibilité, une reactivité, une ouverture aux marchés aux entreprises allemandes

j'ai lu qq part que le travailleur français etait le plus productif, euh bon.... et si oui , pour en faire quoi ?
Bonjour Xml

Un bon exemple du savoir faire francais qui part en fumee !!

http://www.liberation.fr/economie/2...es-lejaby-mettent-la-cle-sous-la-porte_984270
 
xml

xml

Dieu souverain
26 Juin 2011
2 420
Ratings
1 936
148
guangdong
#13
merci Lafoy pour cet article , j'avais comme beaucoup , suivi de loin cette reprise, me disant que là oui c'etait possible , et voila ..... c'est trop stupide , il y a un vrai marché , un savoir faire , il y avait il un service commercial dynamique ? je veux dire des commandes fermes ? quand bien meme le potentiel etait réel a l'export , oui pour ca il faut des volontés , des personnes moteurs de l'entreprise au management , a la production et aussi a la vente , et bien sur de la tresorerie , il vaut mieux investir dans des PME plutot que d'indemniser des chomeurs , quel gachis , on a le pain et le couteau et on le jette