Débordements et opération de police : ce qu'il s'est passé dans le TGV Paris - Evian samedi matin

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
13 051
8 251
178
法国
P

Ce n'est que mon avis, mais je pense toujours à la phrase "diviser pour régner" quand on parle d'intolérance, et que trouver des prétextes comme la couleur de peau, la religion, la couleur des cheveux et autres, ça apporte toujours plus à un mec qui alimentait le truc et qui en profite pour atteindre ces objectifs personnels.
Je te rejoins, et c est bien la le probleme.

Et la ou je rejoins Jean, c est la ou l associatif a un rôle a jouer, Encore faut il que cet associatif ne soit pas contaminer, véroler ou encore manipuler.
 

youmeiyou

Dieu créateur
02 Juil 2013
1 259
807
153
Paris
La tolérance a ses limites. Quand on met sa musique à fond, qu’on met le bronx et qu’on dégrade le matériel, il faut s’attendre à être punis. Il n’y a pas de question de tolérance ou non. Ça ne m’étonne malheureusement pas que le chauffeur ait dû détourner le train et fait intervenir la police. J’espère que les auteurs des dégâts se sont pris au moins une amende.
Et bien évidemment que les passagers et les contrôleurs ont eu peur, face à deux rames de gens éméchés et visiblement agressifs, c’est normal.
 

马马虎虎

Ambassadeur de la Sh*tbox
10 Avr 2010
9 670
6 909
188
quand y bloquent les autoroutes, on n'est pas contents
quand y font détourner les trains, on n'est pas contents
et eux sont pas contents
et tout le monde est pas content
 

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
3 114
1 159
173
On nous éduque à comment voir les gens "différemment" notamment par la victimisation à outrage de gens supposés "différents". Alors que personne n'en parlerai, on se verrai peut être tous de la même manière, c'est à dire égaux.
En fait, je ne crois pas du tout à la vertu du silence.
Surtout s'il s'agit de ne pas parler de différences qui qu'on le veuille ou non, qu'elles aient une importance fondamentale ou non, finissent toujours par être révélées, ou mises en exergue, ou bien encore instrumentalisées à telle ou telle fin bonne ou mauvaise.

Ce que j'essaye de prôner, c'est face à telle ou telle bulle médiatique, quelque soit sa source, fake news ou fuck news (propagande) (cherchez pas de ref, j'improvise), disposer de sa propre référence. Et là, non, je me fait absolument pas confiance à la virtualité d'un réseau quel qu’il soit pour constituer sa banque d'affect personnelle, celle qui va permettre d'avoir justement une opinion subjective.

Ça peut sembler tordu, mais l'objectif sur des bases non vécues me semble extrêmement fragile. Voir dangereux car c'est tellement simple à manipuler.
Nous avons besoins de deux pieds pour avancer ou tenir debout. Le générique et le spécifique. Le générique des connaissances partagées, de la logique de base, et le spécifique de ce que nous savons vrais car, même avec la possibilité de l'avoir compris de travers, nous l'avons vu de nos yeux et senti de nos tripes.

Nous parlons, sous le prétexte d'un fait divers, de tolérance, de compréhension, de peurs. A la base, il y a des faits mais surtout du vécu, de l'interprétation, de la subjectivité.
Et moi je crois que c'est en se frottants à nos congénères qu'on peut tendre à les comprendre et à les accepter (sans nécessairement les approuver, bien entendu).
Et je pense que le filtre du web bouffe l'essentiel du contenu émotionnel d'une rencontre, ce qui devrait logiquement être beaucoup moins efficace en terme de préparation à ce que la vie réelle réserve de surprises.

Bon, je me répète, évidement.
Peut-être est-ce plus compréhensible comme ça...
 

- Résistons -

Alpha & Oméga
30 Août 2014
13 051
8 251
178
法国

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
3 114
1 159
173
J’espère que les auteurs des dégâts se sont pris au moins une amende.
Et moi je serais choqué qu'aucun n'ait été passible d'amende.
Ça signifierait qu'ils n'y avait pas d'élément objectif pour les verbaliser...
Et bien évidemment que les passagers et les contrôleurs ont eu peur, face à deux rames de gens éméchés et visiblement agressifs, c’est normal.
Tu exagères, les articles parlent de quelques éméchés parmi eux et ne mettent pas en avant des comportements agressifs.
Les articles ne décrivent pas l'enfer que tu imagine.
Rendons d'ailleurs à leurs auteurs l’hommage d'une certaine précision (malgré une fluctuation sur le nombre de personne concernées, chose que l'on peut comprendre, les actes sont reportés avec clarté).
 

Naxshe

Dieu souverain
05 Jan 2016
1 215
572
143
32
Parce qu'il ne me semble pas que la capacité à observer les diffrences et à structurer ce qu'on en déduit soit néfaste à l'ouverture d'esprit. Au contraire.

Certes.

Irréaliste. Pas surréaliste :)
Parce que nous sommes bien incapables d'objectivité.
Donc au nom de la prise de conscience de ses limites, tout simplement.
On a le droit de tenter de s'améliorer. Croire qu'on a réussit… on a le droit aussi, mais...

Je pense au contraire qu'on peut. Qu'on en a la capacité. A défaut d'y arriver, il faut au moins prendre la peine de voir sous le plus d'angles possibles dans la réflexion.
Je ne pense pas que nous connaissons les limites de notre conscience.
Pourquoi tenter de t'améliorer ? Pourquoi ne pas le faire ? Qui mieux que nous mêmes peut connaitre nos faiblesses et les combler ? Tu ne peux peut être pas entièrement t'améliorer car ta volonté ne suivra pas, mais au moins tu te sauras que la tu auras une faiblesses et tu peux de ce fait en tenir compte dans tes réflexions, pour l'occulter.

Je reconnais que j'ignore cet évolution de critères de recrutement des entreprises. Mais je ne vois pas du tout ce que ça fait dans cette discussion. Tu crois peut-être qu'une entreprise a pour priorité le développement long terme de la société et l'ouverture d'esprit de ses employés ?
Il me semble que ça n'est pas dans ses préoccupations.

Dans certains domaines l'ouverture d'esprit est capitale pour les entreprises. Le développement long terme de la société est un business comme un autre, c'est pour ça que les gens essayent de la guidé de la manière dont ils le souhaitent, tout en divisant les gens.

Ben, c'est évident non ? la réalité du jeux, ses règles, ses buts… Il ne faut pas surjouer ce fait, mais pourquoi le nier ?

Les règles et buts du jeux sont équivalent à un sport comme le foot, en quoi le rendre virtuel t'isole ? Tu ne traiterais pas un fan de foot isolé dans la vie réelle , pourquoi insinue tu que les joueurs s'isole dans un sport qui utilise un écran au lieu de baskets ?

J'ai dit que c'était dangereux ? Je dis juste que c'est pauvre.
Et qu'on ne batira pas une société viable sur ce seul modèle.

C'est au contraire plus riche que tu ne le crois. Et peut être qu'il serait possible de basé une société avec ces gens qui apprennent de ces univers. C'est un outil comme un autre pour que les gens s'épanouissent.

La compétition, ça, je déteste. Mais j'ose espérer, très naïvement, qu'il existe au moins quelques jeux où "arriver à quelque chose en équipe" échappe à la dictature de la compétition ???? Oui???
Ca serait toujours virtuel mais présenterait au moins un bénéfice éducatif...

Hey dude, tu vois t'y connais que dalle... "Au moins quelques", des milliers de jeux... Bien sur que ça existe et ils y a beaucoup d'autres sorte de jeux.

Pourquoi détester la compétition ? La défaite n'amène t'elle pas à une remise en question afin de s'améliorer ? Afin d'être plus rapide, plus organisé etc etc ... Ce genre de comportement, tu l'appliquera aussi dans ta vie.

Ce n'est pas la compétition l'important, mais avoir un but commun, virtuel certes, entre joueurs, et donner le meilleur pour l'atteindre. Et vous perdez ? Vous recommencez ensemble, en vous améliorant, adaptant au nouveaux défis. Je pense que le jeux vidéo apprends aux gens que c'est pas l'échec l'important, mais le round ou l'essai suivant qu'y arrive. Et ça c'est ce qu'on retrouve chez beaucoup de gens qui ont réussi au niveau business, par leur faculté à apprendre de leurs échecs. Ce que notre société aujourd'hui, ya qu'a voir en Chine, ne tolère presque plus.

Je te ferais remarquer que tu ne le fais pas non plus, mais que ce serait idiot de t'en faire le reproche.
J'essaye de tenir compte de ma subjectivité.
Ceci dit, tu fais tout pour m'y ramener aussi, cf. ta remarque sur les galets. Je de fais remarque le caractère objectivement naturel de la notion de tri et tu tente immédiatement à partir de là de me placer dans l’embarras de celui qui justifierais par exemple l'apartheid.
Tu détourne un peu mon propos, là. Ce que je dit, c'est que je respecte le joueur comme je respecte le fumeur (et je me reconnais également en eux) tout en considérant que le jeux en ligne n'est pas ce qui favorisera la compréhension entre personnes différentes et que la clope… c'est caca (en fait, intimement, je m'en fou un peut de la clope du moment qu'on ne me l'impose pas).
Isoler, dans le sens limiter leurs contacts et interactions que ce soit en diversité de personnes rencontrées ou en nature d'interactions.
C'est plutôt objectif comme remarque.
Comment peux-tu prétendre par internet interposé bénéficier d'interaction avec tes semblables aussi diverses que par des contacts réels ? Tu as une démonstration de cette idée ? Parce que ça semble tout de même bizarre.
Wha ! Je stigmatise qui ? Je stigmatise comment ?
Si j'en avais le pouvoir, je voudrais surtout les encourager à essayer autre chose.
Tu t'es senti attaqué ? Pose-toi la question à quel moment et pourquoi.
Essaye de revenir sur un terrain plus factuel et tu verras que je n'ai en fait rien dit que tu ne sache pas et que tu n'approuve pas.
Ce que tu désapprouve, ce ne sont que les intentions que tu m'attribue.
Point pour toi, je ne suis pas du tout un connaisseur de la question des jeux en lignes.
Mais ce que tu m'en dit pour le moment ne me fait pas vraiment envie. Tu me parle de compétition en équipe reconnue comme valorisante par les recruteurs d'entreprises… Moi qui trouve que la compétition c'est nul et que l'on gagne à avoir des voies de développement personnels dissociés de la nécessité de gagner sa croûte… Il me faut d'autres arguments avant que je ne me lance à fond dans les jeux en ligne pour m'ouvir aux autres et découvrir l'humain !

Pourquoi vouloir les encourager à autre chose ? Pourquoi les encouragerais tu plus à tester autre chose qu'un footballeur ? Ou un mec qui fait du saxophone ? Pourquoi ces gens aurait besoin de ton possible "pouvoir" de faire autre chose ? Laisse les où ils sont, ils font se qu'ils veulent.

Comment je peux prétendre par internet interposé bénéficier d'interaction avec tes semblables aussi diverses que par des contacts réels ?
Parce que j'y garde certains de mes meilleurs souvenirs ainsi qu'un paquet d'amis. J'ai eu l'occasion de participé à des groupes de centaines de personnes où nous étions réunis pour s'amuser ensemble. Et cela bien plus que le virtuel car ces gens ont également rejoins ma vie réelle par la suite. J'ai assisté à des couples et a des mariages, des réunions entre joueurs avec des gens d'une tranche d'age et d'origine bien plus variés que tu ne peux l'imaginer.

Ce qui ouvre ton ouverture d'esprit dans les jeux vidéos c'est le fait que tu passes des heures et des heures à jouer avec un ou des coéquipiers, et qu'à ce moment la, tu t'en fous de son passé, de son genre, de sa couleur de peau etc etc uniquement le comportement en jeu importe. Et qu'une fois que le moment arrive de se rejoindre dans la vie réelle, cela ne change pas. Ça n'a toujours aucune importance.

Les jeux vidéos c'est en partie ça. Tu peux aussi rencontrer des gens parties par parties, certains que tu connaîtras 20 min, d'autres non et d'autre que tu reverra et peut être dans la vrai vie. Je pense que dans le jeux vidéos tu rencontre tellement plus de gens différent très vite qu'au final la différence n'importe plus. Tout le monde n'est pas comme cela, c'est pas bisounours land non plus. Mais il y a une époque pour moi c'était ça.

Je ne te cacherai pas que ça le devient de moins en moins, notre actuelle société basée sur l'individualisme déteint sur le mon virtuel. Néanmoins, les communautés de certains jeux sont solide et reste dans cet état d'esprit très ouvert et tolérant, il faut savoir où frapper.

Pour mon cas personnel c'est aussi un moyen de garder un contact et palier aux distances avec mes amis. Les gens bougent plus qu'avant et pouvoir toujours pratiqué une activité entre amis bien que virtuelle aux 4 coins de la France ou même hors de France, c'est super.
 

Naxshe

Dieu souverain
05 Jan 2016
1 215
572
143
32
En fait, je ne crois pas du tout à la vertu du silence.
Surtout s'il s'agit de ne pas parler de différences qui qu'on le veuille ou non, qu'elles aient une importance fondamentale ou non, finissent toujours par être révélées, ou mises en exergue, ou bien encore instrumentalisées à telle ou telle fin bonne ou mauvaise.

Ce que j'essaye de prôner, c'est face à telle ou telle bulle médiatique, quelque soit sa source, fake news ou fuck news (propagande) (cherchez pas de ref, j'improvise), disposer de sa propre référence. Et là, non, je me fait absolument pas confiance à la virtualité d'un réseau quel qu’il soit pour constituer sa banque d'affect personnelle, celle qui va permettre d'avoir justement une opinion subjective.

Ça peut sembler tordu, mais l'objectif sur des bases non vécues me semble extrêmement fragile. Voir dangereux car c'est tellement simple à manipuler.
Nous avons besoins de deux pieds pour avancer ou tenir debout. Le générique et le spécifique. Le générique des connaissances partagées, de la logique de base, et le spécifique de ce que nous savons vrais car, même avec la possibilité de l'avoir compris de travers, nous l'avons vu de nos yeux et senti de nos tripes.

Nous parlons, sous le prétexte d'un fait divers, de tolérance, de compréhension, de peurs. A la base, il y a des faits mais surtout du vécu, de l'interprétation, de la subjectivité.
Et moi je crois que c'est en se frottants à nos congénères qu'on peut tendre à les comprendre et à les accepter (sans nécessairement les approuver, bien entendu).
Et je pense que le filtre du web bouffe l'essentiel du contenu émotionnel d'une rencontre, ce qui devrait logiquement être beaucoup moins efficace en terme de préparation à ce que la vie réelle réserve de surprises.

Bon, je me répète, évidement.
Peut-être est-ce plus compréhensible comme ça...

Je ne prône pas le silence des différences. Je prône l'arrêt de la victimisation des "différents" par les association comme moyen de communication ou de récolte de dons.

Enfin certains sont plus egaux que d'autres

C'est sur, mais si on se voyait avant tout humain égaux en droits avant de voir le reste, ce serait déjà une grosse avancée pour beaucoup de gens.
 

leurne

Dieu suprême
05 Nov 2010
2 094
1 114
168
32
Paris
y en a qui devrait écouter kids united. Sérieux....
 

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
3 114
1 159
173
Les règles et buts du jeux sont équivalent à un sport comme le foot, en quoi le rendre virtuel t'isole ?
Tu ne traiterais pas un fan de foot isolé dans la vie réelle , pourquoi insinue tu que les joueurs s'isole dans un sport qui utilise un écran au lieu de baskets ?
Ben, je me dis que le joueur de basket virtuel ne rencontre pas les autres joueurs.
Je pense que les interfaces gomment une part importante de ce qu'est une rencontre.
Tu pourrais éventuellement m'opposer que ces filtres permettent aussi de se sentir protèger et du coup, paradoxalement ou pas, aident à "baisser la garde" et à s'exprimer moins superficiellement. Cet effet existe, bien entendu. Mais ça ne remplace pas les actions irl en terme de préparation à, par exemple, se retrouver au milieu d'une rame de TGV lourdingue.
C'est au contraire plus riche que tu ne le crois. Et peut être qu'il serait possible de basé une société avec ces gens qui apprennent de ces univers. C'est un outil comme un autre pour que les gens s'épanouissent.
Je comprend tout à fait ce point de vue, mais je te suggère de considérer que avant d'être un homme conecté on est une homme physique. La capacité de relation virtuelle n'est pas la norme, ce n'est pas le préalable. C'est pour le moment encore une sophistication.
Ce qui se passe dans ce mode sophistiqué peut être un labo pour l'avenir, n'ayant pas de boule de cristal, je n'en sais rien. Mais pense aussi au risque, très concret, d'un nouveau clivage entre ceux qui seront adaptés et ceux qui ne le seront pas… Bon, c'est la porte à un gros paquets de réflections passionantes avec en perspective des problèmes ethiques inédits.
Mais les pieds resteront sur terre et il n'y a pas il me semble de précédent où l'homme acquiérant une nouvelle peau se débarasse totalement de l'ancienne. Un pote neurobio un jour m'a dit que le cerveau ne désapprend pas. Nous pourrons apprendre et bénéficier de toutes les nouvelles fonctions possibles que notre base resterait effective.
Tout ça pour alimenter mon plaidoyer pour ne pas négliger l'apprentissage des autres par le réel sous prétexte qu'il semble facile et efficace de s'en passer grâce au virtuel. Ce serait à mon avis une erreur.



Hey dude, tu vois t'y connais que dalle... "Au moins quelques", des milliers de jeux... Bien sur que ça existe et ils y a beaucoup d'autres sorte de jeux.
Je sais que je n'y connais que dalle et suis content que les jeux virtuels qui proposent autre chose que des compétitions, affrontements etc. ne soient pas marginaux.


Pourquoi détester la compétition ? La défaite n'amène t'elle pas à une remise en question afin de s'améliorer ?
Bha j'exagère un peu. Je sais ce que c'est de jouer pour gagner.
Ce que je trouve idiot dans la compétition c'est l'affrontement.
Exemple, tu as un arc, des flèches, une cible.
Qu'est-ce que objectivement la compétition apporte en terme de remise en question et de désir de s'améliorer ?
Rien.
Je dirais à celui qui ne comprend pas pourquoi qu'il y a peut-être une certaine remise en question qui lui est devenue inaccessible.

Afin d'être plus rapide, plus organisé etc etc ... Ce genre de comportement, tu l'appliquera aussi dans ta vie.
Pas besoin de compétition pour ça. Totalement inutile. Je ne manque pas de voies de progrès évidentes.

Mode déconage on :
qu'est-ce qui est important ?
en avoir une plus longue que les autres qui en ont ?
ou en faire l'usage qui satisfait les autres qui n'en ont pas ?
tu vois, l'intérêt de la compétition est très très discutable…
off

Ce n'est pas la compétition l'important, mais avoir un but commun, virtuel certes, entre joueurs, et donner le meilleur pour l'atteindre. Et vous perdez ? Vous recommencez ensemble, en vous améliorant, adaptant au nouveaux défis. Je pense que le jeux vidéo apprends aux gens que c'est pas l'échec l'important, mais le round ou l'essai suivant qu'y arrive. Et ça c'est ce qu'on retrouve chez beaucoup de gens qui ont réussi au niveau business, par leur faculté à apprendre de leurs échecs. Ce que notre société aujourd'hui, ya qu'a voir en Chine, ne tolère presque plus.
Quand je lis ça, je me dit qu'il n'y a qu'un truc qui t'embête, c'est que je ne reconais pas au virtuel les vertus du réel…
Pourtant, tu seras je le sens parfaitement d'accord pour dire que ces vertus sont différentes.

Mais je vais plus loin, j'avoue, je considére beaucoup plus importantes les vertus du réel parce qu'elles préparent à un panel de situations plus étendu et aux conséquences plus lourdes.
Et là, je te déplais définitivement et passe pour sectaire… En gros c'es ça ?

Pourquoi vouloir les encourager à autre chose ? Pourquoi les encouragerais tu plus à tester autre chose qu'un footballeur ? Ou un mec qui fait du saxophone ? Pourquoi ces gens aurait besoin de ton possible "pouvoir" de faire autre chose ? Laisse les où ils sont, ils font se qu'ils veulent.
Ha ça je ne forcerais personne. J'en épouve du remord mais c'est un fait, je ne pousse jamais personne vers ce que je crois bon pour lui. J'expose mon point de vue, je le discute, l'autre dispose. C'est sa vie. Je suis bien d'accord.

Comment je peux prétendre par internet interposé bénéficier d'interaction avec tes semblables aussi diverses que par des contacts réels ?
Parce que j'y garde certains de mes meilleurs souvenirs ainsi qu'un paquet d'amis. J'ai eu l'occasion de participé à des groupes de centaines de personnes où nous étions réunis pour s'amuser ensemble. Et cela bien plus que le virtuel car ces gens ont également rejoins ma vie réelle par la suite. J'ai assisté à des couples et a des mariages, des réunions entre joueurs avec des gens d'une tranche d'age et d'origine bien plus variés que tu ne peux l'imaginer.

Ce qui ouvre ton ouverture d'esprit dans les jeux vidéos c'est le fait que tu passes des heures et des heures à jouer avec un ou des coéquipiers, et qu'à ce moment la, tu t'en fous de son passé, de son genre, de sa couleur de peau etc etc uniquement le comportement en jeu importe. Et qu'une fois que le moment arrive de se rejoindre dans la vie réelle, cela ne change pas. Ça n'a toujours aucune importance.

Les jeux vidéos c'est en partie ça. Tu peux aussi rencontrer des gens parties par parties, certains que tu connaîtras 20 min, d'autres non et d'autre que tu reverra et peut être dans la vrai vie. Je pense que dans le jeux vidéos tu rencontre tellement plus de gens différent très vite qu'au final la différence n'importe plus. Tout le monde n'est pas comme cela, c'est pas bisounours land non plus. Mais il y a une époque pour moi c'était ça.

Je ne te cacherai pas que ça le devient de moins en moins, notre actuelle société basée sur l'individualisme déteint sur le mon virtuel. Néanmoins, les communautés de certains jeux sont solide et reste dans cet état d'esprit très ouvert et tolérant, il faut savoir où frapper.

Pour mon cas personnel c'est aussi un moyen de garder un contact et palier aux distances avec mes amis. Les gens bougent plus qu'avant et pouvoir toujours pratiqué une activité entre amis bien que virtuelle aux 4 coins de la France ou même hors de France, c'est super.
Oui, oui, c'est bien, tant mieux…
Je connais aussi ce rêve. Enfin je ne l'ai pas fait moi-même. Juste vu de près sans être dedans.
Mais ce que tu décrit peut se copier-coller à l'identique avec un engagement dans la fédération mondiale copocléphile si elle existe.
Ce qui me semble manquer tout de même, c'est que par exemple, l'age, la gueule, le sexe, la couleur, l'odeur, la voix de la plupart de ceux avec qui tu a joué, ce n'est pas qu'ils se sont effacé devant leur comportement au jeu. C'est que tu n'y a pas été confronté. Non ?
Au mieux tu as avec certains échangé des messages vocaux, ou vidéo… Tu le sais que c'est pas pareil, non ?
 

Naxshe

Dieu souverain
05 Jan 2016
1 215
572
143
32
Ben, je me dis que le joueur de basket virtuel ne rencontre pas les autres joueurs.
Je pense que les interfaces gomment une part importante de ce qu'est une rencontre.
Tu pourrais éventuellement m'opposer que ces filtres permettent aussi de se sentir protèger et du coup, paradoxalement ou pas, aident à "baisser la garde" et à s'exprimer moins superficiellement. Cet effet existe, bien entendu. Mais ça ne remplace pas les actions irl en terme de préparation à, par exemple, se retrouver au milieu d'une rame de TGV lourdingue.
Je comprend tout à fait ce point de vue, mais je te suggère de considérer que avant d'être un homme conecté on est une homme physique. La capacité de relation virtuelle n'est pas la norme, ce n'est pas le préalable. C'est pour le moment encore une sophistication.
Ce qui se passe dans ce mode sophistiqué peut être un labo pour l'avenir, n'ayant pas de boule de cristal, je n'en sais rien. Mais pense aussi au risque, très concret, d'un nouveau clivage entre ceux qui seront adaptés et ceux qui ne le seront pas… Bon, c'est la porte à un gros paquets de réflections passionantes avec en perspective des problèmes ethiques inédits.
Mais les pieds resteront sur terre et il n'y a pas il me semble de précédent où l'homme acquiérant une nouvelle peau se débarasse totalement de l'ancienne. Un pote neurobio un jour m'a dit que le cerveau ne désapprend pas. Nous pourrons apprendre et bénéficier de toutes les nouvelles fonctions possibles que notre base resterait effective.
Tout ça pour alimenter mon plaidoyer pour ne pas négliger l'apprentissage des autres par le réel sous prétexte qu'il semble facile et efficace de s'en passer grâce au virtuel. Ce serait à mon avis une erreur.



Je sais que je n'y connais que dalle et suis content que les jeux virtuels qui proposent autre chose que des compétitions, affrontements etc. ne soient pas marginaux.


Bha j'exagère un peu. Je sais ce que c'est de jouer pour gagner.
Ce que je trouve idiot dans la compétition c'est l'affrontement.
Exemple, tu as un arc, des flèches, une cible.
Qu'est-ce que objectivement la compétition apporte en terme de remise en question et de désir de s'améliorer ?
Rien.
Je dirais à celui qui ne comprend pas pourquoi qu'il y a peut-être une certaine remise en question qui lui est devenue inaccessible.

Pas besoin de compétition pour ça. Totalement inutile. Je ne manque pas de voies de progrès évidentes.

Mode déconage on :
qu'est-ce qui est important ?
en avoir une plus longue que les autres qui en ont ?
ou en faire l'usage qui satisfait les autres qui n'en ont pas ?
tu vois, l'intérêt de la compétition est très très discutable…
off

Quand je lis ça, je me dit qu'il n'y a qu'un truc qui t'embête, c'est que je ne reconais pas au virtuel les vertus du réel…
Pourtant, tu seras je le sens parfaitement d'accord pour dire que ces vertus sont différentes.

Mais je vais plus loin, j'avoue, je considére beaucoup plus importantes les vertus du réel parce qu'elles préparent à un panel de situations plus étendu et aux conséquences plus lourdes.
Et là, je te déplais définitivement et passe pour sectaire… En gros c'es ça ?

Je ne vois pas de vertus du réel, c'est surtout ça en fait, pas plus que dans le virtuel. D'ailleurs le virtuel est à mes yeux, de plus en plus la copie du monde réel.

Quand à la compétition, et ton exemple de tir à l'arc, j'ai fait beaucoup de ce sport, et les compet c'était très intéressant de pouvoir s'améliorer en regardant des gens avec un niveau meilleurs, afin de justement observer, analyser et ensuite l'appliquer à soit même. Dans les jeux vidéos c'est pareil. Et si tu le fait dans ces deux domaines, je le fait également dans ma vie professionnelle et privée.

Ha ça je ne forcerais personne. J'en épouve du remord mais c'est un fait, je ne pousse jamais personne vers ce que je crois bon pour lui. J'expose mon point de vue, je le discute, l'autre dispose. C'est sa vie. Je suis bien d'accord.

Oui, oui, c'est bien, tant mieux…
Je connais aussi ce rêve. Enfin je ne l'ai pas fait moi-même. Juste vu de près sans être dedans.
Mais ce que tu décrit peut se copier-coller à l'identique avec un engagement dans la fédération mondiale copocléphile si elle existe.
Ce qui me semble manquer tout de même, c'est que par exemple, l'age, la gueule, le sexe, la couleur, l'odeur, la voix de la plupart de ceux avec qui tu a joué, ce n'est pas qu'ils se sont effacé devant leur comportement au jeu. C'est que tu n'y a pas été confronté. Non ?
Au mieux tu as avec certains échangé des messages vocaux, ou vidéo… Tu le sais que c'est pas pareil, non ?

Comme je l'ai dit, c'est un outils pour passer au dessus des a priori et stéréotype en tout genre. Dans cet part d'univers virtuel, ça n'a pas d'importance et quand tu en ressort, ça n'en a plus non plus, car tu remarque que c'est pas ça qui défini les gens.

En quoi cela n'est pas pareil virtuel ou réel ? Que ce soit un bar ou un salon de Discord de jeux vidéos, rien ne t’empêche de prendre ton pieds c'est tout. Tu y trouveras des gens que tu connaîtras d'un soir et d'autres que tu gardera contact et fera des activités avec.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 787
11 129
183
Hong Kong et Shanghai