1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

De vrais morceaux de frontière dans vos yaourts !

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Orang Malang, 4 Août 2010.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 954
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 156 / -35
    http://chinecoree.blog.lemonde.fr/2010/08/03/de-vrais-morceaux-de-frontiere-dans-vos-yaourts/

    Attention : il y a un film sur YOUTUBE dans cet article (Alors, à vos V-P-N et proxy)



    ceuilleuse2_1280821023.jpg

    Avec ses hivers rigoureux et des étés tempérés, la région de Dandong bénéficie d’un climat particulièrement propice à la culture des fraises, framboises et autres myrtilles. Pour en savoir plus sur ce fructueux secteur, nous rendons visite à M. Yi et son entreprise Junaofood, spécialisée dans les fruits surgelés, près de Fengcheng à une heure de route de la ville frontière.

    Il y a 20 ans, c’est le père de M. Yi qui a eu l’idée de se lancer dans la culture de fraises et fruits des bois et surtout qui a fait le déplacement en Europe pour faire connaître ses produits. Aujourd’hui, l’entreprise exporte 90% de sa production vers l’occident et approvisionne des grands noms de l’alimentaire comme Danone ou Andros.
    Vos yaourts et compotes, vos coulis pour fond de tarte ou vos coupes de fruits surgelés ont donc de fortes chances de contenir des aliments frais produits par Junaofood.

    Une situation qui ne fait pas que des heureux à l’instar de la Pologne qui prend de plein fouet cette concurrence orientale bénéficiant de coûts de main d’œuvre imbattables. Mais vu d’ici, les accusations de dumping sont balayées rapidement, M. Yi assure qu’il traite bien ses employés et les paye même 1,5 fois le salaire minimum…

    Pour Junaofood, l’export de fruits surgelés n’est qu’une étape, le but ultime étant de produire bientôt des produits finis bien plus rentables.

    Qui sait, dans quelques années, M. Yi aura peut être remplacé « La laitière » ou « Mamie Nova » dans les supermarchés européens !

    En attendant, retrouvez le témoignage de ce patron agricole chinois nouvelle génération et plongez en images dans les délices de la framboise made in China.
     

Partager cette page