De la géopolitique à la géoéconomie > conflit commercial chine <> etats unis > le piège de thucydide > guerre informationnelle ...

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 745
2 236
178
Xuijiahui Shanghai
Mais si ma mémoire est bonne Constantinople est bien romaine non ? (A l'origine) donc les turque sont italiens non ? ...... bon à remonter dans le temps on va tous finir éthiopiens.... MDR
[/QUOTE]
Alexandre a fait sa conquête avant les Romains.
Du coup, selon la jurisprudence chinoise ...
 
avalouer

avalouer

Demi-dieu
02 Jan 2013
380
278
103
Breizh France
Mon propos était de dire qu'en poussant cette logique à l'extrême, on est tous des africains car les premiers "conquerants" viennent de là.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Mon propos était de dire qu'en poussant cette logique à l'extrême, on est tous des africains car les premiers "conquerants" viennent de là.
C' est pourtant ce qui se passe en ce moment meme chez nos amis israeliens apres avoir etes spolies de leurs terres pendant quasi 2 millenaires par les populations arabes et autres envahisseurs ils en reprennent possessions depuis 1948 . Bref
.........
La question est que la restitution des iles de cette zone aux japonais par les americains en 1971 n'est pas conforme, d'ou le litige ce n'est meme pas l'annexion de ces iles suite a une guerre ou non !
 
Dernière édition:
Neuromancer

Neuromancer

Alpha & Oméga
13 Mai 2008
6 124
3 218
188
Shanghai, Chine
Mon propos était de dire qu'en poussant cette logique à l'extrême, on est tous des africains car les premiers "conquerants" viennent de là.
Techniquement parlant, nous ne sommes pas "africains" car le nom du continent n'existait pas. On devrait plutot dire "venant d'une région commune a tous", puis on a découvert d'autres territoires.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le chef du Pentagone veut se rendre en Chine «cette année»

Le ministre américain de la Défense, Mark Esper, a annoncé mardi son intention de se rendre en Chine cette année, alors que Washington accuse Pékin de faire de la mer de Chine méridionale son «empire maritime».

Extrait :
«Avant la fin de cette année, j'espère visiter la Chine pour la première fois en ma qualité de ministre de la Défense afin d'améliorer la coopération dans les secteurs où nous avons des intérêts communs et d'établir de nécessaires systèmes de communication de crise», a déclaré Mark Esper lors d'un séminaire en ligne organisé par de l'Institut international d'études stratégiques (IISS).
Le chef du Pentagone a rappelé que les Etats-Unis considéraient les revendications territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale comme «illégales» mais, a-t-il souligné, les Etats-Unis «ne cherchent pas le conflit».

Pendant ce temps le meme jour Monsieur Pompeo preche l'inverse , nous avons un parfait exemple de la politique erratique et sournoise des Etats Unis dans le domaine des affaires exterieures ... Il est toutefois utile de noter que Monsieur Esper et le pentagone n'ont pas les visions bellicistes de Monsieur Pompeo ame damnee du president Trump ...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Quand la Chine se pense en grande puissance Par Barthélémy Courmont Maître de conférences et directeur du master « Histoire – Relations internationales » à l’Université catholique de Lille, directeur de recherche responsable du programme Asie-Pacifique à l’Institut de relations internationales et stratégiques, rédacteur en chef d’Asia Focus, auteur de nombreux ouvrages sur l’Asie.

* 27 juillet 2020

La Chine se pense désormais en grande puissance et le fait savoir. Mais sous quelle forme, et avec quelle finalité ? Dans le même temps, faut-il craindre une Chine superpuissance, ou au contraire l’accueillir avec sérénité ? Autant de questions déterminantes dans les relations internationales contemporaines.

Extrait : Pour comprendre les ambitions de puissance de Pékin, il est nécessaire de se plonger dans l’histoire et la culture chinoises afin d’apporter des éléments de réponse, loin des clichés et idées reçues (« la Chine est conquérante », ou au contraire « la Chine est fondamentalement pacifique », parmi les plus répandus). Il convient ainsi de s’interroger sur le retour sur le devant de la scène du système du Tianxia, ainsi que sur l’évocation des nouvelles routes de la soie pour désigner la stratégie d’investissements dans le monde de la Chine. En parallèle à l’évocation de ces symboles du passé parfois réinterprétés, Pékin semble s’inspirer de concepts contemporains, comme le soft power ou le consensus de Pékin (1), au risque de soulever de multiples questions sur la place de la démocratie dans le leadership mondial.

Tianxia 2.0 et refus de l’hyperpuissance

Et si la compréhension du présent et de l’avenir de la Chine se trouvait dans l’étude de son passé ? Un chercheur chinois de l’Académie des Sciences sociales, Zhao Tingyang, apporte depuis quelques années une contribution riche et éclairée sur les débats concernant le rapport de la Chine au monde autant que les caractéristiques de sa puissance, en évoquant le système du Tianxia, qui signifie littéralement « tout sous un même ciel » (2). Ce système, que Zhao présente dans son plaidoyer comme inclusif dans la relation de la Chine aux autres civilisations, serait une universalité et viendrait répondre aux carences de la pensée occidentale et des rapports de domination qui l’accompagnent. Il s’agit donc d’une « société harmonieuse » à échelle mondiale.

Suite de l'excellente analyse >>>

Profonde analyse d'une lucidite exceptionnelle , a lire absolument ! :chinois:

Nb : Il est toutefois dommage que l'article * datant de novembre - decembre 2019 et au vu des evenements importants qui sont en cours , un edito a la date de ce jour aurait ete le bienvenu ...

* Article paru dans la revue Diplomatie n°101, « La Chine au XXIe siècle : Quelles ambitions ? Quelle puissance ? », novembre-décembre 2019.
 
Dernière édition:
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 799
10 981
178
Hong Kong et Shanghai
Dernière édition:
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 630
4 329
188
Nanning
Très bon analyse en effet. Merci !
Alors au choix :
Très bonne analyse en effet. Merci !
ou,
Très bon analytse en effet. Merci !
:siffle:

Sinon on attend la contre-analyse de Trump sur ces questions, mais il est à craindre qu'elle sente un peu le graillon... IMO comme dirait Matthieu !
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 799
10 981
178
Hong Kong et Shanghai
Alors au choix :
Très bonne analyse en effet. Merci !
ou,
Très bon analytse en effet. Merci !
:siffle:

Sinon on attend la contre-analyse de Trump sur ces questions, mais il est à craindre qu'elle sente un peu le graillon... IMO comme dirait Matthieu !
Bien vu. :bravo:

J’étais parti pour écrire "Très bon article....", puis j'ai changé d'avis, en oubliant de me relire.
Du coup, j'ai remis ma première version ... ;)

(au fait, un analyste, je sais ce que c'est, mais un "analytse", c'est quoi ? :siffle:)
 
totoautibet

totoautibet

Alpha & Oméga
03 Mar 2010
5 630
4 329
188
Nanning
Bien vu. :bravo:
au fait, un analyste, je sais ce que c'est, mais un "analytse", c'est quoi ? :siffle:)
C'est bien ! Tu as vu le problème ... c'était un test ! :bravo:
(bordel, à chaque fois je me dis qu'il ne faut jamais écrire en revenant du resto et à chaque fois je me ramasse !)
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Sinon on attend la contre-analyse de Trump sur ces questions, mais il est à craindre qu'elle sente un peu le graillon... IMO comme dirait Matthieu !
Bonjour Toto
Elle est ici mais c'est Monsieur Pompeo qui cause a sa place vu que probablement le president Trump ne sait meme pas de quoi il s'agit , le discours est Kafkaien ! C'est en anglais ...


Le discours a ete aussitot disseque par des specialistes qui l'on decortique et qualifie de sureel et constelle d'incoherences , et ce ne sont pas specialement des pro- Pekin loin de la ! C'est en anglais egalement ...

1595921702142.png
 
Dernière édition:
M

maixem

Membre Platinum
12 Fev 2014
318
115
78
Le chef du Pentagone veut se rendre en Chine «cette année»

Le ministre américain de la Défense, Mark Esper, a annoncé mardi son intention de se rendre en Chine cette année, alors que Washington accuse Pékin de faire de la mer de Chine méridionale son «empire maritime».

Extrait :
«Avant la fin de cette année, j'espère visiter la Chine pour la première fois en ma qualité de ministre de la Défense afin d'améliorer la coopération dans les secteurs où nous avons des intérêts communs et d'établir de nécessaires systèmes de communication de crise», a déclaré Mark Esper lors d'un séminaire en ligne organisé par de l'Institut international d'études stratégiques (IISS).
Le chef du Pentagone a rappelé que les Etats-Unis considéraient les revendications territoriales de Pékin en mer de Chine méridionale comme «illégales» mais, a-t-il souligné, les Etats-Unis «ne cherchent pas le conflit».

Pendant ce temps le meme jour Monsieur Pompeo preche l'inverse , nous avons un parfait exemple de la politique erratique et sournoise des Etats Unis dans le domaine des affaires exterieures ... Il est toutefois utile de noter que Monsieur Esper et le pentagone n'ont pas les visions bellicistes de Monsieur Pompeo ame damnee du president Trump ...
Il n'y pas que les USA qui contestent la politique des "9 tirets".
L'autralie est en train de monter le ton : depose d'une plainte a l'ONU (l'australie a fait cela a cause de la cyber attaque chinoise), et la Chine a replique ce matin sur China Dayli en menacant l'australie de couper le commerce.

Les esprits d'echauffent dans les deux camps.
 
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 110
623
138
31
Il n'y pas que les USA qui contestent la politique des "9 tirets".
L'autralie est en train de monter le ton : depose d'une plainte a l'ONU (l'australie a fait cela a cause de la cyber attaque chinoise), et la Chine a replique ce matin sur China Dayli en menacant l'australie de couper le commerce.

Les esprits d'echauffent dans les deux camps.
C'est salauds d'Australiens, ils respectent rien, on les cyber attaques et ca veut répliquer ? Mais de quel droit !
 
Dgibe

Dgibe

Dieu Supérieur
13 Mai 2016
1 191
577
138
37
Chengdu
C'est salauds d'Australiens, ils respectent rien, on les cyber attaques et ca veut répliquer ? Mais de quel droit !
Calomnie! Tout le monde sait que le cyber space appartient à la Chine depuis au moins la dynastie Qin.
Les actions des informaticiens sont tout à fait légitimes et n'ont pour objectif que sauvegarder la souveraineté de la nation Chinoise.
Toute tentative de prétendre autrement est vouée à l'échec et montre bien une mentalité de néo-colonialiste et suprémaciste.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
13 799
10 981
178
Hong Kong et Shanghai
Calomnie! Tout le monde sait que le cyber space appartient à la Chine depuis au moins la dynastie Qin.
Les actions des informaticiens sont tout à fait légitimes et n'ont pour objectif que sauvegarder la souveraineté de la nation Chinoise.
Toute tentative de prétendre autrement est vouée à l'échec et montre bien une mentalité de néo-colonialiste et suprémaciste.
Tu as besoin d'augmenter ta note de crédit social ??? ;)
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Il n'y pas que les USA qui contestent la politique des "9 tirets".
L'autralie est en train de monter le ton : depose d'une plainte a l'ONU (l'australie a fait cela a cause de la cyber attaque chinoise), et la Chine a replique ce matin sur China Dayli en menacant l'australie de couper le commerce.

Les esprits d'echauffent dans les deux camps.
Bonjour Maixem
Dans le cas d'une affirmation Il est necessaire d'en apporter les elements sous une forme probante en indiquant le lien en question et egalement ceux des autres sources d'informations citees , car tout le monde ne sait pas forcement de quoi il en retourne ... C'est elementaire dans la construction d'un embryon de debat ou d'une tentative d'analyse ...
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
C'est salauds d'Australiens, ils respectent rien, on les cyber attaques et ca veut répliquer ? Mais de quel droit !
Calomnie! Tout le monde sait que le cyber space appartient à la Chine depuis au moins la dynastie Qin.
Les actions des informaticiens sont tout à fait légitimes et n'ont pour objectif que sauvegarder la souveraineté de la nation Chinoise.
Toute tentative de prétendre autrement est vouée à l'échec et montre bien une mentalité de néo-colonialiste et suprémaciste.
Bonjour Naxshe et Dgibe
Afin d'etre constructifs nous allons au prealable poser les bases dans ce domaine !

Five Eyes Alliance
the-five-eyes-nine-eyes-and-fourteen-eyes-surveillance-alliances-explained-pixel-privacy-4.png

L'Alliance Five Eyes (en abrégé FVEY dans les documents gouvernementaux) est un réseau de renseignement coopératif qui surveille les communications électroniques des citoyens et des gouvernements étrangers. Ce réseau de pays anglophones comprend les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. L'Alliance Five Eyes est devenue un sujet de controverse en 2013, lorsque Edward Snowden, employé de la NSA, a rendu publics des documents classifiés sur ses activités.

Extrait :
FVEY est le résultat de l'accord UKUSA (Royaume-Uni - États-Unis d'Amérique) de 1946 et est le plus ancien partenariat de renseignement au monde. Dans le passé, il était utilisé pour surveiller les communications étrangères entre un certain nombre de pays, au service de divers intérêts politiques. Aujourd'hui, FVEY surveille les communications privées de milliards de personnes, dans le monde entier.

L'Alliance Five Eyes utilise des méthodes de communication, telles que le renseignement sur les signaux (SIGINT), pour surveiller les citoyens des autres pays membres de FVEY. En surveillant les citoyens des autres pays, FVEY peut contourner les réglementations nationales en matière de surveillance. FVEY n'a cessé de progresser depuis sa création et s'est développé au point de devenir un programme de surveillance mondial multinational, capable de surveiller les données de populations entières.

FVEY recueille des informations en interceptant des communications privées (appels téléphoniques, télécopies, courriers électroniques et messages textuels) à partir d'infrastructures telles que les satellites, les réseaux téléphoniques et les câbles à fibres optiques. FVEY reçoit également des enregistrements de données sur les utilisateurs de grandes entreprises technologiques - dont Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, Paltalk, YouTube, AOL, Skype et Apple. Chaque pays membre compte de trois à cinq agences gouvernementales impliquées ; chaque agence est responsable d'un ou deux rôles, notamment le renseignement humain, le renseignement de défense, le renseignement de sécurité, le renseignement géographique et le renseignement sur les signaux.

Origine et histoire

Le FVEY est né de la Charte de l'Atlantique de 1941, qui fixait les objectifs des Alliés pour le monde après la Seconde Guerre mondiale. En 1943, les États-Unis et le Royaume-Uni ont conclu un accord de coopération dans le domaine du renseignement -- un traité secret connu sous le nom d'Accord BRUSA -- qui a ensuite été officialisé sous le nom d'Accord UKUSA. Au cours de la décennie suivante, le Canada, la Norvège, le Danemark, l'Allemagne de l'Ouest, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont été temporairement ajoutés en tant que tierces parties moins impliquées. En 1955, une mise à jour a réduit le groupe à sa sélection actuelle, plus étroite, de pays membres de Five Eyes -- les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Dans les années 1950, FVEY partageait les renseignements de la guerre froide et surveillait les communications de l'Union soviétique, de la République populaire de Chine et des pays du bloc de l'Est. Les renseignements de FVEY ont également été utilisés pour :

 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 532
8 124
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Le Grand Jeu des métaux : l'infox et la Chine, un coupable idéal
29/07/2020

Depuis l'Antiquité, les pays ou les cités ont développé des stratégies de puissance et d'influence en matière de possession de matières premières. C'est la condition d'une économie et d'un pouvoir forts dans la compétition internationale. Aujourd'hui : pourquoi la Chine focalise toutes les critiques. Par Didier Julienne, spécialiste des marchés des matières premières .

Extrait :
Les infox volent en escadrilles: après l'emprise de l'infox de « l'inobténium » sur la politique dans l'épisode 4, une deuxième infox fut celles des avancées minières chinoises belliqueuses. Comment la Chine est-elle devenue le coupable idéal ?
Premier exemple, avec le cobalt de la République démocratique du Congo (RDC). La Chine importe une grande partie de la production de cobalt de ce pays, premier producteur mondial. Mais de quelle façon l'entreprise chinoise China Molybdenum est-elle devenue propriétaire de la plus grande mine de cobalt de RDC ?

Un simple vente pacifique entre deux sociétés

A-t-elle fait la guerre, a-t-elle demandé à son armée d'intervenir ? A-t-elle colonisé ou envahi ce territoire ? A-t-elle utilisé des réseaux souterrains pour noyauter toute la chaîne de décisions ? Rien de tout cela. China Molybdenum a tout simplement acheté en 2016 cette mine géante à une société minière... américaine basée à Phœnix en Arizona. Une vente pacifique a eu lieu entre deux sociétés qui avaient deux visions stratégiques de développement différente.
Mais, là encore, nul ne dit que cette information factuelle contredit l'infox d'une guerre du cobalt chinois : s'il y avait réellement une guerre du cobalt, pourquoi les États-Unis auraient-ils laissé partir le leader mondial dans des mains chinoises  au lieu de mains amies ? Il fallait donc attendre une initiative privée en 2020 pour démontrer l'infox : parallèlement à l'ouverture d'usine en Chine, Tesla contractait auprès de Glencore, le premier producteur occidental en RDC, suffisamment de cobalt pour sa production de voiture électrique.

Suite de l'analyse >>>

 
Dernière édition:
Naxshe

Naxshe

Dieu Supérieur
05 Jan 2016
1 110
623
138
31
Bonjour Naxshe et Dgibe
Afin d'etre constructifs nous allons au prealable poser les bases dans ce domaine !

Five Eyes Alliance

L'Alliance Five Eyes (en abrégé FVEY dans les documents gouvernementaux) est un réseau de renseignement coopératif qui surveille les communications électroniques des citoyens et des gouvernements étrangers. Ce réseau de pays anglophones comprend les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. L'Alliance Five Eyes est devenue un sujet de controverse en 2013, lorsque Edward Snowden, employé de la NSA, a rendu publics des documents classifiés sur ses activités.

Extrait :
FVEY est le résultat de l'accord UKUSA (Royaume-Uni - États-Unis d'Amérique) de 1946 et est le plus ancien partenariat de renseignement au monde. Dans le passé, il était utilisé pour surveiller les communications étrangères entre un certain nombre de pays, au service de divers intérêts politiques. Aujourd'hui, FVEY surveille les communications privées de milliards de personnes, dans le monde entier.

L'Alliance Five Eyes utilise des méthodes de communication, telles que le renseignement sur les signaux (SIGINT), pour surveiller les citoyens des autres pays membres de FVEY. En surveillant les citoyens des autres pays, FVEY peut contourner les réglementations nationales en matière de surveillance. FVEY n'a cessé de progresser depuis sa création et s'est développé au point de devenir un programme de surveillance mondial multinational, capable de surveiller les données de populations entières.

FVEY recueille des informations en interceptant des communications privées (appels téléphoniques, télécopies, courriers électroniques et messages textuels) à partir d'infrastructures telles que les satellites, les réseaux téléphoniques et les câbles à fibres optiques. FVEY reçoit également des enregistrements de données sur les utilisateurs de grandes entreprises technologiques - dont Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, Paltalk, YouTube, AOL, Skype et Apple. Chaque pays membre compte de trois à cinq agences gouvernementales impliquées ; chaque agence est responsable d'un ou deux rôles, notamment le renseignement humain, le renseignement de défense, le renseignement de sécurité, le renseignement géographique et le renseignement sur les signaux.

Origine et histoire

Le FVEY est né de la Charte de l'Atlantique de 1941, qui fixait les objectifs des Alliés pour le monde après la Seconde Guerre mondiale. En 1943, les États-Unis et le Royaume-Uni ont conclu un accord de coopération dans le domaine du renseignement -- un traité secret connu sous le nom d'Accord BRUSA -- qui a ensuite été officialisé sous le nom d'Accord UKUSA. Au cours de la décennie suivante, le Canada, la Norvège, le Danemark, l'Allemagne de l'Ouest, l'Australie et la Nouvelle-Zélande ont été temporairement ajoutés en tant que tierces parties moins impliquées. En 1955, une mise à jour a réduit le groupe à sa sélection actuelle, plus étroite, de pays membres de Five Eyes -- les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

Dans les années 1950, FVEY partageait les renseignements de la guerre froide et surveillait les communications de l'Union soviétique, de la République populaire de Chine et des pays du bloc de l'Est. Les renseignements de FVEY ont également été utilisés pour :

La surveillance c'est plus de l'espionnage, les cyber attaques, c'est une attaque. On entends pas parler de ce FVEY qui paralyse la Chine et ces entreprises a coups de cyber attaques.