1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

CYBERGUERRE - Conseils pour l’infiltration des forums.

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par Ludovico, 26 Mars 2012.

  1. Ludovico

    Ludovico Dieu créateur

    Inscrit:
    9 Juin 2010
    Messages:
    3 993
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +1 415 / -11
    CYBERGUERRE - Conseils pour l’infiltration des forums.

    [​IMG]Le Vicomte
    Vendredi dernier, je dînais au château avec la Comtesse et sa famille et la conversation roulait autour des misérables que nous payons assez cher pour ce qu’ils font, à savoir infiltrer les forums des sites de gauche. Certains de ces mercenaires ne durent en effet pas longtemps sur ces forums, et le Comte a déploré qu’ils ne soient pas toujours assez formés à des techniques de communication qui sont pourtant bien maîtrisées a l’heure actuelle.
    Le fils de la Comtesse, qui dirige un service commercial international, a alors résumé les quelques astuces qui permettent de s’immiscer dans les forums d’un site de gauche afin de remettre celui-ci dans le droit chemin.
    Je dois dire que j’ai été ébloui par son aisance à rendre clair qu’il convient de faire semblant de s’adresser à la raison du lecteur tout en s’adressant en réalité à ses émotions, à ce qu’il ressent, subconsciemment ou non, et qu’il convient ainsi de le diriger sans qu’il s’en aperçoive.
    Voici donc, parmi les quelques lignes directrices qu’il a exposées, celles qui m’ont paru utiles à connaître.

    I . ADMISSION

    - Montrer patte blanche. C’est - à - dire commencer par une couplet aussi vague que possible sur son « sincère » anti - capitalisme, etc… : utiliser abondamment le vocabulaire en vigueur chez les communistes du début du XX° siècle : camarades - capitalistes - bourgeois - lutte des classes - pouvoir – prolétaire - ouvrier, etc.

    - Se montrer humble : S’essuyer au moins 20 fois les pieds sur le paillasson en entrant, tout en s’excusant de demander pardon.

    - Se montrer arrogant, au contraire : Intervenir d’emblée en faisant état de sa culture et en écrivant dans un français universitaire, de manière à passer aussitôt pour un sujet dominant auquel une partie des lecteurs sera immédiatement soumise.

    II . FAIRE APPEL AUX ÉMOTIONS, METTRE LA RAISON EN SOMMEIL


    - Utiliser l’image quand c’est possible, qu’on a appris le langage qui lui est propre, et qu’on sait ce qui en sera perçu subconsciemment de par ses arrière - plan, ses proximités, son contexte.

    - Utiliser les signes typographiques qui expriment les émotions et, de cette façon, les déclenchent. Par écrit, sont à votre disposition sur un clavier : les « : - ) », les « ! » et « …………………….. » , ainsi que les « lol » ou « mdr » par lesquels les internautes expriment ce qu’ils ressentent..

    - Choisir une cible parmi les commentateurs. Ce peut être celui qui répond comme prévu au déclenchement de l’émotion. Ce peut être aussi l’un de ceux qui sont considérés, afin de tenter de le déprécier et de le tourner en dérision.

    - Utiliser le tutoiement et les remarques désobligeantes. Donner des détails (de préférence inventés) sur soi - même afin que les commentateurs en donnent aussi. Utiliser ensuite ces particularités pour isoler sa cible, la mettre à nu et la frapper.

    - Détruire la solidarité en traitant toujours avec mépris et condescendance le commentateur que l’on a choisi comme cible. Le but est de l’isoler en misant sur le sentiment de rivalité des autres commentateurs.

    - Personnaliser à outrance et pratiquer la dévalorisation méprisante et hautaine de la cible. Le but est que celle - ci se sente accusée, contrainte de « répondre » aux accusations, et abandonné. Elle doit se sentir écartelée au milieu des quolibets sur la place du village. Comme c’est une situation peu confortable, il y a des chances pour qu’elle ne revienne pas, et prive ainsi le site de ses richesses.

    - Faire appel aux « sujets supposés savoir », soigneusement non nommés par leur nom mais seulement caractérisés par un titre (inventé au besoin) Leur mention fera vibrer la corde de la « soumission à l’autorité ». Ne pas craindre d’utiliser un ton qui pourrait être qualifié par certains de « bouffi et suffisant » car celui-ci peut accroître la soumission (aux parents) liée à la régression.

    - Provoquer des commentaires entraînant des poursuites judiciaires et/ou des emprisonnements, y compris par des articles. Vous avez à votre disposition principalement le « terrorisme » ou le « soutien au terrorisme » mais aussi l’antisémitisme, la diffamation, la pédophilie (masculine), etc.

    - Être très confus dans ses propos, ce qui peut être attribué à la maladresse d’expression d’un lecteur qui est à convaincre. Les réponses visant à « l’éclairer » ne tarderont pas !

    - Émailler son discours de phrases de nos médias apprises par cœur, de ci de là et au hasard (technique du « semage »). La confusion attribuée à la maladresse dissimulera les contradictions, qui peuvent être plus ou moins grossières, entre ces répétitions et l’adhésion simulée aux objectifs d’un site de gauche.

    - S’exprimer le plus possible en anglais. Ne jamais se laisser aller à avoir la courtoisie de traduire en français. Encourager ainsi le lecteur à penser qu’il s’agit là de la deuxième langue de la grande majorité des français qui, eux, comprennent et lisent l’anglais. Et que c’est donc lui qui est demeuré et marginal.

    - Diviser. C’est facile en faisant appel au sentiment de rivalité,. Division entre lecteurs. Division entre groupuscules, etc… La personnalisation vous aidera beaucoup à atteindre cet objectif.

    - Encourager par tous les moyens l’humeur dépressive, la résignation, le dégoût, la honte de soi et des autres, l’agressivité déviée sur soi ou sur sa propre famille, y compris politique, le défaitisme, l’inertie, l’immobilisme… Celles-ci en effet rendent parfois agités, mais faibles et éventuellement malades physiquement, soit peu combatifs. Peur, dérision, mensonges, ironie, ricanements, références aux échecs passés, sont à utiliser sans modération – du moment que l’on pense toujours à s’excuser avec obséquiosité.

    - Utiliser la proximité de vocabulaire. Dans la mesure où elle s’adresse au subconscient, elle est plus délicate à utiliser. Elle a été savamment mise au point par les experts pour ce qui est de la communication routinière des idées que l’ont veut faire adopter (Exemple : libéral est de la même famille que libre), mais il est prudent de demander conseil avant une application plus circonstancielle. (Exemple : en période pré - électorale en France, il vaut mieux écrire Pays - Bas plutôt que Hollande quand on parle de sa reine et Soldats Américains au lieu de Marines quand il est questions de leurs exactions)

    III. FAIRE DISPARAÎTRE UNE VÉRITÉ QUI CONTREDIT LA VERSION PRÉSENTÉE PAR NOS MÉDIAS.


    - Discréditer la source. Celle - ci sera péremptoirement dite « peu fiable », « douteuse » ou d’extrême - droite et émanant de la propagande mensongère « fasciste ». Le site d’où elle émane pourra, de plus, présenter des risques liés à la sécurité informatique. (Au besoin, s’y rendre, et, à l’aide des logiciels conçus à cet effet, donner une « mauvaise réputation » au site.)

    - Détourner l’attention du lecteur vers un point de détail qui ne concerne pas la vérité que l’on veut masquer : orthographe et français – étymologie d’un mot, etc.

    - Détourner l’attention du lecteur radicalement ailleurs. Dans le temps : référence à l’Histoire de l’humanité en général ou à une période précise de celle - ci, mais qui sera généralisée. Dans l’espace : il ne manque pas de pays sur terre qui ne font pas l’objet à ce moment de l’attention des médias … (Cependant, éviter ceux qui, comme par exemple le Honduras ou le Chili, sont effectivement passés sous silence par les médias, mais intentionnellement !)

    - Réduire le champ de conscience du lecteur en focalisant son attention sur un individu. Celui-ci sera caractérisé négativement et tout les système politique et géo - politique qui l’entourent, et dont il était question, disparaîtront des préoccupations du lecteur.

    - Utiliser toutes les astuces décrites au paragraphe II, car elles font appel aux émotions ressenties dans l’’instant et ne font appel à la raison qu’en apparence. Les émotions, en effet, rendent aveugles et sourds à ce que la raison, qui voit plus loin dans le temps que l’instant immédiat, pourrait vouloir communiquer au cœur. Pour sa survie parfois - mais dans l’instant qui suit.

    IV. PERMETTRE A UN AMI DE S’APPROPRIER LE SITE OU BIEN DE LE FAIRE DISPARAÎTRE


    - Généraliser au site les commentaires des intervenants dans les deux cas. Car la première solution, nettement préférable, mais qui exige l’élimination du webmaster, n’est pas toujours possible, malheureusement.



     

Partager cette page