¥ - Coronavirus (covid-19) suivi et évolution - Chine (mainland & Hong Kong) & Asie

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
3 096
1 156
173
Problème : plus il y a eu de cas réels à Wuhan et moins il est probable que les autres grandes villes chinoises aient pu échapper à l'épidémie.

Autre problème :
S'il l'écart entre le nombre de cas réels et le nombre de cas connus (ou publié, le problème est le même) est important et non constant, les taux de reproductions annoncés sont faux.

Il reste possible que cet écart (réel/connu) soit à peu près constant et que les taux de remproduction aient été exacts, mais alors le départ de la pandémie doit être fixé à une date antérieure (hypothèse qui est revenue très fréquement).

A une date antérieure, et pourquoi pas à une origine totalement différente si l'on prend en compte ces bizareries de Covid-19 trouvé dans des échantillons d'eaux usées prélevées bien avant la crise de Wuhan en Europe. On pourrait alors avoir eu un virus répandu sur toute la planète mais qui aurait été identifié comme pathogène à Wuhan fin 2019...

Que de brouillard au bout d'un an...
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 104
3 247
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Problème : plus il y a eu de cas réels à Wuhan et moins il est probable que les autres grandes villes chinoises aient pu échapper à l'épidémie.
On retrouve des cas en Europe ou aux US dès octobre / novembre 2019 donc que d'autres villes chinoises aient eu des cas de covid c'est probable et d'ailleurs plusieurs y ont été testés positif. C'est bien pour ca d'ailleurs qu'en même temps qu'un confinement obligatoire de wuhan il y a eu un auto confinement semi volontaire de tout le reste de la Chine jusqu'à mi mars pour les activités les plus a risque ou mi février pour les moins a risque. Et des rues relativement peu peuplées jusqu'aux vacances de mai qui ont permis de réaliser que la vie reprenait vraiment son cours.
 

Crimson

Alpha & Oméga
26 Oct 2009
6 331
4 453
188
Right Behind You
Problème : plus il y a eu de cas réels à Wuhan et moins il est probable que les autres grandes villes chinoises aient pu échapper à l'épidémie.

Autre problème :
S'il l'écart entre le nombre de cas réels et le nombre de cas connus (ou publié, le problème est le même) est important et non constant, les taux de reproductions annoncés sont faux.

Il reste possible que cet écart (réel/connu) soit à peu près constant et que les taux de remproduction aient été exacts, mais alors le départ de la pandémie doit être fixé à une date antérieure (hypothèse qui est revenue très fréquement).

A une date antérieure, et pourquoi pas à une origine totalement différente si l'on prend en compte ces bizareries de Covid-19 trouvé dans des échantillons d'eaux usées prélevées bien avant la crise de Wuhan en Europe. On pourrait alors avoir eu un virus répandu sur toute la planète mais qui aurait été identifié comme pathogène à Wuhan fin 2019...

Que de brouillard au bout d'un an...
1609417653515.png
 

Elise D

Dieu
15 Mai 2014
924
746
128
Shanghai
Problème : plus il y a eu de cas réels à Wuhan et moins il est probable que les autres grandes villes chinoises aient pu échapper à l'épidémie.
Autre problème :
S'il l'écart entre le nombre de cas réels et le nombre de cas connus (ou publié, le problème est le même) est important et non constant, les taux de reproductions annoncés sont faux.
Il reste possible que cet écart (réel/connu) soit à peu près constant et que les taux de remproduction aient été exacts, mais alors le départ de la pandémie doit être fixé à une date antérieure (hypothèse qui est revenue très fréquement).
A une date antérieure, et pourquoi pas à une origine totalement différente si l'on prend en compte ces bizareries de Covid-19 trouvé dans des échantillons d'eaux usées prélevées bien avant la crise de Wuhan en Europe. On pourrait alors avoir eu un virus répandu sur toute la planète mais qui aurait été identifié comme pathogène à Wuhan fin 2019...
Que de brouillard au bout d'un an...
Ce qui m’a particulièrement frappée est la différence de prévalence entre Wuhan (4,4%) et le reste du Hubei (0,44%).
Pourtant le gouvernement avait été critiqué à l’époque pour avoir annoncé la fermeture de la ville en avance, laissant un nombre significatif de personnes quitter la ville. J’avais l’impression aussi que les mesures à l’intérieur de la ville avaient été très strictes dès la fermeture de la ville.
L’étude de seroprévalence ne permet pas de dater les infections.
Si le virus s’est peu diffusé à l’extérieur de la ville avant sa fermeture, ce qui expliquerait la faible incidence au Hubei hors Wuhan, comment se fait-il qu’il se soit diffusé aussi bien à Wuhan après la fermeture ?
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 104
3 247
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Si le virus s’est peu diffusé à l’extérieur de la ville avant sa fermeture, ce qui expliquerait la faible incidence au Hubei hors Wuhan, comment se fait-il qu’il se soit diffusé aussi bien à Wuhan après la fermeture ?
Pour les mêmes raisons que les cas ont explosé en France quand on a confiné
1/ c'est un phénomène à retardement
2/ plein de patients non covid ont été contaminés à l'hôpital contaminant à leur tour leur famille
3/ quand tu confines tu condamnes quasi de facto tous les habitants du foyer à chopper 1 à 1 le virus
4/ selon les configurations des immeubles le virus se transmet en plus d'appartement en appartement via les canalisations comme démontré à HK lors du SRAS et à nouveau en début d'épidémie de COVID... Idem dans certains hôpitaux via les conduits d'aération.

Par contre même si le confinement implique sur le court terme plus de contamination intra foyer de par le fait de vivre les uns sur les autres renfermé, sur le moyen long terme ca diminue les contacts et le R0 car une fois que tu as contaminé ton foyer et éventuellement quelques voisins ton R0 passe à moins de 1 et c'est ca qui permet d'enrayer l'épidémie.

Sinon tu oublies dans ta comparaison que la densité de population à Wuhan : 5 825 hab./km est 17 fois plus élevée que dans l'ensemble du Hubei 340 hab./km. Donc si Wuhan est l'épicentre de l'épidémie, il n'est pas illogique que le taux de séropositivité y soit 10 fois plus élevée que dans l'ensemble du Hubei.
 
Dernière édition:

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
3 096
1 156
173
On retrouve des cas en Europe ou aux US dès octobre / novembre 2019 donc que d'autres villes chinoises aient eu des cas de covid c'est probable et d'ailleurs plusieurs y ont été testés positif...
Ben oui, mais c'est plus pertturbant qu'explicatif :
le virus circulait worldwide dès octobre, mais en Chine il n'y a eu qu'une seule véritable "explosion épidémique".
Même en faisant intervenir les "super-spreaders", il me semble que le modèle de développement de l'épidémie pré-Wuhan est une énigme.

Je ne vois pas comment c'est possible.
Il faudrait faire entrer des facteurs propre à Wuhan.

Un co-facteur local (un polluant local particulier, un micro-climat spécifique, une population spécifiquement vulnérable ...)

Le développement et la circulation par les assymptomatiques, je veux bien, mais à partir du moment où on a eu l'id card de ce virus et qu'on s'est mis à tester, on aurait du en trouver de partout...
 

Mathieu

Alpha & Oméga
Admin
Membre du personnel
15 Oct 2006
9 104
3 247
298
Shanghai, People Square
www.murailledechine.com
Ben oui, mais c'est plus pertturbant qu'explicatif
Si tu coupes l'explication au milieu oui mais il y a une suite à cette seule phrase :)

Quant à la compréhension totale du phénomène on ne l'a pas. Comme le disent des épidémiologistes, c'est souvent la conjonction de plein de facteurs comme expliqué plus haut qui font que tout à coup tu as une flambée, flambée qui est exponentielle car auto alimentante. En gros quand le virus avance à bas bruit tu es confronté à peu de quantités de virus et donc te contamine plus difficilement et quand tu es contaminé tu as plus de chances de finir asymptomatique. Inversement plus la présence du virus se densifie et plus tu es confronté à des doses fortes et durables de virus, plus les contaminations sont d'une part nombreuse mais plus les formes graves sont nombreuses pour un même nombre d'individus contaminés.

D'ailleurs en Europe également on a eu des phénomènes très disparates d'une région à une autre, d'un pays à un autre en fonction justement des micro climat, de "la faute à pas de chance" (ex en France lors de la première vague on s'est pris 2000 personnes contaminées lors d'une semaine de réunion évangéliste qui ont ensuite disséminé le virus dans tout le pays). Inversement sur la deuxième vague on la vie moins mal que l'Allemagne, et on est pas à l'abris que ca reparte de plus belle en janvier selon ce qu'auront fait les gens à noel et au jour de l'an pour l'éviter.

Densité de population, comportements individuels et collectifs et critères sociologiques jouent également énormément.

L'auto confinement de l'ensemble de la Chine à un stade peu avancé pour ces provinces, quand bien même il n'était pas aussi imposé/hermétique que celui de Wuhan a probablement été l'élément qui a sauvé le pays de la pandémie. Le seul confinement du Hubei ne l'aurait pas évité.
 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 758
8 119
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
hk2.jpg
La PCCE enquête sur 42 autres cas confirmés de COVID-19

2021-01-01

Le Centre pour la protection de la santé (CHP) du ministère de la santé (DH) a annoncé qu'à partir de 0h00 du matin, le 1er janvier, le CHP enquêtait sur 42 cas supplémentaires confirmés de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), portant le nombre de cas à 8 889 à Hong Kong jusqu'à présent (dont 8 888 cas confirmés et un cas probable).

Communique : Parmi les nouveaux cas annoncés, six avaient des antécédents de voyage pendant la période d'incubation.
Au total, 947 cas ont été enregistrés au cours des 14 derniers jours (du 18 au 31 décembre), dont 871 cas locaux dont 327 de source inconnue.
Les enquêtes épidémiologiques du CHP et la recherche des contacts pertinents sur les cas confirmés sont en cours. Pour les détails des cas et les informations sur la recherche des contacts, veuillez consulter l'annexe ou la liste des bâtiments où des cas confirmés de COVID-19 ont été enregistrés au cours des 14 derniers jours et la dernière situation locale de COVID-19 disponible sur le site web "COVID-19 Thematic Website" (www.coronavirus.gov.hk).

 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 758
8 119
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -

La Chine continentale fait état de 19 nouveaux cas de COVID-19

2021-01-01

La Chine continentale a signalé jeudi 19 cas COVID-19 nouvellement confirmés, dont neuf cas transmis localement et dix arrivant de l'extérieur du continent, a déclaré vendredi la Commission nationale de la santé.

Communique : Cinq des cas de transmission locale ont été signalés à Pékin, et quatre dans la province du Liaoning au nord-est de la Chine, a indiqué la commission dans son rapport quotidien.
Un nouveau cas suspect arrivant à Shanghai en provenance de l'extérieur du continent a été signalé jeudi, a indiqué la commission.
Dix-sept patients COVID-19 ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement en Chine continentale jeudi.
A la fin de la journée de jeudi, un total de 4.273 cas importés avaient été signalés sur le continent. Parmi eux, 4.006 ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement, et 267 sont restés hospitalisés. Aucun décès n'a été signalé parmi les cas importés.
Le nombre total de cas confirmés de COVID-19 sur le continent a atteint 87.071 jeudi, dont 370 patients encore sous traitement.

Au total, 82.067 patients ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement sur le continent, et 4.634 sont morts des suites du virus, selon la commission.

Un cas de COVID-19 a été suspecté sur le continent jeudi, et 13.584 contacts étroits sont restés sous observation médicale.

 

Jean7

Alpha & Oméga
28 Juin 2007
3 096
1 156
173
L'auto confinement de l'ensemble de la Chine à un stade peu avancé pour ces provinces, quand bien même il n'était pas aussi imposé/hermétique que celui de Wuhan a probablement été l'élément qui a sauvé le pays de la pandémie. Le seul confinement du Hubei ne l'aurait pas évité.
Ca je continue à le penser.
Ce dont je doute plus, c'est de l'origine chinoise du virus.
Et qu'il ait existé une quelconque chance d'échapper à la pandémie... à part le masque.

Le facteur que tu as cité fonctionne un peu comme une masse critique.
Il semble en effet rationel de penser qu'un fort taux d'asymptomatiques induit une forte probabilité de super-spreader qui le deviendraient par accumulation de faibles charges virales reçues et pourraient ainsi se mettre à émettre de fortes charges virales.
Mais c'est perturbant parce que si une certaine concentration de personnes contaminées à bas bruit favorise le déclenchement de l'emballement, alors quand on est "à bas bruit", on a intérêt à une forte mobilité des personnes plutôt qu'à un cloisonnement.

Je comprend la stratégie chinoise en février du cloisonnement comme une solution pour identifier les zones où l'emballement était sur le point de débuter en laissant au virus le temps de s'exprimer en quelque sorte. Qu'il n'y ait pas eu de telle zone est heureux, mais statistiquement, c'était très cohérent avec une origine du virus à Wuhan à une époque peu reculée.

Le second terme de cette cohérence est remis en cause par cette donné désormais admise de circulation sur toute la planète à bas bruit et depuis fort longtemps.
D'où mes doutes.
 
Dernière édition:

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 670
11 059
183
Hong Kong et Shanghai
Je ne sais pas ce que ça vaut, car je n'ai pas trouvé d'autres sources.

Cet article dit que l'Inde aurait 60% de la population qui aurait eu le Covid.
Et pourrait donc rapidement atteindre l'immunité de groupe.

Extrait :
“India level we do not expect another peak now. Broadly, the numbers will continue tapering off. Currently, as per the model, about 60 per cent Indians have already been infected, they have antibodies,” he said.

Et la raison de cette "bonne nouvelle"
Asked about the rationale for India getting away with just one peak — in September — Agrawal said: “Our inefficiency has helped us here.....

Article complet : https://theprint.in/health/india-is...covid-case-latest-govt-analysis-shows/567898/
 

guillaumeenchine

Archange
09 Sept 2019
1 963
171
93
45
Je ne sais pas ce que ça vaut, car je n'ai pas trouvé d'autres sources.

Cet article dit que l'Inde aurait 60% de la population qui aurait eu le Covid.
Et pourrait donc rapidement atteindre l'immunité de groupe.

Extrait :


Et la raison de cette "bonne nouvelle"


Article complet : https://theprint.in/health/india-is...covid-case-latest-govt-analysis-shows/567898/

Ma fois c'est facile a verifier. Il suffit de tester un echantillon de la population et on est fixe.
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 670
11 059
183
Hong Kong et Shanghai
Ma fois c'est facile a verifier. Il suffit de tester un echantillon de la population et on est fixe.
Si tu avais pris la peine de lire l'article, tu aurais pu y apprendre que c'est par la méthode de tests d'échantillons de la population qu'ils en sont arrivé a cette conclusion. :mur: :mur: :mur:
Ce que je dis, c'est que cette information, qui me parait importante, n'a pas été reprise dans la presse internationale.
 

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 758
8 119
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
hk2.jpg
La PCCE enquête sur 32 autres cas confirmés de COVID-19
2021-01-05

Le Centre pour la protection de la santé (CHP) du ministère de la santé (DH) a annoncé qu'à partir de 0h00 du matin, le 5 janvier, le CHP enquêtait sur 32 cas supplémentaires confirmés de maladie à coronavirus 2019 (COVID-19), portant le nombre de cas à 9 050 à Hong Kong jusqu'à présent (comprenant 9 049 cas confirmés et un cas probable).

Communique : Parmi les nouveaux cas annoncés, l'un d'entre eux avait des antécédents de voyage pendant la période d'incubation.
Au total, 780 cas ont été enregistrés au cours des 14 derniers jours (du 22 décembre au 4 janvier), dont 710 cas locaux dont 247 de source inconnue.
Les enquêtes épidémiologiques du CHP et la recherche des contacts pertinents sur les cas confirmés sont en cours. Pour les détails des cas et la recherche des contacts, veuillez consulter l'annexe ou la liste des bâtiments où des cas confirmés de COVID-19 ont été enregistrés au cours des 14 derniers jours et la dernière situation locale de COVID-19 disponible sur le site web "COVID-19 Thematic Website" (www.coronavirus.gov.hk).

 
Dernière édition:

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
16 758
8 119
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La Chine continentale fait état de 33 nouveaux cas de COVID-19
2021-01-05

La Commission nationale chinoise de la santé a déclaré mardi qu'elle avait reçu des rapports sur 33 cas de COVID-19 récemment confirmés sur le continent chinois lundi, dont 17 ont été transmis localement et 16 ont été importés.

Communique : Parmi les cas transmis localement, 14 ont été signalés à Hebei, deux à Liaoning et un à Pékin, a indiqué la commission dans son rapport quotidien.
Aucun nouveau cas suspect ou décès lié à la maladie n'a été signalé.
Au total, 12 patients COVID-19 ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement en Chine continentale lundi.
À la fin de la journée de lundi, un total de 4 339 cas importés avaient été signalés sur le continent. Parmi eux, 4.045 avaient été libérés des hôpitaux après leur rétablissement, et 294 restaient hospitalisés. Aucun décès n'a été signalé parmi les cas importés.
Le nombre total de cas COVID-19 confirmés sur le continent a atteint 87.183 lundi, dont 432 patients encore sous traitement.

Au total, 82 117 patients ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement sur le continent, et 4 634 sont morts du virus, selon le rapport.

Un cas de COVID-19 était suspecté sur le continent à la date de lundi.

 

guillaumeenchine

Archange
09 Sept 2019
1 963
171
93
45
La Chine continentale fait état de 33 nouveaux cas de COVID-19
2021-01-05

La Commission nationale chinoise de la santé a déclaré mardi qu'elle avait reçu des rapports sur 33 cas de COVID-19 récemment confirmés sur le continent chinois lundi, dont 17 ont été transmis localement et 16 ont été importés.

Communique : Parmi les cas transmis localement, 14 ont été signalés à Hebei, deux à Liaoning et un à Pékin, a indiqué la commission dans son rapport quotidien.
Aucun nouveau cas suspect ou décès lié à la maladie n'a été signalé.
Au total, 12 patients COVID-19 ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement en Chine continentale lundi.
À la fin de la journée de lundi, un total de 4 339 cas importés avaient été signalés sur le continent. Parmi eux, 4.045 avaient été libérés des hôpitaux après leur rétablissement, et 294 restaient hospitalisés. Aucun décès n'a été signalé parmi les cas importés.
Le nombre total de cas COVID-19 confirmés sur le continent a atteint 87.183 lundi, dont 432 patients encore sous traitement.

Au total, 82 117 patients ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement sur le continent, et 4 634 sont morts du virus, selon le rapport.

Un cas de COVID-19 était suspecté sur le continent à la date de lundi.


Si on passe la periode Jan-Fev sans une augmentation massive de cas on devrait etre ok en 2021. Par contre c'est le Nouvel An Chinois qui me fait peur.
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
20 021
11 770
198
常熟,江苏
Si on passe la periode Jan-Fev sans une augmentation massive de cas on devrait etre ok en 2021. Par contre c'est le Nouvel An Chinois qui me fait peur.

Les autorités provinciales semblent aussi commencer à prendre des mesures :

- Protocole à mettre en place pour des regroupements pour les festivités pré-NAC
- Limitation du nombre de participants à des soirées organisées par des sociétés
- Etc ...

Du coup, pleins d'usines dans le Jiangsu, viennent d'annuler tout simplement les diners NAC et re-distribueront le budget de l'évènement sous forme de hongbao aux employés.
 

Orang Malang

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
23 Oct 2005
20 021
11 770
198
常熟,江苏
Quelques extraits d'un document quotidien émis par des personnes compilant des données sur le COVID en Chine et Hong Kong ...

Travail assez remarquable de l'équipe composée de médecins entre autre ...

4China 20210106.jpg5China 20210106.jpg25China 20210106.jpg35China 20210106.jpg45China 20210106.jpg
 

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 670
11 059
183
Hong Kong et Shanghai
La Chine continentale fait état de 33 nouveaux cas de COVID-19
2021-01-05

La Commission nationale chinoise de la santé a déclaré mardi qu'elle avait reçu des rapports sur 33 cas de COVID-19 récemment confirmés sur le continent chinois lundi, dont 17 ont été transmis localement et 16 ont été importés.

Communique : Parmi les cas transmis localement, 14 ont été signalés à Hebei, deux à Liaoning et un à Pékin, a indiqué la commission dans son rapport quotidien.
Aucun nouveau cas suspect ou décès lié à la maladie n'a été signalé.
Au total, 12 patients COVID-19 ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement en Chine continentale lundi.
À la fin de la journée de lundi, un total de 4 339 cas importés avaient été signalés sur le continent. Parmi eux, 4.045 avaient été libérés des hôpitaux après leur rétablissement, et 294 restaient hospitalisés. Aucun décès n'a été signalé parmi les cas importés.
Le nombre total de cas COVID-19 confirmés sur le continent a atteint 87.183 lundi, dont 432 patients encore sous traitement.

Au total, 82 117 patients ont été libérés des hôpitaux après leur rétablissement sur le continent, et 4 634 sont morts du virus, selon le rapport.

Un cas de COVID-19 était suspecté sur le continent à la date de lundi.

Selon le SCMP, il y aurait eu 63 cas dans le Hebei pour la seule journée de mardi.