¥ - coronavirus (covid-19) suivi et évolution - chine (mainland & hong kong) & asie

  • Auteur de la discussion lafoy-china
  • Date de début

Vos inquietudes a propos de la situation sanitaire due au coronavirus (2019-ncov)

  • Je ne suis pas inquiet !

    Votes: 39 37,9%
  • Je suis tres inquiet !

    Votes: 25 24,3%
  • Je n'envisage pas de quitter la Chine !

    Votes: 30 29,1%
  • A partir de 500 victimes je quitte la Chine !

    Votes: 1 1,0%
  • A partir de 1000 victimes je quitte la Chine !

    Votes: 4 3,9%
  • Au dessus de 2000 victimes je quitte la Chine !

    Votes: 3 2,9%
  • Pensez vous que le gouvernement va stabiliser la situation dans les jours a venir ? Oui

    Votes: 29 28,2%
  • Pensez vous que le gouvernement va stabiliser la situation dans les jours a venir ? Non

    Votes: 27 26,2%
  • J'envisage serieusement de quitter la Chine si les etudes de mes enfants sont compromises !

    Votes: 3 2,9%
  • J'envisage serieusement de quitter la Chine si cette situation dure trop longtemps !

    Votes: 37 35,9%

  • Nombre total d'électeurs
    103
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 107
11 101
178
Hong Kong et Shanghai
On dirait mon pere: "tu penses bien que blablabla". Tu vis chez les Bisounours. On compte plus le nombre de retours en usine de produits defaillants qui ont ete mis en vente avant meme d'avoir ete teste. Les portables Samsung explosifs par exemple. Les voitures VW aux pots d'echapement truquées. La viande de cheval Spangero. etc. Quand il s'ajit de faire du pognon...
Essaye d'apprendre à lire et comprendre ce que tu lis !!!

Bien sûr que c'est le fric qui compte. Je dis exactement cela. Si lancer le vaccin prématurément risque leur faire perdre plus de fric que d'attendre 3 mois, ils attendrons 3 mois. (plus exactement, c'est le bénéfice/la perte, multiplié par la probabilité d’occurrence des différents événements dans chaque scénario qui est prise en compte)
 
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 055
212
73
45
Bien sûr que c'est le fric qui compte. Je dis exactement cela. Si lancer le vaccin prématurément risque leur faire perdre plus de fric que d'attendre 3 mois, ils attendrons 3 mois. (plus exactement, c'est le bénéfice/la perte, multiplié par la probabilité d’occurrence des différents événements dans chaque scénario qui est prise en compte)

T'es naif toi ca en est presque touchant. Va dire ca a Boeing qui a lance le 737 Max en sachant pertinemment que l'avion ne volait pas.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 107
11 101
178
Hong Kong et Shanghai
T'es naif toi ca en est presque touchant. Va dire ca a Boeing qui a lance le 737 Max en sachant pertinemment que l'avion ne volait pas.
S'ils avaient eu la certitude que l'avion se crasherait, ils ne l'auraient certainement pas lancé.

Ils avaient estimé qu'il y avait un risque de 0,00000x% qu'il y ait un problème, et que en cas de problème ça leur coûterait Y millions.
D'un autre coté, cela leur coûterait (avec une probabilité de 100%) Z millions pour résoudre le problème.
Si Y x 0,00000x% < Z, on lance ; Si Y x 0,00000x% > Z, on dépense les Z millions.
(si t'avais suivi tes cours à l’école, tu aurais peut-être eu une chance d'apprendre ça ! :langue: )

Ils se sont certainement plantés dans l'estimation des risques et des coûts, mais c'est une autre histoire.
 
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 055
212
73
45
S'ils avaient eu la certitude que l'avion se crasherait, ils ne l'auraient certainement pas lancé.

Certains ingenieurs le savaient. Il suffit d'ecouter les enregistrements. Quand aux scandales industriels, la liste est longue comme le bras:

- Mediator (Laboratoire Servier)
- Theranos
- BP DeepWater Horizon
- Foxconn
- Volkswagen
- Facebook-Cambridge Analytica

etc.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 107
11 101
178
Hong Kong et Shanghai
Certains ingenieurs le savaient. Il suffit d'ecouter les enregistrements. Quand aux scandales industriels, la liste est longue comme le bras:

- Mediator (Laboratoire Servier)
- Theranos
- BP DeepWater Horizon
- Foxconn
- Volkswagen
- Facebook-Cambridge Analytica

etc.
Décidément tu ne sais pas lire. Comprends tu la différence entre un risque, une possibilité, et une certitude ?
 
G

guillaumeenchine

Membre Platinum
09 Sept 2019
1 055
212
73
45
Décidément tu ne sais pas lire. Comprends tu la différence entre un risque, une possibilité, et une certitude ?

Merci de me prendre pour un debile. Le probleme c'est que tes equations a deux balles ne prennent pas en compte le facteur humain. Tu raisonnes comme un ingenieur. Pas comme un chef d'entreprise "moderne" dont le seul horizon est la fin du mois et la seule boussole est le cours de bourse.
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 107
11 101
178
Hong Kong et Shanghai
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 849
8 252
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Shanghai ajuste sa politique de quarantaine
Sep 11,2020 09:15 AM

Les politiques de quarantaine pour les voyageurs internationaux se rendant à Shanghai et dont la destination finale se trouve dans les provinces voisines du Jiangsu, du Zhejiang ou de l'Anhui subiront quelques ajustements à partir du 12 septembre, a déclaré le 10 septembre le groupe de tête du gouvernement de Shanghai pour la lutte contre la COVID-19.

Communique :
Alors que la durée totale de la quarantaine pour les passagers entrants reste de 14 jours, les personnes voyageant dans les trois provinces voisines et dont le test est négatif après trois jours de quarantaine à Shanghai - au lieu des sept jours actuels - seront transférées dans leur ville de destination pour terminer les 11 derniers jours de quarantaine dans des endroits désignés, en vertu de la nouvelle mesure.

Les personnes qui présentent des symptômes, dont le test est positif ou qui sont en contact étroit avec des patients atteints de COVID-19 pendant leur quarantaine à Shanghai resteront dans la ville pour y être traitées ou mises sous observation médicale.

L'ajustement ne s'applique pas aux personnes qui se rendent dans des endroits autres que les provinces de Jiangsu, Zhejiang et Anhui. Ils continueront leur quarantaine à Shanghai pendant toute la durée des 14 jours.

Les voyageurs entrants dont la destination est à l'intérieur de Shanghai sont toujours autorisés à effectuer une quarantaine de sept jours à l'hôtel, plus une quarantaine de sept jours à domicile dans des conditions appropriées. Ces conditions comprennent une résidence fixe dans la ville, un test d'acide nucléique le cinquième jour de la quarantaine hôtelière avec un résultat négatif et une quarantaine à domicile obligatoire pour ceux qui vivent dans le même appartement.

Les voyageurs qui ne remplissent pas les conditions de la quarantaine à domicile ou qui ne veulent pas de quarantaine à domicile effectueront la quarantaine de 14 jours à l'hôtel.

La quarantaine à domicile de 14 jours s'applique aux voyageurs qui ne sont pas aptes à la quarantaine à l'hôtel, tels que les personnes âgées, les mineurs, les femmes enceintes, les personnes handicapées ou celles qui doivent s'occuper de leurs parents âgés ou de leurs jeunes enfants à domicile. Après avoir passé le test d'acide nucléique à leur arrivée et avoir été examinés pour être admis à la quarantaine à domicile, ces voyageurs peuvent demander à passer les 14 jours à la maison.


Shanghai a commencé à adopter des mesures de quarantaine pour les voyageurs entrants le 6 mars. Cinq jours plus tard, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que l'épidémie de COVID-19 était une pandémie. Les voyageurs en provenance de quatre pays, dont l'Italie et l'Iran, durement touchés, ont d'abord été soumis à des contrôles épidémiologiques par les douaniers et à une quarantaine de 14 jours de quarantaine. Depuis le 26 mars, toutes les arrivées dans la ville ont été soumises à des contrôles épidémiologiques et à des tests d'acide nucléique, la ville ayant lancé ses efforts de gestion pour empêcher l'importation de COVID-19.

Fu Chen, directeur du Centre de contrôle et de prévention des maladies de Shanghai, a déclaré que la gestion en boucle fermée de la ville se compose de trois boucles. La première est activée à l'arrivée des passagers à l'aéroport. Les personnes présentant des symptômes sont envoyées en ambulance à l'hôpital pour un examen plus approfondi, tandis que les autres sont envoyées dans des véhicules spécialement affectés aux installations de quarantaine, a déclaré Fu Chen.

La deuxième boucle se réfère au processus de transport fermé, depuis les aéroports jusqu'aux lieux de quarantaine désignés. La dernière est la gestion des installations de quarantaine, qui sont gérées par des professionnels du contrôle des maladies ainsi que par le personnel médical et de service des cliniques et des communautés locales.

Au 10 septembre, Shanghai avait reçu 587 cas importés et aucune transmission locale ne s'était produite depuis mars, à l'exception d'un cas en mai, une femme en visite de Wuhan, dans la province de Hubei.

 
Dernière édition:
LouLou

LouLou

Alpha & Oméga
Modérateur
Membre du personnel
14 Juil 2007
4 327
1 870
188
Après les 2 vaccins inactivés qui sont utilisés actuellement pour vacciner quelques milliers/millions de fonctionnaires civils et militaires.
Au T1 - 2021 il devrait y avoir entre 6 et 9 de plus. (Pour rappel, la chine travaille sur plus de 20 variants récupérés un peu partout sur la planète)

La Chine a approuvé mercredi la phase I des tests sur l’homme pour un vaccin contre le covid-19 sous forme spray nasal.

Hâte de voir la forme suppositoire en phase 1.

et pendant ce temps de l’autre côté de planète ...
 
ChrisHK

ChrisHK

Alpha & Oméga
27 Déc 2013
14 107
11 101
178
Hong Kong et Shanghai
et pendant ce temps de l’autre cote de planète ...
Cela semble similaire au spray nasal créé par les chercheurs de l’Université de Californie : https://www.bonjourchine.com/thread...ce-europe-occident.150763/page-50#post-782755
 
Breizh In China

Breizh In China

Alpha & Oméga
05 Nov 2009
4 863
2 262
178
Xuijiahui Shanghai
Hâte de voir la forme suppositoire en phase 1.

et pendant ce temps de l’autre côté de planète ...
Pour le suppo’ , cela sera une innovation française. Il n’y a que les français pour se mettre des trucs dans le fion.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 849
8 252
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Les CDC chinois suggèrent que les populations clés devraient être les premières à se faire vacciner contre la grippe
Sep 15,2020 09:29

BEIJING - Il est conseillé aux professionnels de la santé, au personnel et aux personnes vulnérables dans les lieux de rassemblement de personnes, notamment les centres de soins pour personnes âgées, les maisons de retraite et les foyers sociaux, de se faire vacciner en priorité contre la grippe.

Communique :
Ils font partie des quatre populations clés qui, selon les suggestions du dernier guide technique pour la vaccination contre la grippe publié par le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies (CDC) dans le cadre de l'épidémie COVID-19, devraient être les premiers à se faire vacciner contre la grippe.
Les populations clés comprennent les personnes travaillant sur des sites clés, comme les enseignants et les élèves des crèches, des écoles primaires et secondaires, les détenus et les travailleurs des prisons, d'autres groupes à haut risque de grippe, notamment les citoyens âgés de 60 ans et plus qui restent chez eux, les enfants de six mois à cinq ans, les patients atteints de maladies chroniques, les membres de la famille et les personnes s'occupant de nourrissons de moins de six mois, et les femmes enceintes ou se préparant à le devenir pendant la saison de la grippe.
Wu Zunyou, épidémiologiste en chef du CDC Chine, a déclaré qu'une augmentation du nombre de patients atteints de la grippe est attendue en automne et en hiver, périodes qui présentent généralement une forte incidence de la grippe.

Cette évolution va empiéter sur les efforts de contrôle de la COVID-19 du pays, rendant plus difficile pour les professionnels de la santé d'identifier les cas de COVID-19 et augmentant les difficultés d'isolement et les charges de soins, au détriment du contrôle de la COVID-19, a déclaré Wu.

Une solution efficace consiste à vacciner certaines populations contre la grippe le plus tôt possible, a-t-il dit.


Nonobstant le fait que les organismes sont affaiblis par ces episodes grippaux chroniques et autres gastro-enterite non moins chroniques est un terrain propice pour le covid-19 , d'ou ma crainte repetee sur le fil covid -19 France /occident ... Or je n'observe pas de campagne incitant a la vaccination preventive contre la grippe dans les medias francais , il serait peut etre temps de s'en inquieter ? ... :hum:

Esperons egalement que les pharmacies ne soient pas devalisees en ibuprofene , benzoicaine , paracetamol etc... au dernier moment et se retrouvent en ruptures de stocks , faces a des laboratoires les bras ballants devant la demande ... Syndrome Nutella ...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 849
8 252
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
La Chine confine une ville entière après trois cas de Covid-19

Communique : La Chine a confiné une petite ville située à la frontière avec la Birmanie et lancé un dépistage général des habitants après la découverte de trois cas de Covid-19, a indiqué mardi la mairie. Le pays asiatique a depuis plusieurs mois endigué l'épidémie sur son sol. Seuls quelques nouveaux malades sont recensés chaque jour, la quasi-totalité étant des Chinois revenus de l'étranger et placés en quarantaine dès leur arrivée.
Peuplée de 210.000 personnes, la commune confinée est celle de Ruili, située dans la province du Yunnan (sud-ouest) à la frontière avec la Birmanie. Il s'agit d'un important point de passage entre les deux pays. Tous les habitants doivent désormais rester chez eux et subiront un test de dépistage, a indiqué mardi la mairie. Elle a précisé qu'aucune entrée ou sortie de la ville n'est désormais autorisée.

 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 849
8 252
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Coronavirus : Un vaccin pourrait être prêt en Chine en novembre

PEKIN (Reuters) - Les potentiels vaccins contre le coronavirus actuellement en développement en Chine pourraient être disponibles pour le grand public dès début novembre, a déclaré lundi soir une représentante du Centre chinois de prévention et de contrôle des maladies.

Communique : Quatre vaccins candidats développés en Chine sont entrés dans l'ultime phase des essais cliniques.
Des doses d'au moins trois vaccins expérimentaux ont été proposés aux travailleurs essentiels dans le cadre d'un programme d'urgence lancé en juillet.
La "phase 3" des essais cliniques se déroule sans accroc et les vaccins pourraient être prêts pour la population en novembre ou décembre, a déclaré Guizhen Wu lors d'un entretien à la télévision publique.
Elle a dit avoir elle-même reçu en avril un vaccin expérimental, sans préciser lequel, et ajouté ne pas avoir connu de symptômes anormaux au cours des derniers mois.


Tout le laissait a penser , rien de surprenant ... Avec la politique zero cas ( facon de parler il y en aura toujours ) , et la mise en application de vaccins c'est le meilleur scenario possible ...
 
Dernière édition:
E

Elise D

Dieu
15 Mai 2014
883
1 170
128
Shanghai
Tout le laissait a penser , rien de surprenant ... Avec la politique zero cas ( facon de parler il y en aura toujours ) , et la mise en application de vaccins c'est le meilleur scenario possible ...
Il y a d’autres indices tout aussi subjectifs qui rendent moins optimiste. Par exemple, interdiction pour tous les élèves et enseignants de quitter la province de Shanghai, jusqu’à nouvel ordre. S’ils le font, ils devront attendre 14 jours avant de pouvoir retourner à l’école. Donc pas de voyage pendant la Golden Week pour une part significative de la population shanghaienne.
Alors qu’au mois de juin il n’y avait pas de telles restrictions.
 
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 849
8 252
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Il y a d’autres indices tout aussi subjectifs qui rendent moins optimiste. Par exemple, interdiction pour tous les élèves et enseignants de quitter la province de Shanghai, jusqu’à nouvel ordre. S’ils le font, ils devront attendre 14 jours avant de pouvoir retourner à l’école. Donc pas de voyage pendant la Golden Week pour une part significative de la population shanghaienne.
Alors qu’au mois de juin il n’y avait pas de telles restrictions.
Bonsoir Elise
Franchement les vacances , les voyages de loisirs , on en a rien a cirer dans la situation sanitaire actuelle , tu as vu le resultat en Europe et particulierement en France c'est un desastre absolu a tout les niveaux ! A un moment il faut grandir nous ne sommes pas des bambins de 4 ans ...

De plus quand j'indique le meilleur scenario possible ce n'est pas la fin du film , loin de la ...
 
Dernière édition:
lafoy-china

lafoy-china

Modo en rolls
Membre du personnel
08 Mar 2009
15 849
8 252
198
Hong-Kong - Dongguan - Beijing - Paris -
Résumé des résultats du programme communautaire de dépistage universel
mardi 15 septembre 2020

Le programme de test communautaire universel (UCTP) de 14 jours a été conclu avec succès hier (14 septembre). L'UCTP a permis d'identifier les patients asymptomatiques et de couper la chaîne de transmission communautaire aussi loin et aussi tôt que possible et a atteint l'objectif d'une identification précoce, d'un isolement précoce et d'un traitement précoce. Elle empêche toute nouvelle transmission du virus pour mieux contrôler la troisième vague de l'épidémie.

Communique : Un porte-parole du gouvernement a déclaré : "La troisième vague de l'épidémie de COVID-19 s'est lentement atténuée depuis son pic de fin juillet. L'UCTP avait effectivement identifié les patients asymptomatiques dans la communauté et coupé la chaîne de transmission communautaire. Au total, au moins 42 patients de la communauté ont été identifiés grâce aux tests effectués dans le cadre de l'UCTP et à la recherche des contacts étroits de ces cas confirmés, qui ont été mis en quarantaine et traités. Sans l'UCTP, ces patients auraient continué à mener diverses activités dans la communauté, ce qui aurait conduit à une nouvelle épidémie et à de nouveaux foyers communautaires".

Depuis son lancement le 1er septembre, un total d'environ 1 783 000 spécimens ont été collectés dans le cadre de l'UCTP pour le test d'acide nucléique COVID-19, dont 46 ont été testés positifs au stade préliminaire et ont été transmis à la Direction des services de laboratoire de santé publique du ministère de la santé (DH) pour des tests de confirmation ainsi que pour un suivi et une annonce ultérieurs. À 15 heures aujourd'hui (15 septembre), le DH avait terminé les tests de confirmation pour 45 échantillons, dont 32 nouveaux cas confirmés, cinq cas qui ont été identifiés simultanément grâce à la recherche de contacts étroits et huit cas positifs de patients rétablis. En ce qui concerne le spécimen restant, sa quantité était insuffisante pour effectuer le test de confirmation. Le Centre pour la protection de la santé avait suivi ce cas séparément.

Parmi les 32 nouveaux cas confirmés identifiés dans le cadre de l'UCTP, 13 d'entre eux étaient asymptomatiques et 20 étaient des cas locaux avec une source d'infection inconnue. Cela montre que grâce à l'UCTP, les patients asymptomatiques ont été identifiés et la chaîne de transmission communautaire a été réduite. Parmi les 87 contacts étroits des cas confirmés identifiés dans le cadre de l'UCTP, il y a eu jusqu'à présent cinq cas confirmés. D'autres patients pourraient être identifiés suite à la poursuite de la recherche des contacts étroits. Cela montre que l'UCTP a contribué à l'isolement précoce des cas confirmés et à la mise en quarantaine de leurs contacts étroits. Avec les cinq autres cas identifiés simultanément grâce à l'UCTP et à la recherche des contacts étroits, 42 cas confirmés au total ont été identifiés jusqu'à présent, leur chaîne de transmission ayant été coupée, par l'UCTP directement ou indirectement. Les statistiques relatives aux enquêtes épidémiologiques menées dans le cadre de l'UCTP figurent en annexe.

Le porte-parole a déclaré : "Le gouvernement de la Région administrative spéciale (RAS) a exprimé sa gratitude envers les quelque 6 000 membres du personnel de santé et les quelque 4 000 fonctionnaires en activité et retraités qui ont soutenu l'organisation de l'UCTP, ainsi qu'envers les quelque 2 000 personnes qui ont apporté leur soutien en matière d'information et de technologie, de ligne d'assistance téléphonique 24 heures sur 24, de logistique et de gestion de la sécurité. Le gouvernement de la RAS a également exprimé sa sincère gratitude au gouvernement populaire central (CPG) pour avoir déployé l'équipe de soutien aux tests d'acide nucléique sur le continent, composée de quelque 570 membres, et pour avoir fourni les équipements et les ressources nécessaires à l'UCTP. L'UCTP attachait de l'importance à la protection de la vie privée et à la gestion de la sécurité des spécimens, avec un système d'enregistrement spécialement conçu et un système logistique appliquant de multiples technologies, afin de garantir que tous les spécimens soient livrés en toute sécurité aux laboratoires à partir des centres de test".

Les tests font partie intégrante de la stratégie de lutte contre le virus. Pour faire face à la troisième vague de l'épidémie, le gouvernement adopte une approche en trois volets en matière de dépistage du virus : (1) les tests permanents de surveillance épidémiologique et d'enquête menés par le DH et l'Autorité hospitalière ; (2) les tests pour les groupes à haut risque et à forte exposition ainsi que pour le personnel spécifique des infrastructures et services essentiels depuis la mi-juillet ; et (3) l'UCTP ponctuel lancé début septembre par le gouvernement de la RAS avec le soutien du CPG.

Après la troisième vague de l'épidémie et la conclusion de l'UCTP, Hong Kong a effectué depuis janvier plus de 3,23 millions de tests (dont 2,88 millions depuis juillet). Cela signifie qu'en moyenne, environ 430 000 tests ont été effectués par million d'habitants et 650 tests ont été réalisés par cas confirmé. Sur cette base, le volume de tests effectués à Hong Kong est plus élevé que dans des endroits comme Singapour, l'Australie, le Royaume-Uni, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud et le Japon. Cela montre que l'utilisation des tests comme outil de prévention et de contrôle des maladies a donné certains résultats positifs. Le gouvernement de la RAS tiendra compte de l'avis des experts et collaborera avec les écoles de médecine des universités pour examiner et résumer les travaux et l'expérience acquise dans le cadre des activités de prévention et de contrôle de la troisième vague, y compris les résultats de l'UCTP et d'autres travaux de surveillance, afin de définir les stratégies de lutte contre la prochaine vague d'épidémie, y compris celle du dépistage.

La participation des membres individuels du public contribue au succès de l'UCTP. Leur soutien permet de se protéger et de protéger les autres en coupant la chaîne de transmission virale, ouvrant ainsi la voie à un assouplissement des mesures de distanciation sociale de manière ordonnée et à la reprise progressive d'une vie et d'activités économiques normales. Actuellement, la situation épidémique à Hong Kong s'est améliorée, bien qu'elle ne soit pas encore complètement stabilisée. Si les mesures d'éloignement social ont été assouplies de manière progressive et ordonnée, chaque membre du public doit rester vigilant et maintenir une bonne hygiène personnelle ainsi que des mesures de précaution afin d'éviter tout rebondissement radical de la situation épidémique locale et de soutenir la vie normale et les activités économiques durement gagnées.