1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Commerce extérieur : la France souffre-t-elle du ralentissement chinois ?

Discussion dans 'La France vue de Chine' créé par lafoy-china, 9 Septembre 2016.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 015 / -64
    chine-yuan.jpg

    Les exportations tricolores vers la Chine restent relativement dynamiques, quand celles de l'Allemagne décélèrent. Faut-il sérieusement se réjouir de cette résistance du commerce extérieur français ?


    Extrait : Il y a parfois des avantages à être faible. Mais ils ne durent pas longtemps. Alors que l'Allemagne subit le ralentissement de l'économie chinoise, la France en ressent à peine les effets. Tel est le principal enseignement de l'étude publiée ce matin par les services des Douanes, en marge de la publication des statistiques portant sur le déficit commercial, une nouvelle fois très décevantes.

    La période faste est en effet terminée. Au cours des années 2005-2011, la plupart des pays de l'Union européenne bénéficient de l'essor des exportations vers la Chine. L'Allemagne fait mieux que tous les autres, affichant une progression moyenne de ses exportations de 21%. De leur côté, la France, l'Italie et l'Espagne ont vu leurs exportations vers la Chine progresser de 14% en moyenne.

    Depuis 2011, la croissance chinoise ralentit
    Mais cette période d'euphorie ne dure pas. A partir de 2011, la croissance chinoise s'essouffle, avec une croissance moyenne du PIB en volume de +7,4% l'an sur la période 2011-2014, contre +10,9% entre 2005 et 2011.

    "En même temps, sa demande intérieure ralentit et les exportations des Etats membres de l'Union européenne vers la Chine progressent plus lentement. Sur cette seconde période, elles ont augmenté de 6,4% par an, un rythme trois fois moins élevé qu'au cours de la période précédente", constatent les Douanes.

    En 2015, le ralentissement de l'économie chinoise se poursuit. Son taux de croissance du PIB s'élève à 6,9%, soit le plus faible rythme enregistré depuis 25 ans.

    "Dans ce contexte, les importations de la Chine reculent, ainsi que sa part dans les importations mondiales, entraînant une importante décélération de ses achats en provenance des pays européens", poursuit l'étude.

    Suite de l'article >>>

    Source : LA TRIBUNE
     

Partager cette page