1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Commerce extérieur : la France s'enlise !

Discussion dans 'Bistrot Chine du "Lotus Bleu"' créé par lafoy-china, 10 Février 2015.

  1. lafoy-china

    lafoy-china Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe

    Inscrit:
    8 Mars 2009
    Messages:
    9 182
    Localité:
    Hong-Kong - Dongguan - Beijing
    Ratings:
    +5 021 / -64
    690006--.jpg

    Certes, le déficit de la balance commerciale a nettement reculé entre 2013 et 2014 pour s'élever à 53,8 milliards d'euros. Mais cette amélioration ne s'explique que par une baisse des prix du cours du brut. Le made in France ne se vendra pas davantage à l'étranger. Les pays du Grand Large continuent d'effrayer un trop faible nombre d'entreprises exportatrices. François Hollande annonce la création d'une banque de l'exportation pour les grands contrats.

    Extrait :Il n'y a vraiment pas de quoi fanfaronner. Entre 2013 et 2014, le déficit de la balance commerciale a certes reculé - il s'est élevé à 53,8 milliards d'euros selon les Douanes, soit 7 milliards de moins que l'année dernière. C'est une bonne nouvelle. Mais au-delà des chiffres, la situation du commerce extérieur reste... désespérante. En effet, cette amélioration qui s'est traduite par une augmentation de 0,1% des exportations n'a qu'une explication conjoncturelle. Elle trouve son origine dans le repli des cours du brut qui a permis à la France de réduire de 10,9 milliards d'euros sa facture énergétique. Hors énergie, le déficit commercial a même progressé, passant de 16,8 à 18,8 milliards d'euros entre 2013 et 2014. En dépit d'une augmentation des ventes des constructeurs, le secteur automobile affiche un déficit en hausse de 400 millions d'euros par rapport à 2013, 4,7 milliards d'euros. C'est le résultat logique de la délocalisation intensive des chaînes de production, délocalisations que la course à la compétitivité-prix a rendu bien souvent impératives .

    Suite de l'article >>> :(

    Source : LATRIBUNE
     
  2. mahu

    mahu Modo en carton

    Inscrit:
    9 Avril 2010
    Messages:
    5 879
    Localité:
    You give me fever
    Ratings:
    +4 415 / -77
    la vieille propagande économiste qui ne se recycle pas, et qui nous ressort la course à la compétitivité prix comme le mal obligatoire et fataliste qui sévit en France.
    on ne nous parle jamais de la course à la compétitivité rentabilité, ou la course à la compétitivité imposition, ou la course à la démagogie électoraliste aux choix éco-socio-mielleux compétitifs.

    quoi ? le litre de lait en Chine est plus cher qu'en France.
    pas possible ! ils ont la compétitivité prix.
     
    • J'aime J'aime x 1

Partager cette page