1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice
  2. Il est important d'être conscient que le statut de stagiaire n'existe pas réellement pour les étrangers dans la plupart des provinces de Chine.

    Pour plus d'infos, voir : Stage en Chine / à Shanghai : légal ? quel visa ?

    Rejeter la notice

Comment se passe vos journees de travail en chine ?

Discussion dans 'Travailler en Chine' créé par deonela, 18 Mars 2011.

  1. deonela

    deonela Membre Gold

    Inscrit:
    2 Février 2009
    Messages:
    536
    Localité:
    shanghai-Jinan
    Ratings:
    +51 / -0
    70 chinois dans ma boite, et 8 dans mon service !

    il me faut une pause cafe j ai mal a la main !
     
  2. Gormaz

    Gormaz Membre Silver

    Inscrit:
    22 Septembre 2010
    Messages:
    263
    Localité:
    Shenyang
    Ratings:
    +0 / -0
    Je confirme, je suis dans une grosse MNC en informatique (mais en contrat local) et ca glandouille pas mal.

    Je dirai qu'il y a en effet une habitude chinoise de glandouiller si on ne pousse pas de trop, sieste, msn/QQ, sms a tout va etc.
    Dans mon boulot il y a aussi le type meme de boulot qui n'aide pas a l'occupation a 100%, je suis dans le milieu de support informatique pour des banques, donc quand tout va bien, pas grand chose a faire, par contre quand ca part en vrille tout le monde s'y met et peut dire en revoir a ses weekends ou nuits de sommeil.

    Perso je suis maintenant en teletravail de chez moi et j'avoues que je dois avoir plus d'heures a surfer/jouer/lire que travailler dans une semaine normale...

    C'est une des choses que j'aime bien en Chine dans ma boite, tant que le boulot est fait et les clients ne se plaignent pas, les managers ne nous prennent pas la tete avec des "qu'est ce que tu fais la?!"

    Quand a la taille c'est en gros 1500 employes dans le bureau dont je depends mais la MNC en a pas mal en Chine.
     
  3. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 931
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 136 / -35
    Les Français ne supportent pas leurs collègues pas motivé

    http://lemonde-emploi.blog.lemonde....leurs-collegues-pas-motives/#xtor=AL-32280270

    BLOG sur LE MONDE du 22 mars 2011

    Insupportables ces collègues qui manquent de motivation!

    Une enquête menée par Office Team, marque du cabinet de recrutement Robert Halff, en septembre et octobre 2010 auprès de 2054 dirigeants, financiers ou responsables des ressources humaines dans 10 pays (Allemagne, Autriche, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Suisse, Brésil et Dubaï), révèle ce qui plaît - ou déplaît - aux salariés dans leur environnement professionnel.

    Le manque d’implication des collègues dans leur travail constitue ainsi l’élément le plus gênant au bureau pour 44% des Luxembourgeois et 31% des Français.

    C’est le critère le plus cité par l’ensemble du panel (30%).

    Juste derrière, montré du doigt par 26% des Luxembourgeois, 21% des Italiens, 19% des Français et 18% des Belges, les collègues qui colportent ragots et rumeurs est ce qui énerve le plus les salariés interrogés.

    27% des Autrichiens désignent ce qui est le plus agaçant dans leur environnement de travail comme étant les collègues qui utilisent les idées des autres et les présentent comme étant les leurs. C’est un reproche également cité par 19% des Allemands et des Hollandais.

    RESPECT DE L’EQUILIBRE VIE PRIVEE-VIE PROFESSIONNELLE

    A l’inverse, ce qui est le plus important pour les personnes interrogées est le respect de l’équilibre vie privée6vie professionnelle, un critère cité par 24% des salariés, notamment par les Autrichiens (34%), les Suisses (33%), les Hollandais (29%) et par 25% des Français.

    A la question « Qu’est ce qui est le plus important pour vous dans votre environnement de travail », les répondants indiquent :

    - “Travailler avec des collègues que l’on apprécie” ressort auprès de 21% des répondants.

    - “Travailler avec un manager que l’on respecte et qui nous apprend beaucoup” suit avec 19%.

    - “Le sentiment de sécurité de l’emploi, de travailler dans une entreprise stable” est apprécié par 11% des sondés, qui sont 10% à espérer “travailler avec des équipements à la pointe de la technologie”.

    Et vous, avez-vous un manager formidable? Vos collègues sont-ils géniaux? Et votre entreprise vous donne-t-elle un avant-goût du paradis?!…
     
  4. deonela

    deonela Membre Gold

    Inscrit:
    2 Février 2009
    Messages:
    536
    Localité:
    shanghai-Jinan
    Ratings:
    +51 / -0
    c est tout a fait vrai je trouve !
    mais peut etre qu on est un peu bete de vouloir travailler ....les chinois ont l air de bien le vivre de rester a glandouiller!

    *autre constat dans ma boite* Se sont des quiches de l organisation et n ont aucune notion de rentabilisation .....Hier nous avons passe 2h a mettre des lettres dans des enveloppes et lorsque tout etait termine il a fallu tout recommencer car le tampon de l entreprise n etais pas exactement a l endroit qu il fallait......
     
  5. manu13

    manu13 Dieu suprême

    Inscrit:
    28 Septembre 2008
    Messages:
    2 780
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +685 / -4
    Les personnes travaillant dans une grosse boite ici et qui ont l'impression que les chinois sont des branlots en comparaison aux etrangers, avez vous deja travaille dans une grosse boite en France ?
    Etes vous sure que vous ne faites pas l'amalgame entre grosse boite / petite boite et donc proportion plus importante de branleurs car plus facile pour eux de se dissimuler ET chinois / etrangers ?
     
  6. deonela

    deonela Membre Gold

    Inscrit:
    2 Février 2009
    Messages:
    536
    Localité:
    shanghai-Jinan
    Ratings:
    +51 / -0
    J ai fait 3 mois de stage assistance chef de projet chez Maped et ma chef m avait coupe ma connection internet car j avais ecrit un mail....Sinon jamais.
    On glande aussi en france ??
     
  7. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 931
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 136 / -35
    Le filtrage d'Internet, déjà une réalité dans les entreprises

    LE MONDE du 18 mars 2011

    [​IMG]

    Un tour sur ses mails personnels, une discussion sur MSN, un passage sur Facebook, une vidéo sur YouTube, un jeu en Flash entre deux dossiers... pour beaucoup de salariés, il s'agit de moments de détente aussi légitimes qu'une pause cigarette ou café. Du moins, s'ils ne tombent pas sur un message d'erreur dès qu'ils tentent de se connecter à ces sites. Si les projets de filtrage d'Internet, comme ceux de la Loppsi 2, font lever les bouclier des associations de défense des libertés sur la Toile, l'accès bridé au réseau est déjà une réalité dans de nombreuses entreprises de France.

    Bien qu'aucune donnée nationale ne soit disponible – Websense, le leader des solutions de filtrage, refuse de communiquer ses chiffres pour la France –, la quasi-totalité des très grandes entreprises et des administrations françaises (nationale, territoriale, hospitalière) procèdent à un filtrage de leur réseau local. A l'échelon inférieur, 70 % des entreprises de plus de 500 salariés ont mis en place une telle solution, et 30 % des entreprises de 250 salariés, selon Olfeo, entreprise française proposant des solutions de filtrage. Soit des millions de salariés concernés au quotidien... et pas uniquement pour lutter contre les parties de Farmville dans les open spaces.

    "TEMPS PERDU" ET SURF PERSONNEL

    L'utilisation de sites non professionnels reste l'une des principales raisons pour lesquelles les entreprises mettent en place un filtrage plus ou moins sélectif. Une corde sensible sur laquelle jouent aussi les sociétés commercialisant les logiciels de filtrage, qui n'hésitent pas à marteler, études à l'appui, que la pause Facebook équivaut à une perte sèche pour la société : les employés passeraient environ une heure et demi par jour sur Internet, dont une heure rien que pour leur surf personnel. Soit une chute de 14 % de la productivité. Ou encore, un coût annuel pour l'entreprise de 2,5 fois le salaire mensuel du salarié. Multipliée par le nombre d'employés, la perte se chiffrerait en millions. Certains salariés en ont déjà payé le prix. En mars 2009, la Cour de cassation a confirmé le licenciement pour faute grave d'un employé ayant passé, en décembre 2004, quarante et une heures sur Internet à des fins non professionnelles.

    Pourtant, le surf personnel sur Internet fait-il vraiment chuter la productivité ? Une étude de 2009 de l'université de Melbourne affirme le contraire. "Une pause brève et non envahissante, comme un bref surf sur Internet, permet à l'esprit de se reposer, entraînant un accroissement de la concentration totale nette sur une journée de travail, selon le docteur Brent Cocker. Les entreprises dépensent des millions en logiciels afin d'empêcher leurs employés de regarder des vidéos sur YouTube, d'utiliser les sites de réseaux sociaux comme Facebook ou de faire leurs achats en ligne sous prétexte que cela coûte des millions en perte de productivité, mais ce n'est pas toujours le cas." Selon l'étude, ces "pauses Internet" permettraient de gagner 9 % de productivité.

    SÉCURISATION DES RÉSEAUX

    Mais, si les managers d'entreprise voient dans le filtrage un moyen de contrôler la productivité des salariés, les responsables des services informatiques y voient un autre intérêt : la protection contre les sites destinés à piéger les internautes pour installer, par exemple, un virus sur leur poste de travail. Si la principale source d'infections reste les pièces jointes dans les emails, de plus en plus d'escrocs tentent d'attirer les internautes vers des sites piégés pour contourner les filtres mis en place sur les messageries.

    Pourtant, le système n'est pas infaillible, comme l'a prouvé le piratage du ministère de l'économie, début mars, qui utilisait pourtant des logiciels de filtrage. Plusieurs employés du ministère ont reçu un mail, provenant en apparence d'un de leurs collègues, avec en pièce jointe un document PDF à l'apparence anodine. Mais ce dernier renfermait un logiciel espion permettant la prise de contrôle de l'ordinateur à distance et l'accès à des documents confidentiels, ce que les outils du ministère n'ont pas pu empêcher.

    Au-delà des questions de sécurité, les administrateurs réseau visent également les sites gourmands en bande passante, qui peuvent ralentir l'accès des autres utilisateurs. Selon une étude de la société Network Box, qui commercialise notamment des solutions de filtrage, 10 % de la consommation de la bande passante en entreprise se ferait sur YouTube, et 5 % sur Facebook (qui comprend des vidéos et des jeux). Un montant jugé trop important pour des applications souvent non professionnelles, surtout pour des petites et moyennes structures. "L'encombrement sur Facebook (...) aurait obligé à acheter des serveurs plus puissants", expliquait à Midi Libre le service informatique du CHU de Montpellier, qui avait décidé en 2009 de bloquer l'accès aux "sites ludiques".

    RESPONSABILITÉ JURIDIQUE

    Si ces arguments techniques ne suffisaient pas à convaincre les chefs d'entreprise à se doter d'un filtrage, les éditeurs de logiciels disposent d'un argument massue : la responsabilité pénale de l'employeur en cas d'utilisation frauduleuse d'Internet par un employé (consultation de sites pédophiles, téléchargement et échange de fichiers illégaux...). La législation est assez floue à ce propos, et sujette à interprétation.

    Dans le cas où un employé consulterait des images à caractère pédopornographique de son lieu de travail, l'article 227-23 du code pénal "laisse penser que la responsabilité de l'employeur pourrait être recherchée du fait que ses employés pourraient accéder à de tels contenus" s'il n'a pas mis en place une solution de filtrage, affirme le cabinet d'avocats Alain Bensoussan dans l'étude "Filtrage et Internet au bureau : enjeux et cadre juridique". Le cabinet conclut que, "selon le fameux principe de précaution, il est dans l'intérêt [de l'employeur] de mettre en œuvre et de déployer des mesures de contrôle de l'accès à Internet". Et pour cause : l'étude est financée et diffusée par Olfeo, principal fabriquant français de logiciels de filtrage pour les entreprises.

    Le marché est en effet juteux pour ces éditeurs. Il faut compter de 2 000 à 17 000 euros hors taxe pour protéger et filtrer de 50 à 1 000 postes pendant un an, soit de 17 à 45 euros hors taxe par ordinateur, chez Olfeo, dont les tarifs sont inférieurs à ceux des leaders mondiaux du marché, comme Websense. Alors que la majorité des grandes entreprises et administrations ont déjà opté pour le filtrage, les éditeurs visent désormais le marché plus complexe mais potentiellement très lucratif des petites structures comme les PME et les PMI.

    Chloé Woitier

    Comment fonctionne le filtrage

    Le blocage se fait généralement à partir d'une liste d'URL (adresses bloquées, comme www.facebook.com, www.dailymotion.fr, www.ebay.fr...), de mots-clés bannis (impossible de faire des requêtes sur des moteurs de recherche avec ces mots, blocage des sites dont les pages contiennent ces mots-clés) ou de types de fichiers interdits (impossibilité de télécharger des fichiers musicaux ou audio par exemple).

    La plupart des logiciels sont livrés avec une base de sites interdits (blacklist), cette dernière étant généralement composée de sites illégaux (sites pédophiles ou terroristes), de sites pornographiques ou de paris en ligne, ou de sites jugés chronophages (réseaux sociaux, vidéos, achats en ligne, messageries instantanées, jeux en ligne...). Cette liste est souvent personnalisable. Il est également possible de n'autoriser le surf que sur une liste bien précise de sites autorisés (whitelist), une solution plutôt radicale.

    Le système peut néanmoins être assoupli, en débloquant par exemple l'accès aux jeux en ligne ou à Facebook pendant la pause déjeuner.

    Avant de mettre en place une solution de filtrage, l'entreprise est tenue d'en informer les salariés, le plus souvent par le biais d'une charte Internet, et de soumettre la solution envisagée au comité d'entreprise. Une déclaration à la CNIL devra également être faite si la solution permet de garder un journal des connexions personnelles de chaque employé.
     
  8. mahu

    mahu Modo en carton

    Inscrit:
    9 Avril 2010
    Messages:
    5 849
    Localité:
    You give me fever
    Ratings:
    +4 400 / -77
    c'est difficile a se prononcer, j'ai fait les deux : grosses boites francaise et chinoise.

    en france j'ai bosse en entrepot pour la distribution et le commerce electronique. pas le temps de flemmarder sincerement, mais plus tu reorganises et tu formes ton equipe, et plus tu trouves ton temps (en gros, on a beau se dire productif, nous les francais, on se rend compte qu'il y a toujours des progres a faire, et pourtant je suis pas un fana du lean management, six sigma et autres concepts de perfectionnement a outrance).

    a la fin, je ne gerai plus qu'a 50% mon activite et me consacrais a d'autres projets (que j'aurais pu convertir en temps de glandage si j'avais voulu, mais ca n'aurait eu pour effet que de tout foutre en l'air, car un patron que l'on voit glander ca casse toute harmonie du groupe).

    ici c'est different. alors certes je suis en bureau dans un "centre de recherche et developpement logistique", mais le contexte fait que tu peux difficilement faire bouger les choses car il y a de l'inertie et un gros frein au changement d'habitude. Ma vision occidentale me pousse a penser que pour un centre de recherche, c'est peu innovant. Mais pourtant l'entreprise progresse et connait des bons fulgurants depuis une dizaine d'annees.

    donc ou est l'element que je n'ai pas saisi ? de mon analyse, ce qui rend les entreprises chinoises si confiantes et pourtant si relaxees, c'est le dorlotement du gouvernement chinois pour elles. je suis effare par le nombre de possibilites d'obtention de subventions et d'evitement des taxes en tout genre, des dessous de table, des relations chino-chino. La dessus, les entreprises occidentales peuvent continuer a baisser leur froc, parce que ce qu'elles versent dans la main de la grande chine et immediatement reverse dans les mimines de ses concurrents chinois. s'il n'y avait pas ce systeme, le marche chinois se serait fait bouffer en moins de deux.

    un jour, j'ai balance a mon responsable que si une entreprise occidentale venait a gerer le service voisin des ressources humaines (j'ai pas voulu balancer mon service, pas con hein... mais j'en pense pas moins), l'effectif passerait de 12 personnes a 3 bonshommes, et encore. Yeux ronds et incomprehension. Normal, il demeure accoutume a cette atmosphere de travail, ce qui automatiquement lui fournit des oeilleres sur les ameliorations probables.

    par contre ce n'est pas le meme son de cloche pour les chinois ayant passer une experience pro de plusieurs annees en europe. quand j'ai etaye qu'on pouvait diviser par deux l'effectif actuel de nos entrepots, en le reorganisant totalement et en implantant un nouveau WMS, un grand responsable est fortement interesse par mon projet, et d'autres s'en branlent littéralement la nouille... je vous laisse trouver celui qui a realise cette experience a l'etranger.
     
  9. C-E

    C-E Dieu
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    19 Novembre 2009
    Messages:
    3 860
    Localité:
    Peking
    Ratings:
    +104 / -2
    Perte sèche, perte sèche... Ca dépend de l'utilité que l'on fait de la "pause internet" !

    Moi aussi, je peux faire de "l'études à l'appui" :
    - les meilleures idées viennent sous la douche le matin
    (pourtant, la douche, c'est pas productif, et pis c'est mal pour la planète, car ça consomme de l'eau !)
    - Quand on se vide l'esprit, on prend du recul, et on trouve de nouveaux angles pour nos problèmes pro
    - Bloquer les sites, surveiller le surf... Bonjour l'ambiance dans l'entreprise !
     
  10. kichkat

    kichkat Membre Silver

    Inscrit:
    5 Février 2010
    Messages:
    59
    Ratings:
    +0 / -0
    Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit au-dessus et notamment:
    - la petite productivité des chinois.
    - le management chinois , c'est pour moi le plus difficile à vivre. Ca fait un peu moins d'un an que je bosse dans cette boite et je veux retourner en boite occidentale.

    Dans ma boite, certains de mes collègues se plaignent de bosser beaucoup alors ça me fait toujours rire par rapport à la France. Ils me disent: vous avez les 35 H mais je ne connais aucun cadre qui fasse les 35 H (bon après on a les RTT). Certains le disent qu'ils n'ont rien à faire mais ça ne les dérange pas. Quant à ceux qui se plaignent, ils veulent changer pour des boites occidentales mais expliquent pendant les entretiens qu'ils veulent finir à 18H pile tous les jours et refus des heures supp. Apparemment ca a marché pour certains d'entre eux!

    Sinon en France j'ai bossé dans une grosse boite du CAC 40 et je peux vous dire que les gens bossaient. Je trouvais qu'il y avait pas mal de pressions en tout cas, rien à voir avec ce que je vis ici. Je trouve ça trop cool perso. Et c'est vrai qu'il faut un peu inventer notre propre poste sinon gare à l'ennui.

    Et d'accord avec "c'est un secret bien gardé" car quand je suis arrivée, je croyais que les chinois bossaient comme des malades.

    Meme mon patron une fois m'a fait super rire car il m'a dit qu'il bossait comme un fou, c'est à dire qu'il finissait à 19H le soir!!!!!!!!!!!! Mais qu'il trouvait ça normal car il était le boss et qu'il nous demandait pas ça!!!!!!!
     
  11. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 029
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 956 / -8
    au vu des nombreux témoignages qui mentionnent un "glandouillage" appliqué des chinois dans les moyennes et grandes boites, on se prend à rêver du taux de croissance généré si ils se mettaient soudain à bosser à un rythme plus soutenu... ça fait presque peur!
     
  12. MTT

    MTT Demi-dieu

    Inscrit:
    17 Septembre 2008
    Messages:
    1 699
    Ratings:
    +150 / -1
    a relativiser avec plusieurs choses

    ici les témoignages viennent probablement de personnes travaillant dans les services dans les grandes villes, comme marketing, PR, sales, informatique et tout le secteur qui va avec, voire restauration, F B, etc.. Le secteur secondaire (plus de 40% du PIB de la chine à l'heure actuelle) notamment aeronautique automobile et sous traitant, industrie pétrolière, industrie chimique, industrie minière et agricole est clairement différent, sans compte industrie textile, electronique, etc... en tout cas dans la majorité des usines que j'ai pu visiter, il y a des horaires précis, des planning de production et qualité etc, avec des machines modernes et ça chome pas trop. j'ai même vu des usines où il ferment les grande porte après 8h30, donc si tu t'es pas reveillé t'es grillé et tu perds une journée de travail ( et de paie...).
     
    #52 MTT, 23 Mars 2011
    Dernière édition: 23 Mars 2011
  13. Breizh In China

    Breizh In China Dieu suprême

    Inscrit:
    5 Novembre 2009
    Messages:
    2 411
    Localité:
    Xuijiahui Shanghai
    Ratings:
    +1 145 / -7
    Ah ca, si les chinois bossaient plus, je n'ose pas imaginer le nombre de conneries qu'ils pourraient faire...
     
  14. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    ouai enfin, quand on voit le management en France façon france télécom, Renault et j'en passe ou encore cette exception francaise de virer les séniors après avoir pressuré tout le monde,je crois qu'on a pas trop de conseils à donner....
     
    #54 billcarson, 23 Mars 2011
    Dernière édition par un modérateur: 23 Mars 2011
  15. indica

    indica Ange

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 019
    Localité:
    DTC
    Ratings:
    +9 / -0
    et oui!!! quand la chine s'eveillera le monde tremblera (je sais plus qui a dit ça)
     
  16. manu13

    manu13 Dieu suprême

    Inscrit:
    28 Septembre 2008
    Messages:
    2 780
    Localité:
    Shanghai
    Ratings:
    +685 / -4
    Napoléon non ?
     
  17. billcarson

    billcarson Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    oui mais c'est un apocryphe....
     
  18. Garfield

    Garfield Membre Gold

    Inscrit:
    26 Juin 2009
    Messages:
    491
    Localité:
    Shanghai, China,
    Ratings:
    +35 / -0
    C'est vrai que parfois une personne compétente / un peu motivée / managée correctement pourrait parfois faire le boulot de 3 employés chinois qui glandent...
    Mais je pense que cela ferait surtout augmenter le chômage en Chine qui est déjà un problème important, surtout pour les jeunes diplômés chinois qui ne trouvent rien. Je ne pense pas que l'impact sur la croissance (qui actuellement dépend encore essentiellement des exportations et de l'immobilier) soit positif en fin de compte, le % des salaires dans le cout total des produits est souvent trop bas pour compenser les conséquences "sociales" d'avoir des millions de chômeurs en plus.

    Peut être pour ca que les entreprises chinoises n'ont jamais fait trop d'efforts sur la productivité en entreprise?

    Les employeurs chinois sont pragmatiques: ils n'attendent pas de miracles de leurs employés car ils savent que beaucoup ne s'investissent pas beaucoup personnellement dans leur travail.
     
  19. indica

    indica Ange

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    1 019
    Localité:
    DTC
    Ratings:
    +9 / -0
    dans l'industrie j'ai l'impression que c'est pareil sinon pire:
    ça fait 3 ans que j'essaie de faire augmenter la productivité dans notre atelier et dès que tu les pousse trop ils se barrent ailleurs.
    lors de visite chez des fournisseurs genre cartes electronique, quand tu arrive tu a l'impression que ça bosse dur mais tu reste sagement dans un coin sans te faire trop remarquer et la au bout d'un 1/4 d'heure ça se met a glandouiller de partout.
    dans des grosses boites genre fabrication de cuve de reacteurs ou turbines pour centrale(c'est d'actualité)ça bat les reccords j'en ai vu dormir devant le centre d'usinage pendant qu'une piece de plusieures tonnes est en train de tourner!! le reste du personel? bah il est a droite a gauche a papoter ou à fumer sa clope (voir souvent les deux en meme temps)
    ah oui je sais c'est interdit de fumer dans ce genre d'etablissement car ya des pancartes partout,mais bon! ça les gene pas.
     
  20. totoautibet

    totoautibet Dieu suprême

    Inscrit:
    3 Mars 2010
    Messages:
    3 029
    Localité:
    Nanning/Guangxi
    Ratings:
    +1 956 / -8
    bosser comme des damnés à l'instar des Renault ou autres Telecom en France, n'est évidemment pas ce que je souhaite pour les Chinois...
    pas plus que je suis pour une croissance plus forte en Chine... ça va comme ça non! d'accord avec Garfield sur les effets négatifs d'une croissance ou productivité trop élévée...
    j'avais en mémoire une vague de suicides dans des boites en Chine qui avaient il me semble une direction Taiwanaise... peut être que à Taiwan ou Corée du sud les cadences sont plus dures?
     

Partager cette page