1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Cinéma : en Chine, les productions américaines ne sont pas les bienvenues

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 31 Janvier 2015.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE MONDE du 31 janvier 2015

    C’est le combat d’Hollywood : entrer sur l’immense marché chinois. Il faut pour cela convaincre Pékin d’augmenter le nombre de films étrangers autorisés à la diffusion dans les salles obscures de l’empire du Milieu, une restriction qui vise à protéger l’industrie cinématographique locale mais aussi à limiter l’influence culturelle de son grand rival stratégique américain.

    En 2012, l’administration Obama avait réussi à obtenir de la Chine qu’elle laisse entrer trente-quatre productions étrangères chaque année, contre vingt auparavant. L’accord court sur cinq ans, ce qui signifie que la République populaire pourrait s’ouvrir davantage autour de 2017.

    Les observateurs américains arguent que cette progression reste limitée au regard des quatorze nouvelles salles qui ouvrent chaque jour en Chine. « Il y a encore des semaines pendant lesquelles aucun film attractif ne sort », fait valoir Jon T. Green, ex-directeur général de Warner Bros en Chine et qui développe désormais des salles dans le pays.

    http://pan.baidu.com/s/1pJ9fzuV
     
  2. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    Silence, on tourne à Chinawood !

    LE MONDE du 31 janvier 2015

    4567299_6_2eeb_les-studios-hengdian-ne-facturent-pas-la_ebe363be1d3a8c0b4a2f1a7bd489e9c2.jpg

    Une vieille auto noire avance dans une rue évoquant le sud de la Chine de la première moitié du XXe siècle avec, collées aux murs des maisons traditionnelles, d’anciennes affiches de publicité pour des cigarettes chinoises. Les figurants s’agitent. Un couple marche jusqu’au niveau de la vieille traction, la caméra suit leur discussion. Moteur. Action. Il faut faire silence et ne surtout pas entrer dans le champ, chuchote un agent de sécurité. Derrière, un grutier s’impatiente, sa présence est requise pour mettre en place un autre plateau de tournage, mais son engin ne pourra pas circuler tant que l’équipe n’en aura pas terminé avec cette scène. A deux pas, c’est un autre film que l’on tourne, des figurants attendent le signal pour faire une descente sur une place de Canton, habillés en miliciens du Kuomintang, faux fusils à l’épaule, prêts à en découdre avec les troupes communistes.

    Jian Wanhua, lui, a passé le plus clair de sa journée à fumer des cigarettes, à attendre dans le froid hivernal. Voilà deux mois qu’il tente sa chance en tant que figurant aux studios Hengdian (situés dans la ville de Dongyang, dans la province du Zhejiang, au sud de Shanghaï), souvent surnommés « Chinawood ». Il gagnait bien mieux sa vie comme vendeur d’électroménager à Shanghaï, où il empochait jusqu’à 850 euros par mois. Ici, il ne gagne que l’équivalent de 170 euros, pour des journées de huit heures en extérieur, à jouer le passant, parfois même le mendiant. Et il dépense 40 euros pour louer à des propriétaires locaux une chambre sans chauffage ni cuisine et avec toilettes communes. On l’appelle le matin si l’on pense avoir besoin de lui. Il a déjà été sollicité sur une dizaine de tournages.

    S’il mesurait plus de 1 mètre 75, Jian Wanhua, 31 ans, pourrait espérer 10 euros la journée, car c’est un physique que l’on remarque, mais avec ses airs de rural du Guizhou, sa province d’origine, il ne touche que 6 euros. Rien de cela ne l’affecte. S’il n’était pas content, il reprendrait le bus pour Shanghaï, y reprendrait un emploi plus ordinaire. Il a un rêve, c’est de réussir à l’écran. « Si l’on n’ambitionne pas de devenir une star de cinéma, on ne vient pas à Hengdian » confie le jeune homme. Des célébrités, il en a vu passer quelques-unes depuis son arrivée au début de l’hiver.

    http://pan.baidu.com/s/1rUVeQ
     
  3. Faguorenne

    Faguorenne Dieu

    Inscrit:
    31 Mai 2014
    Messages:
    1 185
    Ratings:
    +652 / -24
    Hollywood n'a pas vocation a s'imposer a la terre entiere
    qu'Hollywood existe, avec ses moyens, sa notoriété et son leadership est une chose mais qu'il soit incontournable dans le monde entier en est une autre
     

Partager cette page