1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Chine : les défis d’un changement décisif

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 17 Septembre 2012.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 954
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 156 / -35
    http://finance.blog.lemonde.fr/2012/09/16/2841/

    Beijing, 15 septembre 2012
    [​IMG]

    [​IMG]

    De plus en plus, la Chine sort de sa torpeur et agit sur la scène mondiale en puissance mondiale. Même si son dialogue le plus important est et restera avec les Etats-Unis, l’Union Européenne est a la fois économiquement, stratégiquement et politiquement essentielle. La Chine ne veut pas d’un duopole.

    Mais après Hillary Clinton, Léon Panetta, le Ministre de la Défense fera le déplacement à Beijing ce mois-ci. Il ne fait aucun doute que le sens de l’importance de cette relation est plus élevé aux Etats-Unis qu’en Europe ou les initiatives restent bilatérales.A un mois de l’Assemblée qui décidera de la nouvelle classe dirigeante de la Chine, plusieurs éléments se dessinent à l’horizon, et ils sont importants. Ils détermineront l’avenir des relations de l’ « Occident » avec la deuxième économie mondiale.

    Les défis internationaux

    L’action du gouvernement japonais consistant à « acheter » les iles de Diaoyu -dont la propriété est contestée par Pékin- pour 30 millions de dollars montre combien les relations entre ces deux superpuissances asiatiques sont délicates. Manifestations, boycott et patrouilles navales font le reste. Par contre la première visite depuis 20 ans d’un Ministre de la défense chinois à son homologue indien est apaisante, même si les deux pays sont en désaccord sur leurs frontières respectives.

    Un des hommes qui aura joué un rôle essentiel sous la présidence précédente est incontestablement le Premier Ministre Wen Jiabao. A la réunion d’été du World Economic Forum, il a brossé un tableau des défis économiques complexes de la Chine.
    Mais il a aussi cherché réduire à rassurer : la Chine a les moyens de prendre des mesures de relance pour éviter que la croissance économique baisse en-dessous du niveau présent.

    La Chine « a confiance dans l’Union Européenne et soutiendra fermement l’intégration européenne et le développement de l’Eurozone ». Mais il reconnaît « l’impact négatif sur les industries chinoises d’exportation de la crise de l’endettement de l’Eurozone ».
    Elle développe son industrie d’exportation, au delà de l’Asie, vers l’Amérique latine et l’Afrique en assumant des risques que nos économies et entreprises occidentales sont réticentes à porter.

    Les défis intérieurs

    Le futur Président Xi Jinping, successeur annoncé de Hu Jintao, qui avait disparu pendant 12 jours a refait surface : officiellement, un lombago suite à une partie de football, ce qui a fait bien rire les réseaux sociaux. D ‘après le moulin a rumeur local, probablement pour le protéger d’une vengeance de Bo Xilai qu’il avait évincé du parti et dont la femme a été condamnée pour meurtre.

    A la table voisine au petit déjeuner, Thomas Friedman, le commentateur et écrivain américain en compagnie d’un collaborateur chinois, tente de décrypter non seulement la dimension politique, mais aussi la dimension économique. Car les sujets ne manquent pas. Il publie son éditorial dans le New York Times en concluant qu’il faut prévoir « une évolution graduelle vers un système transparent, un état de loi, avec une contribution plus directe du peuple » sans pour autant ignorer le risque de crise.

    Même si la diminution de la croissance chinoise est de nature à garantir entre 7,7 et 7,9% en 2012, un ralentissement se fait clairement sentir. Pour la première fois, des échos de recapitalisation des grandes banques d’Etat circulent en raison d’une croissance des crédits non-performants. Les amortissements nécessaires devront être compensés par des injections de capital. Un rapport de Standard & Poor's sorti la semaine dernière precise que "le dommage infligé aux principales banques par le ralentissement de l'economie va faire surface...conduisant a une consolidation massive du système bancaire chinois".

    [​IMG]

    Comme le déclarait le Premier Ministre Wen Jiabao, la Chine est confrontée a des défis intérieurs hors du commun, y compris « réduire l’écart important de revenus et acquérir une vraie justice et équité sociale». C’est de loin la plus grande inquiétude.

    Une approche réaliste mais décidée s'impose

    Nous traitons avec une puissance mondiale qui ne fera que les concessions qu’elle a décidé de faire. La Syrie et l’Iran sont, hélas, présents pour nous le rappeler. Faut-il le dire, la presse chinoise ne parle pas de la Syrie.

    Comme tout pays, la Chine devra naviguer entre ses besoins intérieurs et sa puissance internationale. N'oublions pas qu'avec 1,2 milliard d’habitants, le paquebot Chine n'est pas aussi mobile que ses dirigeants ne pourraient le souhaiter.
    Quand je vois comment les relations d’affaires se nouent et se dénouent ici, mais aussi les initiatives prises par les entreprises occidentales et les chinoises au quotidien, il est important que nous soyons vigilants et audacieux sans naïveté.

     

Partager cette page