1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

Chine: l'artiste Ai Weiwei reprend ses messages critiques du régime

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 10 Août 2011.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 970
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 171 / -35
    LE POINT du 9 août 2011

    [​IMG]

    L'artiste chinois Ai Weiwei, détenu au secret de début avril à fin juin en Chine, a pour la première fois depuis sa libération diffusé mardi sur son compte Twitter des messages très critiques du régime.


    L'artiste contestataire, bête noire du régime communiste, a affirmé que certains de ses proches collaborateurs, emprisonnés "de façon illégale" comme lui, ont subi en détention "des tortures physiques et mentales".
    Dans plusieurs tweets il évoque Liu Zhenggang, un de ses collaborateurs emprisonné en même temps que lui.


    "Aujourd'hui j'ai vu Liu Zhenggang. Pour la première fois il a parlé de sa détention (...); cet homme solide a éclaté en sanglots. Il a fait une attaque cardiaque en prison, il a failli mourir", relate Ai Weiwei.


    Dans un autre message, il prend la défense, au nom de "l'équité et de la justice", de deux dissidents, Wang Lihong et Ran Yunfei.
    Libéré le 22 juin après quelque 80 jours de détention, Ai Weiwei a repris samedi ses messages sur Twitter, ce site de microblogs étant censuré en Chine. Ses premiers tweets n'étaient pas critiques des autorités.


    Officiellement l'artiste, dont l'arrestation avait soulevé une vague d'indignation à travers le monde, fait toujours l'objet d'une enquête et n'a pas le droit de quitter sa ville de résidence, Pékin.


    Les autorités chinoises ont affirmé que l'artiste avait été libéré sous caution après avoir "confessé" des infractions d'évasion fiscale.


    Son arrestation, le 3 avril dernier, s'est inscrite au beau milieu d'une répression majeure lancée en février par Pékin contre les militants des droits de l'Homme.


    L'artiste a suscité la colère des autorités pour son engagement dans de nombreuses causes sensibles. Il avait notamment enquêté sur l'effondrement d'écoles lors du séisme de 2008 dans la province du Sichuan et sur un incendie qui avait fait des dizaines de victimes en novembre 2010 à Shanghai.


    Ai Weiwei est un artiste plasticien polyvalent, qui a notamment participé à la conception du célèbre "Nid d'oiseau", le stade des Jeux olympiques de Pékin en 2008.
     

Partager cette page