1. Bienvenue sur Bonjourchine.com, le 1er forum francophone sur le travail, les études et le voyage en Chine.

    Pour poser une question ou répondre à une discussion déjà ouverte, inscrivez vous. C'est facile, rapide et gratuit !

    Cela vous permettra de sucroit de ne plus avoir de pub qui s'affiche à l'écran (0 pub pour les membres du forum!).
    Rejeter la notice

CHINE La tragédie des démolitions forcées

Discussion dans 'Informations Chine' créé par Orang Malang, 30 Mai 2012.

  1. Orang Malang

    Orang Malang Alpha & Oméga
    Membre de l'équipe Modérateur

    Inscrit:
    23 Octobre 2005
    Messages:
    15 948
    Localité:
    常熟,江苏
    Ratings:
    +8 145 / -35
    http://www.courrierinternational.com/revue-de-presse/2012/05/29/la-tragedie-des-demolitions-forcees

    [​IMG]

    La démolition forcée de logements par les pouvoirs locaux est à l’origine de plusieurs tragédies en Chine lors du seul mois de mai. Le journal Nangfang Dushibao relate, que le 11 mai, Zhou Yunzhi, une villageoise, a sauté du dernier étage de la mairie du village de Tanghui, dans la municipalité de Changsha, capitale de la province du Hunan (au centre de la Chine). Ce suicide est intervenu suite à un désaccord sur l’indemnisation pour son logement. La veille, un drame s’était déroulé dans la municipalité de Baihetang, de la province du Yunnan (sud-ouest). Un père de famille, M. Zhao Dengyong, 26 ans, s’est fait sauter avec des explosifs lors de la signature de l’accord pour la démolition, causant la mort de 4 personnes et faisant 16 blessés.

    Ces actes extrêmes se multiplient et traversent toute la Chine. Ils sont provoqués par un sentiment d’injustice et de désespoir, au regard de la violence des démolitions forcées, souvent en raison d’une complicité entre les pouvoirs locaux et les promoteurs immobiliers. Comme le droit de propriété des appartements dans les immeubles ne dure que 70 ans en Chine, l’expropriation est monnaie courante. Si les services publics font preuve d’un immobilisme à toute épreuve face aux demandes répétées des propriétaires, les autorités locales se montrent très “réactives” dès lors que des informations sur ces événements transpirent : elles sont en général immédiatement bloquées par les pouvoirs locaux ; quant aux victimes, leurs cadavres sont brûlés le plus rapidement possible, au prétexte de ne pas troubler l’harmonie de la société.

    La tragédie de Mme Li Jie’e, racontée par le journal de Hongkong Mingpao, n'a pas dérogé à cette règle. Cette femme de 40 ans, s’est jetée du 5ème étage de son immeuble le 9 mai dernier, pour protester contre sa démolition. Son village, Yangjicun, dans la province du Guangdong au sud, a lancé un programme immobilier il y a trois ans. Mme Li n’a toujours pas accepté de signer le permis de démolition. Le 21 mars, en rentrant chez elle, elle a été enlevée par plusieurs hommes et enfermée dans un hôpital du quartier Tianhe, dans la ville de Canton (capitale de la province). Elle a été libérée après trois jours, mais pendant ce temps, son immeuble avait été saccagé. Le mois précédent son suicide, elle a en vain porté plainte auprès des services publics. L’information au sujet de Mme Li a été publiée par le journal Nanfang Dushibao, mais a disparu de tous les sites web chinois.



     
  2. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Des "projets immobiliers" qui cause ces ennuis, sont parfois la construction d'habitations vides, achetees juste pour se faire de l'argent, mais sans grande utilitee vitale au final... Pendant que les logements sociaux sont quasi nuls a cote de ca...

    Bref, on fout dehors des gens qui etaient la souvent depuis des generations, avec des indemnites qui ne semblent pas les satisfaire. Bien sur, il y a aussi les tares qui demandent toujours plus, en mettant au point des manifs en bas de leurs residences en voie de destruction.

    Les raisons de ces suicides parfois kamikazes restent bien entendues multiples. C'est tout de meme un phenomene recurrent dans la societe chinoise. On en relate sans arret. Ceux cites dans l'article sont les plus marquants et recents, car bien entendu, il y en a plein d'autres.

    La Chine est immense et on trouve le moyen de deranger les gens qui se sont donnes de leur temps de vie et du mal pour s'installer dans leur chez eux. Faire par exemple bouger des vieux d'un quartier qui est l'histoire de leur vie, ca arrive souvent. A l'heure d'aujourd'hui, le veritable chez soit n'existe pas en Chine... Depenser une fortune pour etre proprio ne vaut pas le coup si au final les gens ne peuvent pas etre surs d'y rester. PLus d'argent pour les victimes n'est pas la seule motivation. Il y aussi les symboles de vie, tres chers au habitants de quartier.

    Les delais d'expropriations ne sont meme pas respectes, et parfois on propose des solutions de relogement bien moins avantageuses qu'avant... Effectivement, c'est bien du forcing en masse sur toute la Chine...

    Je ne m'etallerai pas non plus sur le sujet de la destruction des terrains avec des milliers de tombes ou des defunts reposent en paix. Les gens sont forces meme de faire bouger leur ancetres. Nous sommes pourtant en Chine, le pays dont la culture respecte enormement les ancetres... Et ce n'est pas choses facile que d'etre surs que les ancetres gardent leur repos, un fois deplaces...

    Ca fait peur, et comme la plupart des projets immobiliers mettent en avant le profit plus qu'autre chose, on en conclut que l'argent est un veritable poison de la quietude...

    Les constructions dites "utiles" etants moins mis en avant, cela n'arrange pas la credibilite et l'utilite d'autant de constructions "vides", qui sont dans le groupe des projets menacant de virer des quartiers entiers...
     
  3. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Rappelons aussi, sans nier les magouilles de certains chefaillons locaux, que des fois ça se passe bien et que ça permet de se faire un beau paquet de pognon. J'ai déjà fêté des expulsions avec des membres de ma famille chinoise....
     
    #3 laoV, 30 Mai 2012
    Dernière édition par un modérateur: 30 Mai 2012
  4. lexer

    lexer Dieu

    Inscrit:
    16 Août 2009
    Messages:
    1 120
    Ratings:
    +369 / -3
    C'est clair, mes beaux-parents ont touché 750 000 kuai pour un appart miteux de 23 m2 exactement dans un immeuble pourave au fin fond de Pudong. Cette somme est multipliée par 4 pour chaque personne inscrite sur le hukou... C'est mon fils de 3 ans qui est content, il sait pas quoi faire de tout ce pognon!

    La plupart du temps, les gens attendent d'etre expulsés pour toucher le pactole...
     
  5. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Ca n'a pas l'air d'etre le joie pour tout le monde, cependant.

    Bien sur, personne ne crache sur le pognon, et ca en profite pour negocier plus avant l'expulsion... Malgre ca, pour d'autres, le pognon est le dernier de leur soucis...
     
  6. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Quelques exemples pour re nuancer...

    Mes beau papa belle maman, ont une maison en brique toute pourrie (il y a peu les toilettes étaient dans le champ, pas de douche, pas de route, pas de ramassage des déchets). L'endroit était le meilleur endroit de la ville, en haut d'une colline avec une vue superbe, jusqu'à ce que des immeubles soient construits devant (contre compensation $$$$). Ils y vivent toujours même si ils sont multiples propriétaires et déjà rentiers, justement pour ne pas changer de hukou.

    Enfin bref, ils veulent raser les quelques maisons pour faire un parc (c'est encore un bout de campagne au coeur de la ville) mais quand ils ont su ça ils ont fait un gros rajout qui ne sert à rien à part entreposer la gnole et se faire du pognon lors de l'expropriation.

    Les négociations avec les autorités locales ont commencé et la somme est astronomique, plusieurs millions de RMB, mais il y a encore un peu de sous à gratter. Le tout comme tu dis multiplié par le nombre de personne sur le hukou.
    Bref sur les expulsions, ça dépend vraiment des endroits mais la loi (quand elle est appliquée...) est vraiment très en faveur des propriétaires. Quand je vois la somme par tête, ça correspond a une belle maison dans le sud de la France grosso modo.

    Dans la campagne proche de la ville on a eu tonton et grand papa d'expulsés et là aussi ça a été le jackpot (plus relogement dans de beaux appartement flambant neufs) pour des cabanes sans aucun confort.

    Là dessus la presse française devrait être plus nuancée. Ils ont raison de parler des expulsions forcées à coup de mafieux pour détourner de l'argent public mais dans les grandes villes ça a fait la fortune de beaucoup de monde. Ça a sûrement participé à la bulle immobilière d'ailleurs, avec la somme la plupart des gens achètent 3-4 appart et un local commercial et prennent leur retraite...
     
  7. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Je ne nie pas que ça se passe mal dans certaines campagnes, les gens ne se suicident pas pour le plaisir. Mais dans les grandes viles tu avoueras que c'est le jackpot.
     
  8. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0
    pour moi expulson forcée n est pas egale au jackpot!
    pour etre jackpot ce ne devrait PAS etre forcé!
    ca prouve encore une fois le malaise de la societe chinoise! (entre capitalisme et collectiviseme)
     
  9. Jean7

    Jean7 Dieu créateur

    Inscrit:
    28 Juin 2007
    Messages:
    1 651
    Ratings:
    +594 / -3
    Autre cas de démolition forcé, dans un contexte plus campagnard.
    Des maisons avaient été tout simplement construites sans autorisation dans une zone touristique.
    La destruction se produit de la façon suivante :
    Le jour "J", il y a eu déplacement massif vers le village. 100 policiers, 100 soldats et 100 civils en uniforme militaires. Ces "civils" sont recruté dans des services publics, payés 25 à 100 yuan la journée et n'ont pas trop le choix.
    Le maire et quelques officiels sont également sur le terrain.
    Il est proposé aux villageois le marché suivant : soit vous détruisez vous-même vos maisons, et on vous donne un coup de main, vous pouvez récupérer ce que vous voulez dedans et on vous verse 50 000 yuan par tête, soit on boucle la zone, on fait venir un machine et vous n'avez rien du tout.
    Les villageois acceptent, étant inférieur en nombre. Et la démolition se passe dans une relativement bonne ambiance, l'armée et les civils leur donnant effectivement un coup de main.

    Sans discuter du bien-fondé de la destruction (ces maisons n'avaient vraiment pas leur place à cet endroit, mais il eut été moins violent d'empêcher leur construction...) la méthode est intéressante.
    - Les officiels sont là pour chapeauter l'opération et donner une dimension officielle auprès des villageois.
    - La très grande supériorité numérique rend l'issue de la négociation à peu près certaine et évite d'en venir aux mains.
    - Très peu d'armes présentes et non ostensibles : les pistolets de service de quelques officiers.
    - Malgré l'évidente possibilité d'imposer la décision du gouvernement, une compensation est offerte (pas très forte mais pas ridicule non plus vu les maisons et le niveau de vie local). En effet, une fois l'opération terminée, les gens sont toujours là et il faut continuer à développer la région ensemble.

    Bref, une opération conçue pour réduire au minimum les risques de bavure avec notamment la présence de "témoins", ce qui m'a permis d'avoir ces détails par l'un des "civils". Ces civils, malgré leur statut "fonctionnaire", sont très libres, au moins de leurs opinions. Celui dont je parle déteste l'armée et la police. Mais étant peu conscient de l'intérêt que peut avoir sa présence en tant que témoin, il a débranché son téléphone pour ne pas avoir à y retourner. Une autre raison est qu'il fallait se lever à 6 heure du matin et finit très tard, pour 25 yuans dans son cas...
     
    #9 Jean7, 30 Mai 2012
    Dernière édition: 30 Mai 2012
  10. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    Bon, tu as une vieille baraque pourrie insalubre en chine, on t'en propose 500 000€ . Si tu es raisonnable tu acceptes et c'est le jackpot sinon effectivement c'est forcé.

    Si l'indemnisation proposée est raisonnable je ne vois pas où est le problème, en France aussi l'Etat peut t'exproprier. On a le cas en ce moment avec le futur aéroport nantais. Et ils seront sûrement moins bien indemnisé que certains chinois dans les grandes villes.

    Tu as aussi des cas de démolition d'immeubles en France et on n'en fait pas toute une histoire à part quelques gens qui sont très attachés à leur quartier. Tant que tout ça est justement indemnisé et qu'il y a relogement je ne vois pas où est le problème.

    Bref ce n'est pas une problématique exclusivement chinoise. Pas de malaise a priori l'expropriation c'est normal, surtout dans un pays en développement. Le problème ce sont les chefaillons locaux qui s'en mettent plein les poches au passage, pas l'expropriation en elle même.
     
  11. 奥利文

    奥利文 Membre Bronze

    Inscrit:
    15 Mai 2011
    Messages:
    649
    Ratings:
    +0 / -0
    mais ce n est pas une expulsion forcée si tu as le choix d accepeter on non!
    mais tu as raison sur le points des "cheffaillons locaux"
     
  12. lexer

    lexer Dieu

    Inscrit:
    16 Août 2009
    Messages:
    1 120
    Ratings:
    +369 / -3
    C'est encore un exemple de désinformation de la part des media occidentaux... Combien de reportages ou d'articles ont été publiés sur l'expropriation et l'expulsion des chinois, mais toujours fortement orientés, jamais un mot sur les compensations financières qui sont bien réelles et la plupart du temps non négligeables...
     
  13. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Dommage toutefois que les medias chinois soient controles... J'aimerais bien voir comme ca serait ecrit au sujet des expropriations (villes ou campagnes) si c'etait pas le cas... Car, effectivement, les cas de bons arrangements sont nombreux, mais les mauvais cas le sont aussi...
     
  14. laoV

    laoV Guest

    Ratings:
    +0 / -0
    En même temps je suis pas sûr que ça révolterait les foules qui ne sont pas dupes. Et puis la conscience sociale et politique en Chine.... J'ai encore eu une discussion hier à ce sujet avec ma femme et elle s'en fout royalement.
    Elle regarde les infos comme une série télé, pour se détendre, pas pour les infos. En plus sur notre chaîne locale c'est 90% de faits divers bien croustillants et à chaque fois les super héros de la police arrêtent les méchants.
     
  15. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    C'est bien dommage qu'on en arrive la...
     
  16. bison ravi

    bison ravi Membre Gold

    Inscrit:
    15 Octobre 2010
    Messages:
    1 170
    Localité:
    chine ou france
    Ratings:
    +1 / -0
    Pourquoi? Regarder les infos sur TF1 ou France 2 t'as fait changer ton comportement..???
     
  17. kurisutofue

    kurisutofue Membre Gold

    Inscrit:
    18 Juin 2007
    Messages:
    683
    Localité:
    Hangzhou
    Ratings:
    +3 / -0
    Ca ne risque pas.
     
  18. Searogers

    Searogers Demi-dieu

    Inscrit:
    16 Juin 2009
    Messages:
    1 819
    Localité:
    Shanghai, Montpellier
    Ratings:
    +442 / -3
    - le romantisme à la chinoise.. :D
    Tu tentes encore de tels sujets de discussion avec ta femme, toi ? icon_clown
     

Partager cette page